Pornichet Infos

Cantonales : Françoise Cabon candidate pour le PCF Front de Gauche

Françoise Cabon 62 ans habite depuis 17 ans à Pornichet et milite au Parti Communiste Français depuis 23 ans. Pendant que son mari ( 80 ans vétéran du PCF) va coller les affiches avec sa moto, Françoise distribue les tracts et reçoit la presse.
Françoise Cabon et Lionel Morice
Françoise Cabon et Lionel Morice

Françoise Cabon a travaillé comme cadre à l’Institut National de la Statistique à Nantes. Son engagement avec le PCF est mûrement réfléchi.« J’ai mis 4 ans avant d’adhérer, je ne m’engage jamais à la légère. » Aujourd’hui elle est secrétaire de la section Presqu’île de PCF. Elle a proposé sa candidature au PCF estimant que le parti « devait être présent » à cette élection. Son suppléant s’appelle Lionel Morice il est agent SNCF à la gare de La Baule.

Des logements sociaux
Françoise Cabon a participé au recensement sur toute la Presqu’île, « j’étais passionnée par mon travail ». Elle en a profité pour mesurer de près les mouvements de populations « liés au manque de logements sociaux ». « À Pornichet seulement 34 logements sociaux lancés par l’équipe précédente, avec un maire actuel qui n’a pas la volonté d’appliquer la loi SRU et qui a refusé le plan de rattrapage proposé par les services de l’État. »

Pour notre Dame-des-Landes
Le PCF n’a pu trouver un accord avec le Parti de Gauche comme dans les autres régions à cause d’un point de désaccord avec le futur aéroport de  Notre Dame-des-Landes. La candidate y est très favorable. « Nous sommes contre la décroissance, Nantes est saturé beaucoup d’emplois vont êtres créés et cela ne coûtera presque rien aux contribuables. »

Des transports collectifs cohérents
Françoise Cabon explique que la politique de la droite est « insupportable » et se traduit par « la dégradation des conditions de vie de chacun ». « Ici à Pornichet, il y a de plus en plus de gens à fréquenter les restos du cœur et le secours populaire ». Elle aimerait « plus de cohérence » dans la politique des transports sur le canton. « Il y a Lila et Ty' bus et les horaires ne correspondent pas ! »


Battre la droite
Elle dit enfin être contre la réforme territoriale « qui supprime un maillon démocratique au service de la population ».
Françoise Cabon sait qu’elle a très peu de chances d’être au 2e tour, elle aimerait bien faire plus de 5 %, et quand on lui demande son choix pour le 2e tour « coûte que coûte faire battre la droite. »

Auteur : JBR | 10/03/2011 | 6 commentaires
Article précédent : « Cantonales : 130 personnes à la réunion de Robert Belliot à Pornichet »
Article suivant : « Cantonales : Jérémie Rabiller la surprise de dernière minute »

Vos commentaires

#1 - Le 10 mars 2011 à 20h15 par BB, Pornichet.
Donc elle a connu Staline, Mao, Pol Pot...et passe sans doute ses vacances à Cuba ou en Corée du Nord!
#2 - Le 10 mars 2011 à 22h37 par Biniou
àBB c'est très intelligent comme commentaire, ça apporte beaucoup au débat. Le modérateur devrait censurer ce genre d'inepties.
#3 - Le 10 mars 2011 à 23h13 par BB, Pornichet.
Biniou,
Le modérateur est en France, pas dans un pays coco ou on pratique la censure!
CQFD, on s'amuse toujours avec ces ennemis de la liberté.
#4 - Le 11 mars 2011 à 07h48 par COCO, Pornichet
Au moins une candidate qui ne se présente pas par ambition personelle et qui malgré la chute du PCF continue à y croire et à militer .
#5 - Le 11 mars 2011 à 12h07 par Yvette
Pourquoi ?
Le communisme a fait autant sinon plus de victimes que le nazisme.
Le PC français la joue sans doute plus discrète qu'autrefois - et pour cause - mais il reste l'héritier de ces dictatures.
La question est donc pertinente.
#6 - Le 22 juin 2011 à 01h05 par bernard, Rennes
le pc a bien changé , il n'est plus au ordres de moscou.. mais du pS et des multinationales qui se réjouissent qu'on construise l'aéroport avce des fonds publics..

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter