Pornichet Infos

Journée nationale du Deuil allemand : pour une paix durable

Dimanche 17 novembre 2013, l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne et la Ville de Pornichet avaient organisé une cérémonie protocolaire aux cimetières de Pornichet, à l’occasion de la cérémonie de commémoration des victimes des guerres mondiales lors de la journée nationale du deuil allemand.

Parmi les nombreux lieux de sépultures allemandes de la Seconde Guerre mondiale, Pornichet réunit les tombes des départements de Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire, de Vendée et des Deux-Sèvres, soit 4 944 tombes.

Ce dimanche en présence du sous préfet, du maire de Pornichet, du conseiller général et des représentants des corps constitués, le lieutenant colonel Jan Fiolka officier de liaison représentant l'ambasseur d'Allemagne en France, accompagné de l'adjudant Jan Wildhagen, sous-officier de liaison a prononcé un discours très émouvant, soulignant l'importance de la vigilance pour conserver la paix.

"Nous nous tenons ici sur les tombes des soldats français et allemands. Nous rendons hommage aux victimes des guerres de la tyrannie et de la terreur... Nous entendons leur appel : il ne faut pas permettre que tout recommence depuis le début...Dans nos actes au quotidien nous avons la responsabilité de tirer les leçons du passé et de tout mettre en oeuvre pour que cela ne répète pas.". Il a rappelé qu'en Europe "jamais la paix n'a été aussi stable" mais aussi a mis en garde "la paix, la liberté ne vont pas de soi"... ''Ne prenez pas la situation actuelle pour acquise, et faites en sorte que la stabilité la paix et surtout l'amitié franco-allemande aient un avenir pour l'Europe".

Annick Denéchaud, conseillère sub-déléguées aux organismes constitués, anciens combattants s'est aussi réjouie de 50 ans d'amitié franco-Allemande et de 25 ans de jumelage de Pornichet-Bexbach. "La journée du Deuil allemand est pour nous un engagement solennel qui nous permet d'inscrire notre commune dans la grande communauté européenne réconciliée autour de nos deux nations".




 

Auteur : LY | 15/11/2013 | 2 commentaires
Article précédent : « « 44 x + rock » à Quai des Arts »
Article suivant : « Vents d’Amérique à Quai des arts avec l’Orchestre d’harmonie de Saint-Nazaire »

Vos commentaires

#1 - Le 15 novembre 2013 à 23h28 par Ptonuniversimpitoyable, Pornichet
Je conseille de venir écouter les représentants allemands à tous ceux qui sont convaincus qu'il est temps, plus que temps de parler de paix dans les discours de commémoration des guerres. Ils ne restent pas, eux, à faire dans leurs discours la part belle aux faits de guerre, comme on l'a entendu une fois encore aux cérémonies du 11 novembre. Après l'oncle glorifié, à mon tour de citer mon père ancien combattant aussi: "la guerre n'a rien de glorieux. Nous étions tous morts de trouille. Et ceux d'en face étaient pareils. Nous étions tous de pauvres bougres." Je crois que la jeunesse comprendrait mieux la nécessité de paix et de tolérance par ce genre de témoignage.
#2 - Le 25 novembre 2014 à 14h58 par SIMON-HOSE Jean-Paul, Saint-ave 56890
Juste une citation de Paul Valéry:
"La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas".
Jean-Paul fils de Walter HOSE, Marineflak 703

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter