Pornichet Infos

Com-Art : fédérer les quartiers

La jeune association des commerçants et artisans de Pornichet est pleine de projets. L’objectif principal est de rassembler et de trouver des délégués dans chaque quartier pour mettre en place un outil de communication efficace et être écouté par la municipalité.
Jérôme Audrain
Jérôme Audrain

Jérôme Audrain, le patron de la Gargouille, avenue du Général de Gaulle et président de Com-Art (Commerçants-Artisans) tient un discours simple : « C’est compliqué de réunir à Pornichet, la ville est composée de multiples quartiers qui ont chacun leurs particularités et leurs problèmes ».
L’association s’est constituée juste avant l’été avec, alors, un objectif prioritaire, pouvoir maintenir la grande braderie estivale du mois d’août : « Un vrai succès, on a dénombré un quart de déballages supplémentaires par rapport à l’année précédente ». Com-Art s’est aussi démenée autour des marchés nocturnes des Océanes, qui d’après Jérôme Audrain ont largement contribué aux commerces de proximité.
Toutefois, en terme de bilan touristique, s’il estime la saison pas trop mauvaise, il montre du doigt des pratiques tarifaires parfois excessives.
La haute saison passée, l’association qui se veut être représentative de l’ensemble du secteur commercial et artisanal de la commune n’a qu'une seule ambition : dynamiser le tissu économique.
 

« Je suis apolitique »

« Je ne suis ni de gauche, ni de droite. Nous avons des rapports tout à fait normaux avec la municipalité, nous avons en la personne  de l’adjointe au commerce (Marie Drouet) trouvé une oreille attentive, elle fait bouger les choses ». « Notre but est de faire remonter les doléances de chacun à la mairie. Nous sommes à la disposition de tout le monde ».
Aujourd’hui, tous les quartiers semblent représentés sauf, la Zac du Hecqueux et la Zac Atlantique .« Il nous faut absolument des représentants de ces secteurs dans nos réunions ».
Jérôme Audrain constate aujourd’hui qu’il est difficile de mettre en place des événements sur la commune « Pourquoi décider de placer une animation dans ce quartier plus qu’un autre, comment arriver à contenter tout le monde ? ».

Un marché de Noël place de l’église

Pour cette fin d’année, Com-Art reprend à son compte l’organisation d’un marché de Noël, ce dernier s’est déroulé par le passé place du marché. « Rien n’était prévu pour cette année, ne me demandez pas pourquoi ». Du coup, il est annoncé pour la période du 15 au 30 décembre autour de l’église. Situé entre le quartier de la gare et celui du marché, c’est un lieu plus central et une bonne manière d’obtenir du consensus.
D’autres idées de communications et d’animations se bousculent, rien n’est finalisé pour l’instant : « Nous aurons aussi des discussions en début d’année prochaine sur la mise en place d’un linéaire commercial ».
En parlant d’animations, le président de Com-Art estime que « l’hippodrome va faire du bien quand même, il attire du monde qui ne serait pas venu forcément à Pornichet, cela fait travailler, entre autres, l’hôtellerie, la restauration, les cafés et les tabacs ».
L’appel à cotisations sera lancé en fin d’année, le bilan des adhésions sera comptabilisé en février 2012 avant de décider des futures actions à mettre en place.
Pratique :
Com-Art Pornichet.
Siège de l'association : 96, avenue du Général-de-Gaulle.
02 40 61 74 52

Auteur : JRC | 03/11/2011 | 3 commentaires
Article précédent : « Barquera-Sailtica : les marins chantent en canon »
Article suivant : « Les Océanes jouent les nocturnes de shopping, pianissimo »

Vos commentaires

#1 - Le 04 novembre 2011 à 00h11 par Lemere
Bonne idée que de déplacer le marche de Noel
Vive le changement
Et du coup essayez d'innover en termes d'animations et de commerce.
Donnez plus de place aux associations caritatives, et aux stands d' alimentation a emporter ou a manger en déambulant.
Laissez tomber les stands ou on ne trouve hélas que ce qui se trouve déjà en grande surface.
Priorités aux commerçants locaux qui font preuve d' originalité
Ajoutez une pincée de jeunesse avec des groupes de musiciens .
Une tombola, des cartes de fidélités pour la durée du marché., bref faites nous oublier les années précédentes.
#2 - Le 06 novembre 2011 à 23h20 par Big Bisous
Pendant que l'UMP somnole, Belliot et ses sbires distribuent et font signer leur fameuse pétition pour sortir Pornichet de la CARENE.
Nombre de personnes se disent pratiquement forcés de signer et au moins importunés. Beaucoups avouent qu'ils n'osent plus aller sur le marché ou dans les halles et choisissent finalement de se fournir dans d'autres commerces.
Tout ceci sans que personne ne bouge le petit doigt.
Jusqu'à quand, laissera-t-on faire de telles pratiques?
Jusqu'à quand, le silence des pornichétins permettra de faire tout et n'importe quoi sous prétexte d'une répulsion idéologique ou peut-être même, ou plus simplement, selon un embarras gastrique du Maire?
Pauvre littoral convoité par de nouveaux politophages Guerriau-Belliot-Cannone et d'autres qui ont des comptes personnels à régler.
Ceux-là ont déjà enfoncé un coin dans le fameux comité de discipline de l'UMP qui devrait remettre en marche le mouvement, en évacuant des dissidents de Pornichet dont finalement, ils se satisfont maintenant et plus, si affinités.
Et voyons plus loin, la situation du Pouliguen et vous aurez compris la cuisine qui se prépare sur notre dos!
#3 - Le 07 novembre 2011 à 06h18 par ANONYME, Pornichet
J'approuve totalement le commentaire de M. LEMERE.
Un bon dépoussiérage et on respire !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter