Pornichet Infos

Conseil municipal: la minorité quitte le conseil

Le conseil municipal a adopté le budget primitif, présenté le rapport de la Cour des comptes, les subventions aux associations et le projet Sailticca,. Trois délibérations de dernière minute posées sur table dont le retrait de Pornichet de La CARENE vers Cap Atlantique ont provoqué le départ de l’opposition en fin de conseil.

Pour les trois dernières délibérations et en particulier celles demandant au conseil de solliciter les présidents de l’intercommunalité et le préfet pour le retrait de la commune de la CARENE vers Cap atlantique l’opposition n’a pas voulu prendre part au vote. Elle motive sa décision par le fait qu’une délibération de ce type ne peut pas se prendre dans l’urgence sans avoir les éléments pour juger. Pour Jacques Lambert « trop c’est trop, trois délibérations sont sur table le jour du conseil alors qu’elles devraient être à l’ordre du jour cinq jours francs avant le conseil et en cas d’urgence un jour franc ». Les délais ne sont pas respectés et l’opposition va faire un recours auprès du Préfet.

La Cour des comptes émis ses observations définitives concernant la gestion de la ville de Pornichet dont le contenu a été examiné par le conseil. La Cour des comptes note que la situation financière est satisfaisante. Elle constate une baisse de la capacité d’autofinancement à cause des droits de mutation et des recettes du Casino en baisse.
La capacité de désendettement s’est détériorée. La Cour constate une hausse importante des effectifs de +7%  et de la masse salariale avant 2008. Depuis les effectifs ont légèrement régressé, mais le recours à des non-titulaires depuis 2008 a été marqué par plusieurs irrégularités au regard du droit de la fonction publique territoriale. Enfin elle rappelle que le taux de logements sociaux est loin de respecter les obligations issues de la loi de solidarité sur le renouvellement urbain.

Budget primitif les impôts locaux diminueront de 2% en 2012

Pour le rapporteur l’année 2012 « marque l’engagement d’une seconde partie de mandat où diverses opérations budgétaires sont venues s’ajouter au DOB dans la recherche d’une gestion active de la dette. 2012 sera l’année de la "décélération" des investissements à l’exception du Parc paysager qui achèvera le programme hippodrome.»

Les impôts locaux de 2012 baisseront de 2% comparés à 2011, ce qui fait dire à Alain Pény de l’opposition qu’il s’agit d’une « baisse en trompe l’œil » qui ne compense pas les 3,5% de hausse de 2010 . « En trois exercices vous avez prélevé 800 000 € sur les ménages des Pornichétins. Pour rendre l’argent aux Pornichétins comme vous l’aviez laissé entendre dans un journal il vous faudra baisser le taux d’imposition de 8% en 2013 et les finances de la commune ne le permettront pas. » conclut Alain Pény.

La commune améliorera et maintiendra sa capacité d’autofinancement pour couvrir la dette et soutenir les investissements.
Pour Alain Pény qui a une expérience certaine des budgets communaux mais qui donne parfois l’impression de vouloir « couper les cheveux en quatre », le niveau d’endettement de Pornichet sera encore en augmentation en 2012.  « cette dérive financière vous collera au doigt Monsieur le Maire comme le sparadrap du Capitaine Haddock ! » termine Alain Pény. À moins que Tintin Milou et les Dupont trouvent le trésor de Rackam le Rouge pour renflouer les caisses. À Pornichet on peut s’attendre à toutes sortes de surprises.
Pour Robert Belliot « les communes qui n’empruntent pas sont des communes qui dorment, à Pornichet on pourrait avoir la note 3A »

Jacques Lambert pointa du doigt les frais de contentieux pour 40 000 €. « vous avez porté plainte en diffamation contre cinq élus de l’opposition la cour d’appel d’Angers vous a déboutés jugeant cette plainte irrecevable. Malgré cela vous avez décidé de vous pourvoir en cassation, vous êtes un bon client pour les cabinets d’avocats, en tant qu’élus nous allons demander à la Commune de prendre en charge les frais occasionés. »

Subvention aux associations + 76 000 €

Les subventions aux associations sont en hausse en partie à cause des 65 000 € accordés à l’association Sailtica. Son Président Alain Berthelot excusé et remplacé par Chantal Gallet a présenté aux élus la future épreuve. La Sailtica a recruté deux professionnels Bernard Duval pour la partie nautique et Eric Ligué pour l’animation. L’idée étant d’animer la ville autour de la course, d’associer commerçants et artisans. Le trophée Sailtica sera décerné au bout de deux épreuves de 500 miles l’une du 10 au 20 mai 2012 à destination de San Vincente de la Barquera avec retour à Pornichet, l’autre en 2013, les concurrents feront route vers Fowey au sud de l’Angleterre. Bernard Duval a affirmé avoir des nouvelles rassurantes du maire de San Vincente pour l’arrivée au port qui a été préalablement dragué. Les écoles de Pornichet devraient être associées à la course. Bon vent à cette nouvelle épreuve pour laquelle il va falloir trouver des concurrents (10 inscrits à ce jour) dans une conjoncture économique difficile et avec la Barquera qui se profile aux mêmes dates.

La ludothèque un beau projet abouti

Madame de la Fuente a présenté les tarifs et les jours et heures d’ouverture de la ludothèque, animée par deux agents. La ludothèque est située à l’école Jean Macé.

Ouverture le mardi de 17 h 30 à 19 h 30
Le mercredi de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures
Le samedi de 10 heures à 12 heures
 

Auteur : JBR | 10/02/2012 | 23 commentaires
Article précédent : « UMP Pornichet : Sarkozy siffle la fin de la récréation »
Article suivant : « Pornichet à CapA, l’avis de René Leroux »

Vos commentaires

#1 - Le 11 février 2012 à 00h15 par Lafleur, Pornichet
65 000 euros pour remplacer la Barquera !!!
La municipalité n'a aucune limite à l'indécence. 65000 euros pour 10 bateaux qui ne pourront sans doute pas rentrer dans le port de San Vincenté alors que le comité de jumelage qui existe depuis 20 peine à avoir de quoi animer l'amitié entre les deux communes. On se fiche du monde.
#2 - Le 11 février 2012 à 05h27 par anonyme
Incroyable !!! Comment une question telle que l'intercommunalité peut-elle arriver sur la table le jour du conseil municipal, alors que c'est le sujet d'actualité depuis des semaines et que le vote a eu lieu dimanche dernier ???
C'est une grossière erreur en effet, ajoutée aux frasques de la "campagne" et du manque de transparence.
Comment un Directeur Général d'une Commune comme Pornichet (haut fonctionnaire qualifié) peut-il commettre une si grosse bourde ? J'approuve la décision des élus de l'opposition qui ont quitté le Conseil et qui vont alerter le Préfet sur cette irrégularité. OUI il y a de quoi être scandalisé "trop c'est trop" !
Heureusement, apparemment, les nouvelles ne sont pas catastrophiques concernant les finances de la Commune, on craignait le pire. Mais 40 000 € de frais de contentieux en un an, c'est quoi !?
Une majorité qui porte plainte contre une minorité qui s'exprime, mais n'est-ce-pas son rôle démocratique. Ellle ne peut quand même pas tout accepter les yeux fermés ! Quant aux propos diffamatoires, reste à voir quand on entend tout ce qu'on entend et pas seulement au plan local, on a l'habitude d'entendre la langue de bois de tout bord ... Encore une fois, ce qui se dégage de ce nouvel épisode, ce sont les méthodes autocratiques.
#3 - Le 11 février 2012 à 09h54 par Lemere
Les comptes sont bons, mais ceux sont ceux du passé.
Quand M. Belliot va devoir prendre en compte ses obligations de participation aux logements sociaux, sauf à vouloir rester sous tutelle du préfet, quand il va devoir faire face aux demandes légitimes de ses administrés , par exemple pour la voirie, et que l' on nous dira " Y' a plus de sous", alors on oubliera le rapport qui ne concerne que le passé.
Rappelez vous la Grèce.
Et comme le souligne le commentaire #2, c' est quoi cette obsession de vouloir briser l'opposition par de la plainte à répétition ? Surtout quand dans cette opposition siège un avocat .
Et c'est le même M.Belliot qui se plaint de n'être pas écouté à la Carene !
Donc si l'on comprend bien, il ne tolère que sa parole.
#4 - Le 11 février 2012 à 09h55 par bleu, blanc, rouge
Pour info ce petit billet dans O.F. de ce jour.

"Tribuns

Après la victoire du oui à la consultation organisée dimanche dernier dans sa commune pour savoir si les Pornichétins étaient désireux de quitter l'agglo nazairienne, le maire de Pornichet a vertement critiqué, mardi dernier, la lettre ouverte que Joël Batteux, président de la Carene, avait adressé aux Pornichétins. Robert Belliot martèle ses interventions sur le sujet à coup de respect de la démocratie. Mais il considère visiblement que l'expression de ceux qui ne sont pas de son avis est hors du champ démocratique. Robert Belliot oublie de préciser qu'un débat lui a été proposé sur le sujet avec le président de Cap Atlantique et celui de la Carene, le tout retransmis sur Télénantes. Mais ce projet est tombé à l'eau : le maire de Pornichet a catégoriquement refusé d'y participer. Par peur d'être à cours d'arguments ?"


Oui la démocratie n'est que dans le vocabulaire du maire! Il fait honte à la droite républicaine et démocrate.
#5 - Le 11 février 2012 à 10h58 par FEREC
A cette réunion du conseil , la dissolution du SIVU de la maison de retraite de PORNICHET cote d'amour a été votée en 30 secondes .

Que va devenir cette maison de retraite ?

Qui sera propriétaire des murs ?

Le coût du séjour des résidents va t'il augmenter ?

Les habitants de La Baule pourront t'ils encore y etre reçus ?
ou au contraire les habitants de Pornichet en liste d'attente deviennent prioritaires sur ceux de La Baule ?

Il est dommage que ces questions n'aient pas été abordées par personne !

Qu'en pense la majorité du groupe Belliot ?

et qu'en pense l'opposition ?

et qu'en pense la population de La Baule ?

et qu"en pense la population de Pornichet qui devient , sauf erreur , à 100% propriétaire de cette maison de retraite ?

Ce sujet humain ( et probablement financier ) intéresse t'il les élus de tous poils ?

ou bien tout le monde s'en fiche , et vogue la Sailtica !
#6 - Le 11 février 2012 à 13h24 par FERLAND François, Pornichet
65 000 euros dans la porche des organisateurs privés pour une course qui ne verra peut-être pas le jour et des animations qui sont on le sait impossibles sur ce port privé dont la mairie de fiche pas mal... c'est ahurissant !
N'y a-t-il pas d'autres priorités que de gaspiller l'argent pour un nouveau caprice de l'équipe Belliot ?
#7 - Le 11 février 2012 à 13h41 par CONSTAT
Ce qui me choque par dessus tout dans l'attitude de nos élus majoritaires, représenté par R. BELLIOT, c'est que cette belle équipe passe son temps à fustiger leurs opposants de tout bord, même de celui qui est sensé être le leur en brandissant comme un let motiv la sacro sainte DEMOCRATIE, tout en agissant d'une manière diamétralement opposé. "Faites ce que je dis, pas ce que je fais", contrairement à ce que nous disait notre cher Président de la République lors de son accession à la présidence de la République "Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis !"
Force est de constater que, bien qu'il se vante du contraire, M. BELLIOT n'est absolument démocratique. Il ne supporte pas qu'on aille pas dans son sens et si c'est le cas, il porte plainte. S'il faut 40 000 ans par an pour régler des frais de contentieux, c'est qu'il y a beaucoup de mécontents !
#8 - Le 11 février 2012 à 17h50 par vilain canard, Pornichet
Ferec pose lesbonnes questions concernant les conséquences de la dissolution du SIVU de la maison de retraite de la Cote d'Amour :

Les pornichetins ont tout lieu d'etre inquiets. R.Belliot qui aime - soit disant- Pornichet et ses habitants n'a, jusqu'içi pas encore prouvé qu'il en était capable concrètement. Il a là une belle occasion à saisir.

Rappelons-le, à la création du SIVU le maire de la Baule s'était engagé par écrit à mettre - comme Pornichet- un terrain pour construire une deuxième maison. Il ne l'a pas fait.

Conséquence :au lieu de 80X80= 160 lits pour les deux communes, il n'y a enréalité que 80 lits disponibles.De plus ces lits sont partagés entre les deux communes ( 40/40 ).Est-ce bien juste ?

Allez, Mr Belliot faites preuve, pour une fois, d'autorité et montrez que vous défendez vos administrés.
#9 - Le 11 février 2012 à 19h28 par rigoureux
AMATEURISME ou BIDOUILLAGE

A Pornichet les 3 impots locaux jouent au YOYO

2011 :HAUSSE de 3,5 %
2012 :BAISSE de 2 %

Deux explications à ces variations

1) Nos élus sont incapables d'avoir une prévision financiére rigoureuse et ce sont des AMATEURS
2) Nos élus ont en 2011 volontairement
gonflés la hausse des taux pour se targuer d'unne baisse en 2012 et cela s'appelle du BIDOUILLAGE

A VOUS DE CHOISIR

De toute manière ne vous enthousiasmez pas . Avec la hausse des bases (+1,8 %) le montant à payer par les Pornichétins en 2012 restera quasiment égal à celui de 2011
#10 - Le 15 février 2012 à 12h33 par ça fait pschitt !, Pornichet
CONSULTATION ; RESTONS SUR TERRE
62,92% représente 2320 voix sur les 3687 suffrages exprimés.
Tout cela sur 9242 électeurs inscrits à Pornichet.
C’est en effet une victoire dont la municipalité peut se féliciter !
1 électeur sur 4 se serait donc exprimé lors de cette consultation !
Peut-on dire sérieusement que l’ensemble des pornichétins ont choisi leur destin ?
Mais nous sommes sous le régime du travestissement au service d’un maire qui a haussé la désinformation au niveau d’une vertu et cela, avec l’accompagnement des médias, pourtant les plus réputés pour leur impartialité.
Alors ne nous trompons pas à notre tour et ne restons pas les victimes d’une opération fumeuse.
Tout reste à faire afin de redonner aux pornichétins l’opportunité de choisir leur destin à travers une présentation honnête et précise qui permette un choix, cette fois, réellement motivé.
#11 - Le 15 février 2012 à 18h55 par Lemere
Sans compter que cette consultation aurait dû être plus large et étendue à ceux et celles qui payent des impôts et autres taxes sur Pornichet, puisque les seuls arguments de l'équipe du OUI furent financiers.
Donc des résidents secondaires, qui bien que non inscrits sur les listes électorales, ou des résidents inscrits dans d'autres villes auraient dû être consultés.
Mais M. Belliot à trompé son monde en prétendant d'abord vouloir faire un référendum, puis gentiment l'a transformé en consultation.

Peut-être M. Sarkozy va-t-il faire la même chose, et empêcher lors de son futur référendum sur les chômeurs, les chômeurs eux-mêmes de voter ?

De la com., rien que de la com.
#12 - Le 16 février 2012 à 13h52 par Où Steack Haché ?, Pornichet
Comme Belliot et sa clique, je ne vous dirai pas où se cache ce fameux rapport désespérément introuvable sur le site de la Mairie et encore moins sur celui d'EnsemblepourPornichet.
Finalement, il faut aller sur le site des auteurs de ce rapport, celui des magistrats de la cour des comptes régionale pour faire sa propre idée de la gestion de notre municipalité :
http://www.ccomptes.fr/fr/CRC19/Productions.html
On y trouve même la réponse de Belliot...Quelle Transparence, cette Cour !
Par contre, comme diraient certains, voilà un beau déni de démocratie à Pornichet, non?
#13 - Le 16 février 2012 à 17h43 par Link, Pornichet
@lemere

Vous ne faisiez pas partis il y'a quelques temps des gens qui gueulaient parceque la pétition avait été soit disant signée par des résidents secondaires, non inscrit sur les listes électorales ??
#14 - Le 16 février 2012 à 18h07 par Lemere
A link

Un je ne gueule pas.

Deux, je demandais et continue à demander que la pétition soit mise en ligne.
#15 - Le 17 février 2012 à 12h46 par Greg
Je croyais que seule Pornichet était administrée par un maire qui ne supporte pas les blogs (sauf le sien).
Allez au Croisic, vous verrez que la maire locale fait encore mieux.
Bonne rigolade.

http://www.lecroisic-infos.fr/quand-les-politiques-perdent-la-tete-il-vaut-mieux-en-rire-1-21-599.html

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=13175#.Tz2ASdmqoFE.facebook
#16 - Le 21 février 2012 à 13h14 par montoutpetitami, Pornichet
Joël Guerriau, maire de St Sébastien sur Loire, et sénateur , président du Nouveau Centre de Loire-Atlantique, soutient Bayrou au présidentielles. Robert Belliot intégrait au moment des sénatoriales l'equipe de campagne de Mr Guerriau. Selon la presse, le modem est en discussion sur la 7ème pour un accord modem/nouveau centre. Gallerneau/Belliot, ticket gagnant pour 2014??? Modem, parti du centre???? Pour rappel, le Nouveau centre dirige le pays main dans la main avec l'UMP depuis au moins 5 ans. Vous savez comment on reconnaît un centriste à l'assemblée nationale??? il se promène toujours avec un oreiller. pourquoi?? parce qu'il sait qu'il va finir par se coucher devant l'ump, mais il ne sait pas quand....
#17 - Le 21 février 2012 à 23h33 par Balle au centre, Pornichet
Il y a aussi la formule : Delcamp-Douchin qui soutiennent Belliot qui soutient Guerriau qui soutient Bayrou.
"Un vrai centriste a toujours 2 cartes : une au centre et une à droite en terme d'assurance tous risques" Bref, un adage toujours d'actualité
#18 - Le 23 février 2012 à 11h04 par Jo le Breton, 44380
Gallerneau avec Belliot - Ne pouvez-vous trouver autre chose montoutpetitami. Sa liste était et sera(si elle y retourne)je pense ce que nous devrions avoir sur le plan municipal dans une petite ville comme la nôtre à savoir ouverte avec des gens de tous bords et uniquement préoccupés de l'intérêt général. Quel changement ce serait.
#19 - Le 23 février 2012 à 23h31 par démocratie, Pornichet
Mais qui est donc Alain Pény, qui aurait une expérience certaine des budgets communaux ????
#20 - Le 25 février 2012 à 19h14 par Balle au centre, Pornichet
Extrait Presse Océan de ce samedi
"Les off de la semaine :
Guerriau
Joël Guerriau poursuit son OPA sur le Centre en Loire-Atlantique. Il se verrait bien présider le comité de soutien départemental à François Bayrou (Modem). Une nouvelle pierre apportée à l'union des centres, marche-pied vers d'autres ambitions pour le sénateur maire de saint sébastien sur loire"
Commentaire : Guerriau devrait passer le mot à Belliot qui le passera à Delcamp qui le passera à Bayrou. Voilà tout et ce sera plus efficace !
#21 - Le 26 février 2012 à 14h54 par Facieux Jacques, Pornichet
65000 Euros !
65 000 euros c'est la subvention votée par le conseil municipal pour financer une mystérieuse association sous-traitant avec des "professionnels" pour organiser une fumeuse Sailtica pâlotte copie de la Barquera.
La Barquera à Pornichet est bien enterrée ; les anciens organisateurs ont osé s’opposer à « Monsieur oui » en refusant d’emmener la course à San Vincenté puisque sur un plan technique et sécurité c’est aujourd’hui impossible :www.labarquera.org. Qu’à cela ne tienne le bourgmestre a dégainé l’artillerie lourde, une mystérieuse association, des copains et des coquins et un chèque de 65000 euros !
Seul problème à ce jour les hommes de main-organisateurs du Maire annoncent à peine 10 bateaux inscrits dont la moitié sont non identifiés (… ?) et qu’en cas de mauvais temps la course ira finalement à Santander…
#22 - Le 29 février 2012 à 14h05 par Pointe du Bec, Pornichet
Mille Millions Dollars Belliot !
La vente du terrain des anciennes serres municipales de la pointe du Bec s'avère particulièrement scandaleuse, et montre à la fois, le vrai visage de la gestion du Maire de Pornichet : montages financiers obscurs et l'appât du gain à court terme pour des opérations nébuleuses.
Rappelons les faits : ce terrain, "DON" d'un particulier au CCAS pour le mettre à la disposition des plus démunis et que le CCAS a été obligé de rétrocéder à la commune pour l'€uro symbolique, fait l'objet d'une mise à prix d'un million d'€uros par la Mairie.
Cette affaire a été négociée dans d'obscures conditions par un prétendu intermédiaire qui, au surprise, se trouve en bonne place sur la liste municipale d'Ensemble pour Pornichet, toute dévouée au Maire.
Un voisin a, par deux fois, bloqué une telle vente, empêchant le Maire d'empocher le montant de la cession pour des dépenses non inscrites au budget.
Pourtant le Maire s'acharne à inscrire cette vente non encore réalisée, dans ses budgets primitifs 2011 puis 2012.
Ce qui encourage l'opposition à qualifier ces 2 budgets de "non sincères" parmi d'autres remarques du même type.
La cour des comptes ne manquera pas de se pencher sur cette drôle d'affaire. Cette dernière a été mise dans les mains d'un cabinet d'avocats dont on ne peut suspecter le respect de la déontologie de la profession.
Comme au Casino, Le Maire joue Pornichet à la roulette : en misant 1 €uro, il espère en gagner 1 million !
Où est sa vision de l'avenir de la commune? Où est la cohérence de ses projets?
Le constat serait consternant si l'attitude du Maire n'était pas si risible.
#23 - Le 04 mars 2012 à 08h06 par Anonyme
Merci pointe du Bec pour cette information. Je suis OK , c'est scandaleux d'agir ainsi et de faire des coups en douce. Monsieur le Maire parle de concertation publique, de démocratie etc... Voilà un bon sujet pour le nouveau directeur de la démocratie. Au fait, quelqu'un peut-il nous dire son programme, ses objectifs, sa feuille de route ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter