Pornichet Infos

Encore un SDF qui dort sous une tente à Pornichet !

Ça devient insupportable. Un SDF de 50 ans dort sous une tente à proximité de l’hippodrome de Pornichet.

Jean-Pierre dort sous sa tente depuis six mois. Il a froid, avec les températures de ces dernières semaines. Des associations locales lui apportent à manger et des vêtements chauds. Le CCAS de Pornichet dont les membres font un travail remarquable, se plaint à juste titre qu’il n’y a pas d’hébergement d’urgence en nombre suffisant à Pornichet. 

La France compte près de 300 000 SDF dont 659 sont décédés dans la rue l'an passé. L’Etat porte une lourde responsabilité dans ce domaine, et Emmanuel Macron n’a pas tenu sa promesse « que plus personne ne dorme dans la rue avant la fin 2017. »

Dans une ville comme Pornichet ce type de situation ne devrait pas exister. Ce n’est pas un problème de moyen, c’est un manque de volonté politique, et ce n’est pas la première fois que la presse signale cette situation intolérable.

 

Déjà publié :

http://www.pornichet-infos.fr/pornichet-menace-d-expulsion-d-un-sans-domicile-qui-vit-dans-une-caravane-23-43-1856.html

http://www.pornichet-infos.fr/pornichet-qu-elle-peut-etre-sombre-cette-ville-23-43-1995.html

Auteur : MJ | 16/01/2021 | 39 commentaires
Article précédent : « Conseil municipal de Pornichet : y-a-t-il une opposition ? »
Article suivant : « Pornichet met en place la zone bleue autour du marché »

Vos commentaires

#1 - Le 16 janvier 2021 à 20h34 par Pravda , 44380
Vous n’avez pas compris? Les BoBo de Pornichet n’en veulent pas de cette population ni d’HLM.

Les élus et Monsieur le Maire en tête, préfèrent vendre les terrains municipaux aux promoteurs immobiliers qui vendent que des apprtements de grand standing. Regardez donc la privatisation, la vente le stade Louis mahé en est une belle preuve et avec l’assentiment de la gauche de la Carène.....Honteux
#2 - Le 17 janvier 2021 à 16h49 par Emma le retour
Si cet article a pour objectif d'ouvrir une confrontation de points de vue qui ne débouche sur aucune décision la démarche est stérile ( et dommage) .Les échanges doivent déboucher sur des propositions et des engagements. La mobilisation du CCAS et des associations est une nouvelle rassurante et réconfortante; En attendant cela ne réchauffe pas le gars qui est dehors à l'instant où j'écris. Donc à mon avis 2 choses sont à mener de front: trouver un logement en urgence pour cette personne en urgence ( si elle en est d'accord car souvent l'errance est une question de survie et l'appréhension d'un foyer collectif n'est pas envisageable).Solution :l'hôtel dès ce soir. Je suis ok pour verser le coût d'une nuitée au service ou association qui accompagne ce monsieur. Deuxième chose réfléchir à un projet pour faire face à cette carence. Ce ne sont pas les exemples qui manquent sur d'autres communes. Mais il faut une volonté politique...

Aliport, Bouillau,Isabelle et Zut vous qui avez été si prolixes en mai -juin dernier suite à un précédent article évoquant ce sujet sur ce site j'attends votre commentaire avec impatience" Emma qu'attendez-vous pour prendre ce monsieur chez vous". Ma réponse est touts prête.
#3 - Le 18 janvier 2021 à 10h34 par Gustav e, Pornichet
Quand ont veux s en sortir ont peut
S'il ont pas d argent
Mais ils ont bien de l l'argent pour acheter de l alcool et le reste
Déjà être propre et traverser la rue
Il y a du travail


Se rendre utile a la société
C'est comme les propriétaires qui récupèrent leurs logements Insalubre
Et qui paie pas leurs loyers
La ville fait quoi RIEN
#4 - Le 19 janvier 2021 à 14h44 par Pap Pornichet
Nous aimerions mieux débattre des investissements liés à la rénovation de la place du marché, mais de telles situations ne peuvent que rendre ces débats désuets.
Nous ( Pornichet) nous serions capables de gérer des dossiers de plusieurs dizaines de millions d'euros ( centre ville, ports, boulevard, etc..) et nous ne pourrions pas faire face dignement à ces cas comme celui de Jean-Pierre qui doit passer ses nuits d'hiver sous une toile de tente ?
Il ne s'agit pas ici de culpabiliser les Pornichetins, mais bien d'interpeller la municipalité sur les moyens humains et matériels que la commune met en œuvre pour faire face et aider nos semblables dans de telles conditions.
Quand on sait qu'une grande partie des aides auxquelles certains démunis auraient droit, et que faute d'informations ils ne perçoivent pas, n'est il pas évident que la municipalité pourrait renforcer ses ressources humaines sociales au CCAS?
Quand il s'agit d' entretenir une voie routière, ne trouve-t-elle pas les moyens d'acquérir une balayeuse? Et là on ne saurait pas faire ce qui devrait être fait?.

Bien sûr, chaque cas est particulier, et l'on traite de l'humain dans toute sa complexité, mais au minimum, le nombre de logements d'urgences ou les solutions d'urgence ( hôtel, hôtel de plein air ( vides en hiver ) ne pourraient ils pas être augmentés et pris en charge pendant la période hivernale ?

Les aides particulières ou associatives ne suffisent pas et ne doivent intervenir qu'une fois le toit et l'assistance sociale trouvés. Mais en aucun cas devenir un alibi pour notre communauté.

Nous savons que notre position va bousculer les esprits, et bien oui c'est ce que nous souhaitons .

Que chacun fasse connaître à la municipalité sa position via le site

*****MODERATEUR****
Non pas après ce qui s'est passé !
#5 - Le 20 janvier 2021 à 17h52 par Pap Pornichet
@la rédaction

Qu'est-ce qui s'est passé ?

Rédaction
Pas ici
#6 - Le 20 janvier 2021 à 20h22 par Emma le retour
Réponse à Gustave et Pap Pornichet:
Gustave: " être propre, traverser la rue, être utile à la société" peut-être que Monsieur Jean-Pierre serait d'accord avec vous sur ce point. Mais il ne le peut peut-être pas. Parfois dans la vie on se prend tellement de vagues dans la gueule qu'au bout d'un moment on perd pied et l'on se retrouve noyé. C'est Titanic. A sa place nous serions déjà morts vous et moi. Il a une sacré force vitale pour survivre dans ces conditions. C'est un espoir...

PAP: ...Tant qu'il, y a de la vie il y a de l'espoir! Voici ma position: en 1998 la ville de Corbeil Essonne a initié un village" d'igloos" pour les SDF, sortes de yourtes de 12m2 avec kitchenettes, sanitaires, lit table, chaise. Les chiens étaient acceptés ( géré par l'association Centre d'Insertion, formation, accueil et hébergement.) Cette idée a été reprise en 2018 par un ingénieur de Bordeaux ( Geoffroy de Reynal) qui a construit un prototype" d'abrisphère" isotherme.

Pour Pornichet 3 stuctures de ce type seraient suffisantes. Il faudrait les construire ( AH AH CONSTRUIRE notre Maire ne peut pas être contre!) sur un petit terrain communal . Cela avec un accompagnement social renforcé.
Deuxième proposition: recrutement de familles d'accueil, bénévoles INDEMNISEES pour des temps très courts ( 1 semaine) en attendant une solution pérenne avec là aussi un encadrement social renforcé pluridisciplinaire ( santé physique et psychique, besoins primaires, inclusion, émergence d'un projet personnel). Voilà PAP ma modeste contribution à votre initiative solidaire. J'écarte la solution collective systématique. Merci à vous pour votre attention et aide à MONSIEUR Jean-Pierre.
#7 - Le 21 janvier 2021 à 14h50 par Made, Pornichet
Pérorer sur la solidarité est une chose, participer en est une autre. Nous attendons encore des réseaux dits sociaux, des médias ou des contributeurs qu’ils proposent des solutions… plausibles.
Un proverbe oriental dit « Ne vous mêlez pas d'enseigner ce que vous n'avez pas appris. »
#8 - Le 21 janvier 2021 à 16h26 par Pap Pornichet
@ La Rédaction

Notre e.mail est public

pap44380@laposte.net Merci d'avance
#9 - Le 22 janvier 2021 à 09h49 par Emma le retour
Hier il faisait un temps à ne pas mettre un chien dehors. Je n'ai donc pas mis mon chien dehors.

Un animal errant aurait une place dans un refuge.
Même si la rumeur dit qu'une solution serait trouvée à Saint-Nazaire pour le 31 janvier ( suite aux démarches de l'Assistante sociale de Guérande) où a dormi ce monsieur hier soir dans la tempête?
#10 - Le 22 janvier 2021 à 14h50 par Candidat
@Made #7

Pérorer:

Discourir, parler d'une manière prétentieuse, avec emphase

N'est-ce pas un peu, beaucoup, ce que vous venez de faire ?
#11 - Le 23 janvier 2021 à 20h16 par Emma le retour
Made: vous citez " Ne vous mêlez pas d'enseigner ce que vous n'avez pas appris". c'est juste. Aussi , lorsque répondant à l'invitation ( " que chacun fasse connaître à la municipalité sa position sur ce site") d'une association politique dont je ne partage pas forcément la sensibilité, je ne fais qu'accomplir mon devoir de citoyenne et de fonctionnaire. Déontologiquement on demeure fonctionnaire jusqu'à la fin de ses jours et en toutes circonstances. C'est la raison pour laquelle j'évoque les 2 solutions ci-dessus ( en ce qui concerne l'expérience des igloos de Corbeil en 1998 j'étais en plus élue sur l'Essonne ).
En ce qui concerne l'hébergement (pérenne et en urgence) des publics en grande difficulté ( et pouvant aussi créer des difficultés) j'ai été responsable de foyers sur les départements 93, 91,78,44. De plus , à la demande de mon administration j'ai organisé et animé un réseau d'hébergements diversifiés dont un réseau d'accueillants familiaux. je n'aurais pas révélé tout cela sur ce site mais votre citation m'invite à le préciser . Je n'ai rien à gagner, je ne suis candidate à rien du tout mais si l'échange d'idées peut éviter des souffrances, peut-être la mort ( car MONSIEUR ( j'y tiens) Jean-Pierre, sous sa tente, aurait pu mourir sous l'orage, j'ai une certaine expérience : je l'offre.
PAP, Pornichet C'est Vous, Pornichet de Toutes nos forces... que proposez-vous? Vous ne pouvez pas être silencieux sur cette situation. Car nous ne voulons plus voir des gens dormir sur le trottoir il faut avoir des plans d'urgence.
Dernière remarque: En Mars 2021 , dans le cadre du projet quinquénal contre "le sous-abrisme" renforcé par des dispositions spécifiques au covid, des fond ont été débloqués par le ministre du logement. ( 15 millions d'euros en tickets service à destination de 60 000SDF. Réquisition de 2000 chambres d'hôtels. Question posée à l'ensemble des élus et des associations Qu'en est-il aujourd'hui?
#12 - Le 23 janvier 2021 à 22h39 par Gibaud Annick, Pornichet
Merci Emma.
La rumeur dit le 31 janvier ou ... le 15 février. Or ce monsieur a des soucis de santé, des problèmes de hanche notamment et rester assis ou couché dans sa minuscule tente, quand il fait mauvais temps lui est très
douloureux. Voici la réponse que j'ai reçue de la Mairie le 22 janvier, à mon dernier mail de signalement auprès des Services Sociaux :
" Ce Monsieur est accompagné par une équipe pluri-disciplinaire, qui assure auprès de lui une veille sanitaire et sociale régulière, en lien avec nos services. Des solutions certaines se dégagent, et l'équipe reste en veille pour réduire la durée avant la mise à l'abri."
Je suis donc confiante, cette situation, qui dépasse l'entendement, dans une ville comme Pornichet, ne va plus être qu'un mauvais souvenir.
#13 - Le 25 janvier 2021 à 11h35 par Help!, Pornichet
Lamentable de dépeindre l’action sociale comme ça. Le style "réseaux sociaux" force à ne croire vrai que ce qui nous plaît.
Tout est fait pour qu’il y ait confusion entre connaissance du fait et opinions d'une poignée accro à la tendance.
De curiosité malsaine, l’indignation sélective, ce qui est insupportable c’est la médiatisation osée autour du cas JP qui, lui, n’a rien demandé.
Il y en a qui aiment faire le buzz, quant à leur efficacité ?
#14 - Le 27 janvier 2021 à 12h11 par Cqui?
#3 Gustav e.

En général je ne souhaite de mal à personne, mais votre commentaire est à vomir. j'espère qu'un jour vous serez dans la mouise, au point de dormir dans votre voiture et de ne plus pouvoir assurer votre hygiène.

N’importe qui peut se retrouver dans la situation de cet homme (ce n'est pas un chien)suite à des imprévus, la maladie, un décès, le chômage.
#15 - Le 27 janvier 2021 à 14h34 par Hélas, Pornichet
célafotaumaire, tous les prétextes sont bons !
#16 - Le 27 janvier 2021 à 22h25 par Emma le retour
Ensemble demeurons constructif ( nous ne pouvons compter ni sur Gustave, ni sur Help ni sur Hélas). Pour ceux qui ont un intérêt sincère pour l'autre je vous laisse le soin d'aller sur le site de l'association Lazare de Nantes .Autre expérience très intéressante en Allemagne
:Ulmer Nest ce sont des capsules en bois et en acier mises à la disposition des SDF l'hiver. allemagne-une-ville-installe-des-capsules-en-libre-service-pour-permettre-au-sdf-de-lutter-contre-le-froid.Il s'agit de la ville d'Ulm. Mini maisons dotées d'une isolation thermique, détecteur de fumée et d'un capteur permettant aux volontaires de l'association Caritas ULM-ALB-Donau d'être prévenu dès qu'une capsule est occupée. Ce ne sont pas les solutions qui manquent mais ...
#17 - Le 31 janvier 2021 à 23h48 par objectif, Pornichet
ah! nous sommes le 31. Ouf, ça y est le sdf de Pornichet doit être bien à l'abri!
Mais j'y pense, si cette personne est suivi par les services sociaux du secteur ( CMP) c'est que c'est bien un habitant de notre territoire: Guérande voir même La Baule. Si ne matière de secours aux sans abri c'est d'abord la compétence de l'Etat ( lutte contre les exclusions), en période de froid la compétence est partagée avec les collectivités territoriales. En cette circonstance l'intervention et la responsabilité de la commune n'est pas exclue. L'article 223-6 du code pénal relatif au délit d'omission de porter secours s'applique aussi au Maire. Mais quel Maire? la police Municipale ne l'a-t-elle pas installé en zone inondable? près de l'étier? Faudrait pas qu'il se noie.
#18 - Le 01 février 2021 à 16h43 par Emma le retour
" il ne faut surtout pas répondre aux besoins de mise à l'abri des SDF sinon on va tous les attirer et on va être envahis" telle aurait été la remarque d'une personne à responsabilités de Pornichet.
Je réponds: l'objectif est qu'il y ait ZERO SDF à Pornichet. Personne ne devrait dormir dans la rue plus de 24h. Pour cela il faut avoir élaboré une politique sérieuse qui anticipe cette réalité face à l'urgence. Si nous avions un dispositif mobilisable immédiatement nous n'aurions pas de sans abri. Exclure ,déplacer ou cacher le problème ce n'est pas le régler. D'autant plus que le cliché SDF va complètement changer suite à cette crise covid. Mettre sous toit une personne qui n'a pas d'abri c'est appliquer une politique sanitaire et sécuritaire. C'est agir pour la personne en souffrance mais c'est aussi agir pour l'ensemble de la population. Car il n'y a aucune raison de heurter les gens qui ont la chance d'être heureux par la vision d'une misère face à laquelle ils sont impuissants et qui semble abandonnée par les pouvoirs publics.
Ce soir monsieur Jean-Pierre est toujours dehors. Bonne nuit à tous.
#19 - Le 02 février 2021 à 03h24 par Gibaud Annick, Pornichet
Eh non, nouvel arrivant, ce sera pour le 15, car le "sdf de Pornichet" est toujours en attente, dans sa tente. Allons, positivons !
Première version :
Quelle chance, VOUS ETES L'HEUREUX GAGNANT, JEAN PIERRE de deux semaines de camping suplémentaires à Pornichet. Bains de boue à volonté, vue im- pre-nable sur les ronces de l'étier! Tout ça offert gracieusement par la Municipalité .
Stop, malheureuse ! ça va pas, tu veux qu'ils rappliquent tous ? Euh, oui, un ça va, mais faut quand même pas abuser, non plus !

Allons, positivons !
Deuxième version :
Allez, on est déjà le 2, y a plus qu' 13 jours, si ça s' trouve, y va pas faire trop mauvais! Ca fait des mois qu' tu dors dehors, Jean-Pierre, t'as surmonté un hiver de merde, tu vas quand même pas craquer maintenant, si près du but ! Courage !

Allons, positivons !
Troisième version :
Monsieur, nous vous informons par la présente de la possibilité de vous accueillir dès aujourd'hui dans
l'hébergement d'urgence situé 1 rue de la Solidarité afin que vous puissiez attendre sereinement l'emménagement prévu pour le 15 dans votre logement.
Cordiales salutations, CXXS Pornichet.

lol ! nouvel arrivant, j'ai une préférence pour la fiction, et vous ?
PS: je n'ai jamais fait la bise à Jean-Pierre, covid oblige, mais lundi, quand il a appris la mauvaise nouvelle et que je l'ai vu pleurer, j'aurais voulu pouvoir le prendre dans mes bras et pleurer avec lui. Chienne de vie!
une "nantie" impuissante.
#20 - Le 02 février 2021 à 12h56 par Gibaud Annick, Pornichet
Eh oui Emma, comme, peut-être, Pravda, Pap Pornichet, Cqui, nouvel arrivant, vous, et, sans doute, beaucoup d'autres qui ne s'expriment pas sur ce réseau, mais n'en pensent pas moins, j'ai, quand même, eu une bonne nuit. Et pourtant, il s'en est passé des choses" pas normales" en 10 jours, depuis ma première intervention sur ce site ! En fait, depuis que je me suis intéressée au cas de Jean-Pierre, début Janvier, gràce à une amie riveraine qui fait de son mieux pour lui apporter un peu de réconfort, je vais de découvertes en découvertes! Avec cette amie, nous avons pu nous rendre compte à quel point il était impossible d'obtenir de l'aide pour soulager le calvaire de ce monsieur. Nos diverses démarches ne servent à rien, c'est comme si on se heurtait à un mur. Celui de l'"administratif" peut-être? Nos interlocuteurs(trices), lorsque l'on arrive à les joindre, sont souvent humain(e)s,compétent(e)s, alors où est l'erreur ?
Même s'il y aurait de quoi écrire un roman, je vais m'en tenir à un exemple, particulièrement choquant. A deux reprises, j'ai pu constater, lors de mon petit coucou journalier à ce monsieur, des soucis de santé physiques qui auraient nécessité des soins. Mes signalements ont éte transmis, mais ils n'ont éte suivis d' aucune visite sanitaire ou sociale !!!
C'est un ami de ce monsieur qui l'a soulagé en lui donnant un médicament. Hier, avec l'annonce du prolongement forcé de son séjour à Pornichet, il n'était pas bien, du tout, du tout,
et aurait eu besoin d'une assistance adéquate qu'il n'a malheureusement pas eue ! Heureusement que ses amis étaient là et qu'ils l'ont soutenu.
Annick Gibaud

PS:Je vous ai épargné le roman, mais il a été envoyé à Monsieur le Maire et aux servces de la Mairie concernés, qui ne pourront pas dire, si Jean-Pierre devait encore attendre son logement dans la boue, qu'ils ignoraient dans quelles conditions dégradantes ce monsieur (sur)vit !
#21 - Le 03 février 2021 à 08h55 par salba, Pornichet
Ne serait-il pas possible d'héberger ce Monsieur Jean-Pierre dans un mobile-home dans un des campings de la ville de Pornichet afin qu'il soit au sec et en sécurité en attendant le logement social promis ? Ainsi il continuerait à être suivi par infirmier et autres ?
Merci aux "amis" de Mr Jean-Pierre qui l'assistent en attendant mieux.
#22 - Le 03 février 2021 à 16h49 par Acquaviva Marie-Christine, Pornichet
Bonjour,
J'ai fait la connaissance de Jean-Pierre au mois d'Octobre en promenant mon chien.
Ce monsieur vit dans une petite tente à l'abri du vent mais dans la boue.
C'est la police municipale qui l'a déplacé.
Si vous rencontrez Jean-Pierre dans la rue, il reste digne.
Il se lave avec des lingettes, se rase tous les jours; Pour ses besoins, il utilise des sacs pour chien.
Il lave son linge en laverie automatique, il a un réchaud pour ses boîtes de conserve, une lampe torche pour s'éclairer.
Chaque jour qui passe est un jour de trop pour le moral de ce monsieur.
#23 - Le 03 février 2021 à 18h57 par martin, Pornichet
Message ouvert à JC Pelleteur !

Piriac accueille et loge 160 migrants et vous vous n'êtres pas capable de loger un SDF qui dort sous sa tente. Honte Monsieur Pelleteur Faute professionelle lourde.
#24 - Le 03 février 2021 à 19h28 par Herbert, Pornichet
Est-ce que ces gens sont sérieux ?
Mieux vaut avoir le cuir épais quand on est élu. Pour subir les critiques qui s’essaient à une épidémie de détestations. Bavards(es) sur le réseau n’amènent aucune vraie solution. Rien ne sert d’en faire des caisses, de plus pas être crédible. Pourquoi ce monsieur, dans le tourbillon du mal de société, n’accepte-t-il pas home d’une connaissance de le reloger ?
L’action sociale confrontée à l’indolence, l’exigence individuelle.
La victimisation par la caricature n’arrange rien. Les langues infoutues de s’entendre pour former collectif fiable pas plus. Vulgariser la misère, et qui se mêle de tout, et sait mieux que quiconque, une honte.
#25 - Le 04 février 2021 à 10h54 par dick, La Baule
bonjour à vous tous,concernés par le sort de ce monsieur,les vacances de février arrivent avec la venue de touristes,donc, effaçons ce qui pourrait être une pollution visuelle pour eux.Enfin, si au moins les nantis peuvent permettre une solution au problème,réjouissons nous.
#26 - Le 08 février 2021 à 10h02 par salba, Pornichet
J'ai constaté que malgré l'intervention des "amis de Mr Jean-Pierre", il est toujours sous sa tente en attendant le logement promis maintenant mi-février mais aucun contrat ne le prouve.Comment le mettre à abri en attendant cela pour qu'il soit en sécurité, propre et non pas toilette avec lingettes ? Comment rester insensibles à ce cas social et si malheur arrivait par désespoir, on ne dira pas que l'on ne savait pas. C'est une lente agonie difficile à supporter dans une ville comme Pornichet où il fait bon vivre. Quelle honte et ironie à la fois !
#27 - Le 08 février 2021 à 12h37 par Fanfan, Pornichet
Attention à ne pas franchir la ligne blanche. Accusation désuète, imputation sotte. Interpréter la conscience d’un individu, sans connaître le droit qui régit sa resocialisation ? Atteinte au respect, voyeurisme malsain, sidère, ne résout rien.
Allumer la mèche à l’instar du héraut, le trait cynique, prêche moraliste, est l’acmé de la satire.
Curieux jeu, dérives d’impudences, ces dames tombent dans le panneau. Piège de l’intox, courant sur RS de prendre le problème à l’envers.
Que chacun fasse son travail avant de juger l’action des autres.
Prudence vaut mieux que virulence.
De Jean de la Fontaine, fable L’enfant et le maître d’école "Eh ! l’ami, tire-moi de danger ; Tu feras après ta harangue."
#28 - Le 08 février 2021 à 18h49 par Emma le retour
mon pauvre Fanfan arrêtez de fumer la tulipe!
#29 - Le 11 février 2021 à 11h12 par Fanfan, 44380
Tiens!Tiens! Un coup tatitrucmuche un coup Emma ??? Elle voulait faire le show elle jette l'effroi. Pour sur que ça fume là-haut, ça crame même les plombs. Se voyait héro et bêtement se vautre Zéroïne.
L'amère Michèle, de retour... de manivelle !
#30 - Le 11 février 2021 à 18h53 par Emma le retour
J'ai perçu dans cet article 2 objectifs:
- répondre au besoins de Monsieur qui étant sans abri se retrouve privé de tous ses droits y compris son droit à la dignité.
- déposer sur ce site des propositions pour prévenir que ce phénomène ne se répète régulièrement.

En ce qui concerne le premier point il semble avoir été atteint grâce: à la ténacité d'une riveraine (Annick) qui a su donner l'alerte ( dans la continuité de Pornichet infos), la générosité sans réserve et immédiate d'une personne qui l'a mis à l'abri en urgence. De plus Les autorités( Procureure de la République, Préfet, Députée, Maire, Défenseur des droits) ont également été saisies par un collectif qui a effectué un signalement de personne vulnérable en danger. Enfin une coordination entre les intervenants sociaux semble s'être renforcée et l'acheminement vers une solution pérenne semble aujourd'hui garantie.

En ce qui concerne le deuxième objectif à ce jour peu de commentateurs ont amorcé des propositions pour que cette situation ne se renouvelle pas. La Municipalité nous proposera-t-elle un vrai plan d'urgence grand froid pour les sans -abris proportionné et adapté à la ville. Je rappelle qu'en période de grands froids toutes les collectivités locales sont impliquées et responsables.
#31 - Le 14 février 2021 à 10h56 par politique
Emma toujours présente
Avec votre copine députée Mme Josso, vous n'avez pas trouvé de solutions !!, C'était simplement un coup de pub, pour se mettre en avant comme d'habitude
Du bla bla , pas de résultats ça vous connait
JP ne veut pas aller en foyer d'hébergement , c'est son droit
A moins que vous l'hébergez chez vous que d'user de la salive pour rien
#32 - Le 16 février 2021 à 23h01 par Emma le retour
Politique, gardez votre sang froid s'il vous plaît et restez correct. Le fait d'échanger sur le web n'autorise ni le manque de respect ni la familiarité.
Madame Josso n'et pas une copine. Elle demeure députée au moins jusqu'en juin 2022 ne vous en déplaise.
D'autre part c'est vous qui révélez publiquement son action pour Monsieur Jean-Pierre. Vous noterez que je dis MONSIEUR Jean-Pierre et non jp.
Madame la Députée a gardée l'anonymat et n'a pas fait de coup de pub sur le fait que le lundi 8 février, alors qu'elle était informée de l'arrivée de la neige, oui, elle a sorti ce Monsieur de sa tente pour le mettre à l'abri...dans SON BUREAU en toute discrétion. Vous avez violé une information confidentielle que vous tenez de je ne sais qui.

Vous n'avez pas à divulguer non plus le fait que ce Monsieur appréhende un foyer collectif, cela lui appartient, les SDF ont aussi le droit à la discrétion.
#33 - Le 17 février 2021 à 15h11 par Val, Pornichet
Votre session de rattrapage n'est pas très concluante, par contre elle confirme vos bourdes et clabauderies.

Pour ce qui est de la discrétion veuillez réviser le thème et revenir une prochaine semaine cette fois en évitant le lèche-bottes blues qui ne sied pas du tout à votre image publicitaire.

Si j’ai bien su comprendre de vos précédentes vous trouvez amusement, à jouer, fabriquer des histoires. Donc vous alléguez, affabulez virtuellement.
Mais, vous passez pour ce que vous êtes réellement.
En plus c’est vous qui le dites… C’est grave !
#34 - Le 20 février 2021 à 12h32 par Hélas, Pornichet
Ce sdf a un chien, c'est le gros problème !
#35 - Le 22 février 2021 à 00h41 par Hélas, Pornichet
La dépitée josso est très fière de son score aux municipales de la Baule, elle ne sait plus de quel parti elle est ****MODERATEUR*** le principal c'est qu'elle touche ses indemnités, comme monsieur orphelin que l'on voit partout à la télé, la lâcheté (le fait d'être élu sous une étiquette, en changer et ne pas se représenter à ses électeurs), ça rapporte !
#36 - Le 23 mars 2021 à 15h33 par Hélas, Pornichet
Il est où le service, il est où, maintenant qu'il fait beau ?
#37 - Le 09 mai 2021 à 16h00 par Hélas, Pornichet
Il est où le sdf maintenant qu'il fait beau ?
#38 - Le 12 mai 2021 à 19h17 par DJW
Un SDF dans une ville avec 53% de résidences secondaires...

Quelle honte.
#39 - Le 14 mai 2021 à 14h19 par Choupie, Pornichet
#37-38 faudrait demander à Mme Gibaud ce qu’elle en retient de son expérience en suivi SDF.

****MODERATEUR*****
Ce n'est pas un réseau social. Si vous suiviez vous auriez su qu'une solution a été trouvée pas par la mairie de Pornichet.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter