Pornichet Infos

Coupe de France : L’ES Pornichet résiste à 11 mais craque à 10

La belle fête que constituait ce 5e tour de Coupe de France face au pensionnaire de CFA2, l’OS Saumur, laissera un petit goût d’amertume chez les dirigeants pornichétins. Car les « rouges et verts », tactiquement bien en place et très organisés, ont su effacer le gouffre qui les sépare de leurs adversaires, 5 divisions, pendant une bonne heure de jeu, avant de s’écrouler. La faute à Axel Coudé, qui y est allé un peu fort sur les chevilles d’un Saumurois, et à l’arbitre, qui l’a exclu très sévèrement. Finalement, l’ES Pornichet s’incline, 3 à 0, sans rougir, et avec de belles perspectives pour l’avenir.

Sébastien Bizollon n’avait guère fait de mystère sur la tactique : « Saumur est une équipe qui marque rapidement. Notre objectif est de tenir le score le plus longtemps possible ». Dès le coup de sifflet final, il n’en démord pas, sûr que sa stratégie était aujourd’hui la bonne pour franchir l’obstacle Saumurois : « A la mi-temps, j’étais satisfait. C’est sûr que j’ai été surpris par le niveau de Saumur, mais dans ces cas-là, il faut se demander si c’est l’adversaire qui est faible ou si c’est nous qui lui posons des problèmes ».

Avec plus de 300 supporters à leurs côtés, les Pornichétins ont longtemps pensé qu’ils allaient contraindre « le gros » à des prolongations où tout peut arriver. Un plan sans accroc… Sauf qu’à la 66e minute, l’arbitre de la rencontre, Ludovic Mandin, peut-être lassé par le faux-rythme d’une rencontre où il y a peu de fautes, les visiteurs étant impuissants à mettre les locaux en danger dans leur surface, a décidé de redistribuer les cartes. La faute d’Alex Coudé qui a fauché l’attaquant Saumurois lors d’un contre, méritait l’avertissement, mais pas l’exclusion. À demi-mot, l’entraîneur de CFA2 le reconnaît : « Y’a faute, mais est-ce que ça vaut le rouge ? Ce n’est pas à moi de le dire… »

Dès lors, la tâche était impossible pour de courageux joueurs locaux. Si les 5 divisions d’écart n’avaient pas eu raison de leur détermination, cette réduction à 10 était de trop. Ils ont encaissé deux buts consécutifs, aux 72e et 74e, et finalement un troisième à 92e, alors qu’ils n’ont jamais renoncé dans cette rencontre.

Mais Sébastien Bizollon avait prévenu : « Ce match, c’est de l’expérience en plus pour nos jeunes joueurs ! ». Nul doute qu’ils ont beaucoup appris et qu’une fois la déception digérée, ils se serviront de ces efforts. « Je dis bravo à mes joueurs ! Si on est capable de reproduire ce genre de prestation tous les week-ends, alors oui, on pourra remonter. Je n’ai aucun doute sur leur volonté et sur leur état d’esprit ». Place au championnat maintenant, mais aussi à la Coupe de l’Atlantique : « On espère faire aussi bien dans cette compétition ! ».

À l’issue de la rencontre, le président Gérard Gourmelon, cachait difficilement sa déception : « C’est dur de perdre comme ça ! Mais il ne faut pas s’énerver, c’est le football ». Il en avait quand même « gros sur la patate » le président, mais lui aussi peut être fier de ses joueurs et d’avoir à nouveau rempli les tribunes du stade de Prieux.

Auteur : Y.D. | 16/10/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Les résultats sportifs de Pornichet »
Article suivant : « L'ES Pornichet doit se servir de ses bases pour repartir de l'avant »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter