Pornichet Infos

Ecole Jean Macé les débats sont ouverts mais la position des parents d’élèves reste ferme.

Les membres de l’association PAP ont été reçus par le Maire Jean Claude Pelleteur le 10 juin. L’entretien a été constructif selon le président de l’association. Puis le Maire de Pornichet s’est fait remettre le 22 juin la pétition par les opposants au projet. Une certaine confusion règne entre les communiqués des uns et des autres, on ressent des interprétations différentes selon que l’on soit PAP, les parents d’élèves ou la Mairie.

PAP regrette que la proposition de 3 écoles ne soit retenue mais se satisfait de l’engagement du maire de Pornichet de ne rien faire sous son municipe à l’emplacement de Jean Macé. Elle demande qu’une délibération du conseil aille dans ce sens : « Cet engagement peut être entériné lors d'un conseil municipal. Pourquoi pas celui du 29 Juin ? Voilà une délibération qui pourrait-être à l'ordre du jour .

Car il est évident, que l'opposition ne faiblit pas, et qu'elle se renforce même,  puisque aujourd'hui le PS sur Pornichet rejoindrait les parents d'élèves de Macé, P.A.P., et l'opposition du C.M.; sans compter sur la réaction des quartiers concernés ( Saint-Sébastien et Bonne Source). Cela commence à faire beaucoup de monde. Une telle délibération irait dans les sens d'un apaisement. » Précise PAP

De son côté la mairie donne son sentiment sur les rencontres

Mercredi 22 juin, le Maire, Jean-Claude PELLETEUR, et son adjoint au sport, à la jeunesse et à l’éducation, Antoine DONNE, ont reçu les opposants au projet écoles. A cette occasion, ces derniers ont remis la pétition contre le projet aux élus. Cette rencontre fut l’occasion d’échanger sur les différents points de vue. La Municipalité a rappelé la pertinence de ce projet et les principes de la concertation engagée depuis le mois de décembre 2015. A ce titre, la concertation sur la conception des futurs équipements scolaires se poursuivra à la rentrée avec les représentants des enseignants et des parents d'élèves.

Les parents d’élèves ne désarment pas pour le maintien de Jean-Macé

Remise de la pétition contre la fermeture de l'école Jean-Macé en Mairie le 22 juin dernier 

Les Représentants des parents d'élèves de l'école Jean-Macé, accompagnés d'une délégation de parents d'élèves et de Madame Colette Leroch, Déléguée Départementale de l’Éducation Nationale, ont remis ce mercredi 22 juin leur pétition à Monsieur le Maire et Monsieur Antoine Donne.

Ainsi sur les   3537      signatures remises, 2 252 Pornichétins ont manifesté leur mécontentement contre le « projet écoles » de la Mairie. « Nous tenons à préciser que, quelles que soient les motivations de ces signataires, toutes les signatures ont été recueillies sur la commune de Pornichet et par conséquent, auprès de personnes ayant un intérêt, qu'il soit direct ou indirect, avec le « projet écoles » de la ville. Le succès de cette pétition démontre une forte inquiétude des Pornichétins et un refus non équivoque de la fermeture d'une école publique au profit de deux grands groupes scolaires.»

La liste des 147 pétitionnaires en ligne ainsi que les messages des parents d'élèves recueillis par écrit à l'intention de Monsieur le Maire ont également été remis à cette occasion.

Totalisant plus du cinquième de la population pornichétine, en désaccord avec le « projet écoles » de la Mairie, les Représentants des parents d'élèves de l'école Jean-Macé ont demandé à Monsieur le Maire de renoncer au projet de regroupement des écoles publiques tel que la municipalité l'a présenté, c'est-à-dire un projet de regroupement scolaire impliquant la fermeture de l'école Jean-Macé.

« En effet, que la motivation soit d'intérêt général ou d'ordre économique pour la commune, nous sommes convaincus que d'autres possibilités de regroupement d'écoles aboutissant à des économies peuvent être envisagées. Comme nous l'avons indiqué à plusieurs reprises, nous ne sommes pas opposés au regroupement des écoles Gambetta et Les Ramiers. Dans l'intérêt de l'ensemble des Pornichétins, ce projet doit toutefois demeurer proportionnel aux besoins démographiques du centre-ville et en aucun cas au détriment de l'école Jean-Macé. »

« Malgré tout, la Mairie nous a confirmé vouloir mener jusqu’au bout ce projet en l'état. Bien qu'écoutés sur notre requête, nous demeurons dans l'incompréhension du choix retenu pour l'implantation des deux groupes scolaires, de l'évolution démographique compte-tenu de la volonté affirmée par la Mairie d'attirer les jeunes ménages sur la commune et sur le fondement économique du projet. Dépenser 3,5 millions d'euros en constructions neuves au lieu d'1,5 million de rénovation pour l'école Jean-Macé, pour obtenir au final moins de surface, moins de moyens, moins de confort et moins de qualité, nous laisse dubitatifs. Ces questions fondamentales n'ayant pas trouvé de réponses convaincantes lors de notre entretien avec Monsieur le Maire, nous maintenons également notre position et poursuivons nos actions. »

La démographie en question

Enfin l’évolution démographique fait débat entre l’optimisme du Maire de Pornichet et le scepticisme de l’association PAP.

Le Maire de Pornichet dit clairement  vouloir faire le pari d'une évolution favorable dans les années à venir, sur Pornichet, y compris le centre.

Pari qu'il pense gagner, grâce à une politique d'urbanisme volontariste, non plus tournée vers du type T2 (couple sans enfant), mais plutôt vers une population de catégorie sociale professionnelle jeunes cadres, avec enfants en âge de maintenir des classes ouvertes dans le futur, et sur Pouligou, et sur Ramiers.

Ce qui fait dire à un parent d'élève "Si la démographie évolue comme le pense le Maire, il y a encore moins de raisons de fermer Jean-Macé".

Auteur : JR | 27/06/2016 | 9 commentaires
Article précédent : « Pornichet : Attention ça ne rigole plus avec les animaux sur la plage »
Article suivant : « La ville de Pornichet met en place des dispositions pour assurer la sécurité sur les plages »

Vos commentaires

#1 - Le 03 juillet 2016 à 15h02 par Lemere
Le maire pourrait accéder á ces demandes. Qu'aurait-il á perdre? Rien, puisque si l'on croit ce que dit PAP, il ne fera rien avant 2020 sur Macé.
.
En attendant, il peut fermer Gambetta, en transférant les classes sur les locaux libres de Mace et le Pouliguou, et en 2020 , faire le point et relancer le débat pour les prochaines élections.
Avec en plus les vrais chiffres de la démographie á venir ( 3 ans de mariage,, de naissance et de déménagements). Il ne perdrait pas la face, bien au contraire.
A contrario en campant sur ses positions actuelles, il laisse la voie libre á toutes les suppositions, du genre, "il ment , il va faire sur Macé de l' immobilier..."
Ce serait dommage qu'il persiste dans son projet, comme l' a fait son prédecesseur en d'autres temps ( maison de retraite, parc paysager,...).
Et que l' on nous dise pas , que M. Pelleteur ne court pas aprés un second mandat, car si cela était vrai, il laisserait á l'équipe suivante le choix et ses conséquences ( financiéres, urbanisme).
Et ce, sans trahir son programme, ou ne figurait pas cette fermeture de Jean Macé!
Et dans le cas ou il déciderait de briguer un second mandat, il peut travailler continuer de travailler le projet, pour mieux le faire accepter le moment venu.
Bref, on a du mal á comprendre, ce qu'il convient d'appeler maintenant , un entêtement. A moins bien sûr qu' il y ait derriére tout cela, plus qu' un seul projet scolaire?
#2 - Le 03 juillet 2016 à 20h30 par nom, Pornichet
C'est bien connu, JCP fait exprès de vouloir fermer Jean Macé pour que ça coûte plus cher à la commune, c'est évident, sur les terrains libres il veut faire des hlm rien que pour embêter les voisins actuels de l'école et ceux qui ont signé la pétition ont tout compris même ceux qui n'habitent pas à Pornichet, c'est dire la grande intelligence de ceux qui habitent Pornichet !
#3 - Le 04 juillet 2016 à 13h20 par Lemere
@nom

Vous aurez bon vous répandre en conjectures, contre-assertions et conclusion sans fondement, il n' empêche que vous ne savez pas défendre par du positif le choix de votre poulain.

Serait-ce parce que sa position n' est pas défendable? Ou bien comme moi vous pensez que tout n'est pas dit? A moins que plus que de le penser, vous le sachiez? Dites-nous , nous avons hâte d'en savoir plus.
#4 - Le 04 juillet 2016 à 14h49 par nom, Pornichet
Pauvre lemere, je ne vous reconnais plus, quelqu'un a du prendre votre pseudo car ce n'est pas possible d'être aussi sectaire, je rappelle qu'il y a deux adjoints ps ou proches du ps dans la municipalité actuelle !
#5 - Le 04 juillet 2016 à 16h00 par Lemere
@nom

Quel rapport avec le P.S?
De plus d'après ce que je lis dans l'article, celui-ci ne serait pas supporter du projet.
Je ne fais pas reproche aux personnes que vous mentionnez d'être pour ce projet, ils font parties d'une équipe. Je dis simplement que ce projet ne tient pas la route.
#6 - Le 06 juillet 2016 à 08h43 par Lelian
Il faut regarder autour de nous : aucune commune ne fait venir ses élèves de la périphérie vers le centre ville c'est plutot la tendance inverse on met l'école dans les nouveaux quartiers où sont les enfants.
La rénovation de Jean Mace serait presque totalement payee par l'état et la region. Regardez le cas de Saint André des Eaux plus de la moitié de la rénovation thermique des batiments est payee par un fond de l'état ( voir article Écho de la Presqu'il).
Une petite école sur le site des Ramiers pour les quelques élèves du centre ville, un re découpage des secteurs scolaires, la fermeture d'un module a l'école Jean Mace si l'on ne veut pas tout rénover, une école du Pouligou qui reste à taile humaine 9/10 classes .
Voila a projet au service de tous les habitants....
#7 - Le 06 juillet 2016 à 09h38 par Lemere
Intéressant cet exemple de St-André des Eaux. D'autant plus que cette commune fait partie de la Carène. Les deux maires devraient pouvoir se parler.

Allez M. Pelleteur, il n'est jamais trop tard ( pas encore ).
#8 - Le 09 juillet 2016 à 14h36 par nom, Pornichet
lemere, c'est extraordinaire, pour vous ce projet ne tient pas la route mais tous les conseillers municipaux ont voté pour, vous avez donc une intelligence supérieure..... comme Galilée !
#9 - Le 11 juillet 2016 à 12h33 par Lemere
@nom
Nous sont présentés deux projets , celui d'une majorité, et celui d'opposants.
Je ne fais qu'observer les arguments des uns et des autres.
Je ne suis pas sûr, que les élus de la majorité aient eu une discussion pour trancher sur différentes propositions. Qu'ils aient fait confiance á celui qui les dirige, et sur la base des éléments mis á leur disposition, n'enléve rien á leur intelligence.
Et tout cela ne fait pas de la mienne une intelligence supérieure. Mais vous avez raison, comme Galilée, on peut avoir raison seul contre tous.
Il n' est toujours pas trop tard, pour que des élus changent d'avis ( il n' y a que les imbéciles, qui ne le font jamais). Et que ces élus, demandent un avoir un vote sur le choix , renforcerait la démocratie, et le pouvoir de M. Pelleteur, qui pourrait se targuer de ne pas être sourd, comme le furent les opposants á Galilée.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter