Pornichet Infos

Dragage des ports de Pornichet

La première réunion du comité d’information et de suivi pour le dragage des ports de Pornichet s'est tenue le 11 juillet. La CCI informe dans un communiqué.

Les ports de Pornichet (port d’échouage et port à flot) vont faire l’objet d’un dragage afin de permettre une augmentation de la hauteur d’eau, et donc un temps d’accès allongé aux bateaux, mais également afin d’améliorer les conditions de sécurité pour les bateaux et le personnel travaillant sur ces sites. Les travaux vont démarrer à partir du mois de septembre.
Avec l’appui de la Ville de Pornichet, la CCI Nantes Saint-Nazaire et la SA du Port de Pornichet, gestionnaires de ces infrastructures, ont mis en place un comité d’information et de suivi de ces travaux. Ce comité est composé des services de l’État, des usagers des ports, des professionnels de la mer, des associations pornichétines et des riverains résidant à proximité des ports.
La première réunion s’est tenue le 11 juillet 2014. Elle avait pour objectifs de rappeler les enjeux du dragage, le contexte réglementaire, le mode opératoire retenu et le planning des travaux. Le comité se rencontrera chaque mois pour faire le point sur l’avancée du projet.

150 000 m3 en mer et 1 250 m3 à terre

De nombreuses études préliminaires ont été réalisées afin de déterminer quelle était la nature et la qualité physico-chimique des sédiments à extraire.
À l’issue d’une étude approfondie des différents scénarios de gestion possibles, la solution retenue consiste à :
- rejeter en mer environ 150 000 m3 de sédiments propres (34 000 m3 pour le port d’échouage et 121 000 m3 pour le port à flot). Ces sédiments seront transférés via une conduite de rejet sur la zone dite des Fromentières à 1,7 km des ports. Cette zone a été utilisée il y a 10 ans pour le dragage du port à flot, aucun impact négatif n’avait été constaté. Elle présente notamment des caractéristiques courantologiques qui permettent une dispersion rapide des sédiments dans la
masse d’eau.
- valoriser à terre 1 250 m3 de sédiments présentant des traces de contamination (750 m3 pour le port d’échouage et 500 m3 pour le port à flot). Les seuils observés restent pour autant inférieurs aux seuils réglementant l’immersion en mer des sédiments. Ces sédiments seront déshydratés et valorisés en remblai pour la création d’un terre-plein sur le port de plaisance.

L’ensemble de ces travaux feront l’objet de mesures de contrôle et de suivi des impacts environnementaux (analyses biologiques, turbidité et qualité des eaux, etc.) qui seront régulièrement communiqués aux membres du Comité d’information et de suivi.

Les travaux du port d’échouage

La 1re partie de l’opération se déroulera du 8 septembre au 15 octobre 2014 avec :
- le démontage de l’ensemble du plan de mouillage (corps-morts et chaînes) : il se déroulera sur trois périodes de quatre jours lors de coefficients de marée supérieurs à 80. Cette opération va nécessiter l’enlèvement d’une grande partie des bateaux du port. Des solutions de stockage seront proposées aux plaisanciers qui ne peuvent pas évacuer leur bateau par leurs propres moyens.

- la pose de la conduite de rejet en mer.
 La 2e partie aura lieu du 20 octobre au 20 décembre 2014 avec le dragage du port. Ces travaux se dérouleront uniquement en semaine, trois heures avant et trois heures après la marée haute, pendant les périodes de coefficient supérieur à 50.

Les travaux du port à flot se dérouleront en deux phases de dragage du 15 janvier au 15 avril 2015 et du 15 octobre 2015 au 15 avril 2016, selon les mêmes modalités que le port d’échouage.

18/07/2014 | 4 commentaires
Article précédent : « 16 ans, penser recensement ! »
Article suivant : « Le plan de sauvegarde est en place »

Vos commentaires

#1 - Le 19 juillet 2014 à 09h49 par ras, Pornichet
super ! et il va servir à quoi ce terre-plein ? et toujours pas de cale de carénage prévue , monopole , monopole ....
#2 - Le 19 juillet 2014 à 11h11 par pierre Barel, Pornichet
On parle de port d'échouage et de port à flot, puis tout d'un coup "terreplein sur le port de plaisance"!!!
C'est quoi le port de plaisance? et c'est ou ce terreplein?
#3 - Le 19 juillet 2014 à 17h03 par Daniel, Pornichet
Je ne sais s'il faut se satisfaire de cette solution retenue. C'était de toute évidence celle qui serait employée car la plus économique. Envoyer au large ce qui s'avère le moins nuisible, est-ce compatible avec une zone Natura 2000 comme il en existe une au large de Pornichet? Traiter un si petit volume si l'on tient compte de la surface, est-ce une solution écologique sérieuse? Dire qu'il y a 10 ans cela n'avait eu aucun impact, quand on sait que les études concernant les fonds de la baie constatent une diminution importante des lamellaires, ces grandes algues que l'on ne voit plus beaucoup sur nos plages, alors qu'elles étaient abondantes? On sait que les lamellaires révèlent la qualité de l'eau et de tout un système de faune et flore . Je suis très dubitatif sur le sérieux de la démarche. Est -ce fait avec le pôle développement durable des affaires maritimes? Toutes les analyses seront-elles faites par un partenaire neutre et rendues publiques?
#4 - Le 20 juillet 2014 à 00h04 par G Hugert
Enfin quelque chose bouge du côté de ce port d'échouage abandonné et donnant une piteuse image de Pornichet et de l'une des "plus belles baies du monde"
Mais après?
Cette dune et cette zone ne sont pas valorisées au niveau du potentiel économique et touristique.
Même pas un terrain de jeux pour les jeunes enfants, promenade en terre battue avec jolies flaques d'eau, pas un commerce ou un Restau pour animer cette entrée de baie....
Pendant ce temps là le parc paysager est toujours désert, les éoliennes sont déjà en réparation, et Belliot annonce qu'il veut prendre sa revanche dans 5 ans!
Qu'il rembourse d'abord les pornichetins !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter