Pornichet Infos

Championnats Jeunes, Pornichet Basket au top en première phase

Avec la période des Fêtes s'achève traditionnellement la première partie de saison des championnats jeunes de basket-ball. C'est le moment où, en fonction des résultats, les équipes montent, descendent ou se maintiennent dans leur division du championnat départemental.
les cadets de l'ES Pornichet Basket et leur coach, Stéphane Festini, entourés de ceux de Cholet basket
les cadets de l'ES Pornichet Basket et leur coach, Stéphane Festini, entourés de ceux de Cholet basket

Fait sans précédent dans l'histoire du club, Pornichet Basket va afficher 9 équipes au plus haut niveau départemental. Mention spéciale pour les équipes Juniors (17/18 ans), Cadets (15/16 ans) et Benjamins (11/12 ans) qui sont retenues dans le championnat Elite leur permettant de concourir au titre de champion départemental.
Les équipes qui joueront durant la seconde phase de championnat jeunes au plus haut niveau départemental :
- juniors filles – équipe en entente avec l'ASC Escoublac (17/18 ans) > Juniors garçons – équipe en entente avec l'ASC Escoublac (17/18 ans)
- cadets (15/16 ans) > Minimes 1 (13/14 ans)
- benjamins 1 (11/12 ans) >
- poussines 1 (9/10 ans)
- poussins 1 (9/10 ans)
- poussins 2 (9/10 ans)
Les 12 autres équipes jeunes de l'ES Pornichet Basket poursuivront leur chemin dans des divisions inférieures.
Parallèlement, les seniors masculins sont qualifiés pour tenter d'accéder au niveau régional et leurs homologues féminins restent en lice pour monter de division en fin de saison.

Pornichet Basket vs Cholet Basket

Symbole de cette recherche d'excellence prônée par le club, juste avant la trêve de Noël, l’ES Pornichet Basket a accueilli le Cholet Basket.
Les Cadets U17 (15/16 ans) du club, brillamment qualifiés parmi les 64 meilleures équipes « en France », ont eu le privilège de se frotter à ceux de Cholet Basket en 32ème de finale de la Coupe de France. Pour l’événement, la salle pornichétine a fait le plein de spectateurs.
Un score sans appel (143 à 23) a sanctionné les débats et reflète très logiquement l’écart existant entre les aspirants pros de Cholet et la très jeune et vaillante équipe de Pornichet, constituée de jeunes cadets et même de minimes. Dans un contexte évidemment difficile, les jeunes Pornichétins ont toujours fait preuve d'enthousiasme, respect et solidarité, des valeurs chères au club.
Pas simple d'affronter la référence française en terme de formation. Cholet Basket a « produit » ces dernières années des joueurs majeurs comme Antoine Rigaudeau, Aymeric Jeanneau, Mickaël Gelabale, Nando De Colo ou Kévin Séraphin.
 

Un projet de club partagé par tous

Le projet de club fondé sur la qualité de la formation et la solidarité suppose des moyens financiers et humains.
Sur le plan financier, le soutien de la Ville de Pornichet et de partenaires majeurs (Thalasso Daniel Jouvance, Restaurant Flunch et Berthelot Constructions) complété par des initiatives diverses (loto, stages...) doivent permettre de salarier un cadre technique et de disposer en permanence d'entraineurs qualifiés. Aujourd'hui, Ghislain Kamwa (Brevet d'Etat et salarié du club) et Yoann Beaurepaire (responsable technique) accompagnent chaque jour d’autres entraîneurs en formation et peuvent bénéficier de l’appui de nombreux parents toujours plus investis.
Sur le plan humain, l'investissement et la motivation de tous les licenciés demeurent la condition sine qua non du bon fonctionnement du club. Chaque week-end, une soixantaine de bénévoles jeunes et moins jeunes, complétés par une vingtaine de parents qui assurent les déplacements, permettent l'organisation de la vingtaine de matchs hebdomadaires qui scandent la vie du club et de ses jeunes membres.
Un bureau dynamique, des parents impliqués, des enfants motivés, ces ingrédients permettent de cultiver cet esprit familial qui favorise l'épanouissement de tous et offre au président, Michael Coupé, les fondements nécessaires au bon fonctionnement du club et à son développement sportif.

La saison prochaine déjà en préparation

À la lumière des bons résultats de cette première partie de saison, les techniciens du club sont déjà à préparer la saison 2014/15.
La formation de qualité apporté aux jeunes n’a de sens que si elle débouche sur un niveau de jeu cohérent au fil de leur progression. C'est pourquoi, le club aspire à voir ses seniors filles et garçons retrouver un niveau de compétition régional. C’est avec cet objectif que s’est construit la Coopération Territoriale avec le club d’Escoublac sur les catégories Seniors hommes et Juniors U20 filles et garçons.
Pour la saison prochaine, les dirigeants de l’ES Pornichet Basket entendent renforcer cette dynamique et l’équipe technique s'y atèle déjà. L'ES Pornichet Basket envisage encore de passer un palier en engageant des équipes au niveau régional. Ce pourrait être le cas notamment des benjamins (accès région) et des cadets (championnat régional).

Pratique :

Pour rejoindre l'ES Pornichet Basket, vous pouvez joindre le responsable technique au 06 58 10 35 12 ou à l'adresse : esp.basket@orange.fr

 

07/01/2014 | 1 commentaire
Article précédent : « Encore une démission au conseil municipal de Pornichet »
Article suivant : « Pornichet Conseil Municipal : le budget est contesté par l’opposition »

Vos commentaires

#1 - Le 08 janvier 2014 à 10h50 par jacques, Pornichet
Bravo pour cette communication sur le club cher au Président Jacques Debray qui serait fier de voir le chemin parcouru depuis la Jeanne d'Arc et les débuts de l'ESP
Il est cependant dommage que la municipalité actuelle n'aie pas bien perçu le potentiel des différents clubs sportifs notamment ceux qui opèrent en salle, mais tous ont une action éducative qui mérite respect et considération.
Il est en effet assez incompréhensible d'avoir fait le choix d'un 2ème terrain de foot en synthétique et d'un aménagement très couteux d'un parc paysager avec son parcours de santé déserté plutôt que d'investir sur un nouvel équipement couvert permettant de décompresser l'occupation saturée du complexe Aubry Prieux. Il est en effet plus facile d'accrocher des panneaux d'affichage à la gloire des élus dans les couloirs de la salle Guy Aubry (ce qui est complètement déplacé et d'une autre époque) que de prévoir et construire l'avenir des clubs qui contribuent à la qualité de la vie de Pornichet.
Si on regarde dans le rétro on voit que les prédécesseurs de Monsieur Belliot avaient construit et investi pour le sport dans une optique de qualité et d'élargissement de l'offre. Erraud, Daudin, Empereur, Lambert ont tous oeuvré pour que les installations d'aujourd'hui. L'apport d'une piste d'athlé est un plus qui était nécessaire. Un terrain synthétique était suffisant, quant à en faire un 2ème pour libérer du temps au service des espaces verts pour aller entretenir de désert du parc paysager, c'est vraiment l'engagement d'un cercle vicieux, si ça continue, le monde du sport pornichétain a du soucis à se faire….Heureusement il y a la Sailtica et….pendant ce temps, les clubs tirent la langue.
Vive le sport et encore bravo à ceux qui donnent de leur temps dans des conditions pas toujours idéales.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter