Pornichet Infos

Cantonales : Jérémie Rabiller la surprise de dernière minute

Il avait bien préparé sa candidature dans une très grande discrétion. Jérémie Rabiller était chargé de mission à la Mairie de Pornichet en charge de l’Agenda 21, il a terminé sa mission en décembre dernier et reprend sa liberté de parole.
Danielle Leroy et Jérémie Rabiller
Danielle Leroy et Jérémie Rabiller

Jérémie Rabiller, 40 ans, n’est pas un inconnu à Pornichet. Il est président de l’association des Sirènes du Patrimoine qui a obtenu le classement de la Villa Souveraine. Il est délégué du Club Nouveau Siècle, mouvement gaulliste social présidé par Bernard Reygrobellet et Philippe Dechartre. Il se présente aux élections cantonales avec l’étiquette divers droite et dit « avoir engagé des discussions fructueuses avec l’alliance centriste de Jean Arthuis». Il a comme suppléante Danielle Leroy 59 ans anciennement commerçante et ayant aussi travaillé à l’hôpital des armées de Brest.

Jérémie Rabiller ne cache pas vouloir se servir des cantonales comme tremplin dans la perspective de conduire une liste aux élections municipales prochaines de 2014.

Il explique que sa candidature est une longue histoire. « J’ai eu le privilège de connaître Olivier Guichard » et « j’ai pu longuement m’entretenir avec lui des problèmes du canton ». Il regrette que Guy Lemaire ne se représente pas. « C'est un homme qui connaît très bien ses dossiers »
Le candidat souhaite une évolution des pouvoirs des deux communes La Baule et Pornichet au travers la réforme des collectivités territoriales. « Aujourd’hui il n’y a pas de sincérité politique ni d’unité ». Il cite comme exemple le port de Pornichet sur lequel « la réflexion n’est pas envisagée », c'est pourtant « une condition de la pureté de l’eau de baignade de La Baule. »

Jérémie Rabiller souhaite développer « des projets communs entre les deux intercommunalités » et servir à leur rapprochement. Sa suppléante lui apportera un éclairage sur les problèmes sociaux, l’organisation des hôpitaux, des maisons de retraite, l’insertion des personnes handicapées.

Le candidat s’est livré à une remarque sur « la nécessaire rigueur » préconisée par Jean Arthuis pour la gestion des finances publiques et en a profité pour faire un parallèle avec l’hippodrome de Pornichet. Il pose la question du retour sur investissement et ajoute : « est-ce bien aux contribuables pornichétins de financer les tribunes ? Ce que la Société des courses pouvait faire. »

Permanence électorale : 14, rue du Pouligou 44380 Pornichet

Auteur : JBR | 24/02/2011 | 15 commentaires
Article précédent : « Cantonales : Françoise Cabon candidate pour le PCF Front de Gauche »
Article suivant : « Le candidat à la présidentielle Jacques Cheminade à Pornichet »

Vos commentaires

#1 - Le 24 février 2011 à 20h29 par TSB
Bravo M. Rabiller de dénoncer les dérives financières de M. Belliot.
Il est important qu'au delà de l'opposition , les personnes dignes de confiance , fassent entendre leur voix.
Bonne chance pour ces élections, et pourquoi pas R.V en 2014, votre démarche est clair.
#2 - Le 25 février 2011 à 19h25 par Anthony, Pornichet
Où sont passés les Bossy, Houpert, Geay, Drouet et autres élus UMP de l'équipe Belliot, qui avaient signé sous la houlette de monsieur Montauban, une pétition pour demander la radiation de 6 militants qui avaient osé refuser leur soutien à Robert Belliot alors qu'il n'était même pas à l'UMP ?
Quel silence !
Aujourd'hui BElliot et ses inconditionnels de l'UMP bravent les statuts et le règlement intérieur de leur parti. Pour mémoire rappelons le vote du comité départemental : 91 voix à Meunier contre 8 à Belliot, excusez du peu ...
Les règles ont-elles changées depuis 2008 ? Les justiciers d'hier soutiennent-ils la candidature du discident Belliot ?
Ont-ils perdu leur liberté d'expression ?
Craignent-ils pour leur statut d'élu local ? La menace pèset-elle sur leurs indemnités d'élu ? A moins qu'ils attendent le résultat du 1er tour pour se ranger du côté du vainqueur.
Leur élection ils la doivent à l'UMP, car sans ce soutien Robert Belliot n'aurait jamais été élu maire de Pornichet.
Alors messieurs et mesdames les élus adhérents de l'UMP un peu de mémoire et surtout de courage politique pour soutenir le candidat officiel de votre parti. Votre engagement contribuerait sans aucun doute a redorer le blason de l'UMP qui en a besoin sur Pornichet.
#3 - Le 27 février 2011 à 16h02 par an gles, Pornichet
Anthony,je suis sur que les 1000 euros environ que touchent les" ADJOINTS" par mois,achète tout et n'importe quoi, et seront prèt à tout, pour garder cette mane d'argent qui leur tombe du ciel ,cela met du beurre dans les èpinards surtout pour acheter une voiture,refaire sa maison,voyage.Tout cela avec l'argent du contribuable pornichetins.Je pense que la soupe est bonne à la mairie,il n'y aura aucun dèpart.12000 euros par an on ne rèflèchi pas forcèment,mème aux critiques journalieres.pa
#4 - Le 28 février 2011 à 13h06 par Yvette
Mettons vite à part la polémique liée à l'argent si vous voulez bien. Les adjoints ne touchent pas 1000 euros et toutes les personnes citées ne sont pas adjoints.

Restons sur le fond. La mascarade des primaires UMP n'avait qu'un objectif : barre la route à Belliot. En fait surtout barrer la route à Pornichet ! Métaireau l'a bien dit dans son discours d'ouverture des primaires : le canton revient à La Baule selon lui.

Est-ce que le conseiller général baulois en place a fait quoi que ce soit pour Pornichet ? Non. Il n'a pas fait grand-chose pour la Baule non plus c'est vrai.
Alors le maire de Pornichet est légitime, et il fera plus pour sa commune que le précédent. Il ne lui sera pas difficile de faire plus pour le canton que son prédécesseur.

Les UMP pornichétins pseudo légitimistes, suiveurs de Gatien Meunier, devraient se poser la question de l'utilité du conseiller général pour le canton en général, et pornichet en particulier. Vive l'alternance, au tour de Pornichet.
#5 - Le 28 février 2011 à 16h19 par Minette
La canditature de M. BELLIOT est parfaitement légitime, il est Maire lui, M. MEUNIER n'est qu'adjoint plus ou moins compétant dans son domaine, demandez aux commerçants de La Baule ce qu'ils en pensent surtout au marché (ils avaient demandé sa démission pour incompétence), alors nous avons un peu peur pour le département. Quand à son adjointe, c'est une catastrophe elle ne peut dire trois mots cohérents, nous espérons qu'elle n'aura pas à intervenir ou cas ou M. MEUNIER serait élu.
Quant à M. RABILLE, il n'a pas été capable de faire le travail que lui demandait la Mairie de Pornichet, il a été remercié, il est d'une incompétance notoire, aucun employeur n'en veut c'est quand même un signe. alors au Conseil Général bonjour les dégats. Il veut peut être se faire connaitre, il aura du mal, il est connu dans le secteur, il devrait changer de secteur.
#6 - Le 28 février 2011 à 21h28 par an gles, Pornichet
Un certain "GUIGOIS" s'attaque à OF et PO au sujet des remarques dans la presse sur les problèmes de constructions au" POULIGOU" Ce guigois a tout compris,surtout en pleine campagne cantonales.Une certaine droite de pornichet,veux se mèttre à dos la presse du secteur,et pourquoi pas.pa
#7 - Le 01 mars 2011 à 12h09 par Marie C, Pornichet.
Un maire d'où qu'il vienne n'a pas plus de légitimité qu'un autre; d'autant plus que le cumul des mandats devient inacceptable compte tenu des différentes charges locales.
Dès lors que différents adhérents d'un parti font acte de candidature,il me semble normal de soumettre le choix aux militants et de le faire valider par les instances départementales.
Bélliot qui doit tout à l'UMP s'est cru légitime, je crois qu'il était sincère, et a eu la trouille de s'exprimer (toujours une catastrophe) .
Mais la priorité des priorité c'est l'Unité et faire preuve de respect des adhérents.
Bélliot s'en fout, seul son égo domine ses choix.
Aujourd'hui il divise, en se servant de bas arguments chauvins sur les antagonismes Pornichet La Baule.
On a besoin de plus de hauteur de vue et de morale politique.
#8 - Le 01 mars 2011 à 14h50 par ASSEZ
Yvette et Minette, le choeur de M. Belliot.

1- Les indemnités des élus , conseillés et adjoints existent bel et bien. Renseignez vous et vous verrez. Ne comptez pas balayer ce point d'un "oublions vite.." Ca c'est la méthode UMP. De plus, en tant que CR,s'il est élu, je ne pense pas que Belliot nous fasse cadeau de ses indemnités.

2-Et même en invoquant la loi des séries, cela n'empêche que Belliot et son équipe récoltent ce qu'ils ont semés.Et je ne souhaite pas que le Dpt hérite des mêmes semeurs.

3- Pour M. Rabiller, encore une fois il ne faudrait pas oublier que c'est Belliot qu'il l'a recruté. HORS, c'était, il s'en vante assez, son métier. Alors l'incompétence il faut la chercher là!

Voilà en 3 points , pourquoi Belliot ne doit pas gagner cette élection.
#9 - Le 12 mars 2011 à 12h14 par Romain, Pornichet
Tout cela est bien joli, mais je croyais que la démocratie c'était le respect de l'autre...
Je me suis rendu sur ce blog pour voir quelle novation je pouvais trouver dans cette candidature... Je n'y trouve que des relents de vielles querelles stériles... Mon bulletin doit aller à quelqu'un capable de gérer 1,7 m de budjet...
Comment, au vu de ce qui précède, me déterminer...
#10 - Le 13 mars 2011 à 10h36 par TSB
A Romain

Vous le savez bien, les élections c'est d'abord une sélection et des evictions.
Pour qui vous devez voter ?
Regardez d'bord pour qui vous ne devez pas voter, le choix ensuite sera facile.
En ce qui me concerne TSB (Tout Sauf Belliot)
#11 - Le 15 mars 2011 à 09h20 par TSB
M. Rabiller
Est-il vrai que lors de votre réunion de campagne sur Pornichet, les participants ont été "invités" à communiquer leur nom à un membre de l'équipe de M. Belliot ?
( voir les commentaires sur le blog du poulpe du 14/03/2011).
#12 - Le 16 mars 2011 à 10h33 par Horde sauvage
Wahoo, j'ai entendu jérémie Rabiller sur la radio kernews ce matin. ça décoiffe sur les ondes!
On peut le réecouter ce soir à 19h10 sur FM 91.5 ou sur le site web de la radio kernews.com ça vaut le détour !
#13 - Le 17 mars 2011 à 18h01 par Minette
Bravo M. Rabllier, votre intervention sur la radio était excellente, avant de causer dans le poste, il faut apprendre a parler et ne pas bafouiller, vous nous avez fait passer un bon moment de rire heureusement que le ridicule ne tu pas,heureusement que vous ne serez jamais élu nul part.
#14 - Le 17 mars 2011 à 18h08 par Minette
M. ASSEZ, sachez que je ne suis pas le coeur de M. BELLIOT, je suis une citoyenne bauloise qui n'a aucun lien ni avec M. BELLIOT ni avec sa suppléante, je suis logique dans ma démarche en soutenant la candidature du Maire de Pornichet,il fait beaucoup pous sa ville, dans le quartier de La Baule les Pins ou je demeure, nous fesons ainsi que mes voisins nos courses sur Pornichet, c'est le plus près de chez nous, nous remarquons la différence d'activités sur Pornichet et les activités sur la Baule.
Heureusement nous avons une pharmacie à proximité. Nous profitons avec plaisir de tout ce qui se passe à Pornichet. A La Baule on s'ennuie à mourir. Bravo M. le Maire continuer nous vous soutenons.
#15 - Le 18 mars 2011 à 11h03 par ASSEZ
A Minette

Dans ce cas, pourquoi ne pas vous adresser à votre maire, ou conseiller, plutôt que de compter sur M. Belliot ?

C'est bien joli votre position, mais vous ne payez pas d'impôts sur Pornichet, et rien sur la Carène non plus. Communauté de communes à laquelle, je vous le rappelle, Pornichet appartient. Et dont elle n'est pas prête de sortir, même pas en rêve.Et ça, ça l'énerve le Bob!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter