Pornichet Infos

Conseil municipal : l’opposition quitte la séance

Ambiance électrique au conseil municipal de Pornichet ce jeudi soir : les élus de l'opposition ont quitté la salle après la délibération concernant la vente de la maison de retraite. Le public nombreux a largement manifesté ses opinions lors d'une séance des plus houleuses.

Le conseil et le maire ont ravivé les passions à Pornichet sur le dossier retraite voir : http://www.pornichet-infos.fr/politique-23-48.html

et  http://www.pornichet-infos.fr/robert-belliot-s-explique-sur-la-maison-de-retraite-et-la-sem-74-75-1038.html

Ils étaient tous là : Patricia Gallerneau, Jean-Claude Pelleteur, les militants UMP, socialistes, du centre et du MoDem. Il n’y avait pas assez de chaises pour tout le monde. Les interventions des élus étaient ponctuées de sifflets ou d’applaudissements du public. Les élus de l’opposition ont quitté la séance après le vote sur la vente de la maison de retraite pour marquer leur totale désapprobation.

Pour l’opposition « c’est une décision scandaleuse qui pouvait attendre 8 mois et les nouvelles élections. Cette vente est un affront historique fait à nos anciens et à toutes celles et tous ceux (résidents, élus bénévoles, personnel) qui depuis 25 ans ont œuvré pour l’existence et la réussite de la Résidence de la Côte d'Amour»
«Notre maison de retraite n’est pas une marchandise nous ne vous donnerons pas le droit de disposer ainsi de notre bien commun. » Josiane Robert en appela à la responsabilité des élus de la majorité qui votèrent tous avec Robert Belliot.

Robert Belliot rétorqua à l’opposition « Parlons de scandale, au début de mon mandat les syndicats de la maison de retraite sont venus me trouver pour se plaindre que le personnel était payé en dessous du SMIC, les leçons ça suffit. »

À l’issue du conseil ils étaient nombreux, les militants à échanger des impressions sur cette soirée, à Pornichet. La campagne électorale est commencée. Mais s’était-elle vraiment arrêtée depuis 2008 ?
 

Auteur : JBR | 19/07/2013 | 29 commentaires
Article précédent : « La Carène bouleverse les habitudes de collecte des déchets »
Article suivant : « Conseil Municipal Le PLU adopté contre l’avis défavorable du commissaire enquêteur »

Vos commentaires

#1 - Le 19 juillet 2013 à 15h26 par magnolia
Quelle drôle d'idée de quitter la séance après avoir voté.
Pourquoi se fâcher tout rouge après coup, la portée de leur geste en est diminuée
#2 - Le 19 juillet 2013 à 17h19 par josée, Pornichet
et jc peleteur qu'est ce qu'il dit?

les chiffres de mme galerneau sont donc bien faux!
#3 - Le 19 juillet 2013 à 22h36 par Josiane ROBERT, Pornichet
magnolia vous ne deviez pas être dans la salle du conseil pour croire que nous, élus d'opposition, avons voté pour la vente de la maison de retraite, que nous, élus d'opposition et public indigné, n'avons pas dit tout le mal qu'on pensait de cette décision scandaleuse.
#4 - Le 19 juillet 2013 à 22h41 par Cote d'Amour?, Ste Marguerite
@Josée: secteur privé non lucratif environ 1500€/1700€/mois (ex: traict).. et secteur privé plus de 3000€ (ex: creisker). je ne vois pas ce qui est faux chez mme gallerneau, elle donne ces chiffres.
Et... même quand on ne parle pas d'elle, faut que quelqu'un la ramène sur le devant de la scène politique locale: elle vous fait donc si peur? elle doit se marrer en vous lisant !
pour m pelteur, nazairien, il dit rien, il sait pas, il apprend!
#5 - Le 19 juillet 2013 à 22h42 par Pascal
En quoi les chiffres de Mme Gallerneau seraient-ils faux?
Ce ne sont pas les acrobaties pour afficher des prix au M2 , des chiffres par habitants en multipliant le nombre de ces derniers , qui changent quoi que ce soit á des comparaisons relatives.
Et en absolu, une dépense somptuaire reste une dépense somptuaire. Un investissement tel que le parc paysager ne sera jamais source d emplois ni d' un quelconque intérêt touristique á retombées economiques intéressantes.
Il aura malgré tout un coût de fonctionnement que nous devrons supporter, quel gáchis!
#6 - Le 19 juillet 2013 à 23h05 par Eneber
A la lecture du blog de l'opposition municipale, je comprends, mieux, les raisons de leur départ de la séance du Conseil Municipal, après le vote majoritaire de vente de la maison de retraite communale : M. Belliot a, en quelques minutes, assuré, la main sur le coeur, qu'il ne vendait pas , pour des raisons financières, puis annoncé que la Fondation Cémavie avait décidé d'attendre les élections, pour faire acheter cette même maison.
Manifestement, les quatre millions étaient devenus indispensables, dans un délai restreint!
Moderateur
#7 - Le 20 juillet 2013 à 10h25 par honteux, Pornichet
magnolia,


ils sont partis car ils n'ont aucun arguments
#8 - Le 20 juillet 2013 à 13h33 par geraldine, Pornichet
cette séance du C.M trop houleuse, avec des applaudissements irrespectueux... Mr Belliot et son équipe auaient dû faire évacuer la salle.... ce ne sont pas des agissements digne des Pornichétins même quand on est dans l'opposition.. Un peu d'éducation et de respect Messieurs Pény, Lambert et J.Robert et moins de méchanceté S.V.P !...
#9 - Le 21 juillet 2013 à 21h09 par scoubidou, Pornichet
La vente de la maison de retraite est d'une grande gravité, au cas où certains n'auraient pas compris qu'ils vieilliraient eux aussi un jour.Enlever aux pornichetins leur bien acquis avec leurs impôts depuis 25 ans, est une honte.Comment un maire peut-il avoir aussi peu de considération pour les habitants de sa commune? Dans le contrat de vente , il n'y a aucune contrainte pour le repreneur; rien ne l'oblige quant'aux tarifs, rien ne l'oblige quant'à la priorité pour les pornichetins. Les obligations ne sont que pour la commune, marché de dupe, qui montre bien l'irresponsabilité et le manque de courage. M. Belliot n'a pas su répondre à un seul argument de l'opposition.Géraldine, Honteux et Magolia devraient lire le livre "indignez-vous". Il est des causes qui révoltent:préférer se ruiner pour un parc paysager vide au lieu de donner la priorité à la retraite des pornichetins.
Qui peut croire une seconde que la société qui achète la maison de retraite ne souhaite pas récupérer sa mise et même plus bien sûr, faire des bénéfices sur le dos de....devinez, mais bon dieu, c'est bien sûr.
#10 - Le 22 juillet 2013 à 18h17 par Pascal
Géraldine,

Il n'existe pas d'applaudissements irrespectueux.
Bien sûr, pour vous, les seuls qui comptent auraient dû être ceux destinés à faire l'éloge de M. Belliot.
Mais encore eut-il fallu qu’il les méritât. Et même du coté de ses supporters on ne peut pas dire qu'il y en ait eu beaucoup d'applaudissements ( ni de supporters d'ailleurs !)

Mais votre commentaire en dit long sur le chemin qui reste encore à parcourir pour que vive une démocratie participative à Pornichet
#11 - Le 23 juillet 2013 à 15h13 par héric pdl, Pornichet
Une erreur qui peut étre fatale pour le mois de mars 2014.
#12 - Le 23 juillet 2013 à 19h39 par Mathi, Pornichet
Géraldine,
ce ne sont pas que des politiques qui se sont manifestés lors de ce conseil municipal, si ce fut houleux c'est que des Pornichétins anonymes se sont déplacés pour crier au scandale.
Oui, je reprendrai les termes de scoubidou:
" Il est des causes qui révoltent:préférer se ruiner pour un parc paysager vide au lieu de donner la priorité à la retraite des pornichetins".

Non, ce n'est pas la campagne électorale qui a motivé le déplacement de ces personnes, on en a rien à faire de leurs querelles, on en a assez de voir nos impôts s'évaporer avec le "matuvu" de projets stériles, inutilement couteux, ce n'est pas difficile à comprendre!
#13 - Le 24 juillet 2013 à 17h27 par CGCT + CGPPP
Bonjour à tous,
peut-être que si les blogs et l'opposition étaient un tant soit peu moins agressifs, des explications plus apaisées auraient pu être données.
De loin mais avec une certaine expérience de la gestion de ce type d'établissement, je pense que le scénario qui s'est déroulé est très probablement le suivant.
Fin du SIVU, l'association gestionnaire devient sans doute occupant sans titre et précaire.
Par voie de conséquence il faut dans un délai court trouver un nouveau gestionnaire. En toute logique réglementaire il eut fallu passer par une procédure d'attribution de délégation de service public après un appel d'offre et donc une mise en concurrence. Ce qui présentait le danger que de gros groupes de gestion se proposent, remportent le marché et adieu les prix de journée modérés. Au pire on pouvait tenter de favoriser l'association en place, mais trop gros risque de recours exercé par un candidat évincé aux juristes et au portefeuille solide.
La solution facile et efficace c'était bel et bien de vendre les murs à un gestionnaire réputé pour pratiquer des prix de journée modérés. C'était le cas de la fondation du Crédit Mutuel qui a reculé. C'est aussi le cas de l'association l'Automne, et c'est bien facile de le vérifier c'est près de chez vous !
Pour conclure : une excellente décision prise par le maire et sa majorité, mais une communication et une pédagogie nulles, voire pire.
Le reste est confondant de bêtise et de partisanisme de la part des oppositions.
#14 - Le 24 juillet 2013 à 17h59 par Jean
"Enlever aux pornichetins leur bien acquis avec leurs impôts depuis 25 ans, est une honte" Quelle drôle de remarque ! l'argent issue de la cession de la maison de retraite servira à financer d'autres projets tel qu'un nouveau lotissement communal qui permettra de loger les jeunes pornichetins comme cela s'est déjà pratiqué au Pouliguou ... la boucle est bouclée
#15 - Le 24 juillet 2013 à 23h23 par christophe martin, Pornichet
@CGCT: Ce n'est pas parce que les oppositions comme vous dites ne défendent pas le même point de vue que cela en fait des bêtises partisanes... Les arguments sont aussi là et bien bien concrets et pour l'instant, tout ce que je lis de votre analyse, ce ne sont que des présupposés et certainement des preuves que cette vente était à la fois justifiée et utile. Le problème est là: fallait il vendre cette maison de retraite et si oui, pourquoi? Si on part du principe que le postulat de base est : on vend, il suffit ensuite de justifier la méthode ou la destination de l'argent perçu. Mais le fond du problème est bel et bien: Pourquoi vendre cet établissement et par voie de conséquence quel sort réserve t on à nos anciens qui doivent envisager de séjourner en maison de retraite. Celle-ci existera bien sûr mais pour combien de temps et à quelles conditions? Qui est aujourd'hui capable d'affirmer que tout sera identique aux conditions actuelles?
#16 - Le 25 juillet 2013 à 10h10 par Peste ou Choléra?
Je ne sais pas qui est CGCT + CGPPP mais son commentaire me semble raisonnable et de bon sens.

En tout cas pour les prochaine élections le choix ne sera pas facile entre l'actuel maire piètre gestionnaire, communicant pitoyable et les idéologues type mme Gallerneau affligeante de compassion, prête à exploiter toute actualité dans des analyses démagogiques inadaptées aux enjeux du XXIème siècle.
#17 - Le 25 juillet 2013 à 11h33 par CGCT + CGPPP
Petit éclaircissement.
Vendre les murs permet donc de s'affranchir de l'appel d'offres puisque le nouveau propriétaire ne sera pas soumis aux marchés publics et choisira son gestionnaire. Le prix des murs conditionne en grande partie le prix de journée pratiqué car l'acheteur fera certainement un emprunt que le nouveau locataire (l'automne) supportera via son loyer au propriétaire (la SCI l'automne).

La solution de facilité n'a pas été choisie, qui était de vendre les murs à un gros gestionnaire pratiquant des prix de journée exorbitants, qui aurait sans doute pu payer beaucoup plus que les 4 millions, peut-être les 8 millions annoncés par le maire.

C'est bel et bien une sortie sécurisée d'un problème de gestion majeur.
#18 - Le 25 juillet 2013 à 13h51 par christophe martin, Pornichet
Mais pour vendre les murs à un gros gestionnaire, il aurait fallu qu'au moins l'un d'entre eux se montre intéressé, ce qui n'a pas été le cas... Donc, le problème ne se pose pas de savoir si la méthode retenu était la meilleure ou pas puisque ce choix ne s'est pas présenté.
Ce n'est pas une sortie sécurisée face à un problème qui n'existait pas....
#19 - Le 25 juillet 2013 à 16h07 par H20
A CGCT et CGPPP (= cabinet du maire ?)
Il faudrait être un peu sérieux. Le commentaire 17 pose finalement pas trop mal la bonne question : quelle solution pour assurer dans la durée le service au meilleur rapport/qualité prix pour les seniors pornichétins d'aujourd'hui et de demain ?

A la fin de cette année, si j'ai tout compris, l'association gestionnaire de la maison de retraite n'aura plus de remboursements d'emprunts à assurer. Cela ouvre 2 possibilités principales :
1.- l'absence de charges financière se traduirait par une baisse des prix de journée. Sympathique mais sans doute à trop courte vue. Mieux vaut provisionner les travaux à prévoir, notamment le fameux désenfumage que le maire manie pour nous "enfumer".
2.- la mise en place d'une provision pour une seconde maison de retraite publique à moyen terme.
En vendant le foncier à une société qui récupérera l'acquisition via le loyer sur l'exploitant et in fine sur le résident, la mairie ferme la solution 1 et la solution 2.

Résultat : au mieux un maintien voire une hausse des prix de journée et pas de nouvelle maison de retraite à petits prix à moyen terme. Par contre, 4 M€ pour éponger les frasques de l'hippodrome.

Enfin, l'Automne est-elle plus qualifiée que l'actuelle association pour gérer la maison de retraite ? Peut-être, peut-être pas ! En tout cas, si vraiment une volonté de confier à des "professionnels" la maison de retraite pouvait se justifier, il était possible à la mairie de conserver les murs et de déléguer - après mise en concurrence - l'exploitation de la maison de retraite en y intégrant diverses clauses : prix de journée, priorité aux Pornichétins...

Bref, il était possible de faire les choses sans vendre le foncier communal ni insécuriser financièrement les résidents actuels et futurs.

Le choix Belliot n'est donc rien d'autre qu'une opération financière de courte vue.
#20 - Le 26 juillet 2013 à 09h28 par mon petit doigt m'a dit
c'est courage fuyons au sein de la majo ?! on peut se le demander
#21 - Le 26 juillet 2013 à 11h37 par JoJo
- H2O vous êtes absolument dans la droite ligne de ce qu'a exposé madame Gallerneau: possibilité de conserver les murs !!!
- Quand à l'allusion au Pouligou de Jean et à l'ouverture aux jeunes pornichétins:, voulez vous verifier qui ont été les attributaires des lots? il y aurait du sport! ( voir en particulier le dernier lot attribué en janvier 2013, vous pouvez vérifier que ce n'est pas à une Pornichétine que le lot a été attribué ??? on va rire! Et arrêtez l'intox!)
- CGCT vous faites erreur tout admin que vous etes; le nouveau propriétaire est la SCI Lavoisier et non l'Automne!
#22 - Le 26 juillet 2013 à 14h41 par juilie
H2O : l'association de gestion est propriétaire des murs si elle rembourse l'emprunt. Vous confirmez ?
#23 - Le 26 juillet 2013 à 22h29 par Ptonuniversimpitoyable, Pornichet
Décidément Juilie! ce n'est pas l'association Automne qui achète les murs, le terrain avec leurs occupants. C'est l'investisseur immobilier SCI Lavoisier et c'est cette SCI qui prend l'emprunt. C'est la SCI qui gèrera ce patrimoine avec une demande de rentabilité. Elle place comme pour ses autres maisons de retraite son association l'Automne comme gestionnaire et son association Rest'Automne comme fournisseur unique des repas de toutes ses maisons de retraite. La boucle est bouclée. Avec comme objectif (louable pour un investisseur) que tout cela leur coûte le moins cher possible, pour des bénéfices les plus forts possibles.
#24 - Le 27 juillet 2013 à 01h06 par H2O
Julie, le montage est simple :
1. la SCI Lavoisier achète le sol et les murs pour 4 M€.
2. La SCI Lavoisier facture un loyer à l'association Automne, qui exploitera la maison de retraite. Ce loyer comprend notamment : la charge financière du propriétaire (la SCI Lavoisier) lié à l'emprunt ou aux fonds propres destinés à l'acquisition + la charge locative liée au rendement qu'une société est en droit d'attendre du fait de louer un bien à autrui + la marge, légitime pour une société, car la SCI Lavoisier est bien une société à but lucratif et non une fondation qui pourrait avoir une gestion désintéressée.
3. l'association l'Automne récupère ses ressources pour payer son loyer à la SCI Lavoisier via le prix de journée facturé à chaque senior et à diverses aides publiques ou parapubliques.

Encore une fois, vendre cette maison de retraite est une aberration morale et financière, et, circonstance aggravante le fait de céder ce bien à une société, en l'occurrence la SCI Lavoisier, et non à une fondation ou à un organisme issu de l'économie sociale et solidaire de type Mutuelle par exemple,n'est pas innocent.

De quelque manière que cette affaire soit observée, le constat est le même : Robert Belliot maltraite les intérêts des Pornichétins d'aujourd'hui comme de demain pour financier ses envies de parc paysager plein de vide.
#25 - Le 27 juillet 2013 à 11h48 par christophe martin, Pornichet
L'opposition municipale affirme depuis février dernier qu'il fallait conserver les murs! Pas besoin d'attendre la campagne pour en prendre conscience... De plus, dans l'écho du 26, la mairie affirme qu'une association de bénévoles n'est plus capable de prendre en charge une maison de retraite à cause d'une législation complexe etc (pas de chance, l'association en place a parfaitement géré la maison depuis bien des années sans que personne ne s'en plaigne). Pour justifier de son choix, la mairie décide donc de passer la gestion à une... Association! Cherchez l'erreur... Ensuite, elle explique qu'il n'y aura pas d'augmentation car une association ne peut en faire (argument ultime pour expliquer qu'il n'y aura pas d'augmentation...) mais que grâce à sa bonne gestion, elle saura dégager des moyens pour améliorer le site... On est plus à une contradiction près...
#26 - Le 29 juillet 2013 à 16h39 par e-lecteur, Pornichet
**********MODERATEUR**************
#27 - Le 18 août 2013 à 22h04 par incroyable, Pornichet
alors encore du grand mensonge du ps comme votre patron ( hollande)?

Demandez a mr batteux comment sont gérés les maisons de retraite a st nazaire et a qui elles appartiennent .

J'adore le ps de Pornichet identique au ps national !!! mensonge ,mensonge?
#28 - Le 19 août 2013 à 10h16 par Jo le Breton, 44380
Eh bien OUI "Incroyable Pornichet" demandez-vous donc qui est le grand *****MODERATEUR****** - De quel parti se référait votre favori aux dernières élections était-il encarté et où, devait-il se représenter etc? Ceci n'est, bien entendu, qu'un aperçu des grandes déclarations.
#29 - Le 20 août 2013 à 09h36 par Lemere
Ah! Les afficionados sont de retour.Le fan club des aveugles sourds, mais pas muets dans la rage primaire anti-gauche qui est leur seule marque de fabrique ne viennent pas défendre les choix et décisions de leur champion, mais seulement dire que le champion d'en face est nul!

Avec cela le débat va avancer. En attendant , cher incroyable, ce n'est pas parce qu'un illuminé vole au dessus de la plage de Ste-Marguerite avec une banderolle appelant le président à démisionner, que ce dernier va quitter le poste que lui ont confiés 52% des Français. Parce que notre Président à lui le sens des responsabilités, il ne lachera rien, et ira jusqu'au bout, malgré vos jérémiades.

Puisqu'on en est à parler présidentielle, je suis très satisfait de voir que votre candidat N. Sarkozy se soit vu refuser ses comptes de campagnes. En effet, au bout du compte, c'est une économie de 30% pour le contribuable que je suis, et ces 30% auront été payés par l' UMP, qui jure pourtant ne plus pouvoir payer de taxes! Quand on cherche un peu au fond de leurs poches, il en reste des sous! Vive la France, et vive la gestion de l' UMP, qu'ils continuent , la machine à perdre est lancée.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter