Pornichet Infos

Horizon vaseux pour les plaisanciers du port d'échouage !

Si l'ambiance de l'année écoulée a été somme toute assez conviviale, la situation de l'association des plaisanciers du port d'échouage de Pornichet reste toutefois très préoccupante

Yves Thomère, président s'interroge : «  Nous avons d'une part l'envasement du port qui limite la surveillance et le changement des chaînes de mouillage, pour des raisons de sécurité et de pénibilité excessive, dans des zones trop fortement envasées. Et, d'autre part, la municipalité qui ne programme rien, malgré que le DSP lui en incombe le dévasage. Nous craignons la diminution du nombre de mouillages dans ces zones ». Les usagers sont inquiets pour l'avenir du port.

L'association a rencontré les élus qui ont confirmé au conseil portuaire du 27 novembre qu'une SEM allait être constituée pour reprendre la gestion du port après son dévasage. La Mairie a assuré qu'elle continuait des discussions avec Total en vue de lui faire prendre en charge la dépollution du port. Le montant de cette opération de dévasage avait été estimé à 2M5, il risque d'augmenter sérieusement à cause du traitement des souillures de l'Erika. Et dernier point, il n'y aura pas de cale de carénage avant le dévasage du port. Le point mort de cette réunion, c'est qu'il n'y a pas de date prévue, ni appel d'offres, ni rien à l'horizon en ce qui concerne le dit dévasage du port d'échouage.

Par ailleurs, le Maire s'est engagé, à la demande de l'association, à financer la repose de chaînes avec une entreprise, dans les zones inaccessibles pour le personnel. Actuellement la capacité du port d'échouage reste identique : 479 emplacements, la liste d'attente à ce jour est de 122.

Pour conclure, Yves Thomère précise qu'aucune échéance n'a été donnée pour la constitution de la SEM annoncée par la Mairie: «  Cet état ne nous permet pas raisonnablement de nous lancer dans des projets relativement importants à long ou moyen terme et nous oblige à gérer les affaires courantes. Nous mettons ce temps à profit pour préparer l'avenir en adhérent à l'Union nationale des associations de navigateurs. D'autre part, le port reste en attente de candidat pour constituer le comité local des usagers du port ». Un dernier mot sur les dégâts provoqués par la tempête Xinthia : 70 mouillages ont été endomagés ; 17 bateaux sinistrés dont deux bateaux coulés. L'élection du nouveau bureau aura lieu le vendredi 9 avril. Affaire à suivre...

Auteur : Sarah | 31/03/2010 | 2 commentaires
Article précédent : « L'association Pornichet Forum communique »
Article suivant : « L'éolien off-shore Prosimar à contre courant »

Vos commentaires

#1 - Le 31 mars 2010 à 09h01 par roro
C'est l'image de la ville et de de sa façade maritime qui s'envase!
On nous parle encore de discussions avec Total; pas efficace la négociation en tout cas!
L'intégration du port dans la ville était autrement plus prioritaire que le parc paysager.
#2 - Le 07 avril 2010 à 17h16 par Bernard , Pornichet
La municipalié de Pornichet avait simplement oublié que notre ville avait une façade maritime. Cherchons dans le PLU. Petit détail sûrement , mais petit détail pour lequel viennent les touristes. Gouverner, c'est prévoir.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter