Pornichet Infos

Conseil Municipal : Un nouveau directeur général des services

Sept délibérations au conseil municipal de Pornichet constituaient le l'ordre du jour. S'ajoutaient huit questions posées par l’opposition que nous ne reprendrons pas ici faute d’avoir reçu ces dernières.

Comme à son habitude comme quand il était maire, Robert Belliot n’a pas souhaité communiquer avec la presse web en ne transmettant pas les questions de l’opposition municipale à Pornichet-Infos.

Ces questions firent réagir le maire « je demande à l’opposition de poser des questions de fond et non pas des questions de monticule de terre ou de on dit , pour une meilleure qualité des débats».

Un nouveau DGS

Frédérique Martin, première adjointe a présenté la délibération de modification des effectifs. La Municipalité a souhaité procéder au recrutement d’un poste de directeur général des services (DGS). « Il est essentiel pour le bon fonctionnement d’une collectivité ». La Municipalité précédente avait créé un poste de directeur général adjoint des services (DGAS) dont la mission était de remplacer le DGS en fonction durant ses absences. Elle y avait nommé un cadre technique des services municipaux. Puis ayant supprimé le poste de DGS le 15 décembre 2013, elle avait nommé le DGAS à la fonction.

Après avoir exposé la base de l’organisation mise en place avant l’élection de la nouvelle municipalité, Frédérique Martin a annoncé avoir eu recours à l’expertise d’un cabinet de recrutement « pour nous assurer toute la neutralité que nous avons jugée indispensable pour pourvoir aux recrutements nécessaires ».
Le conseil a adopté la délibération pour la création d’un poste de DGS pour une ville de 40 000 à 80 000 habitants.
Avec la nouvelle organisation et la suppression du poste de directeur de cabinet « in fine nous gagnons un poste de niveau A » a annoncé le maire.
Le nouveau DGS devrait être présenté au prochain conseil municipal.

La zone du Parc d’Armor devient constructible

En fin de conseil le maire de Pornichet a annoncé que la zone d’entrée de ville avant Intermarché deviendrait constructible. « C’est une bonne nouvelle pour les propriétaires, nous allons pouvoir faire des choses et soigner l’entrée de ville » a conclu Jean-Claude Pelleteur.

Auteur : JBR | 04/11/2014 | 4 commentaires
Article précédent : « Aides de Noël : à demander avant le 28 novembre »
Article suivant : « La guerre aux pigeons est déclarée »

Vos commentaires

#1 - Le 04 novembre 2014 à 21h04 par magie magie
Encore un article non signé
et pas exhaustif du tout
M le maire vous a fourni ses paroles pour que vous acceptassiez de les publier, pas Belliot que vous détestez depuis toujours;
o tempora o mores

****
Avec nos excuses pour l'oubli de signature à la mise en ligne, c'est corrigé.
Dans un conseil municipal où avez-vous vu que toutes les délibérations sont traitées ?
Aimer ou détester n'ont rien à voir avec la communication politique en l'occurrence. Nous respectons le choix de Robert Belliot comme vous l'avez noté.
La Rédac
#2 - Le 06 novembre 2014 à 08h55 par contribuable, Pornichet
Monsieur BELLIOT en avait recruté 5 en 6 ans, espérons que Monsieur PELLETEUR aura fait le bon choix du premier coup avec cette nouvelle recrue.
#3 - Le 06 novembre 2014 à 14h28 par Vieille Canaille, Pornichet
Trop de directions tuent la direction. Bienvenue quand même au futur DGS.
Ne serait-ce que pour mettre de l’ordre dans la guéguerre des chefs… de service. Une fonction que l'on peut croire dévolue aux ressources humaines mais là encore... on peut juste le croire.
#4 - Le 07 novembre 2014 à 12h35 par magie magie
Heureusement que la presse papier rend compte, elle, des questions de l'opposition et des réponses de M le maire. Presse-Océan et Ouest France le font. Pas encore vu l'Echo ce matin.

C'est paradoxal, vous tentez depuis longtemps de vous positionner comme un organe de presse et pas comme un blog. C'est un bel objectif. Mais on peut penser que vous avez un travail déontologique à accomplir avant d'être crédible. Vous êtes sans doute libre de faire un choix de ligne éditoriale et ne vous inquiétez pas il est très clair pour vos lecteurs. Cependant ce choix éditorial ne vous dispense pas d'un certain minimum syndical en matière d'objectivité. On va finir par penser que vous avez un compte personnel à régler avec Belliot.
Est-ce le cas ?

******
Vous avez raison de poser la question :
Au conseil Robert Belliot a distribué ses interventions aux journalistes de la presse écrite que vous citez. Pour Pornichet-infos pas de document.
C'est pourquoi nous avons considéré que Robert Belliot ne veut pas communiquer ici.
Notre position est que les oppositions sont des contre-pouvoirs indispensables, dans les communes comme ailleurs. Elles ont toujours intérêt à faire connaître leurs questions, leurs interrogations, en clair à communiquer.
Nous pensons que le débat doit être public mais "le minimum syndical" dont vous parlez à juste titre n'inclut pas de courir après des informations disponibles qui nous ont été refusées ostensiblement par Robert Belliot dans la salle du conseil.
Nous avons clairement expliqué pourquoi nous ne traiterions pas des questions de l'opposition ce jour-là.
Nous réfléchissons à la manière de traiter la parole de son groupe, car Monsieur Belliot n'est pas seul dans cette opposition, et ce que son groupe a à dire peut intéresser un certain nombre de Pornichétins.

Vous noterez que nous avons relayé la création du blog de l'opposition.
Il n'y a pas de compte personnel à régler de notre côté, du côté de Robert Belliot on peut en effet se poser la question.
Avons-nous clairement répondu à votre question ?

La Rédac

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter