Pornichet Infos

Déjà 40 ans que le Général de Gaulle nous quittait

Alors que Nicolas Sarkozy se rend aujourd’hui à Colombey-les-2-églises pour commémorer la mort du Général de Gaulle beaucoup de gaullistes historiques dénoncent une récupération politique de la part du chef de l’Etat

Charles Pasqua dans une tribune à l’Express souligne que le Général de Gaulle « n’appartient ni à la droite, ni à la gauche mais à l’histoire du peuple français tout entier. « Que le président de la République aille à Colombey déposer une gerbe sur la tombe du général me paraît logique, qu'il se fasse accompagner par le Premier ministre, pourquoi pas, mais ça devrait s'arrêter là. Comme disait le poète, le vrai tombeau des morts, c'est le coeur des vivants. »

D'autres sont plus virulents. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, dénonce dans l’Express une "récupération politicienne" et une "imposture". "Il n'y a rien de gaulliste chez Nicolas Sarkozy. Cela n'a rien de déshonorant. Simplement, il y a un paradoxe : moins ils le sont dans la pratique, plus ils le sont en paroles", raille le président de Debout la République.

Un Pornichétin se souvient

À Pornichet  nous avons rencontré Antoine, chaque année il se rend à Colombey-les-2-églises se recueillir sur la tombe du Général de Gaulle. Antoine est discret il ne souhaite pas être à la une, mais accepte de nous expliquer. « Le jour où de Gaulle est mort j’ai pleuré comme si j’avais perdu mon père. J’étais à son enterrement à Colombey. Deux ans avant sa mort, il m’arrivait d’aller à Colombey à la messe du dimanche matin. 

Le Général arrivait avec son chauffeur qui conduisait la DS. Il entrait rapidement dans l'église, Tante Yvonne lui emboitait le pas. Déjà à cette époque il y avait des Gaullistes qui venaient de toute la France pour le saluer."

Que vous reste-t-il du Général de Gaulle ?

"Surtout sa politique, il a sauvé la France mais on oublie trop souvent les grandes réformes qu’il a conduites. La défense nationale, la participation, faut pas oublier qu’il a promulgué une ordonnance permettant aux ouvriers de créer des comités d’entreprises et une autre pour la Sécurité Sociale."

Et Nicolas Sarkozy est-ce un héritier naturel du Gaullisme ?

Je serai plus mesuré que certains, il a la volonté et le courage de s’attaquer aux vraies réformes, un peu comme de Gaulle, ça aurait été mieux s’il avait exhibé une montre LIP réalisée par des ouvriers français plutôt qu’une Rolex.

09/11/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Élections cantonales : le point sur les candidatures. »
Article suivant : « Jacques Cheminade le premier candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2012 de passage à Pornichet. »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter