Pornichet Infos

Conseil Municipal : le port d’échouage provoque la tempête

Le conseil municipal a adopté la délégation de service public du port d’échouage dans une ambiance houleuse entre majorité et opposition.
Le port d'échouage sera désenvasé pour 2015
Le port d'échouage sera désenvasé pour 2015

Deux dossiers de candidature avaient été déposés en mairie. Celui de l’entreprise Charier et celui de la CCI Nantes Saint.-Nazaire. C’est finalement l’offre de la CCI Nantes Saint- Nazaire qui a été retenue présentant un intérêt supérieur pour la Ville et les plaisanciers selon l’adjoint Hervé Bossy.

La CCI a prévu le dragage d’ici 2015. 30 000 m 3 de sédiments seront rejetés en mer si les analyses confirment la non-toxicité des sédiments. L’opération coûtera 1,2 M€.
Une aire de carénage sera construite. Les mouillages seront renouvelés pour 30% au moment des opérations de dragage. 100 mouillages supplémentaires seront mis en place. D’autres opérations sont au programme comme La réfection de la zone de stockage des annexes et remorques. La création d’une déchetterie, l’acquisition d’un bateau pour les opérations de maintenance et d’exploitation.

Sur le plan social l’ensemble des effectifs seront repris puis une évolution progressive des effectifs.

La CCI assurera l ‘ensemble du financement sur ses fonds propres, aucune subvention ne sera demandée à la Ville. Une redevance domaniale sera versée à la Ville pour une part fixe de 8000 euros par an et une commission de 5% si le chiffre d’affaires est supérieur à 420 K€.

Les tarifs pour les usagers seront les suivants : 2013 aucune modification. Augmentation de 4% en 2014, + 6% en 2015, + 6% en 2016 et une augmentation de 2,5% par an à partir de 2017.


Alain Pény de l’opposition municipale lança une polémique pour expliquer des propos du maire tenus en août 2012 reprochant à l’association « de ne pas avoir su économiser pour financer le désenvasement du port »http://www.pornichet-infos.fr/ag-apsvp-rappel-de-priorites-pour-le-vieux-pornichet-29-56-835.html
« En refusant d’assumer la responsabilité de la Commune, pour maintenir le port d’échouage en état satisfaisant, vous avez poussé l’APPEP vers la sortie. » «À regarder de plus près certains éléments tiennent du miracle ou du heureux hasard. Le fuel, résidu de la pollution de l’Erika, a, complètement, disparu du périmètre du port, et pourtant il y a encore deux ans vous assuriez pouvoir faire participer Total au désenvasment malgré un chèque de 500 000 euros accepté en mai 2008. Votre absence d’ambition pour le Port d’échouage, votre vision purement comptable de sa gestion, votre refus d’intégrer sa dimension économique, sociale, culturelle et urbaine (le Port dans la ville) vous ont fait choisir une solution à minima. » Conclut le conseiller Alain Penny.

Pour Alain Bossy «  le maire n’a pas dénigré l’association», quant à Robert Belliot il rétorqua « on ne peut pas faire supporter 1600 000 € aux Pornichétins pour le désenvasement du port. Tout le monde était d’accord au conseil portuaire, je ne m’explique pas cette polémique. »
 

Conseil en bref

Une allocation est versée aux familles pornichétines dont les enfants de moins de 19 ans sont inscrits à une école d’enseignement artistique hors Pornichet. Elle concerne les écoles de conservatoire de danse, de musique, et d’arts plastiques. Chaque année une trentaine de jeunes sont concernés par le versement de cette allocation.

Le square près des Forges portera le nom « Square Eliane Geffroy » en hommage à cette cultivatrice du village des Forges née en 1925 qui fut tuée par un soldat allemand à son domicile en 1943. Cet événement demeure fortement ancré dans la mémoire des Pornichétins.
 

Auteur : JBR | 07/05/2013 | 12 commentaires
Article précédent : « Pornichet : Ouverture du parc paysager le 1er juin »
Article suivant : « Finances : le maire répond à l'opposition »

Vos commentaires

#1 - Le 07 mai 2013 à 12h00 par martin, Pornichet
Désolé mais tout le monde peut être d'accord avec le fait que la mairie n'a pas respecté sa clause de la DSP (délégation de Service public) qui la liait avec l'APPEP et qui stipulait que le désenvasement était à sa charge. De plus, il y a bien eu dénigrement de l'association par la voie de la mairie, et ce en conseil portuaire, où un avocat "invité" a mise en cause la gestion de l'association, ce qui devait logiquement déboucher sur une interruption anticipée de la DSP... 80 000 euros étaient aussi provisionnés par la mairie ( Total) pour une cale de carénage (actée en Conseil Portuaire) mais l'argent a dû sans doute être affecté ailleurs puisque cette cale s'est retrouvée dans le cahier des charges de la future DSP... Pour ce qui est des emplois sur site, quid du remplacement du personnel administratif qui va partir en retraite? Sera t il remplacé sur site et à temps égal, où va t il être délocalisé sur St Nazaire. Qu'en sera t il des tarifs au-delà des deux premières années d'exploitation? Encore une fois, la municipalité n'assume pas ses tâches régaliennes et botte en touche, laissant à d'autres le soin d'assumer les responsabilités qui lui reviennent. C'est dommage, car ce port municipal a été très bien géré pendant plus de vingt ans et il n'y avait pas besoin de faire ce cadeau à qui que ce soit (la DSP coure jusqu'en 2026, soit précisément, la date d'échéance du port de plaisance)... La ficelle est énorme!
#2 - Le 07 mai 2013 à 13h31 par Eric
Quel titre ?!!! Pas de quoi provoquer la tempête !! C'est une très bonne chose que de savoir que justement, contrairement aux propos de M.Pény, le Maire a bel et bien une vision stratégique pour le port d'échouage : en tant qu'habitant, je suis bien content de savoir que la charge va être supportée par la CCI. Et que, si vous calculez bien, ce sera, dans les années qui viennent, une source de revenus pour la commune, pour le bien commun. C'est pas cela une vision stratégique pour vous ????? On le sait, les communes devront se débrouiller par elle-même pour subvenir à leurs besoins et encore pouvoir assurer un service de qualité aux citoyens. Alors, savoir que le Maire actuel prépare l'avenir en se souciant de Pornichet....que demande le peuple ???? Le côté "accessible du port" est conservé et les emplois aussi....Que demande le peuple ??
#3 - Le 07 mai 2013 à 14h49 par martin, Pornichet
@ Patrounet: Il n'y a pas d'autre stratégie pour le port d'échouage de la part de la mairie que de se défosser sur le dos d'une nouvelle DSP... À moins que vous n'ayez été présent aux conseils portuaires et au fait de l'historique de cette décision, je ne vois pas ce qui vous permet de décréter que tout va bien... justement le peuple peut demander de la transparence, pas d'augmentation à terme de la tarification et la sauvegarde de la totalité des emplois. Sur ces points, les promesses verbales n'engagent que ceux qui y croient... Je crois qu'à vouloir systématiquement prendre la défense de la mairie envers et contre tout, vous vous y perdez et c'est dommage car vous valez certainement bien mieux que cela (même si vous y travaillez...). Alors que la critique peut être constructive et simplement lever des interrogations légitimes. Ce qui est surprenant à Pornichet c'est qu'on a toujours le sentiment qu'il ne faut surtout rien dire, ne pas porter un regard critique et lucide sur ce qui se passe. Pourtant, j'ai appris (comme tout le monde) que le bonapartisme, tout comme l'autocratie avaient vécu...
#4 - Le 07 mai 2013 à 15h13 par azur
Enfin une décision....qui ne me choque pas.
Mais pourquoi, pourquoi, avoir tant attendu?

Dragage en 2015???
Voilà qui est réactif!
A cette époque le futur parc paysager sera en friche et on peu espérer qu'enfin, la nouvelle municipalité s’intéressera aux ports et sa façade maritime.
#5 - Le 08 mai 2013 à 15h12 par martin, Pornichet
En attendant, je revois le Maire nous asséner qu'il n'y aurait pas d'augmentation des tarifs dans les années à venir, que cela faisait partie du cahier des charges et au final que lit on?
"4% en 2014, + 6% en 2015, + 6% en 2016 et une augmentation de 2,5% par an à partir de 2017." sans que la fin en soit précisée. Soit presque 20% en 4 ans! Les fameux 80000 euros réapparaissent et nous auront privé de cale de carénage dès 2012... On nous dit que cela doit rester un port "raisonnable" mais qui connait ici les tarifs pratiqués? Espérons que tout cela se passe mieux qu'au Pouliguen...
#6 - Le 09 mai 2013 à 12h22 par Jojo
Il y a une solution, tant mieux.
Il faut développer l'activité autour du port et travailler l'esthétique, l'environnement (c'est si triste actuellement ce port abandonné)
Mais il est normal que les usager du port paient leur place au juste prix; ce n'est pas aux pornichétins qui ne font pas de bateau de payer pour eux.
Avis aux prochains candidats démagogues
#7 - Le 09 mai 2013 à 17h45 par de pornichétin aux pornichétins, Pornichet
Dernier Conseil municipal
Alain Peny au Maire de Pornichet : "...Pour la maison de retraite de Pornichet (la Résidence de la Côte d’Amour), votre précipitation à vouloir récupérer, par une cession immobilière, du « cash » (étonnant pour une gestion saine !), ainsi que votre démarche « improbable », ont, semble-t’il, conduit le Crédit Mutuel à geler toute transaction, avant les prochaines élections municipales de mars 2014 !"
#8 - Le 09 mai 2013 à 20h47 par martin, Pornichet
Et pourquoi les Pornichétins qui ne sont pas concernés par le cheval payent ils pour cela? On peut multiplier les exemples? Cela vaut pour tout service municipal et le port d'échouage, à moins de la preuve du contraire, est un port municipal. À ce titre, il doit maintenir des tarifs de ce type et non pas qui vont devenir prohibitifs. Pourquoi croyez vous qu'il y a une différence entre le port de plaisance (S.A) et le port d'échouage? Enfin, ce port fait partie du patrimoine de Pornichet. Il doit donc rester sous la vigilance de tous. La démagogie, c'est le contraire de la vigilance...
#9 - Le 09 mai 2013 à 20h57 par martin, Pornichet
Port abandonné? J'ai cru un moment qu'on parlait d'une autre ville? Près de 480 inscrits, à peu près 200 bateaux en moyenne saison au mouillage. Il n'y avait qu'à passer le we dernier pour s'apercevoir que la cale était pleine, que chacun attendait son tour, que des familles s'y promenaient et discutaient avec les plaisanciers... Où ces commentaires sont orientés (et par conséquent sans valeur) ou il s relèvent du simple manque d'observation. Je rappelle aussi qu'il y a 4 personnes qui travaillent sur ce site, sans parler du très actif club de kayak...
#10 - Le 09 mai 2013 à 21h56 par Ptonuniversimpitoyable , Pornichet
A Jojo. Les choses de la vie d'une ville et le sens de l'intérêt général ne se mesurent pas "je paie si j'utilise". Les impôts locaux servent à structurer une ville dans l'intérêt de tous: tous ne veut pas dire chacun de nous ! rien ne se ferait si tel était le cas. "Je ne veux pas que les impôts servent à payer une école puisque mes enfants sont grands, pas une salle de spectacle car je n'y vais jamais, pas une halle car je ne mange pas de poisson...." Que dire de l'hippodrome pour tous ceux, nombreux, qui ne jouent jamais aux courses. Que dire des infrastructures sportives pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent faire de sport, etc...Le port d'échouage fait partie de notre environnement (normal pour une ville littorale, non?); c'est un outil touristique, économique, écologique, patrimonial, sportif. C'est pas mal non? Au même titre que le reste des aménagements communaux, il mérite qu'on s'en occupe, qu'on s'en préoccupe, qu'on lui donne un avenir: c'est à la ville d'avoir ces objectifs. Pour une histoire de gros sous, comme ne pas avoir à payer le désenvasement ou empocher l'indemnité de la pollution Total qui devait servir à financer la cale, on donne la gestion à un organisme privé.
#11 - Le 11 mai 2013 à 17h06 par Jojo
@Ptonuniversimpitoyable
Oui bien sur, je voulais quand même fustiger ceux qui ont l'habitude de faire payer les autres pour leur petit confort ou loisirs.
Le tout gratuit ou à tarif réduit est un danger qui ruine l'économie et ses citoyens (cf les pays communistes)
Le privé me convient s'il est compétent/spécialiste et est adossé à une convention de services public; ce n'est pas le rôle d'une municipalité de faire ce que d'autres font mieux.
#12 - Le 15 mai 2013 à 10h28 par martin, Pornichet
@Jojo: c'est le rôle d'une municipalité d'assumer son patrimoine, et que cela plaise ou non (on est pas ici pour juger), le port d'échouage fait partie du patrimoine Pornichétin. Si l'idée est de ne pas mettre d'argent, expliquez nous pourquoi le fait que la mairie en mette sur l'aérodrome de la Baule serait de nature à satisfaire les citoyens de Pornichet. Dans le même état d'esprit, si je suis votre logique, que je respecte, comment peut on justifier de l'investissement sur une course de voiliers qui se passe au large? La valorisation de notre patrimoine historique passe par la volonté politique d'en faire quelque chose, pas seulement d'avoir une vision comptable et de laisser des organismes externes s'emparer de ce site (même sous contrôle). Je ne remets pas ici en cause les compétences supposées de la CCI en la matière mais l'attitude de la mairie devant son incapacité à gérer une situation sans faire appel aux partenaires extérieurs dont le but reste, quoi qu'on en dise, l'exploitation d'un site en faisant payer les usagers qui sont pour partie des contribuables Pornichétins.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter