Pornichet Infos

Front commun pour le "oui" ?

Christophe Priou, le député maire de Guérande et premier vice-président de la communauté d’agglo Cap Atlantique a annoncé sur une radio locale qu’il sera avec Yves Métaireau, maire de la Baule et président de Cap Atlantique, aux côtés de Robert Belliot pour favoriser l’entrée de Pornichet dans cette structure inter communale.

Christophe Priou s’est dit très favorable à l’arrivée de Pornichet  à Cap Atlantique et souhaite la victoire du «oui» au référendum qui doit être organisé en février prochain.
« Cela a été un traumatisme lorsque Pornichet a rejoint la CARENE en 2002, parce qu’il n’y a pas eu de véritable débat ». Christophe Priou qui estime que ce non débat a pesé dans l’élection de 2008.

« Un procès en sorcellerie très marginal »

« Le référendum (issu de la loi Jospin) me semble de bon aloi et je suis avec Yves Métaireau aux côtés de Robert Belliot ; on fera campagne pour ce référendum ». Au-delà du vote, Christophe Priou espère « un vrai débat » et il s’est dit « heureux de revenir aux racines du gaullisme et de la Ve république et de la démocratie de proximité ».
Il s’en est pris également aux personnes qui critiquent cette décision à venir : « Je ne comprends pas que ce vrai débat puisse être boycotté d’autant « qu’il aurait pu être évoqué en 2002 ; il n’a pas été fait. Je pense que c’est l’occasion de purger cela, il y a eu un sentiment de frustration de la population ».
Favorable à un « oui » des Pornichétins, le député maire va plus loin en évoquant une unification dans le futur de la CARENE et de Cap Atlantique ; « Pornichet étant le trait d’union entre les deux communautés ».
« Le procès en sorcellerie que l’on fait à Robert Belliot est très marginal à la CARENE. Il est relayé par presque une dizaine de maires qui sont vent debout devant Joël Batteux par rapport à ses méthodes ».

Rappelons qu’une pétition, initiée par l’Association Ensemble pour Pornichet a circulé dans la commune de Robert Belliot ; se revendiquant de 2 000 signatures favorables.

Le départ de Pornichet de la CARENE pour Cap Atlantique est empreint de nombreuses interrogations, notamment sur les conditions financières et patrimoniales des transferts de compétence.
Et puis tous les élus de Cap Atlantique ne sont pas favorables à l’arrivée de Pornichet comme le conseiller général maire de La Turballe René Leroux.
Il faut aussi rappeler que même si le référendum soutenu par les ténors de Cap Atlantique débouche sur une majorité de « oui », c’est le Préfet de région qui prend la décision finale.

Les Réactions : Jacques Lambert

Quelle cohérence ?

« Dans une interview menée complaisamment par Kernews, C.Priou dit tout et son contraire.
» Au préalable, il fait référence à un territoire "entre Loire et Vilaine" se félicitant de l'embellie de la situation de l'économie et de l'emploi citant STX,  AIRBUS, ALSTHOM pour les éoliennes, l'oeuvre d'O. Guichard (infrastructures routières, pont de Saint-Nazaire terminal méthanier....) l'axe Nantes Saint-Nazaire. À défaut d'être un acteur déterminant de la vie politique de notre bassin d'emploi, il semble être un spectateur averti reconnaissant la réalité de notre bassin d'emploi.

»Las ! La seconde partie casse l'image.
Pour éviter un rival encombrant pour les prochaines législatives, notre visionnaire se transforme en boutiquier lorsqu'il s'agit du référendum proposé par M. Belliot.
» Peu importe le coût, c'est une question de philosophie… Il n'est pas précisé laquelle. Cap Atlantique par l'intermédiaire d'un de ses vice-présidents voire de son président pour lequel il s'est engagé, accepte donc de payer la sortie éventuelle de Pornichet de la CARENE. Cap Atlantique aurait-elle délibéré pour mandater MM. Priou et Métaireau à faire campagne pour le oui?
» Enfin est-il sérieux de justifier ce coup politique par la prétendue attitude de J.Batteux qui ne sera plus maire ni président de la CARENE lorsque Pornichet pourrait y rentrer....
» Après avoir soutenu M. Meunier ouvertement contre M.  Belliot pour les cantonales, notre député retrouve son terrain de prédilection...la politique politicienne ».
« Touche pas à ma circonscription !!!»

Patricia Gallerneau MoDem et Association PAP

« Il est incompréhensible d’entendre Christophe Priou se soumettre à un problème d’hommes. Pourquoi ne pas interroger les Pornichetins sur l’espace culturel de Guérande ? »
Pour l’association PAP le référendum est un leurre si on interroge les Pornichétins autant consulter les habitants des communes de Cap Atlantique  et de La CARENE on aurait ainsi une réelle expression de ce que veulent les électeurs. On a autre à chose à faire que de s’occuper de querelles de clocher et de problèmes d’hommes, il est impensable que l’on puisse se prononcer sans les chiffres de ce que ça va coûter ».

Jérémie RABILLER, Délégué Départemental du Mouvement Gaulliste Social, Le Club Nouveau Siècle

«Priou a le toupet d'invoquer De Gaulle pour masquer une basse opération politicienne : être le seul à briguer le mandat de député de la 7e circonscription sans être gêné par Belliot. En 2010, Priou se targuait de réunir CARENE et Cap Atlantique. Quant à l'unité de territoire, Pornichet doit plus à Saint-Nazaire dans sa création qu'à La Baule. Le dénigrement systématique n'est pas un argument. Consultation peut-être; campagne électorale personnelle, non.
Quel changement de cap !»

Alain Peny Conseiller municipal centriste d'opposition

« Il ne suffit pas d'invoquer les mânes du Général De Gaulle ou d'Olivier
Guichard pour se croire touché par la grâce de l'inspiration politique et
de la vision stratégique pour notre territoire.

Christophe Priou, hélas (je l'ai déjà connu meilleur) a donné sans vergogne
dans le populisme en validant la tactique de Robert Belliot à savoir faire
voter à l'aveugle et pour du beurre. À l'aveugle, en écartant tout l'intérêt
d'une étude d'impact et des conséquences du retrait de la CARENE et de
l'adhésion à Cap Atlantique, et pour du beurre car les décisions finales des
Préfets (Loire-Atlantique et Morbihan) seront précédées de la délibération du conseil municipal de Pornichet et de la délibération des deux conseils
communautaires et des 24 conseils municipaux. Monsieur Priou aurait dû
rappeler à Monsieur Belliot la loi du 13 août 2004 qu'il a lui-même
adoptée, loi qui crée le référendum décisionnel avec une participation
minimale de 50%  des électeurs inscrits. Le présidium de Cap Atlantique a
décidé de soutenir physiquement et publiquement le soldat Ryan (alias Robert Belliot). Danielle Rival sera-t-elle de la partie ?

Auteur : JRC | 21/12/2011 | 27 commentaires
Article précédent : « Référendum par mandat »
Article suivant : « Conseil municipal : la dette en question, bataille d’experts »

Vos commentaires

#1 - Le 21 décembre 2011 à 11h56 par Lemere
Je rejoins M. Rabiller, tout ceci n'est que de la cuisine electorale.
Quelle déception de voir M. Priou céder aux menaces de dissention de R. Belliot.
Même M. Meunier a su tenir bon et démontrer le caractère plus que local de M. Belliot incapable de s'entendre avec qui que cela soit , si ce n'est qu'à coup de menace et chantage électorale.
Bon courage, plus tard si Pornichet devait rejoindre CAP Atlantique !
Maintenant que M. Priou a parlé, il faut que les forces d'opposition à ce pseudo référendum s'unissent non pas dans le boycott mais bien dans l'appel au NON.
En effet, même M. Priou en parle , il faut des arguments chiffrés pour prendre une bonne décision. Hors ces éléments , comme souvent dans la politique Belliot, font défaut. Le trop fameux " vous verrez bien...".

L'union pour le NON doit naître officiellement , et si l'on en croit les intervenants dans l'article, elle devrait pouvoir se faire rapidement, tout simplement parce qu'elle fait sens. En effet tous dénoncent bien l'étroitesse de vue de M. Belliot, y compris M. Priou quand tout au long de cet entretien vante les mérites de territoires largement plus vastes que les seuls CAP et CARENE.
Et s'il estime qu'effectivement référendum il doit y avoir, alors qu'il rejoigne l'excellenteproposition du Modem et de PAP sur un élargissement du référendum à l'ensemble des deux territoires concernés. Alors là oui, on sera dans l'esprit des lois et des hommes cités par M. Priou.
Le géneral doit se retourner dans sa tombe de voir toute cette politique de boutiquiers faire référence à l'idée qu'il avait du référendum.
Et au passage, que M. Belliot s'engage publiquement dans ce cas à tirer les mêmes conclusions du résultat de ce référendum, s'il est si ataché à l'esprit du Gaullisme.
#2 - Le 21 décembre 2011 à 11h59 par ump grouillote
Je ne connais pas un UMP qui était favorable à ce que Pornichet rejoigne La Carène et qui ne rappelle le forcing des socialistes pour l’imposer aux pornichétins, sans référendum.
Aujourd’hui je n’en connais pas un seul qui soit d’une idée différente ; à la différence près c’est qu’un éventuel départ pourrait couter cher.
Mais Priou parle de philosophie, dit qu’il faudra voir les chiffres…
A quoi sert un meeting pour enfoncer des portes ouvertes et renforcer un Belliot sur le dos des loyalistes de l’UMP ? Quand Priou est-il venu les rencontrer la dernière fois à Pornichet ?
A noter cependant qu’il parle de débat. Kernews va-t-il l’organiser ?
C Priou n’est quand même pas naïf au point d’ignorer que Belliot veuille se servir de ce referendum comme un plébiscite (ah les références au gaulisme !), redorer sa piteuse image locale et oublier qu’à La Carène il n’a cessé de pratiquer la confrontation.
C Priou s’inquiète pour les prochaines législative et fait alliance avec le diable pour servir ses ambitions personnelles. Oubliés les prises de position anti-UMP de Belliot aux cantonales et aux sénatoriales. Oubliés les critiques puériles faites par voie de presse envers Métaireau et Meunier (à t’il négocié sa présence au meeting ?). Oublié le clientélisme municipal de Belliot et le peu de cas qu’il se fait de la démocratie.
En cette période de vœux, Je souhaite à Priou la candidature de beaucoup de dissidents UMP aux législatives. On se fera un plaisir de voter pour eux puisqu’ils ne sont pas sanctionnés.
#3 - Le 21 décembre 2011 à 12h12 par U M pas Priou
récent ump, je ne peux supporter ce soutien intéresse de Priou, qui démontre une méconnaissance totale du délabrement de l'ump locale depuis l'arrivée de Belliot.
Je vais pas reprendre ma carte; un peu de morale, le monde en a bien besoin.
#4 - Le 21 décembre 2011 à 12h19 par paul, Pornichet
pornichet 'trait d union entre capa et carene' ca mr priou c est la formule Gallerneau depuis plusieurs annees!! voir son communique en novembre sur l Echo et leur site!
#5 - Le 21 décembre 2011 à 12h38 par trois mécontents UMP
Pas vu Priou à Pornichet depuis une éternité!
Ah les législatives arrivent et Belliot a déja démontré sa capacité de nuisance!
On rejoue la 4eme république avec ces politiciens jurassiques.
On nous a mis en copie hier soir du mail de la mairie, qui crie victoire et a du faire la fête toute la nuit, en se disant que plus on tape sur G Meunier et l'ump plus on est récompensé.
Kernews a passé une belle pub de Pornichet, son hippodrome, son futur poumon vert...à la fin de l'entretien.
Et Métaireau il est réconcilié lui aussi?
Des jeunes, du renouveau, vite.
PS: nous sommes plutôt favorables au retour à CapA mais le timing est mauvais, nous n'avons pas de chiffres et l'opération Belliot ressemble à un plébiscite. En tout cas un meeting commun entre ces ennemis réconciliés sur la bas d'intérets électoraux, c'est immoral. Pas demain que les politiciens vont redorer leur blason!
#6 - Le 21 décembre 2011 à 14h37 par marcel
Le départ de Pornichet est empreint... pas emprunt (d'autant qu'il y en a des toxiques) ;-))))
Ce serait bien de ne pas se fier au seul correcteur orthographique de votre logiciel.
C'est dommage des erreurs de langue qui peuvent nuire à la compréhension quand on est journaliste.

*****
Merci de votre remarque positive, nous avons corrigé.
JRC a écrit, nous avons mal relu en mettant en ligne.
Et nous présentons bien volontiers nos excuses.

Comme vous le dites bien vous emm... le modérateur, mais quelquefois aussi le français.
Voyez ici par exemple :
« ...... d'enfin remettre à sa place des pseudo journalistes».

Il arrive que des erreurs subsistent et nous sommes toujours heureux de pouvoir les rectifier.
En général, on nous les signale avec courtoisie.
Il est possible que vous trouviez un peu de gentillesse aussi dans vos souliers...

En vous le souhaitant !

La Redac
#7 - Le 21 décembre 2011 à 15h05 par Mathias, Versailles
En effet, on devrait poser une question à plus large échelle : aux habitants de la CARENE et de Cap Atlantique (voir au delà), pour savoir si ils souhaitent unifier ces deux intercommunalités en une seule.
À l'heure ou Pornic envisage de créer une agglomération plus vaste, englobant le Pays de Retz, n'est-il pas temps de faire de même !!!
#8 - Le 21 décembre 2011 à 16h45 par Greg
Curieux, et sans proportion avec le tam-tam de Radio Mairie qui hier a inondé Pornichet de mails annonçant cet interview sous signe de victoire. Kernews avait aussi fait une annonce sur twitter et le net.
Toute la com’ est faite sur le soutien de Priou au oui et à l’annonce d’un meeting de soutien.
Or sur environ 15mn d’interview, il ne parle de ce soutien que pendant une minute, parle un peu plus longtemps de la philosophie (sic!) d’un référendum et tout le reste du temps de banalités et de développement économique.
En tout cas cet interview-ami était bien préparé afin de concrétiser son récent pacte avec Belliot pour les législatives. Inutile et grave pour l’avenir de Pornichet
C’est très mal venu, car divers UMP voulaient débattre entre eux de ce référendum qui ressemble plus à un plébiscite pour Belliot, « au plus bas dans les sondages ». C Priou lui redessine un avenir radieux en ignorant les adhérents pornichétins fatigués de ses comportements.
Pourquoi un référendum lancé dans la précipitation, sans données chiffrées et certifiées.
On voit bien aussi que la fusion entre Cap et Carène aurait un sens. Il aurait été utile d’en discuter sur tout le territoire sans s’enfermer dans un plébiscite étriqué au service de l’égo de Belliot.
Priou et Maitéreau seraient plus avisés de rencontrer les militants locaux avant de s’embarquer dans un soutien, pour le moins politicard, à celui qui a divisé l’UMP lors des dernières cantonales et sénatoriales (et qui va continuer ; ne l’avez-vous jamais entendu tirer à boulet rouge sur l’ump et ses élus ?).
Ce n’est pas glorieux.
#9 - Le 21 décembre 2011 à 18h16 par L A L , Pornichet
C. PRIOU vous me décevez. J'attends de votre part des explications au nom de l'ump claires et chiffrées sur le projet cap carene.Les pornichétins ne voteront pas sans savoir. Votre rapprochement avec BELLIOT ne passe pas surtout après les cantonales et l'affaire MEUNIER.
#10 - Le 21 décembre 2011 à 21h13 par héric pdl, Pornichet
Bidouille politique avant les élections,cela se fait partout méme aujourd'hui dans le secteur.Mais attention au retour de manivelle cela peut étre douloureux pour la personne de PORNICHET.Car en face de lui il y a des poids lourd de l'UMP qui ont pignons sur rue à PARIS.
#11 - Le 21 décembre 2011 à 21h24 par Analyse, Pornichet
Militante UMP je suis écoeurée. On passe l'éponge à quelqu'un qui n'a pas respecté le choix des militants aux cantonales, qui a trahi l'UMP aux sénatoriales, qui se lance avec son référendum dans un scénario couteux et inutile, uniquement fait pour mesurer sa popularité. Nous savons déjà que la facture de départ d'assainissement de La Carène va tourner autour de 15 millions d'euros !
Messieurs Priou et Trillard faut arrêter de prendre les militants UMP et les électeurs pour des jambons. Ce genre de comportement favorise les extrêmes Mélanchon, Le Pen. Au lieu d'écouter et de rechercher une solution qui convienne à tout le monde vous voulez imposer votre vision stupide de la politique politicienne. Résultat ne soyez pas étonné Monsieur Priou qu'un candidat UMP se lance aux législatives, il aura autant de légitimité que vous, ça vous fera réfléchir à pas prendre les militants pour des cons;
#12 - Le 21 décembre 2011 à 23h14 par le piège
LE PIEGE!!!!!!
Le référendum intellectuellement séduisant est une arme dangereuse.En effet l'électeur dans sa réponse fait entrer en ligne de compte d'autres éléments qu'une réponse à la seule question posée .
C.Priou èlu en général au Croisic avec 75 % des voix a tout juste avoisinné
50 % pour son référendum sur la nouvelle Mairie du Croisic .Ce n'est pas le projet qui était en cause mais l'occasion d'un vote défouloir à son encontre.
R Belliot pourrait en ètre victime car de plus en plus d'électeurs de droite souhaitent le voir disparaitre de la vie municipale Pornichétine en 2014 .
Ils risquent d'ignorer la question posée n'appréciant pas cette tentative de plébiscite à deux ans des municipales .
Cest un PIEGE pour Belliot mais aussi pour des électeurs de droite dubitatifs .
LE REFERENDUM pour rattrapper celui qui n'a pas eu lieu en 2002 est trop tardif et très mal venu 3 mois avant les élections Présidentielles .Le justifier comme l'a dit C P au titre d'un rattrapage n'est pas crédible .
LE RATTACHEMENT de Pornichet à Capa est probablement dépassé 10 ans après .
Le monde a évolué et une fusion Capa,Carène en joignant l'intercommunalité de Savenay seraient plus porteuses d'avenir .
L'ABSENCE de tout Chiffrage pour cet éventuel transfert vers Capa va REBUTER DE NOMBREUX ELECTEURS et favoriser le NON .
Qu'en déplaise à notre député on se nourrit plus d'économie que de philosophie.Il faudra avant le vote fournir des chiffrages sérieux car les électeurs refusent de donner à R B un chèque en blanc .
De NOMBREUX PORNICHETINS de droite (encartés ou non ) refusent les magouilles entre C P et R B pour se partager le gateau .
CES 2 ELUS SE MOQUENT DE L'INTERET GENERAL ET NE PENSENT QU'A LEUR AVENIR PERSONNEL .
La sanction probable pour R Belliot est que des électeurs qui lui étaient en début de mandat favorables vont ignorer la question et voter NON pour lui donner le carton rouge qu'il mérite .
Lemerre (Le roi des blogs !!!!!)sera content.
#13 - Le 22 décembre 2011 à 08h43 par Dream
Dream

Les politiques ne changent malheureusement pas. On est en plein drame comique à Pornichet. C Priou préfère coexister sur Pornichet ******MODERATEUR******** Robert Belliot, qu’avec un nouveau candidat qui pourrait cette fois lui faire de l’ombre. Alors il pardonne les trahisons du passé. L’éthique, la morale c’est pour demain, dans les discours rassembleurs des meetings ; personne n’y croit !
Les hommes politiques ne sont pas aimés, l’abstention augmente, les jeunes se désintéressent de la vie publique; ainsi se trémousse la scène politique, de plus en plus désertée, avec ses lâchetés, son laxisme, sa démagogie et les manques de discipline non sanctionnés.
Robert Belliot était à la dérive. Il est sauvé par le gong Priou !
Pornichet, deuxième ville de La Carène, va devenir la troisième de Cap Atlantique. C Priou plus jeune qu’Y Métaireau y à son fauteuil réservé en cas de malheur aux législatives.

C’est très dommage qu’on n’étudie pas une fusion des intercommunalités. On est toujours en retard d’une décennie. Ah la vision d’Olivier Guichard !!!

Il faut des primaires dans tous les partis, même pour les sortants ; cela les obligera à rendre des comptes et a aller plus souvent rencontrer et discuter avec les adhérents trop méprisés.

I had a dream…
#14 - Le 22 décembre 2011 à 08h55 par houf
Dans l'entourage du maire on raille Piou-Piou piégé par Kernews; attendez voir les gros titres du prochain La baule+.
#15 - Le 22 décembre 2011 à 09h12 par La Gaffe?
Revirement de position ou sentiment de d'avoir parlé trop vite?
Dans O.F. aujourd'hui C Priou dit tout autre chose:
SI C'EST LE SOUHAIT DE LA POPULATION et des élus, alors je dis oui à l'intégration de Pornichet dans Cap Atlantique. À l'époque, avec Yves Métaireau, nous ne nous étions pas opposés au départ de Pornichet, nous ne nous opposerons pas à son retour. Évidemment, il y aura une étude technique à faire. Pornichet doit être un trait d'union, pas un trait d'opposition, entre la Carène et Cap Atlantique. »
#16 - Le 22 décembre 2011 à 09h53 par Marcel Nouvel
Avez-vous entendu Priou dire que la CAPA allait financer le rattachement de Pornichet à l'intercommunalité présidée par Métaireau ? Moi pas.
Entre une communauté d'agglomération qui ne veut pas financer ce dispendieux rattachement et une commune de Pornichet endettée jusqu'au cou, le calcul est vite fait. PERSONNE ne veut (ou ne peut) financer une opération qui n'est qu'un coup de bluff d'un Belliot aux dents à rayer le parquet ... Priou ne peut faire rien moins que de soutenir officiellement la démarche du maire de Pornichet; mais que cache en définitive cette volonté, cette impatience à se rapprocher des autres communes de la 7ème circonscription ?
Réponse début mai, car en mai "fais ce qu'il te plait" !
#17 - Le 22 décembre 2011 à 10h20 par georgette b, La Baule
comme c est parti la... vous aurez la petite Gallerneau candidate aux legislatives et qui pourrait bien remettre de l ordre sur cette circonscription agitee! belle confrontation en perspective monsieur Priou!
#18 - Le 22 décembre 2011 à 17h06 par acadabrantresque, Pornichet
ARRETONS TOUT DE SUITE ce référendum qu'on voit bien pas du tout préparé.
Belliot dit que ce n'est pas parce que le oui l'emporte qu'il demandera le rattachement à Cap.
Priou dit qu'il y aura une étude technique à faire.
Beaucoup de gens pense que l'avenir est plutôt au regroupement Cap + Carène.
On va dépenser une FORTUNE pour un référendum alors qu'il aurait été préférable de financer auparavant une étude de faisabilité et comparative.
On marche sur la tête; du Belliot pur jus, comme d'hab' qui va diviser encore les pornichétains pour mieux régner.
#19 - Le 22 décembre 2011 à 17h29 par anonyme
Quelle bande d'andouilles à se secouer les méninges et à chercher les poux.
Quelles que soient les motivations des uns ou des autres la question est simple: rester ou non dans la Carène.
La réponse nécessite-t-elle qu'on fasse du mal au derrière des mouches ?
#20 - Le 22 décembre 2011 à 19h35 par héric pdl, Pornichet
Le député PRIOU a un plan de carriere en politique a long terme.La place est tellement bonne et rentable, le député peut faire toutes les promesses du monde pour essayer d'etre réélu assez facillement.Mais c'est un panier de crabes sur la cote,tout ces messieurs veulent une place au soleil sur la baie.
#21 - Le 23 décembre 2011 à 01h14 par Question, Pornichet
De quoi je me mêle, Mr Priou???? Passe que vous donniez un avis en votre nom ou en tant que maire de Guérande sur votre plaisir ou non à accueillir Pornichet dans l'intercommunalité dont votre ville fait partie. Mais vous permettre de parler au nom de l'intercommunalité entière,affirmer que le coût d'un transfert n'est qu'un problème technique, vous arroger le droit de demander aux Pornichétins de voter oui, et vouloir participer à une campagne pour une consultation qui est du ressort des habitants de Pornichet et d'eux seuls, c'est un peu fort! Cela montre en effet le peu d'intérêt que vous portez à Pornichet et à ses habitants et toute votre méconnaissance de leurs préoccupations. Vous confortez Mr Belliot dans ses démarches toute personnelles, politiciennes et d'un autre temps, alors que vous le fustigiez devant de nombreux témoins,il y a peu, lors des résultats des élections cantonales. Vous êtes donc si peu confiant en votre bilan de député pour craindre la concurrence d'un Mr Belliot? Vous vous prêterez donc à nouveau (comme aux municipales de Pornichet) au jeu de l'orateur, en campagne dans une ville qui n'est pas la sienne, pour un choix qui n'est pas de son ressort, pour un dossier mal ficelé et pas chiffré (c'est peu responsable pour un ....responsable politique). J'espère que les électeurs pornichétins s'en souviendont lors des prochaines élections.
#22 - Le 23 décembre 2011 à 08h55 par Lemere
Au delà de cette tambouille électorale, comment après avoir appeler a la division, M.Priou pourra-t-il revenir a l'idée de rapprochement entre les deux intercommunalités ?
Prenons l'eau par exemple, on sait déjà les connections techniques obligatoires entre les 3 usines d' exploitation.
Autre exemple, le réseau de transports en communs, il faudra bien que continuent les échanges, les études des interconnections, ce jour là verra-t on M. Belliot bien vouloir accepter des décisions que ne manqueront pas de prendre ensemble les présidents des deux institutions ?
Le logement social, sauf à vouloir faire du ghetto , une répartition à l'échelle des deux zones, fait bien plus sens . Et a cette échelle CAP a du retard , qui va s'accroître avec l'arrivée de Pornichet.
D' ailleurs M. Priou l' a dit lors de l'interview, il
faut des logements pour les jeunes proches de
leur lieu d' activité. Mais au regard de la position de M. Belliot, je crains fort que M. Priou reçoive un soutien de sa part sur ce sujet.
Pour le tourisme, cela va être la foire d' empoigne. Ce fragile secteur, qui va être mis a mal pour quelques années de crise a venir, va faire l'objet de la part de La Baule et de Guerande d' une chasse gardée. On peut même leur reconnaitre un certain droit d' ainés vu leur gestion.
Dans ce domaine. M. Belliot a fait seul le pari hasardeux du seul hippodrome. A ce propos, dans quelle compétence sera-t-il placé?
CAP acceptera-t-il de reprendre la structure SEM mise en place?
Aménagement urbain, et je pense au Bd de Mer,
M. Metaireau qui a bien œuvré pour le classement de la baie, va devoir faire accepter aux autres communes de CAP d' accepter qu' une grande partie des investissements y soient affectés pour plusieurs années. Que vont-elles dire en voyant que ce qui aurait pu être partagée par les deux intercom. devra seulement être pour CAP. Et je ne parle pas des choix architecturaux. Que les Baulois viennent un peu sur Pornichet pour en mesurer la différence !
#23 - Le 24 décembre 2011 à 14h49 par REMY, Capiste
Pourquoi chercher midi à quatorze heures ?

En vertu de quelle loi , un homme politique n'aurait-il pas le droit de dire ce qu'il pense ? Et en vertu de quel droit, vous arroger vous tous le devoir de dire ce qu'il n'a pas dit ?.

En 2002, tous les conseils municipaux de la Carene et du « feu » SICAPG , ont débattus du départ de Pornichet vers sa nouvelle intercommunalité. Les premiers concernés, les Pornichetins, n'ont pas eu le droit à la parole... .

Demain, peut-être, cet oubli sera réparé. Et on sera peut-être surpris de la réponse.

Demain , les conseils généraux vont disparaître. Faut-il rapprocher Cap Atlantique et
la Carene ? qui elle même se rapproche de la communauté d'agglo de Nantes pour
créer la métropole Nantes-Saint Nazaire ? Cela reviendrait un jour a recréer le clone
du conseil général.

La notion de « Pays » ne doit pas disparaître afin que les décisions politiques restent
prises au plus proche du citoyen. L'échelle d'une entité de 70000 habitants, avec plusieurs villes motrices me semble très adaptée. A la condition, peut-être de redonner un peut plus de démocratie à cette intercommunalité avec l'élection des conseillers au suffrage direct.

Mais chacun peut penser autrement. Et cela ne m'empêchera pas de vous souhaiter de bonne fêtes de fin d'année et un Joyeux Noël.
rEMY
#24 - Le 27 décembre 2011 à 20h13 par Lemere
A Remy

En vertu du même droit que le votre a laisser faire croire que tout ce qui a été dit avant est faux !
#25 - Le 28 décembre 2011 à 11h35 par REMY, Capiste
J'ai beau me relire, loin de moi cette idée, d'ailleurs je laisse libre chacun de penser autrement.

C’était juste "pour ceux qui s'autorisent à penser..." et je vous invite a réécouter le sketch du Journaliste de Coluche, tout y est.
#26 - Le 29 décembre 2011 à 11h33 par Lemere
Le saviez vous?
Le fait de passer a Cap entrainerait une hausse de 100 euros par an du tarif transport train pour ceux qui utilisent ce moyen pour se rendre au travail, au regard des accords TER /CARENE
#27 - Le 19 janvier 2012 à 10h59 par MERCIER, Pornichet
Carène ou Cap Atlantique ? ? ?
De la discussion jaillit la lumière ! ! !


Deux articles de Ouest France du 7 et 8 janvier 2012, l’éditorial et "Défauts" (rubrique Farces et balises), à la suite du magazine Pornichet (n°64) m'incitent à réagir et à dénoncer violemment ce que je vois comme une hypocrisie.

Je suis « indigné » par le comportement de la majorité municipale dans son interprétation des faits pour entraîner toute une population à dire oui pour une adhésion à Cap Atlantique. Pornichet est à La Carène depuis 10 ans, et ce n'est que maintenant qu'on s'aperçoit qu'il n'y a que des inconvénients à y rester. On décide alors sous le couvert d'une association, de recueillir environ 2000 signatures pour mettre le processus en marche.

Indigné oui, lorsque l'on voit le Maire de Pornichet refuser un débat télévisé avec les deux présidents des intercommunalités concernés.
Refuser un tel débat qui pouvait éclairer la population et permettre « d'émettre son vote en son âme et conscience.»
Il est plus facile pour la Majorité Municipale de « prêcher sa bonne parole » dans son bulletin. Elle risque moins d'être désavouée publiquement, cachant ainsi « le dialogue véritable »

Ce projet de changement de « cap » ne servirait-il pas plutôt à cacher un gros malaise de personnes ?

Quel coût envisager pour ce transfert qui semble inutile pour le moment ?

Les responsables de la municipalité prennent donc les Pornichétains « pour des moutons de Panurge » qui vont suivre sans réfléchir...

Beaucoup de Pornichétains comme de Baulois et habitants des autres communes avoisinantes ont une population importante travaillant sur Saint-Nazaire, (heureusement).
Grâce à Saint-Nazaire, grand centre industriel, toute la région bénéficie d'importantes retombées : pour le bien être de tous

Indigné, oui. Proclamer que Pornichet est plus à sa place à Cap Atlantique qu'à La Carène, c'est berner les gens et c'est faux. Les uns ont besoin des autres et réciproquement.
Demain il y aura certainement l'union des deux intercommunalités . Je le souhaite !

Indigné, oui, devant ce qui est écrit dans le «Pornichet n°64 » : de toute évidence, Pornichet territoire touristique n'a pas vocation à avoir une politique de logements (sociaux ? et le quota ?)" Que faites-vous de la solidarité en ces temps difficiles, surtout pour les plus démunis ? Il y en a dans nos communes, trop pour vous, peut-être ?

Monsieur le Maire, vous prétendez défendre et protéger « vos chers Pornichétains ». Lorsque vous dites que c'est dans l’intérêt de Pornichet et non du vôtre, j'ai la tentation de penser que vous n'êtes pas sincère ! ! !

Je voudrais conclure par une citation de Monsieur François Régis Hutin, intitulée : « De la polémique stérile au dialogue fécond »
« Une discussion véritable permet d'identifier le plus précisément possible la question qui se pose, puis de s'éclairer mutuellement sur les possibilités d'y apporter effectivement réponse ».
En un mot, c'est de la discussion que jaillit la lumière ! ! ! Nous en sommes très loin à Pornichet.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter