Pornichet Infos

Des voeux économes en économie

Lors des voeux aux acteurs économiques de la ville de Pornichet, plusieurs jeunes entrepreneurs et commerçants ont été présentés au public.

Beaucoup trop de chaises avaient été prévues pour les voeux aux acteurs économiques de Pornichet. Pas grave ! Robert Belliot, le maire, s’estime tout de même satisfait puisqu’il s’agit d’une première. « On va essayer de développer tout ça et d’échanger », précise-t-il avant de se lancer dans un discours sur les réalisations (Hippodrome, Espace Camille Flammarion, …) et les chevaux de bataille de la mairie (entrée dans Cap Atlantique, Agenda 21, …). Puis, il a laissé la parole à Marie Drouet, conseillère déléguée au commerce, qui a présenté plusieurs jeunes entreprises : Ipika, Loft 5, l’Onglerie et le restaurant Au P’tit Mousse, … Plus ou moins à l’aise sur scène, chacun a réussi à dire quelques mots, à présenter son projet. Jérôme Audrain, président de Com’Art, y a dit vouloir « porter la ville vers le haut et les commerces avec ».
Mais, au final, les  seuls échanges constatés ont été ceux entre les commerçants à la fin de la réunion. Pas de question/réponses avec le maire, pas de grand projet pour redynamiser la ville (autre que les horodateurs et le contrôle des commerces). Un certain nombre de chefs d’entreprises présents ce soir-là se sont dits déçus par la cérémonie où le développement du commerce, de l’artisanat, … étaient absents. Pour des voeux économiques, le sujet principal est singulièrement passé à la trappe. Pas de quoi rassurer les commerçants dans un contexte de crise internationale. Fait exprès ou pas, c’est avec la présentation de François Vals des rendez-vous pour l’anniversaire de la mort de Maurice Chevalier que la soirée s’est terminée. Pour faire oublier le manque de consistance de la cérémonie ? Yop la boum !
 

Auteur : AP | 17/01/2012 | 14 commentaires
Article précédent : « Trouver un job d’été avec le Point information jeunesse »
Article suivant : « La maison bioclimatique d’Annick »

Vos commentaires

#1 - Le 17 janvier 2012 à 22h09 par Yanis
Pas d'accord avec votre point de vue ; j'y étais et j'ai trouvé cela pas mal du tout ! Faut pas pousser non plus, c'est aussi à nous et à l'association Com'art de nous bouger ! Et faire en sorte que ces acteurs se rencontrent est quand même à saluer, car il faut reconnaître qu'on a parfois du mal à causer entre nous. C'est une permière et j'ai trouvé cela bien de nous recevoir à l'hippodrome. Quand la Mairie ne fait rien, on sait le dire ; mais quand on est bien reçu, faut le dire aussi, ce qui était le cas hier soir; vous n'êtes jamais content vous ?! Saluer des projets et des acteurs économiques qui viennent de s'installer dans notre ville est quand même intéressant non ? Surtout au vu des difficultés économiques qui sont les nôtres ; je trouve ça pas mal de partager et voir les succès et risques que prennent certains d'entre nous ! Dans certaines villes, les voeux ont été totalement supprimés et nous on bien reçu à l'hippodrome : c'est quoi votre problème ?
#2 - Le 17 janvier 2012 à 22h19 par Rageant
Je suis consterné de lire votre commentaire largement subjectif : vous semblez parler au nom de tous ceux qui étaient là à cette soirée et je trouve ça minable comme commentaire ; pour ma part, j'y étais et j'ai été ravi de pouvoir présenter mon activité et je remercie cette initiative. Parce que c'est la mairie, vous dégainez ? On est en crise, vous n'avez pas remarqué et un peu de considération et de soutien serait bienvenu !!!!!
#3 - Le 17 janvier 2012 à 22h52 par chefd'entreprise, Pornichet
Je salue cette initiative. A renouveler. Je regrette n'avoir pas été informé et reçu d'invitation. Je regrette aussi avoir entendu Monsieur le Maire pendant sa campagne électorale dire vouloir faire travailler les entreprises de Pornichet. Beaucoup sont ignorées, jamais consultées. C'est l'histoire du plombier consulté pour une intervention urgente (devis 269 euros) et on préfère faire venir un plombier ami de Nantes. Peut être je devrais prendre ma carte à l'UMP pour bosser ici.
#4 - Le 17 janvier 2012 à 23h17 par Greg
Sur ce coup, bien que je n'étais pas présent, je pense que vous etes trop sevère.
La volonté est là et je la crois sincère.
Belliot ne peut pas toujours avoir tort!
Par contre le gentil et sympathique F Valls semble bien instrumentalisé.
#5 - Le 18 janvier 2012 à 09h25 par Consternant, Pornichet
Je suis désolé mais je trouve votre article consternant. Ce serait plutôt une initiative à saluer, les commerçants étaient content ! J'étais présent à cette cérémonie et je peux vous dires que les commerçants et les élus, contrairement à ce que vous dites, discutaient ensemble !
#6 - Le 18 janvier 2012 à 11h03 par Redac
Vous noterez à la fin de l'article :

"Jérôme Audrain, président de Com’Art, y a dit vouloir « porter la ville vers le haut et les commerces avec ».
Mais, au final, les seuls échanges constatés ont été ceux entre les commerçants à la fin de la réunion."

Ce sont des observations.

Tous les commentaires sont bienvenus sur le ressenti de cette réunion.Et tant mieux si des chefs d'entreprises présents ont été heureux de cette initiative.
Notre rôle n'est "pas de dégainer", nous tenons à le préciser.


La Rédaction
#7 - Le 18 janvier 2012 à 11h17 par Economique
Que faut-il pour être considéré comme un "acteur économique" ?
En effet je suis bien surpris de n'avoir pas été invité non plus, et je ne suis pas le seul
Pourtant je pense être un "acteur" et assez "économique" sur Pornichet.
Dommage. Peut-être l'année prochaine alors?
Courage à tous et à Com-art, à soutenir, pour aller "en haut, en bas, à droite etc.", partout !
#8 - Le 18 janvier 2012 à 16h47 par souhait, Pornichet
Nous acteurs économiques on souhaite entendre parler d'économie, de développement, de lutte contre le chomage, d'aide à l'implantation de nouvelles entreprises sur Pornichet, de politique touristique, de mise en place de compétences nouvelles. La politique politicienne, le référendum, on s'en fou. Les querelles politiques ont toujours freiné le développement et les choix. Alors pour une fois montrez nous autre chose. Et si un acteur économique de Pornichet ne vote pas Sarkozy ou Beliot ou Lambert il doit être traité comme les autres..... quand vous aurez compris ça vous aurez fait un grand pas.
#9 - Le 18 janvier 2012 à 20h21 par lemere
Grave l'accusation de Chefd'entreprise".
#10 - Le 19 janvier 2012 à 09h55 par dénigrement systématique, Pornichet
Les propos rapportés par Pornichet infos, montrent une fois de plus l'absence d'efforts d'objectivité de la part des rédacteurs de ce site. Il ne faut pas confondre ligne éditoriale et militantisme ! Dommage, vous vous décrédibilisez...
#11 - Le 19 janvier 2012 à 14h57 par GUERMAR, Pornichet
J'ai le sentiment, en lisant PORNICHET INFOS, que le principal objectif est le même que celui du POULPE:
FAIRE SYSTEMATIQUEMENT DE L'ANTI BELLIOT!
On peut ne pas être toujours d'accord avec lui. Néanmoins un peu d'objectivité ne nuirait pas.
#12 - Le 19 janvier 2012 à 19h12 par héric pdl, Pornichet
PORNICHET ne peu pas prendre toutes les entreprises pour les travaux de ça ville.Il faut bien faire travailler les encartes de UMP-RPR.C'est si simple de prendre une carte aujourd'hui,cela simplifirait les mécontentements de certains.
#13 - Le 19 janvier 2012 à 19h27 par héric pdl, Pornichet
Bravo,et bien parlé " FRANCOIS" pour ton discourt sur l'homme qui t'a marqué pour le restant de ta vie.Sans documents et seulement avec tes tripes, tu a été a la hauteur de cet exposé sur monsieur MAURICE CHEVALIER.Certains devrait en prendre de la graine.
#14 - Le 22 janvier 2012 à 12h47 par Lemere
En matière d'économie, quelle est la position de M. Belliot sur l'éolien?
Les projets viennent de franchir une étape cruciale
( voir l'excellent article de MediaWeb ici:
http://www.media-web.fr/eolien-les-des-sont-jetes-80-86-519.html )

Une fois à CAP (si le soir du 5/2 il gagnait), que fera le maire de Pornichet, coincé entre les avis favorables de MM Laine, Metaireau, Leroux et ceux défavorables du président de Prosimar?

Va-t-il, pour devoir rester en place en 2014 sur Pornichet , briguer la présidence de CAP et se faire le chevalier blanc des anti-éoliens ?
Car s'il ne le faisait pas, il est sûr que n'importe quel autre candidat qui mettrait tout son programme en faveur de Prosimar, APEP, et Cie se verra adoubé d' office.

A bon entendeur salut !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter