Pornichet Infos

Démission de Anne Catherine Roudeix, la Ville répond

Robert BELLIOT, maire de Pornichet a souhaité réagir, suite à l’article paru jeudi 12 juillet dans Ouest-France concernant la démission d’Anne-Catherine Roudeix. Pornichet-infos publie son communiqué in extenso.

Ci-après le communiqué transmis par la Mairie de Pornichet :

« Dans l’article paru dans l’édition locale d’Ouest-France de jeudi 12 juillet 2012, Anne-Catherine Roudeix, ex-conseillère municipale déléguée à l’environnement affirme « L’agenda 21 local devrait être terminé depuis longtemps. Je n’ai  pas obtenu l’adhésion du conseil municipal ». Il est faux de vouloir prétendre, comme le fait cette ancienne élue, que l’agenda 21 local devrait être déjà terminé.
Comme dans de nombreuses villes et collectivités locales qui s’engagent dans ce processus, la démarche et le chemin vers l’obtention de ce label n’est pas l’affaire de quelques mois mais demande bien souvent plus d’années que cela. Et Pornichet n’est pas en retard concernant son engagement vers le développement durable. C’est un engagement que j’ai pris, que nous avons pris collégialement, avec l’ensemble de mon équipe municipale, dès 2008 et que d’ailleurs nous respectons.

« Une vision globale en matière de développement durable »

Je respecte la position personnelle qui a été celle d’Anne-Catherine Roudeix d’ainsi vouloir se désengager et démissionner de ses fonctions mais cela ne doit pas mettre à mal tout le merveilleux travail, de notre collectivité en matière de développement durable, porté à la fois par l’équipe municipale, mais aussi et surtout par les agents de la Ville eux-mêmes. Ne soyons pas pessimistes mais allons de l’avant ! Les engagements portés par une cité balnéaire telle que Pornichet en matière de développement durable prennent du temps et requièrent beaucoup de pédagogie et de patience, mais notre devoir en tant qu’élu est de savoir aussi encourager les nombreuses initiatives.
L’élaboration d’un Agenda 21 demande du temps et je ne trouve pas qu’à Pornichet, depuis 2008, on ait perdu du temps. Tout démontre, dans nos choix et dans nos actions réalisées que le développement durable est inscrit au cœur de nombreuses actions, que partagent chaque jour nos agents dans leurs actions réciproques.

Depuis 2008, pour une politique de développement durable :
Nous avons mis en service un nouvel Espace Environnement, équipement moderne, pour la gestion des espaces verts et de la propreté de la ville.
Nous avons développé la gestion différenciée des espaces en s’inspirant des techniques traditionnelles (sans pesticides).
Nous avons engagé une démarche d’élaboration d’un Agenda 21 local.
Nous avons réalisé un bilan carbone et engagé un Plan climat énergie territorial ainsi qu’un diagnostic de performance énergétique des bâtiments communaux.
Nous proposons depuis 2 ans différentes actions concrètes au cours de la semaine du développement durable pour TOUS (film, balade verte, repas bio dans les cantines, expositions…).
Nos services en interne économisent l’eau, l’énergie et le papier.
Nous recyclons le papier avec l’association humanitaire « Les papiers de l’espoir » ainsi que le matériel informatique avec l’association SNALIS.
Nous avons réalisé deux nouvelles descentes de plage à Bonne source et à la pointe du Bé.
Nous avons créé les « coups de cœur de jardins » pour associer les jardins privés à la démarche environnementale de la ville.
Nous avons engagé une politique de l’arbre. L’abattage est soumis à une autorisation préalable de travaux. Chaque demande de permis de construire est étudiée sur les aspects espaces verts et végétalisation.
Nous avons créé un nouveau site vert, le « jardin d’Ermur » de 11 000m2 près de l’hippodrome.
Nous avons équipé la toiture des tribunes de l’hippodrome de 1 500 m2 de panneaux photovoltaïques.
Avec la création du parc paysager, complétant le site de l’hippodrome, qui ouvrira au public en 2013, la Municipalité de Pornichet montre bien qu’elle fait du « patrimoine vert » un élément très important de valorisation de ses projets structurants.
En termes financiers, en 2012, la Municipalité consacre déjà plus de 600 000 € de son budget pour la politique de développement durable, sans compter la création du parc paysager. Le parc paysager, véritable « poumon vert » de notre ville, a toujours été dans notre programme, ainsi que les 8 hectares de bois classés supplémentaires.
 

Vers le label Agenda 21

Depuis novembre 2010, la Ville s'est fixée 3 ans pour réaliser un agenda 21 local. Les 3 phases et le calendrier fixé sont les suivantes :
Phase 1 : diagnostic et sensibilisation (janvier 2011) ;
Phase 2 : élaborer et mettre en œuvre un programme d'action en concertation avec tous les acteurs (septembre 2012) ;
Phase 3 : évaluation continue et mise en place d'indicateurs précis pour évoluer régulièrement l'efficacité des actions engagées (début 2013).
Nous ne sommes donc pas en retard. La phase de concertation et de diagnostic a duré 1 an et demi, car pour nous le dialogue est important :
- 230 personnes le 1er avril 2010 lors de la diffusion du film « Home » et l'annonce du lancement d'un agenda 21 ;
- 99 personnes inscrites aux ateliers Agenda 21 dont 60 participants aux 2 ateliers (en 2011 et 2012) et un 3e atelier avec les représentants associatifs des professionnels et acteurs du tourisme
- Participation des 4 Conseils de Quartier et des associations d'environnement
- 800 réponses au questionnaire de l'été
- Participation depuis 2 ans à la semaine du développement durable
- 1 Bilan Carbone
- 1 diagnostic interne avec les agents de la ville.

 Tout ce travail a permis de réaliser 1 diagnostic global à l'échelle du territoire et une trame stratégique tous deux adoptés au dernier conseil municipal.
Le programme d'action devrait être proposé en septembre et validé avant la fin de l'année. Une démarche de labellisation auprès du Ministère sera engagée dès 2013 en même temps que la phase d'évaluation.

Par contre, les élus et plus adjoints, doivent être exemplaires, c’est ce que j’ai expressément exigé. La situation a été régularisée dès le lendemain, car même si l’arbre était mort, il était souhaitable que les services spécialisés de la Mairie valident le processus.
Respectons Karine Duneau, nouvellement élue mardi 10 juillet 2012 par le Conseil Municipal dans ses nouvelles fonctions de subdéléguée au développement durable, à l’environnement et aux espaces verts. Elle a également été élue représentante au sein du conseil communautaire de la Carène, au sein de la commission syndicale de la Grande Brière Mottière, au syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière et au sein du conseil d’administration de l’office de tourisme de la Brière. Allons de l’avant ! »
 

12/07/2012 | 11 commentaires
Article précédent : « Yves Métaireau : Pornichet ne pourra pas quitter la CARENE »
Article suivant : « Anne Catherine Roudeix, la maladresse de plus »

Vos commentaires

#1 - Le 13 juillet 2012 à 11h01 par  Alain Pény
A good tree is a dead tree, ou comment voler au secours du Soldat Houpert!
#2 - Le 13 juillet 2012 à 13h19 par Lemere
C est quoi cette histoire d' arbre mort ?
#3 - Le 13 juillet 2012 à 14h36 par mort de rire, Pornichet
Encore une fois de plus, la commune fait son éloge elle-même sur un agenda 21 qui ne repose toujours sur aucun projet concret. Depuis 20008 qu'a-t-on fait? Du bruit beaucoup, et encore du bruit. le diagnostic est fait depuis longtemps, était fait depuis longtemps et à part le nettoyage des plages???? Monsieur le maire devrait dire qu'il n'a plus les moyens de faire autre chose et que ce n'est pas une priorité. Un intervenant sur Pornichet info a interrogé sur la voiture de fonction nouvellement attribuée, pourquoi pas une électrique? Il a aussi interrogé sur l'origine du dallage dans le parc paysager et autour de l'hippodrome, vient-il du Brésil? Le parc paysager qui sera pas mal bétonnier ou piétonnier? Pas trop naturel tout cela. Pour les travaux pratiques Agenda 21, on attend, depuis longtemps, c'est vrai, d'accord avec madame Roudeix.
#4 - Le 13 juillet 2012 à 15h58 par mon p'it doigt, Pornichet
Madame Roudeix regrette que le conseil municipal ne se soit pas engagé réellement dans l'Agenda 21. Elle doit savoir de quoi elle parle. Bien sûr que les objectifs de l'agenda 21 ne peuvent tous être actuellement atteints; et ils ne pourront jamais l'être, autre évidence. Mais encore eut-il fallu que l'on commence à Pornichet et pour commencer, il faut se fixer des objectifs, un échéancier crédible et dégager des moyens. Des moyens, y'en n'a plus, 23 millions de dette, deux fois celle de La Baule. Et des projets à long terme, ou à moyen terme ou même à court terme, zéro pointé. A Pornichet, on navigue à vue. Ne posez pas de questions sur demain. La réponse de monsieur Belliot n'est pas à la hauteur et contient des inexactitudes sur les personnes consultées, sur les associations consultées, sur les réponses aux questionnaire...Respectons Madame Duneau bien sûr, bienvenue au club. Mais la municipalité malmène quelque peu ses élus qui ont peu voix au chapitre. Les élus exemplaires? A Quand la voiture de fonction électrique, c'est suffisant comme rayon d'action, non? Et paroles et paroles que tous ces mots là.Les seules réalisations à Pornichet sont de la compétence de La CARENE, donc non revendicables par la commune.
#5 - Le 14 juillet 2012 à 09h36 par GO
Une voiture électrique n'est pas "écologique"!
Elle n'émet pas de CO2, localement, mais son alimentation électrique vient de centrales (nucléaires, charbon etc..).
Intéressant dans les grandes villes polluées mais inutile face à l'océan venté!
#6 - Le 14 juillet 2012 à 11h30 par ft, Pornichet
ah revoila les critiqueurs?

et maintenant mr peny !!!!

mr peny savez-vous au moins la signification du mot agenda 21 ? et apportez vos solutions !!! la critique est facile !!!!!
Si un jour en 2014 vous souhaitez prendre la mairie alors je vous souhaite bon courage car de critiquer c'est facile mais d'apporter des solutions c'est compliqué!!!! et sincerement je vous vois mal pour apporter des solutions
#7 - Le 14 juillet 2012 à 17h18 par sentiers battus
En réponse à GO, il existe heureusement bien d'autres sources d'énergie que le charbon et le nucléaire, il faudra bien y venir, l'énergie fossile disparaîtra. Il faut envisager un autre avenir. Il existe des énergies naturelles inépuisables, il suffit d'y consacrer des recherches. Si l'on ne pousse pas le présent, on ne risque pas de voir l'avenir.Et la voiture actuelle est sans avenir, l'actualité Peugeôt devrait vous le rappeler. Et si le vent de l'océan était une des solutions. Il reste aberrant de ne pas acheter une voiture électrique de fonction pour Pornichet. Ce serait cela l'esprit Agenda 21, miser sur l'avenir. Pornichet sera encore une fois à la traîne.
#8 - Le 15 juillet 2012 à 00h05 par sentiers battus
ft devrait venir au conseil municipal écouter les propos argumentés de M.Peny et l’absence totale de réponse faite par la majorité.Je vous mets au défi de me citer une mesure concrète propre à Pornichet prise dans le cadre de l'Agenda 21 depuis 2008, soit 4 ans. La réponse de Monsieur Belliot concernant le départ de madame Roudeix le confirme, il n'y a aucune mesure, des diagnostics connus pour la plupart depuis longtemps. Madame Roudeix confirme également cela par son départ. Alors acceptez le débat sur du concret y compris lorsque cela vient de monsieur Peny qui connait très bien la question. Tout le monde a le droit de s'exprimer de façon républicaine, même à Pornichet.
#9 - Le 16 juillet 2012 à 10h20 par Lemere
A GO

Et la valeur de l'exemple , vous connaissez ?

Mais vous êtes de ceux, qui plutôt que de reconnaître, même une maladresse , sans parler d'une erreur, préfère se trouver des alibis tellement creux qu' ils en deviennent une insulte à l'intellect.
#10 - Le 21 juillet 2012 à 23h10 par platypus
c'est quoi le "jardin d'Er Mur" mis en avant dans le communiqué de la mairie?
Il est où? Ne me dites pas que c'est l'ancien dépôt de terre et autres déchets qui a été nivelé tant bien que mal et où l'herbe et les arbres ont du mal à pousser.
#11 - Le 02 août 2012 à 00h04 par Papy fait de la Résistance, Pornichet
Lu dans un tract résumant le bilan de la Municipalité Belliot que tous les pornichétins devraient être sensibles au dynamisme des élus, à la qualité du dialogue et à la maîtrise des finances qui rappellent opportunément la profession de foi du Maire lors de sa campagne électorale des municipales en mars 2008. Phrases qui consistaient en cette maxime délicieuse "nous maîtrisons les finances par la surveillance des dépenses et le contrôle des recettes". Ce que chaque ménagère connait depuis 2000 ans! Mais selon Belliot, la connaissance du passé est une garantie d'un brillant avenir.
Mais revenons à de plus exemplaires constatations. Monsieur Belliot persiste à s'opposer à la recommandation préfectorale lui enjoignant de faire voter une délibération par laquelle le conseil municipal devrait demander clairement le retrait de Pornichet de la Carene. Mais notre Robin des Bois Belliot s'évertue à considérer que la consultation qu'il a organisée en s'appuyant sur une pétition que personne n'avait vue, est l'expression de la démocratie locale. Ignore-t-il, ce Maire de salon, qu'il existe une schéma départemental de coopération intercommunale qu'il a accepté lors du conseil municipal du 23 septembre 2011, avait déjà fixé les limites des intercommunalités et qu'aucune demande de modification n'a été déposée par ses soins...Mais ne persistons pas trop à employer des termes dont beaucoup de ceux qui l'entourent, ignorent même l'existence.
Quant à la fameuse péréquation intercommunale qui n'est la simple traduction de la solidarité intercommunale votée fin 2011 des 2 mains à la fois par notre sénateur UMP et notre député de la même famille politique, M. Belliot l'a rayée d'une seule main car tout le monde sait bien qu'une seule solidarité a grâce à ses yeux, celle qui consiste à aider Pornichet à appliquer la volonté indéfectible de Belliot et à lui élever des statuts et à lui rendre des louanges

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter