Pornichet Infos

Cantonales : 130 personnes à la réunion de Robert Belliot à Pornichet

Robert Belliot avait mobilisé de nombreux Pornichétins lors de sa réunion publique hier soir. En présence de sa suppléante Sophie Douchin, il a expliqué à l’auditoire les raisons de sa candidature mais aussi les détails de son programme.
Robert Belliot et Sophie Douchin
Robert Belliot et Sophie Douchin

Le maire de Pornichet a justifié sa candidature en expliquant que le canton est « important » avec deux villes de 11 000 et 17 000 habitants. « Yves Métaireau ne souhaitant pas se présenter comme conseiller général. J’ai pensé qu’il fallait que ce soit un maire qui puisse défendre les projets au conseil général. ». Il regrette l’intercommunalité « décidée antérieurement par les socialistes » et souhaite, en cas d’élection, développer un authentique partenariat entre La Baule et Pornichet. « Aujourd’hui La Baule-Pornichet c’est une force.»

Sophie Douchin, sa suppléante, une Bauloise de 48 ans, mère de six enfants et également chef d’entreprise, dit connaître Robert Belliot depuis longtemps comme un homme « honnête » et qui va au bout de ses idées. Elle regrette qu’il n’y ait pas de transports adaptés entre les deux villes et propose de créer une liaison à l’année permanente.

Le candidat Robert Belliot a voulu mettre un bémol sur les rumeurs diverses concernant la maison de retraite. « Je vous assure que la maison de retraite est toujours sur les rails, le dossier est un bon dossier. » Après un avis favorable du conseil général il sera examiné par l’ARS « Nous avons toutes nos chances.»

Logements sociaux

Le candidat a fait observer que du temps des « socialistes » il y avait 5 % de logements sociaux puis 4,5 %, et que sous son mandat il a relevé le chiffre à 4,80 %.  « Ce n’est pas parfait mais nous voulons une vraie mixité sociale et, pour couper court aux informations erronées, le prix des terrains au Pouligou est de 7 500 à 30 000 euros pour permettre aux jeunes d’accéder à la propriété.»

Robert Belliot veut valoriser les espaces verts et boisés, sécuriser les digues à La Baule en les renforçant. Il souhaite que le futur parc paysager soit  « éducatif » par la démonstration des différentes solutions en matière d’énergies renouvelables. Il se réjouit d’avoir pu obtenir les courses de galop à l’hippodrome mais aussi le trot. Cela fera travailler l’économie locale. « Des éleveurs de chevaux et des propriétaires achètent en ce moment à Pornichet et La Baule."

Sur la question de la qualité des eaux de baignade, « la nouvelle directive européenne nous oblige à déposer un dossier pour permettre de voir où il y a des possibilités de pollution, on a fait des contrôles les eaux sont très saines.»

En réponse à une question plus politique sur sa candidature qui pouvait créer la division à droite et faire gagner la gauche, Robert Belliot précise qu’il n’a jamais été un « godillot » et que ce n’est pas lui qui a fait perdre la droite aux dernières élections du conseil général.

Petite confidence de Robert Belliot : La mairie a recruté une « pointure », une directrice financière « qui vient de chez Baroin Maire de Troyes ».

Auteur : JBR | 16/03/2011 | 7 commentaires
Article précédent : « Cantonales : André Trillard demande où est passée la cagnotte »
Article suivant : « Cantonales : Françoise Cabon candidate pour le PCF Front de Gauche »

Vos commentaires

#1 - Le 16 mars 2011 à 15h42 par Pornichétine, Pornichet.
Bélliot cite régulièrement Métaireau mais il faut crier fort que ce dernier a fustigé sa lâcheté en refusant de se présenter aux primaires.
M. Métaireau soutient donc le seul candidat légitime et non auto-proclamé: Gatien Meunier.

R bélliot n'est certes pas un "godillot" mais un électron libre sans foi ni loi, sans respect d'un minimum de discipline et de règles dans un grand parti démocrate (sans qui il ne serait pas Maire).
Son programme est un discours de maire (chauvin) pas de conseiller général.
Il confond tout!
Toujours pas répondu au questionnaire?

Va t'il réussir à abuser les électeurs ou recevoir la déculottée qu'il mérite?
#2 - Le 16 mars 2011 à 19h04 par TSB
C 'est incroyable voilà le maire qui refuse des augmentations de quelques euros aux employes municipaux les plus defavorises et qui s'accorde un cadre de "haut" niveau.
Et dans quell but, puisqu'il se targue de parfaitement gerer sa commune?
A moins qu'il ne veuille s'y retrouver dans ses propres montages?
Vivement dimanche qu'il prenne une claque
#3 - Le 16 mars 2011 à 19h07 par rosalie, Pornichet
3 trois directeurs financiers en 3 ans de mandat ( si je ne m'abuse), et meme si la dcernière est une pointure, celà fait quand meme beaucoup.Et, pose des questions sur le suivi des affaires communales.
En ce qui me concerne, celà m'inquiète beaucoup en tant qu'contribuable pornichetin. Les directeurs financiers, comme les DGS sont très vite usés.CTSH
#4 - Le 16 mars 2011 à 22h59 par tom, Pornichet
Le maire de Pornichet n'aime que ses "godillots " !!!!!!! Ils sont malheuresement pour lui usés et "trainent de plus en plus des pieds"
#5 - Le 19 mars 2011 à 09h13 par Horde sauvage
Jamais 2 sans 3
Après avoir envoyé ses sbires chez les candidats rabiller et l'UMP gatien meunier, belliot continue son entreprise de démolition. Lors de la réunion du 16 mars dernier du candidat ump, monsieur empereur pourtant honoré par belliot en tant qu'ancien maire, a été pris à partie sans retenue par l'équipe belliotiste infernale. Il lui a été reproché de soutenir le candidat ump au lieu de belliot. Belliot et ses énergumènes de campagne dépassent les bornes!
#6 - Le 19 mars 2011 à 19h31 par Yvette
Eh oui,pourquoi "monsieur empereur, pourtant honoré par belliot" est-il ingrat au point de soutenir les sbires de métaireau ? C'est pourtant ce même métaireau qui lui a à lui aussi interdit de se présenter aux cantonales il y a quelques années. C'est l'UMP qui a empêché empereur de se présenter aux sénatoriales.
Pourquoi m. empereur est-il incapable d'éprouver le minimum de reconnaissance à belliot pour l'honneur qui lui a été fait ?
C'est une très très très bonne question.
#7 - Le 26 mars 2011 à 11h26 par guillet, 44380
L'honneur qu'il lui a fait, tu parles ! C'est plutôt lui qui s'honorait en nommant JC EMPEREUR Maire honoraire et puis, c'était un minimum car ceux qui ont voté Belliot, c'est ceux qui regrettaient EMPEREUR ; alors sa place il l'a doit à JC EMPEREUR qui, franchement, a de quoi être rongé de remords !
Je ne sais pas s'il existe un nombre de petits belliot qui arriveraient à la cheville d'une EMPEREUR. Mon respect à ce monsieur qui avait su porté les couleurs de Pornichet hautes ! on était alors fière d'être Pornichétains et que Pornichet, porte de la côte d'amour, soit la soeur jumelle de la Baule car, alors elle n'avait pas à rougir de son état.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter