Pornichet Infos

Exposition Embarcadère

Vouloir garder une certaine trace du passé, celle des marques laissées sur les coques ou sur les bouées, celles des navires pas encore laisses de mer, des cargos, des phares et des amers, inspire Pierre-Arnaud Lebonnois.

Peintre officiel de la marine, le Nantais Pierre-Arnaud Lebonnois, qui a « un pied à mer » à Pornichet expose à la chapelle Sainte-Marguerite jusqu’à la fin du mois.
Inscrit au patrimoine historique de la Marine nationale, coté chez Drouot, l’artiste marin aussi dans l’âme se trouve inscrit dans le Larousse des maîtres de la peinture du XVe siècle à nous jours.
 

Maritimes quartiers empreints de nostalgie

Il présente dans cette exposition une partie d’un travail exceptionnel de référencement de la quarantaine de quartiers maritimes du littoral hexagonal par tableaux interposés. Ainsi de Dunkerque à Nice sont immortalisés des instants, des fragments de vie portuaire où les vieilles chaînes et les inscriptions des ports de rattachements des bateaux sont définitivement figées.
L’homme est aussi peintre officiel des pilotes maritimes et le président de l’Académie des arts & sciences de la mer. Il porte fièrement veste et casquette, et derrière sa moustache de vieux loup de mer, se raconte.

Parlez-nous de vos sources d’inspiration ...
Je suis peintre de marine, mon sujet, c’est la mer et les marins, au-delà de ça, le patrimoine maritime, les vieux gréements, les anciens bateaux de pêches et les quartiers maritimes, je pense d’ailleurs être le seul à les avoir référencés sur toile.

Un travail commencé en 2010, de port en port…
Oui, il s’agit de retranscrire les inscriptions que l’on trouve sur les bateaux à moteur, surtout ceux de pêche. Il faut savoir qu’au siècle dernier, les quartiers n’avaient pas de lettrage formaté et les pêcheurs gravaient eux-mêmes dans le bois de leurs bateaux leurs quartiers maritimes avec des typos très particulières comme celle de Douarnenez avec des z. Ils appelaient cela des lettres pêchantes. On trouve souvent des crochets ou des hameçons espérant qu’ainsi, elles le porteraient chance ».
Et, puis, avec cette écriture, les affaires maritimes étaient incapables de lire l’inscription à plus de 50 mètres.


Comment êtes-vous devenu peintre officiel de la Marine ?

Lorsque j’ai fait ce référencement, j’ai été invité à exposer par tous les quartiers maritimes ; j’ai été accueilli par les différents commandants ou amiraux que m’ont fait cette proposition. En parallèle, je suis aussi peintre officiel des pilotes maritimes, ceux qui vont chercher les cargos au large et les ramènent au port. Cela permet de monter à bord et l’on rencontre des équipages fabuleux.


Vous travaillez sur du grand format ?
Oui, ce sont des peintures à l’huile sur toile, je recherche la confusion d’espaces, on trouve l’immédiateté d’un fragment de coque ou un paysage. J’emmagazine des images au cours de navigations, elles ressortent à un moment donné. En ce moment, je travaille sur les phares ».
L’exposition de tableaux est accompagnée par quatre statues du Baulois Serge Boué-Kovacs réalisées à partir de fragments de coques de bateaux qui partent à la casse.
Pierre-Arnaud Lebonnois va signer l'exposition inaugurale du futur musée de la mer et de la marine de Bordeaux (ouverture en 2015).

Pratique :
Jusqu’au vendredi 31 août.
Chapelle de Sainte-Marguerite, 39, avenue du Littoral, sur la route côtière après Bonne Source. 10 h 00 à 13 h 00 et de 15 h 00 à 20 h 00.

 

Auteur : JRC | 21/08/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Galion pédagogique »
Article suivant : « Des aquarelles à la chapelle Sainte-Anne »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter