Pornichet Infos

L’âme bretonne à Pornichet

Encore une conférence gagnante pour les Rendez-vous de l’Hippodrome qui ont fait salle comble avec Jean-Yves Paumier et son livre « La Bretagne pour les nuls ».

Histoire, géographie, identité bretonne… En un peu plus d’une heure tout y passe. La salle était comble et les spectateurs se sont déclarés enchantés par la conférence. À peine le micro posé, une partie d’entre eux se sont précipités à la table où l’auteur dédicace son livre.
En seulement quelques mois, les Rendez-vous de l’Hippodrome ont réussi à fidéliser des spectateurs peut-être pas toujours très jeunes, mais ils sont toujours passionnés. « C’est formidable, on apprend plein de choses », s’exclame Luce. Luc enchaîne, « c’est la lecture du roman d’Irène Frain, Quand les Bretons peuplaient les mers, qui nous a donné envie de venir et d’en savoir plus ». Et ils précisent ne pas être déçus du déplacement même si le sujet, très vaste, a parfois été difficile à suivre.

De coeur et de naissance

La conférence a plu aussi bien aux Bretons de naissance que de cœur. Jeannie et Robert habitent à Pornichet depuis sept ans et se définissent comme ayant l’âme bretonne. « Le sujet est vaste, il faut bien sélectionner… La conférence a été très intéressante ». Ils ont fait partie de ceux qui se sont précipités sur les ouvrages en vente puis la table de l’auteur pour une dédicace.
Annick et Paulette sont deux amies, fidèles des Rendez-vous de l’Hippodrome aussi bien que des Rendez-vous d’Atlantia. Pour Annick, c’est l’envie d’avoir des horizons nouveaux. Pour la Bretonne Paulette, c’est un retour aux sources : « j’ai trouvé cette conférence très bien, elle me permet de me remémorer certaines choses et d’en découvrir ».
 

Auteur : AP | 25/02/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « La base sous-marine »
Article suivant : « Touche pas à mon…palmier »

Vos commentaires

#1 - Le 25 février 2012 à 17h00 par Béat.
Non, cette fois j'ai été déçue par cette conférence, non pas par le sujet, ni par le contenu, mais par un conférencier hésitant, confus et soporifique.

Un mérite cependant, c'est de de ne pas être tombé dans le régionalisme et d'avoir abordé d'autres options que le populiste retour du 44 à la région Bretagne, épiphénomène historique d'une longue période de peuplements, d'invasions, de guerres sur fond de territoires à géométrie variable.
Passons à l'avenir.

Je suis partie avant la fin des questions.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter