Pornichet Infos

Ecole Jean Macé : La ville répond au collectif et reste ferme sur le projet

Regroupement des écoles : un projet pragmatique et réaliste au service des Pornichétins

"La Ville de Pornichet s’étonne de la création d’un collectif contre le projet des écoles, projet conduit depuis plusieurs mois par la Municipalité en concertation avec les représentants des parents d’élèves et les enseignants de manière à ce que les attentes de tous soient prises en compte dans la conception des locaux.

La fermeture de l’école Jean Macé et le regroupement des élèves sur les sites des Ramiers et du Pouligou agrandis et rénovés sont une nécessité pour la Ville de Pornichet :

-          Tout d’abord parce que le projet prévoit de conforter les écoles des Ramiers et du Pouligou, pour offrir les meilleures conditions d’apprentissage possibles à nos enfants et aux enseignants.

-          Ensuite, parce que l’école Jean Macé s’avère aujourd’hui vétuste et surdimensionnée au regard du nombre d’élèves accueillis. A ce jour, plus de la moitié des salles de classe ne sont pas dédiées à l’enseignement ! Il s’agit donc de rationnaliser nos dépenses dans un contexte économique incertain.

Depuis l’annonce du projet, la Ville a rencontré à plusieurs reprises les représentants des parents d’élèves et les enseignants pour faire évoluer de manière constructive ce projet. Quelle ne fut pas la surprise pour la municipalité, donc, de remarquer qu’une partie des membres du collectif fait partie du comité de concertation, dont les avis et propositions ont été pris en compte pour faire évoluer le projet ! Ce qui, d’ailleurs, explique en grande partie l’estimation actuelle du coût du projet (ex. création d’ateliers interclasse…).

Cependant, l’équipe municipale et les services continuent à avancer sereinement sur ce dossier. D’autant plus que les parents, venant nombreux actuellement pour les inscriptions dans les écoles, n’expriment aucune animosité sur ce projet ; nos équipes restant à leur disposition pour répondre à toutes leurs questions.

Enfin, la Ville déplore l’instrumentalisation politique qui est faite autour de ce dossier, qui, hélas, ne poursuit qu’un seul but : satisfaire des velléités toute personnelles.

Pour autant, sur ce projet comme sur d’autres, l’équipe municipale poursuit son action avec pragmatisme et dans la concertation, au service des Pornichétins." 

07/02/2017 | 4 commentaires
Article précédent : « Mairie de Pornichet : Un préavis de grève des Fonctionnaires Territoriaux »
Article suivant : « Pornichet : Une association de riverains contre les constructions du stade Louis Mahé »

Vos commentaires

#1 - Le 08 février 2017 à 08h41 par Papillon, Pornichet
Enfin ! Il est grand temps d'ouvrir les pages de la vérité. Tout le monde ou presque attend depuis les élections. Grandes et petites tout le monde a droit de les connaître. Ça ne se fera pas sans dégâts collatéraux (certains certaines vont devoir ravaler leur chapeau). La vérité n’est pas un sacrifice quand on a rien à cacher. Ça risque d’être un exercice difficile pour celles et ceux, celle ou celui qui a trompé et qui par le fait, sans réussite, a voulu manipuler l’opinion. Allez au fond des choses, rouvrir les dossiers et les comptes, Pornichet oppressé depuis 2008 attend la vraie version des choses sur tous les sujets et sur tous les opprimés. Pornichet veut savoir. Il n’est jamais trop tard pour bien faire.
#2 - Le 09 février 2017 à 19h26 par dehem, Pornichet
Papillon !!!

Je n'ai strictement rien compris de vos propos !!!
Donnez moi la clé de décryptage !!!

Merci d'avance !!!!

PS: Pornichet oppressé...et opprimé !!
Paranoïa de votre part !!! ***MODERATEUR****
#3 - Le 11 février 2017 à 15h47 par Placide, Pornichet
Dehem aurait il quelque chose à se reprocher?

S'aperçoit il de sa bévue dans l'écho?

Mieux vaut bonne renommée que ceinture dorée. ça va pas être facile à comprendre non plus.

Cool dehem cool vous perdez vos moyens.

Cool,Peace and Love.
#4 - Le 17 février 2017 à 12h01 par Goudici, Pornichet
Comprend bien qui veut. Lequel souffre de paranoïa ? Celui qui par tracts jette ses insultes à la volée ? Celui qui outre diffame, floue et bafoue, ignorant tout de l’histoire de la commune. Celui qui dans la détestation accuse gravement nombre de gens, de catégories, dont il est jaloux. Belliot se croyait et se croit tout permis. Ses allégations récentes (presse et médias) ne sont pas la réalité, et surtout pas vérité. Il est temps de mettre le nez dans ses combines. Les gens honnêtes vont s'en charger. Le trio Belliot-Levacon-Cornetti peut snober la populace, qu'ils continuent à faire les malins, la suite pourrait leur jouer de vilains tours.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter