Pornichet Infos

Inauguration du square Éliane Geffroy

Le conseil municipal avait décidé de donner le nom d’Éliane Geffroy au square proche de la salle des Forges.

En présence des associations d'anciens combattants, l'Union nationale des combattants et anciens combattants prisonniers de guerre, les combattants d'Algérie Tunisie, Maroc, de la famille d’Éliane Geffroy, de nombreux élus, le Maire Robert Belliot dévoila la plaque Éliane Geffroy. Annick Dénéchaud subdéléguée aux corps constitués, chargée des associations patriotiques rappela le souvenir d’Éliane Geffroy.
 

Éliane Geffroy

Éliane Geffroy est née en 1925 de Marcel Geffroy et Élisa Bernier. Elle habite chez ses parents, cultivateurs, route de Beauchamp. C’était une enfant douce, joyeuse, aidant aux travaux de la ferme. Elle a effectué sa scolarité à l’école de Saint-Sébastien. En 1943, un soldat allemand basé à Pornichet, tombe amoureux d'elle. La jeune fille, à peine âgée de 18 ans, refuse ses avances. Le 30 mai 1943, le soldat allemand la tue sur le seuil de sa maison d’une balle explosive, blessant aussi sa maman.
Le meurtrier fut arrêté et muté sur le front de l’Est, les autorités voulant ainsi assurer que la justice serait rendue.
Cet événement demeure fortement ancré dans la mémoire collective des Pornichétins.

 

30/05/2013 | 5 commentaires
Article précédent : « 300 personnes à l’inauguration du parc paysager »
Article suivant : « Pornichet : Ouverture du parc paysager le 1er juin »

Vos commentaires

#1 - Le 30 mai 2013 à 17h26 par Récup?
A lire l'article , on se demande en quoi l'assassinat de ce cette pauvre Eliane est lié à la guerre?

Crime de droit commun ou crime de guerre?

Récup ou pas récup?
#2 - Le 31 mai 2013 à 10h46 par Pascal PICHON
Cher Récup
Notre ras le bol d'une grande partie de l'équipe en place, ne doit pas nous amener à faire nous mêmes de la récup de tout évènement pour la critiquer.

Tout d'abord, Mme Dénéchaud, n'est pas de celle qui puisse s'apparenter à ceux qui veulent faire de la récup.
Elle est appréciée, et je pense de beaucoup de monde sur la commune, à laquelle son attachement ne peut être nié.

Quand à cette triste histoire, elle mérite le devoir de mémoire. Car un fait est certain, elle s'est déroulée en temps de guerre. Et quelque soit les motifs profonds du geste de l'assasin, il n'en reste pas moins que son arme était une arme de guerre, fournie par un état totalitaire et barbare.
Que la sentence qu'il a subie, n'est en rien comparable à celle qui aurait pu être la sienne à l'époque s'il avait été un civil. Tuer une enfant, à peine 18 ans, en un temps ou la majorité était à 21 ans, c'était encourir la peine de mort. Et, l'article ne nous dit pas de ce qu'il advint du meurtrier sur le front de l' est.
Alors, devrions nous pour autant en oublier la victime et sa famille. En ce qui me concerne je dis non.
Tout simplement pour dire la barbarie d'une guerre, et la rappeler aux jeunes, et aux générations à venir.

Alors, cette fois, je dis bravo à l' ensemble du conseil municipal, et à M. le maire pour cette hommage rendu, qu'il appartiendra aux équipes qui suivront de maintenir vivant.
#3 - Le 01 juin 2013 à 10h30 par Récup?
Pascal Pichon, vous semblez être l'archétype du politique idéologue qu'on ne voudrait pas voir comme procureur politique dans un régime autoritaire.

Car si vous ne semblez pas être plus informé que moi, vous pouvez constater que ce crime relève plus du droit commun que de la confrontation de la résistance française à l'occupant nazi.

"Le temps de guerre" pour vous occulte toute autre réflexion sur ce drame PASSIONNEL et courant en cas de paix.
On a affaire a un jeune homme, peut être enrôle de force dans l'armée allemande, peut être éloigné de l'idéologie nazi, qui tombe amoureux d'une jeune paysanne française, sans doute pas résistante et dont on ne connait pas les sentiments pour les étrangers.

"son arme était une arme de guerre, fournie par un état totalitaire et barbare":
voilà bien une argumentation d'idéologue qui requalifie tout événement en acte favorable à sa cause. C'est ce que faisaient justement les nazis ou les staliniens.

Des milliers de personnes sont victimes de crimes passionnels, en tant de guerre comme en cas de paix, on ne leur octroi pas le nom d'une place par élan patriotique ou nationaliste. (sans pour cela "oublier la victime et sa famille", argument démagogue de politicien)

Inutile de rappeler ici l'émergence de nombreux résistants de dernière heure qui se manifestent en fin de guerre ou tout ceux qui s'empressent de revisiter l'histoire au profit de leur idéologie.

Je ne connais pas votre parti politique mais les jeunes auxquels vous vous référez, sans rien oublier, ne veulent plus de ceux qui exploitent l'histoire pour leur propre idéologie (patriotique, nationaliste ou autre)
#4 - Le 01 juin 2013 à 11h18 par de pornichétin aux pornichétins, Pornichet
Monsieur Pichon,
Merci de votre appréciation de ce qui a été fait pour Eliane Geffroy.
En effet, le conseil municipal est pour une fois, sortis des fadaises habituelles de personnes insatisfaites.
Madame Denéchaud a su, elle, et nous devons lui rendre hommage, sortir Pornichet de sa torpeur et montrer aux habitants réunis, l'intérêt qu'elle porte à la commune.
La mort d'une jeune femme tuée dans la fleur de l'âge est bien le fait d'un acte odieux qui incombe en totalité aux soldats d'occupation.
Une occupation qui engendrait la violence et la négation de toute personnalité.
Monsieur Pichon,
A côté de votre appréciation, les paroles de Récup sont celles d'un personnage à l'intelligence certainement limitée.

Monsieur le modérateur,
Au lieu de pinailler sur des propos politiciens que vous jugez à chaque fois trop pointus, vous feriez bien de veiller aussi au plus élémentaire respect de la personne humaine.
A bon entendeur, dans cette affaire, je ne vous salue pas.

********
Nous n'avons pas noté d'irrespect dans les propos échangés au sujet de la personne cette jeune femme et de sa famille. Par contre vos propos aux sujet de récup ? le sont. Nous les avons laissés pour la démonstration.
Modératereur
#5 - Le 02 juin 2013 à 10h40 par job, Pornichet
Au modérateur
Vous avez bien agit en ne supprimant pas les commentaires de 'Récup ?' car ils montrent que la bêtise humaine existe partout !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter