Pornichet Infos

Anne Catherine Roudeix, la maladresse de plus

Nous vous annoncions le 3 juillet la démission d’Anne Catherine Roudeix, depuis les commentaires vont bon train à Pornichet.

Après les démissions de Christelle Dupont, chargée de la petite enfance et des affaires sociales de Martine Jungblut adjointe au commerce et à l’artisanat, d’autres élus s’interrogeaient à l’issue du conseil sur l’opportunité de démissionner maintenant pour certains, écœurées par le manque de considération. Ces déçus seront-ils pour autant dans un plan B en 2014 ? Ils y réfléchissent.

Les langues commencent à se délier sur les maladresses de communication et le sectarisme qui entourent celles-ci. Car au-delà d’une affaire d’abattage d’arbres ce sont les bourdes perpétuelles de communication qui plombent l’action de Robert Belliot.

Est-ce que pour autant que l’adjointe à la communication pouvait s’arroger le droit d’abattre des arbres, sans passer par la demande d’autorisation préalable ? Les élus n’ont ils pas un devoir d’exemplarité ? Le maire lui demandera-t-il d’en tirer les conséquences ?

Anne Catherine Roudeix a abandonné son Agenda 21 en cours de route, ce qui fit dire à Josiane Robert « au-delà des idées j’ai eu du plaisir à travailler avec Madame Roudeix en commission. »  Le maire Robert Belliot souligna « avoir été très satisfait de son travail »

Karine Duneau entre au conseil municipal

Karine Duneau
Karine Duneau

26e sur la liste aux municipales Karine Duneau a accepté de siéger au conseil municipal de Pornichet. Cette ancienne collaboratrice de Gatien Meunier, a été élue à la commission urbanisme et environnement cadre de vie et travaux. Elle a été également élue pour représenter Pornichet au conseil communautaire de la CARENE, au syndicat mixte  du Parc naturel régional de la Grande Brière.
 

Question diverse :

Alain Pény a demandé au maire de justifier sa position dans son vote contre, au sujet du fonds de péréquation intercommunal à la CARENE. « Pourquoi vous n’avez pas voté dans le sens de la solidarité ? » Le maire répondit : « Nous vous présenterons un document financier où il y a deux communes lésées, dont Pornichet ». « C’est un règlement de compte rétorqua Alain Pény, dont acte. » Ce dossier reviendra au moment de l’examen au conseil municipal du rapport de la CARENE.

Auteur : JBR | 12/07/2012 | 10 commentaires
Article précédent : « Démission de Anne Catherine Roudeix, la Ville répond »
Article suivant : « Anne-Catherine Roudeix a démissionné de ses fonctions »

Vos commentaires

#1 - Le 12 juillet 2012 à 16h25 par porte naouac
Tout ça pour ça ???
Quelle vierge effarouchée cette AC Roudeix. Démissionner pour cette raison est d'une grande futilité. Comment peut-elle faire avancer sa cause maintenant ?
#2 - Le 12 juillet 2012 à 18h37 par Jacques, Pornichet
On voudrait faire croire qu'il y a des démissions en bloc à Pornichet ? On parle de "maladresse" de communication" et de "sectarisme" ? Vous oubliez que Mme Dupont est démissionnaire d'office par jugement du tribunal administratif pour absences répétées et non-respect de ses obligations d'élue. Vous oubliez aussi que Mm Jungblut est partie suite à un différent personnel avec l'ancienne présidente des commerçants. Elle n'a pas démissionné de ses fonctions de conseillère municipale et n'a pas rejoint pour autant l'opposition. Elle est où la grande débandade ? Ce sont des discussions de comptoir !
#3 - Le 12 juillet 2012 à 21h07 par Edwige
Quel journaliste de qualité !
Des élus s'interrogeraient dites-vous.
Encore une fois rien ne peut être démontré. Et si votre déclaration c'était du vent ? Et si vous-mêmes aviez des intentions municipales ?
#4 - Le 13 juillet 2012 à 14h20 par marcel
Comment est-il possible d'être chochotte au point de démissionner parce qu'une autre élu a abattu un arbre, même si c'est en contravention avec la réglementation ?
Un bon coup de gueule entre élus aurait pu suffire.
#5 - Le 13 juillet 2012 à 16h08 par Perrot Christine, Pornichet
Ah, la com à Pornichet aussi transparente qu'une paire de chaussettes portées une semaine. On parle à la place des élus démissionnaires, très élégant, mais les propos sont inexacts et toute personne bien informée sur Pornichet le sait. Je connais ces trois personnes, mais laissons leur le droit de s'exprimer pour une fois.Il n'est pas nécessaire d'être dans l'opposition pour être maltraité. Dans ce royaume, un certain meunier de son état en fit l'amère expérience. Oyez bonnes gens, dormez tranquilles.
#6 - Le 13 juillet 2012 à 23h57 par patounet, Pornichet
Marcel a raison ... démissionner pour un arbre abattu en l'occurence un arbre mort ... dommage A.C Roudeix faisait du bon travail... incompatibilité d'humeur !...et susceptibilité
*******MODERATEUR - propos sexistes****
#7 - Le 14 juillet 2012 à 17h27 par sentiers battus
AH tristes perdants, qui encore une fois évitent de parler du problème de fond. Il ne s'agit pas d'un arbre mais d'une politique. Vous ne voyez que l'arbre qui cache la forêt. La municipalité de Pornichet se cache derrière son petit doigt et certains commentaires n'honorent pas le débat républicain. La municipalité de Pornichet va mal. Pornichet se ridiculise partout autour, dans les communes voisines. Pas fier d'être Pornichetin de nos jours. Auprès de mon arbre, je vivais heureux...
#8 - Le 18 juillet 2012 à 13h12 par intérêt général
Pour mettre en oeuvre cette notion d'intérêt général, les communes sont parfois amenées à exproprier une partie de terrain d'un particulier, moyennant un dédommagement estimé par le service des domaines. C'est souvent le cas pour les élargissement de voies, les aménagements de carrefour etc...
C'est justement l'aménagement du carrefour du Pouligou qui avait été programmé par l'ancienne municipalité et cela du fait de l'accroissement de la circulation dans le secteur du petit canon (construction école, terrain de jeux, nouveaux quartiers etc...)
Récemment, on a cru que cela allait se faire, or quelle ne fut pas notre surprise de constater que cette cession prévue pour l'aménagement du carrefour avait en fait été utilisée pour l'aménagement d'un espace public dont on ne voit pas la priorité, ni même franchement l'utilité, en cet endroit. Lorsqu'il s'agit d'intérêt général, tout projet est intéressant mais dans le cas présent, nous sommes quelques uns a nous interroger sur l'avantage acquis pour les usagers de la route ?
Par contre, ce qui choque vraiment l'opinion publique c'est la compensation apportée au riverain de ce nouvel aménagement. Certes, il a apporté sa contribution à la commune en cédant une partie de sa parcelle, mais la clôture que la Mairie lui a construite, sur près de 80 mètres, en compensation donne un caractère ostentatoire à l'opération. Dans l'intérêt général, le jeu en valait il la chandelle ?
#9 - Le 19 juillet 2012 à 11h09 par Lemere
Ah! Que les commentaires de Patounet, Edwige, Marcel et autre Portenaouac pourraient passer pour quantité négligeable, tant la pauvreté de leur argumentation fait honte.
Mais ils sont hélas le reflet de cette politique communale, soutenue par tant de fans, incapable de garder leur esprit critique et de supporter la moindre question posée.
Bonjour la démocratie
#10 - Le 24 juillet 2012 à 07h57 par Surprise, intérrogation écrite
Je me suis rendue sur place constater les dires d'Intérêt général concernant ce qui était prévu comme étant l'aménagement du carrefour du Petit canon ! En effet, le résultat est spectaculaire concernant la clôture aménagée pour le riverain ayant cédé une bordure de son terrain.Et encore intérêt général ne se montre pas trop sévère avec la municipalité lorsqu'il parle en compensation d'un aménagement public ...
En définitive quelques plantations de bord de route pour agrémenter la chaussée. En fait d'intérêt général, il est plus qu'évident que cet aménagement ne profite qu'au seul riverain ayant cédé une petite bande de terrain qui l'encombrait plus qu'autre chose, quant on voit ce à quoi ressemblait l'enclos de son terrain, avant que la Commune lui fasse la grace de lui aménager une cloture digne d'un petit château.
Je trouve ça un peu raide quand même ! (Intérêt général ou clientélisme ?)

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter