Pornichet Infos

Création d’un collectif « Pornichet Urbanisme Raisonné »

Environ 120 personnes étaient réunies aux Forges jeudi soir, à l’initiative d’un nouveau collectif citoyen, libre et indépendant de tout parti politique. Le collectif PUR Pornichet Urbanisme Raisonné a eu des mots très durs sur la politique urbanistique du Maire de Pornichet Jean-Claude Pelleteur.

Le collectif est fondé par des associations et groupements d’habitants de différents secteurs de Pornichet, mais aussi par le groupement des riverains de l’Ile Pré et l’association Ensemble pour Pornichet. 

Jean-Yves Le Vacon présenta les grandes lignes de la contestation.

«  Le maire et son équipe opèrent une véritable opa sur notre ville au profit de la Carène. Dès son élection s’est organisée immédiatement une fusion entre l’Office du Tourisme et l’Hippodrome  au mépris des petits actionnaires et au profit de la Carène. Derrière cette fusion le maire a accepté le quota de construction de 900 logements dont la moitié en habitat social voulu par la Carène, s’est mis ainsi sous la coupe de l’intercommunalité en perdant son pouvoir décisionnaire en devenant seulement consultatif dans les décisions que peut prendre la Carène notamment en matière de permis de construire.   Il ne s’agit pour nous, aucunement, de s’opposer à la construction de logement sociaux cependant on peut regretter qu’aucune règle d’attribution n’ait été édictée. Par exemple en matière d’emploi, ou  quel sera l’avenir de la voierie ? quelle sera la sécurité dans notre ville dans la mesure où 450 logements sociaux d’ici 2020  en plus des 450 autres cela amènera une population supérieure de 3000 personnes ? Où sont les décisions de structures ?

Le collectif regrette que le pouvoir de décision soit « carrément transféré à la Carène » avec l’assentiment du Maire de Pornichet. « Les effets désastreux de cette stratégie ne se sont pas fait attendre et d’importantes  levées de boucliers sont en cours :

_ Le recours pour les coteaux d’Ermur avec des échanges de terrains à un prix totalement dérisoire de 7€ le m2 ;

- Le dossier de la gendarmerie maritime.

- L’action des habitants de la pointe du Bec.

- Le recours administratif déposé ce jour par un avocat spécialisé pour les habitants de l’Ile Pré.

L’action des parents d’élève de Jean Macé  pour empêcher la suppression de cette école car le Maire veut en faire une réserve foncière.

Le recours contre la nouvelle salle des sports, « certes louable » mais construite sur une zone réputée et classée inondable et qui supprimerait une centaine de places de parking  autour de l’hippodrome.

- Les 100 logements prévus sur le carrefour de la station Shell.

- Suppression d’un bois classé derrière la Mairie à proximité du golf miniature.

« Pornichet ne doit plus être à la botte de la Carène et n’a pas vocation à devenir une cité dortoir de Saint-Nazaire » a conclu l’orateur.

Le collectif de l’Ile Pré par la voix du porte parole Serge Fabre a rappelé qu’ils étaient contre le bétonnage excessif du secteur par la Carène et la Silène, propriétaires de la ZAC, qui se sont procuré des terrains à 7 euros le m2. "300 arbres vont être abattus. Madame Ségolène Royal a été saisie du dossier mais ne s’est pas encore prononcée. Le dossier a été déposé au tribunal administratif.  Nous précisons que nous n’avons jamais été  consultés par la commission de quartier de Sainte Margueritte."

Jacques Cornetti de l’opposition municipale expliqua les raisons de son recours dans le dossier de la gendarmerie. Ce dernier reproche au Maire d’avoir vendu la gendarmerie 1,9 M€ alors que cette dernière a été estimée à deux reprises à 2,107 M€ « Evaluations faites pendant la mandature Pelleteur, soit une moins value de 207 000 euros représentant 2 points d’impôts »  Un recours administratif a été fait pour faire annuler la délibération, car l’obligation de publicité et de mise en concurrence n’avait pas été faite. « Pour contourner le recours le maire a présenté une nouvelle délibération en demandant l’annulation de la précédente en présentant une nouvelle demande de vente de l’immeuble au prix de 1,9M€  Bizarrement c’est le prix proposé initialement par le promoteur. Pour justifier ce prix la mairie a demandé une nouvelle estimation à France Domaine en changeant  la méthode d’évaluation. La méthode dite par comparaison, en regardant les prix autour du lieux que l’on veut vendre et un prix moyen est défini,  à une méthode  de compte à rebours on part d’un prix que l’on pense pouvoir atteindre à la vente  et on déduit pour arriver au prix que l’on veut. On se fout de nous en nous disant que le promoteur avait oublié d’intégrer le coût de la déconstruction de l’immeuble ! » Jacques Cornetti reproche à la municipalité d’avoir fait passer la gendarmerie de la zone UBG (hauteur maximum de construction 10 mètres) en zone UAA (hauteur maximum de construction 17 mètres) soit 5 étages plus le toit. "On remet insidieusement au goût du jour le programme Hippocampe". Souligne l’élu de l’opposition

La salle a applaudit quand l’animateur de la réunion a annoncé que grâce au recours administratif le projet était bloqué jusqu’en 2018.

On notera la présence de l'ancien Maire Robert Belliot qui est intervenu pour présenter les plans de modification du PLUI.

"Sommes nous déjà  entrés dans le processus de la perte de l’identité de Pornichet ?" A conclu Jean-Yves Le Vacon en guise de fin.

Auteur : JR | 02/09/2016 | 13 commentaires
Article précédent : « La section PS de Pornichet fait sa rentrée politique »
Article suivant : « Pornichet : Le Concert et le feu d’artifice du Casino maintenus le 8 août »

Vos commentaires

#1 - Le 03 septembre 2016 à 11h06 par ocean
Tout cela était prévisible. Avec le retour des socialistes à la mairie et notamment avec un ancien de l'équipe Lambert à l'urbanisme, l'hyper densification de feu le projet Hippocampe revient au galop. Belliot avait limité la hauteur des immeubles à R+3, nous voilà à R+5 avec Pelleteur.
On se demande où vont stationner ces véhicules des nouveaux résidents bien souvent à 2 par appartement... sur le parking derriere la Poste ?
#2 - Le 03 septembre 2016 à 13h58 par DELCAMP, Pornichet
Voila dèjà plus de 40 ans que nous alertons les Pornichetins devant cette menace mortifère. Dans le milieu assocaitif et municipal nous avons oeuvré pour cela mais sans beaucoup de suite. Bon courage pour qu'enfin des jeunes se lèvent pour défendre notre commune, et son identité;
#3 - Le 05 septembre 2016 à 13h23 par Pierre
SOS revenants ! Si j'en crois les citations de cet article, la réunion a du être d'un niveau terrifiant car je ne vois qu'inepties, contre-vérités et incohérences juridiques.
On peut penser ce que l'on veut de Pelleteur et de la CARENE, il faut tout de même admettre que la dynamique de notre territoire suppose de produire des logements adaptés aux besoins des familles avec enfants comme des anciens à la recherche d'un cadre de vie près de la mer.
Le PLU Belliot est un des plus ineptes que l'on puisse imaginer. Il a limité les hauteurs, y compris dans les endroits où ce n'était pas un problème, mais pas la construction en profondeur qui entraine des co-visibilités insupportables sur le voisinage. Regardez l'immeuble Bouygues face à l'hippodrome avec son pathétique toit à la Mansart, même les pires Hlm des années 60 ne serpentent pas comme celui là sur plus de 150 mètres.
Si l'urbanisme avec Pelleteur manque d'une vision globale, au moins il cherche à répondre au problème du logement, de tous les logements.
Et puis, finalement, tout cela montre bien qu'Hippocampe, il y a 12 ans, n'était qu'une recherche de mise en cohérence d'un inéluctable développement de l'habitat sur notre commune.
A croire que Pornichet n'est que le royaume des aveugles et que des borgnes comme Belliot espèrent encore sévir.
#4 - Le 05 septembre 2016 à 14h51 par Chenu, Pornichet
Ce n’est pas avec un tel trio, qui pour une fois a tombé le masque des tracts fielleux et jaloux, que l’opposition va retrouver du crédit. Tantôt sarcastique, tantôt acrimonieux, tantôt caustique, en tous cas ne pesant pas leur haine, et de la défaite au scrutin municipal, et envers le nouvel édile, et d’autres de leurs concitoyens nommément cités. Maladroits, malhabiles, renâclant sur leur texte : des infos décousues, aucun discours structuré, des chiffres à la volée, des vannes éculées en veux-tu en voilà qui ne satisfont que leur pseudo orateur incapables d’introspection. Belliot lui-même n’est-il pas à l’origine de tout ce qu’ils évoquent ? Tant que l’opposition conservera en son sein ces gens qui argumentent de fantasmes et mensonges, une ligne qui sied à ses chefs, rien ne changera dans l’opinion publique. Ils se grillent tout seuls. Certes les problèmes d’urbanisme interrogent, avec une meilleure communication l’équipe municipale de M. Pelleteur devrait y répondre. Clarté et cohérence éviterait les foyers de contestation, aussi, prouverait que contrairement à l’imaginaire de son prédécesseur il ne se prête pas à l’aliénation du bien de la commune ainsi que celui propre à ses administrés.
#5 - Le 05 septembre 2016 à 23h29 par Focus, Pornichet
Très amusant cet article, résumons :

Un meneur de réunion, président de l'association "ensemble pour Pornichet" qui n'habite pas Pornichet mais La Baule ou Guérande on ne sait plus bien.
L'asso Ensemble pour Pornichet soutient inconditionnel de l'ancien maire déchu, membre du collectif qui c'est certain a des leçons a nous donner en matière d'urbanisation. Il est vrai que l'avenue de St sébastien se souvient de son passage a la mairie et les différents immeubles sortant de terre actuellement dont les permis ont été délivrés par Bobby nous montre sa compétence urbanistique. Ceci est de l'ironie, pour ceux qui ne sauraient pas lire au second degré ...
Un collectif de résidents d'un quartier qui ont eût la possibilité de s'installer à Pornichet, à proximité de pornichétins là bien avant eux et qui n'ont rencontré aucune contestation lors de la construction du lotissement à l'époque se permettent de penser que personne d'autres ne saurait avoir le même privilège qu'eux.
Peut-être préfèrent-ils que des ateliers industriels s'installent au bout de leur jardin avec des bruits, des odeurs, des engins à longueur de journée comme cela était initialement prévu sur la tranche ?
Que dire de monsieur Cornetti qui n'a de cesse que d'assouvir sa vengence personnelle envers le maIre qui l'a désavoué. Vu le personnage on peut comprendre que le maire et ses co-listiers n'ai pas pu supporter plus longtemps ce monsieur.
Je passe sur les nombreuses inepties et contre-vérités avancées par tous ces gens ... Dommage notre commune mérite vraiment mieux que ces gamineries et manoeuvres bassement politiciennes pour préparer les prochaines élections .....
#6 - Le 06 septembre 2016 à 12h29 par Christiane, Pornichet
150 personnes............

J'ai des doute, la salle est donnée pour une centaine de place assise si remplie au max du max....

Vue la photo... Les résidus de l'ex équipe de M. Bob Robert Belliot n'attire pas les foules.......

Pour ceux qui étaient à la réunion publique de compagne de PELLETEUR en 2014, la salle des forge débordait tellement que bon nombre de personnes écoutaient l'intervention de l'extérieur.

Il est clair que de plus en plus de Pornichétins ont cerné le trio BELLIOT, DE VACCON et CORNETTI et leurs pratiques nauséabondes, vicieuses, perverses et surtout anti démocratiques..

Qu'est ce qu'on a bien pu leur trouver en 2008 ????????
#7 - Le 08 septembre 2016 à 17h43 par E.P.P, Pornichet
Heureusement, il y a L'ANONYMAT au service de réactions négatives suffisamment éloquentes pour qu'elles n'appellent que la consternation et démontrent à quel point la manipulation politicienne des électeurs "pelleteuriens" pourrait mener les pornichétins jusqu'à la perte de leur identité.
Pour E.P.P
#8 - Le 08 septembre 2016 à 19h28 par nom, Pornichet
que de contre vérités dans ce compte rendu !
#9 - Le 09 septembre 2016 à 16h23 par Cool, Pornichet
#6 Christiane

Le rédacteur écrit : environ 120 personnes, vous traduisez 150 personnes ... Encore heureux que vous écrivez dans votre langue maternelle, sinon.... L'apprentissage de la lecture et la signification des mots de vocabulaire se pratiquent à tout âge. Le choix des mots relance une agressivité que l'on espérait perdue. Chacun s'imagine détenir la vérité. N'oublions pas que de la discussion jaillit la lumière.
#10 - Le 10 septembre 2016 à 07h17 par Money Time
A ne rien y comprendre....Un guérandais en mal de reconnaissance car recalé aux dernières élections, un ancien Maire qui maîtrise toujours aussi peu ses dossiers et son nouvel ami Cornetti. Il fallait bien une dream team comme celle là pour débiter autant d'inepties.
Hippodrome faudra m'expliquer comment une zone soit disant humide puis inondable a pu être retenue comme parking ?
ZAC Ile pré, c'est vrai ce serait tellement mieux en zone artisanale non ?
Ex gendarmerie maritime, 207 000€ = 2 points d'impôts mais - 2 millions € en moins de recette pour la ville c'est combien de points d'impôts ? il faudra lever un emprunt ou mettre en place la taxe Cornetti, merci qui ??
Le PLU il faut savoir que les hauteurs mentionnées dans le PLU furent mises en place par l'équipe Belliot qu'elle sont maxi et qu'il ne faut pas y rajouter la toiture, sujet à réviser...
Carene par ci Carene par là en 6 ans M Belliot n'a pas eu le courage d'en sortir 6 ans ce fut long, très long même alors fallait le faire point barre.
Enfin pour Delcamp, c'est quand même l'équipe Empereur qui à commis les Océanes fermant ainsi toute perspective sur la mer grâce à ces élégantes barres de béton...vous avez dit identité ?
Alors au final 50 100 ou 120 personnes peu importe une seule certitude c'est que le nombre d'âneries débitées fut un record, mais bon c'est la dream team quand même faut tenir son rang.
#11 - Le 11 septembre 2016 à 19h36 par Valery, Pornichet
OUI AU DEBAT

Pourquoi les habitants d'un quartier ne pourrait t'il pas se mobiliser pour que l'urbanisation prévue et l’accueil de nouveaux habitants se fasse dans une logique acceptable au niveau de la densité et de la qualité de vie de l'ensemble.
oui le collectif de l'île pré n'est pas contre le projet de la zac atlantique mais pour que celui ci prenne en compte les spécificités de cet endroit .
Espérons que les interlocuteurs de la Carène répondrons à ces questions cruciales, du développement concerté au niveau général ...
#12 - Le 12 septembre 2016 à 12h52 par Lemere
Et voilá l'antienne á nouveau ressortie, sur le rapport entre insécurité et logements sociaux.
Quand donc, ces messieurs comprendront-ils que c'est la non mixité sociale qui creer les ghettos et les communataurismes, et par conséquent l'insécurité.
Qu'ils vont avoir besoin de jeunes couples et d' enfants pour ne pas vivre demain dans un désert 10 mois sur 12.
Comme le tourisme industriel, il faudrait organiser pour ces récalcitrants des visites dans toute la Carene. Ils verront que ce sont des Français comme eux qui y vivent.
#13 - Le 23 septembre 2016 à 13h52 par Porte-plume, Pornichet
Une fois encore on constate la nullité des débats et du niveau, du Belliot quoi! : Bétonnage St Seb - Hippodrome et parc bâti sur zones humides – Vente Palombes – Infrastructures plombant les sports pour 10-15 ans, etc…, choix dispendieux soutenus par l’absurdité classique de ce trio.
L'ignorance est au centre de toutes les bêtises, une personne consciencieuse et mature réfléchit à la portée de ses actes.
Se cacher derrière eux, c’est pas ça une opposition. Vraiment, aucune personnalité pour continuer à subir, ça manque de gingin là-dedans.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter