Pornichet Infos

AG APSVP Rappel de priorités pour le vieux Pornichet

L’association pour la protection du vieux Pornichet et de son ancien port , APSVP, a tenu son assemblée générale annuelle. Divers sujets de préoccupation étaient à l’ordre du jour, l’aménagement de la place du marché, l’aménagement de la Pointe du bec et le dispositif AVAP.

64 personnes assistaient à l'AG de l'APSVP en présence de Robert Belliot maire de Pornichet, et de Jean-Pierre Goût son adjoint à l’urbanisme.
Le Président Launay a rappelé « les rapports corrects avec la municipalité et un dialogue constructif, même si les choses avancent trop doucement. On est là pour rappeler à nos élus ce qui nous semble être des priorités. »

L’association regrette n’avoir pas été invitée au Forum des associations. La Mairie rétorque qu’elle différencie les associations d’environnement des autres et qu’il faudrait créer un forum spécifique. Jean Pierre Goult informa l’assemblée de la mise en place des aires de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP) qui prendront la place des anciennes zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP). Le cabinet Ponant va faire une proposition. La municipalité a souhaité que le port soit intégré dans le cadre des futures AVAP. Au sujet de l’ancien môle certains verraient bien sa prolongation jusqu’au port pour en faire une promenade indépendante du pont passerelle. Pour Robert Belliot on a consolidé la partie môle. « On réfléchit à condamner une voie du remblai au bénéfice des piétons et des cyclistes et à réaliser un éclairage identique entre La Baule et Pornichet. » L’architecte Yann Kersalé devrait également travailler sur le port d’échouage.

Le maire informa également l’assistance, que l’association gestionnaire du port d’échouage « n’a pas su économiser pour payer le désenvasement du port ». La Ville recherche un nouveau gestionnaire qui pourrait être une SEM issue du conseil général, la Saur, ou la CCI. La structure retenue devra participer au désenvasement. « L’état des lieux a été fait il y a beaucoup de sable on va imposer des conditions au concessionnaire », annonce Robert Belliot.

Le président Launay rappela que « l’on ne pouvait pas accéder au marché à pied de manière sécurisée. » Il demande des aménagements pour faciliter l’accès des piétons au marché couvert. Il rappelle également les accidents fréquents avenue de la République.
Robert Belliot annonce un dépose minute à la rentrée face au Sud Bretagne, la suppression du passage face au fleuriste et la création d’un rond-point face à l’auto-école Naulleau. « On réfléchit également à un passage piétons et cyclistes depuis Carrefour Market jusqu’à la station Total.»

Sur la question du recours sur le site des anciennes serres : « On ira jusqu’au bout » annonce le maire qui dénonce les recours abusifs.

 

La thalasso des Tourelles

Un représentant du Groupe Phellipeau apporta quelques précisions et nouvelles du chantier : « On est bien dans les délais au niveau du chantier ». La thalasso new look sera un produit qui n’existe pas sur le marché dans le ressourcement de l’être humain. Le concept « éternelle jeunesse » sera basé sur la prévention, la remise en mouvement, et la nutrition équilibrée. Le soin sera personnalisé « c’est un concept réellement innovant et unique, nous espérons bien que les Pornichétins nous aiderons à en faire la promotion » conclut le représentant du groupe.
Sur la question de la piscine, le groupe cherche une formule pour que les Pornichétins puissent y accéder sans pour autant que cela devienne « la piscine municipale ».

Robert Belliot a également précisé rencontrer le Préfet prochainement et un avocat spécialisé au sujet du blocage du maire de Saint-Nazaire dans le processus pour la Ville de quitter La CARENE.


 

Auteur : JBR | 06/08/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Qui ''n'a pas su économiser pour payer le désenvasement du port'' ? »
Article suivant : « À pied ou à vélo, les Pornichétins vont faire le plein de fleurs »

Vos commentaires

#1 - Le 14 août 2012 à 17h47 par Pichon
Bonne idée que le prolongment du vieux mole par une passerelle vers le nouveau port.
La seule voie qui y même aujourd'hui est dangereuse pour les piètons et pêcheurs occasionnels. Elle sert de parking et les véhicules y roulent trop vite.

Pour les serres, il est regrettable que la municipalité n'utilise pas cette surface pour rattraper son manque de logements sociaux.

Et oui, deux fois oui, pour qu'enfin on donne aux piétons et aux cyclistes des vraies voies .

Il y a beaucoup à faire sur le plan de circulation, et pas seulement dans cette partie de la commune.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter