Pornichet Infos

Jeun’s et citoyens

Aux urnes ! 126 jeunes Pornichétins viennent de recevoir leur première carte électorale. Plutôt posés, calmes, attentifs, les nouveaux électeurs récupèrent leur sésame tricolore. Mais, à les entendre…

La cérémonie dans la salle du conseil municipal, Monsieur le Maire Robert Belliot ceint de son écharpe tricolore, la remise du livret du citoyen et du permis   permettant de faire entendre sa voix ne semblent pas outre mesure faire fondre de joie les post-ados de la commune.

Permis de voter

À peine la moitié des concernés (ayant atteint leur majorité entre le 1er mars 2011 et avril 2012) sont présents pour recevoir, (parfois accompagnés de leurs parents), la carte électorale. Ce droit de s’exprimer démocratiquement et durement gagné par nos ancêtres (non, pas les Gaulois, mais, ceux de la Révolution française).
Pourtant, ces jeunes ont tous participé à la journée « Défense et citoyenneté ».  Ce moment a remplacé depuis janvier 2011, la Journée d’Appel et de Préparation à la Défense. *
On imagine qu’ils ont donc assimilé les principes fondamentaux de la République.

Une chance et un honneur

Pour s’en faire écho, Robert Belliot déclare dans un discours sincère : « Avec cette carte, vous franchissez une étape importante dans votre vie de citoyen français, vivre dans le pays des droits de l’Homme est une chance et un honneur ».
Il se veut motivant : « Quel est l’intérêt d’aller s’inscrire sur des listes électorales lorsque l’on est persuadé que son vote, comme celui des autres ne changera pas l’avenir ? Que, lorsque l’on a 18 ans, n’y aurait-il pas des préoccupations plus personnelles et que l’on cherche sa trace dans la société. C’est un premier pas qui doit inciter à penser : J’ai un droit, celui de voter, parce que mon opinion compte ».
Et puis, un petit couplet électoraliste : « Les électeurs font des choix, il nous revient à nous, élus, de les mettre en œuvre, seule une politique ambitieuse, innovante et digne permettra de retrouver la confiance dans la politique et dans l’avenir [...] Prendre en compte les inspirations de tous nos concitoyens, en particulier des plus jeunes, vouloir, comme nous l’avons fait dans ces premières années de mandat, retenir un véritable projet dans la ville et la société ».
Robert Belliot rajoute, hors discours écrit : « Rien n’est jamais parfait, mais, je pense, qu’un jour, parmi les jeunes qui ont ici, certains viendront nous rejoindre pour faire marcher cette ville et pour que tout le monde soit représenté ».

Commentaires et réactions 

Première carte électorale ?
« Ca fait drôle, car, c’est la première fois que je vais voter, je vais voir comment ça va se passer ».
« J’ai envie de participer ».
« Maintenant, je me sens concerné ».

Regard sur les présidentielles ?
« C’est un  peu compliqué de comprendre la démarche des candidats ».
« Certains candidats se préoccupent de nous, mais d’autres beaucoup moins ».
« Je me renseigne un peu par ma famille qui a tendance à m’influencer ou en regardant les infos ».
« La politique, c’est quand même notre avenir, mais que se soit la gauche ou la droite qui gagne, je ne pense pas que cela va changer grand-chose ».
« Quelques idées vont se faire remarquer et on verra au bout du compte quelle sera mon option ».

Vous irez voter ?
« Oui, mais je ne sais pas encore pour qui ».
« J’hésite entre deux candidats ».
« Je n’ai pas  encore fait mon choix, enfin plus ou moins ».
« Je regarde la presse, et puis il nous reste quelques mois avant d’aller voter ». (Sic)

Pornichet à CapA, vous auriez voté comment et pourquoi ?
« J’ai entendu une histoire comme quoi à la CARENE, ça revenait plus cher, je crois que Cap Atlantique, c’est mieux ».
« Je prends le bus, après, si on entre à CapA, je ne sais pas ce que va se passer ».
« Je ne sens pas vraiment concernée ».
« Je n’ai pas tout suivi, mais aujourd’hui pourquoi pas ».
« C’est un peu flou et je ne sais pas trop en quoi cela consiste ».

Il y a encore du chemin à accomplir ; s’ils se sentent plus ou moins intéressés et responsables, il reste un grand pas à franchir dans leurs affects de la vie politique qui se traduira l’on ne sait pas vraiment comment devant l’urne baptismale.

* « L’objectif de la Journée Défense et Citoyenneté est d’informer les jeunes Français sur leurs droits et devoirs en tant que citoyens pour les aider à mieux comprendre le fonctionnement des institutions de leur pays. Elle s’inscrit dans le parcours de citoyenneté dont elle est la dernière étape. Afin de répondre aux nombreuses questions que peuvent se poser les jeunes citoyens sur cette étape obligatoire de leur parcours, nous avons réuni des liens pour répondre à leurs interrogations et les aider à s’orienter dans leurs démarches ».
(Source : www.defense.gouv.fr/jeunes/jdc)
 
 

Auteur : JRC | 25/03/2012 | 2 commentaires
Article précédent : « Oui au bio dans ma cantine »
Article suivant : « 108e congrès annuel du Lions Club les 30 et 31 mars prochains »

Vos commentaires

#1 - Le 25 mars 2012 à 19h37 par Anonyme
Bonne initiative de Pornichet - infos de donner les coordonnées du site défense.gouv.fr spécialement dédié aux jeunes mais, Monsieur le Maire aurait pu leur refiler le tuyau lors de son discours car, leur "donner" le sésame c'est bien mais leur offrir les moyens de s'en servir en les informant c'est mieux !
#2 - Le 26 mars 2012 à 22h45 par Noémie,  !!!
Bonne idée ; ça se pratique dans pas mal de mairies et moi j'aurais bien aimé recevoir ma carte d'électeur de cette façon là, cela permet de connaître les élus de sa ville tout d'abord et puis, cela symbolise les choses comme quoi le fait d'aller voter est un geste important que beaucoup de sociétés nous envient encore !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter