Pornichet Infos

Hippodrome : « Pornichet-infos n’est plus dans la course »

Media-Web avait conclu un accord avec la société des courses de l’hippodrome de Pornichet. Celui-ci consistait à sponsoriser trois des courses du samedi 23 juillet et à leur donner le nom de « Pornichet-infos ». Pour des raisons, dans un premier temps obscures, ce contrat a été dénoncé par le président Rolland.

Dans un courrier sur papier libre Jean-Paul Rolland écrit qu'il n'est pas en mesure d'honorer le contrat pour des raisons indépendantes de sa volonté.

Il n’a pas fallu beaucoup de temps à "Média-Web" pour comprendre ce qui avait pu se passer. En effet il y avait déjà eu un précédent avec l’Office de tourisme de Pornichet qui avait refusé la publicité de "Pornichet-infos" dans son guide, suite à des pressions.

Au fur et à mesure de notre enquête, destinée à découvrir les dessous de cette affaire nébuleuse, il est apparu que la société des courses a subi des pressions de la part de la municipalité.

Interrogé à ce sujet, le maire Robert Belliot que nous avons rencontré dans son bureau vendredi 15 juillet nous a reçus avec courtoisie.
Dans la discussion, il a déclaré que s'agissant de l'OT, il était au courant, mais qu'en aucun cas, il n'était intervenu dans la prise de décision. Sur l'affaire de l’hippodrome, Robert Belliot bien que se montrant très réservé, a reconnu que "Pornichet-infos.fr" n'était pas en odeur de sainteté à la mairie. Bien que ne l'ayant ni avoué, ni démenti, Monsieur le maire a laissé entendre qu'il avait discuté avec la société des courses de ce sponsoring. Il a notamment mis en avant, sa forte contrariété consécutive à l'article « Polémique autour d’un poste d'ATSEM » du 30 juin dernier.

De là à penser, que Robert Belliot ait exercé une pression politique sur la société des courses de Pornichet, il y a qu’un pas, que nous franchissons allègrement. Robert Belliot contrarié, et donc " Pornichet-infos" sanctionné pour allures irrégulières.
Après avoir sollicité le maire de Pornichet pour rétablir notre bon droit, celui-ci a déclaré qu'il allait voir ce qu'il pouvait faire. Une semaine après, le doute n'est plus permis quant à l'influence de la mairie sur la société des courses. Jean-Paul Rolland interrogé au téléphone a déclaré : « Le parrainage de "Pornichet-infos" est aujourd'hui suspendu et ne sera pas effectif au 23 juillet. Le contrat ne sera pas honoré ».

La direction de Media-Web communique 

"Media-Web" est une entreprise d’information locale libre et indépendante qui milite pour le développement du commerce, des entreprises, de l’emploi, en dehors de toutes considérations de politique politicienne.

Nous avons créé une entreprise et établi son siège social à Pornichet. Au cours de l’année 2011 nous avons embauché 5 personnes et fait travailler 4 pigistes. Nos équipes participent à la vie économique locale en faisant travailler de nombreux commerces ou entreprises de Pornichet.
De son côté la municipalité nuit au développement de Media-Web, à cause de ses préjugés et du sectarisme de certaines personnes.

Media-Web vient de décider de quitter Pornichet et de transférer son siège dans une commune voisine.

Auteur : Y.E | 21/07/2011 | 22 commentaires
Article précédent : « Une antenne relai TNT à Océanis »
Article suivant : « Commentaires : respect savoir-vivre oui, agression insultes non »

Vos commentaires

#1 - Le 22 juillet 2011 à 00h00 par H2O
Comment être surpris. Népotisme, tentations autocratiques, limogeage, lynchage médiatique, pression sur les médias, attaque en diffamation contre les opposants... tout y passe. Voilà la réalité desmoeurs de l'Hôtel de Ville et que la presse locale - à l'exception de votre site et du blog du Poulpe- passe sous silence.
Non, ces méthodes ne sont pas normales. Non, elles ne sont pas la règle dans le monde des élus locaux. Non, un maire n'a pas tous les droits !
Avec le départ de votre siège social, vous vous inscrivez dans une longue liste des forces vives qui quittent la commune écoeurées par les méthodes municipales. Un petit reportage sur un gros cabinet d'architectes qui quitte Pornichet pour Guérande ouvrirait peut-être les yeux à quelques uns.
La docilité pour ne pas dire autre chose de la société des courses ne peut pas surprendre. Elle s'est fait payer par le contribuable un joujou flambant neuf tout en conservant sa gestion pépère à l'ancienne. Ce n'est pas une société de développement loin de là et elle aura besoin de la mairie sans arrêt.
Votre média est je pense suffisamment puissant pour se faire entendre au-delà du web, pourquoi ne pas lancer à la rentrée un sitting démocratique autour de l'Hôtel de Ville pour dénoncer ce qui se passe dans notre commune ?
#2 - Le 22 juillet 2011 à 11h46 par Yvette
Quel siège social?
Vous êtes introuvables au RC...

REPONSE :
C'est pas bien compliqué de nous trouver au greffe du tribunall de commerce de saint-Nazaire.
#3 - Le 22 juillet 2011 à 11h48 par anonyme
Vous avez des preuves de ce que vous avancez ?

REPONSE : oui on a toutes les preuves, si non on ne publie pas.
#4 - Le 22 juillet 2011 à 13h55 par jfc, Pornichet
Ce n'est pas vraiment une surprise. Belliot est un autocrate dénoncé par une grande partie de l'UMP depuis plusieurs années.
Ses méthodes font honte à la droite libérale et démocrate.
Je parcours avec un œil critique les différentes publications de votre groupe Media-Web (qui a bien besoin au demeurant de se professionnaliser)et je ne peux pas supporter cette censure ou cet ostracisme à votre égard.
L'image de Pornichet est une nouvelle fois bien écornée.
Bon courage, d'autres communes j'en suis sûr vous accueilleront à bras ouverts.
#5 - Le 22 juillet 2011 à 15h11 par Lemere
Lamentable encore une fois de plus, cette attitude et du Maire et de ceux qui acceptent de telles pressions.

Certes la municipalité porte une lourde responsabilité dans cette affaire, mais M. Rolland doit avoir un peu de mal à se ragarder dans la glace.

Reste qu'un contrat est un contrat, et que cela est régi par la loi. Je suis sûr que MediaWeb pourrait tirer quelques avantages de ce déni de ventes!
#6 - Le 23 juillet 2011 à 00h00 par Beurk, Pornichet
Censure, pressions, choses inacceptables mais pourtant caractéristiques de l’autocratisme de Belliot.
Que la société des courses se fasse manipuler et dicter des ordres par Belliot est scandaleux.
J'avais un avis favorable pour cet hippodrome mais je vais le réviser...et le faire connaitre en plus haut lieu.
Mes qualificatifs sur la personnalité de Belliot vont une nouvelle fois dépasser les biens sévères exigences du modérateur (voire aussi censeur) de ce site.
MODERATEUR******************** la droite mérite mieux *****************
MODERATEUR Vous pouvez vous exprimez sans pour autant utiliser des termes limite insultants.
#7 - Le 23 juillet 2011 à 10h57 par Bebelbob
Ok pour le sitting de rentrée
#8 - Le 23 juillet 2011 à 19h18 par Martinet
Pour info le conseiller général, et le Président de région, pas invités. Etrange non ?
#9 - Le 25 juillet 2011 à 23h55 par et bottes de cuir
provocation ? distraction ?
Refuser des sponsors, éviter les voisins qu'on ne veut pas voir,soit.
Et les chevaux ? on va les trier aussi ?
Imaginez : comme pour les contrats de sponsoring; 12 engagés et avant le départ : on en sort 5... ça ne ferait rire personne...c'est tellement sérieux les courses.
Mais que des entreprises quittent Pornichet, que des élus soient publiquement bafoués, c'est assez sérieux aussi.
Ok la piste est en super sable mais un tel "tamisage" est-il bien nécessaire ?
Parieurs, un bon tuyau : "Black listed" est le cheval favori de l'écurie municipale, il court sur l'hippodrome de Pornichet, tout seul pour mieux gagner, dans des courses aux sponsors élus...pardon choisis.
#10 - Le 26 juillet 2011 à 00h54 par sponsor
Monsieur Rolland pourrait-il nous indiquer quels sont les critères de "sponsor-habilité" (qu'on semble bien lui avoir imposés);
pour évaluer le risque de se prendre un râteau.
Nous y pensions, mais là...on va attendre un peu, hein ?
Les entreprises ne sont pas là pour courir le prix des "b... comptez-vous !"
Mais donc a été assez..."léger" pour être à l'origine de cette bévue: refuser un sponsor après accord ? faire faire un refus de vente aussi visible ?
Et si c'était le jeu de l'été : "Découvrez l'âne de l'hippodrome ?"
Indication: attention certains cachent très bien leurs oreilles...d'autres iraient même jusqu'à se les faire couper pour passer pour des chevaux de courses.
#11 - Le 26 juillet 2011 à 10h26 par tilt, Pornichet
et le Nouveau Centre, soutenu par M. Belliot, il n'est pas embarrassé par cette affaire?
Ou sont les démocrates?
Monsieur Nouveau Centre, on ne vous lit plus!
#12 - Le 26 juillet 2011 à 14h31 par étonnant?non, Pornichet
On voit que même l'hippodrome est devenu le joujou perso de Mr Belliot: comme pour des élus de son équipe, comme pour les présidents d'associations, comme pour ses amis politiques, comme pour ...etc, Môssieur choisit ce qui est bien pour LUI. Pas ce qui est bien pour les Pornichétins, pour les contribuables que nous sommes, pour l'intercommunalité dont Pornichet est membre, pour notre canton.
Déjà à l'inauguration de l'hippodrome, le Pornichétin lamda n'était pas convié, certains représentants de notre démocratie non plus, les Pornichétins présidents d'associations n'étaient pas tous conviés, les invités étaient triés à leur arrivée au restaurant panoramique : une personne consultait sa liste = les invités jugés prestigieux par Môssieur allaient à droite, les petits invités(présidents de certaines associations, élus d'opposition...)devaient aller à gauche. Les 2 salles communiquant, il était facile de laisser chacun aller de l'une à l'autre!!!!! cela montre bien l'état d'esprit du personnage et de son staff.
#13 - Le 26 juillet 2011 à 16h38 par Lemere
A étonnant?Non

C'est vrai cette histoire de tri
" sélectif" ?
On finit par regretter M. Empereur, non seulement lorsqu'il était dans l'opposition , mais même dans son rôle de Premier Edile!
Et s'il a toujours un peu d'influence sur ses amis de l' UMP, (MM Vacon et Montauban, par exemple), qu'il en use et en abuse par pitié pour les Pornichétins.
#14 - Le 26 juillet 2011 à 20h20 par Meduse
MM Vacon et Montauban amis de M Empereur, vous rêvez!
Ces messieurs ont été phagocytés par Belliot et ont été évincés de l'UMP.

Fin de carrière.

MODERATEUR********************
#15 - Le 27 juillet 2011 à 01h35 par étonnant?non, Pornichet
C'est exact. Si vous connaissez des personnes qui ont été invitées à l'inauguration, elles pourront vous confirmer que les "invités" étaient triés (quand même pas dans des sacs jaunes) à leur arrivée en haut de l'escalier. Et à droite ce n'était pas le même public qu'à gauche. Pas de mélange.
#16 - Le 28 juillet 2011 à 12h27 par anonyme
c'est exact, salle de droite les VIP dont la société des courses, les élus d'autres communes ayant déigné répondrre à l'invitation, le préfet, la garde républicaine ayant donné l'aubade auparavant et deux ou trois adjoints. En fin de soirée tout ce beau monde s'est mélangé....
#17 - Le 28 juillet 2011 à 17h44 par Amateur de chips et boisson énergisante..., Melun
"Nous on a créé des emplois, on est apolitique et le maire fait que d'être méchant avec nous. Alors nous, on a envie de partager ça avec nos copains sur internet !" Pitoyable.
"On a des preuves sinon on ne publie pas." Elles sont où ?
Au lieu de laver votre linge sale en public, ouvrez-là pour parler de cette ville que ses habitants et ses nombreux visiteurs - dont je fais partie - aiment. Les polémiques (mais pas celles que vous créez vous-même...), les expos, la vie des entreprises... De l'info, quoi !
#18 - Le 28 juillet 2011 à 19h32 par Lemere
Content d'apprendre que M. Belliot ne fait plus partie de l' UMP, et que les membres cités de son association non plus. Quelqu'un sait-il qui prendra donc sa place en tête de liste UMP au premier tour 2014 ?
Ne reste plus que 22 à 25 mois.
#19 - Le 30 juillet 2011 à 19h16 par Lecars Elodie, St-nazaire
Ras le bol des querelles entre les maires de diverses étiquettes. Ce qui se passe sur cette histoire de sponsoring se passe dans d'autres domaines:

On prive les pornichétains et nazairiens d'un lien essentiel qui répondrait à un besoin: le fameux busway HélYce tout simplement parce que nos deux maires, de bords politiques différents, en ont décidé ainsi. ON S'EN FOUT DU PEUPLE!!!

Par contre, comme le maire de St-Nazaire est copain avec la municipalité de Trignac, eux auront un bus de 150 places toutes les 20 minutes quitte à ce que ce soit un gouffre financier comblé par les contribuables de La Carène !

Je pensais que monsieur Béliot était moins autocrate que "Jojo 5" (5ème mandat). Apparemment c'est le même style de fonctionnement.

Avec ces deux là on est pas sortis de l'auberge. Et c'est le peuple qui trinque.
#20 - Le 30 juillet 2011 à 21h23 par Damien, Pornichet
tu as raison Elodie la politique politicienne tue les progrès possibles. Il faut changer les politiques, de gauche comme de droite, car ils ne savent pas travailler ensemble dans l'intérêt général. c'est dramatique
#21 - Le 31 juillet 2011 à 23h58 par Article de l'ECHO DE LA PRESQUILE page 11 du vendredi 16 septembre 2011
Helyce n'était même pas pris en compte dans la première modification du plan local d'urbanisme de la ville lancée par le Maire de Pornichet à l'automne 2009! Tout simplement parce ce dernier n'en voulait pas. Priorité à l'hippodrome a t il dit. Maintenant, Hélyce à Pornichet? Autant se lever de bonheur, pornichétins.
Etonnant de voir aussi que les bus loués par la mairie de Pornichet ne soient pas ceux de la STRAN. Que fait l'élu délégué à la sécurité de la ville de Pornichet qui siège au conseil d'administration de cette société et qui touche des jetons de présence à chaque réunion de conseil d'administration, d'après ce qui a été voté au conseil municipal? Solidarité Carenienne, avez-vous dit? Dans le sens des contribuables? A vous de juger.
#22 - Le 01 août 2011 à 10h04 par Lemere
M. Belliot et son équipe, jouent les fiers à bras avec la CARENE, pour satisfaire leur électorat de base, qui croit dur comme fer, que tout ce qui arrive à Pornichet est dû à la Carène, et que cela n'arriverait pas si Pornichet était dans CAP Atlantique.
Plutôt que de participer , M. Belliot entretien cette croyance et joue solo, faisant perdre ainsi aux Pornichétins tous les avantages d'être dans une communauté de communes quelle qu'elle soit.
Le transport en commun en est bien l'illustration. Même avec les navettes gratuites , les Pornichétins ne sont pas satisfaient, certaines zones n'étant pas correctement desservies. Prenez Sainte-Marguerite, la zone qui va de Rangrais à Cavarro, pas de passage dans cette zone, très habitée.
Hors qui sont les personnes qui ont besoin d'un tel moyen de locomotion ? Les personnes agées, qui ne peuvent , qui plus est avec des sacs, devoir marcher parfois 1km pour rejoindre un arrêt. Tant qu'à faire , ces navettes pourraient "ratisser" beaucoup plus finement les zones, en privilégiant celles ou résident ceux qui en on besoin. Du coup, les navettes sont prtiquement vide. Mais, pourquoi ne le font-ils pas ? Allez demander aux secteur privé de transport, qui verraient cela d'un bien mauvais oeil.
Résulat , un affichage permanent d'une opération inefficace et coûteuse, tout cela sur le dos de la CARENE, "qui ne fait rien qu'à nous embêter, et qui veut pas faire passer Helyce chez nous.." dit M. Belliot.
Reste que le rêve de M. Belliot, c'est de voir tous les Pornichétins à cheval, pour finir à l'hippodrome. Ah! L'hippodrome, on en bouffe à toutes les sauces. Quand on pense à tout ce qui aurait pu être fait avec tout cet argent dépensé. C'était le moment de tourner le dos à un Pornichet d'un autre âge, de re-penser la ville et de la redynamiser. Sincèrement, entre le vieil hippo, et le nouvel hippo, à part la couleur des pistes, vous voyez quoi?
Les tribunes, se sont toujours des bancs de béton. difficile dfaire autrement!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter