Pornichet Infos

L’association des plaisanciers du port d’échouage fête ses 20 ans

Ce samedi l’association des plaisanciers du port d‘échouage de Pornichet fêtait ses 20 ans. C’était l’occasion d'une rétrospective de l’histoire du port en compagnie des anciens présidents. C’était aussi le moment d’expliquer le devenir de l’association qui n’aura plus sa délégation de service à partir de mai 2013.
Yves Thomere
Yves Thomere

Yves Thomere le président remercia tous les présidents et administrateurs et le personnel salarié du port. Il remercia la municipalité Empereur pour « son esprit visionnaire dans le développement touristique et de la plaisance » et pour avoir permis le désenrochement pour faciliter la création du port. L’association installa les chaînes, le ponton et le bateau de servitude. La rénovation complète des locaux techniques administratifs et sanitaires fut réalisée sous la municipalité Lambert. La pollution de l’Erika et la tempête Cynthia furent des moments douloureux dans l’histoire du port rappela Yves Thomère.

Quel avenir pour le port ?

Le désenvasement du port reste le sujet d’actualité. La municipalité a tenté de le faire supporter à Total prétextant une pollution. Or il se trouve que les analyses de sédiments commandées par la Ville montrent qu’il n’y a plus aucune pollution. Les boulettes ont dû se biodégrader miraculeusement.
Un accord amiable a été trouvé entre l’association et la Municipalité pour que cesse la délégation de service public. Une SEM devait prendre en charge la gestion du port mais c’est finalement un appel d’offres vers le privé qui est lancé.
Le nouveau délégataire devrait être choisi en mai 2013 et l’association cessera son activité de gestion mais devrait poursuivre sa représentation des usagers voire être une force de propositions. Il est prévu que le nouveau délégataire reprenne le personnel comme le prévoit le code du travail.

Jacques Lambert a rappelé que le port d’échouage est « un trait d’union entre la ville et le port en eau profonde mais aussi un trait d’union au service des petits plaisanciers qui font vivre le port. »

Robert Belliot présent à l’assemblée remercia les différents acteurs du port d’échouage « qui ont réussi à maintenir ce port » « mais il faut aussi un port pour tous les Pornichétins, qu’ils soient riches ou pauvres » précisa le maire de la ville. Il révéla que la CCI est candidate pour la nouvelle délégation de service public, mais aussi une société privée qui pourrait être la Saur, il peut y avoir d’autres candidats  « si la SEM du Croisic et de La Turballe qui souhaite gérer dans l’avenir Piriac, c’est ce qu’ils m’ont dit au conseil général, s’ils veulent postuler il n’y a pas de problème. » conclut Robert Belliot.

 

Auteur : JBR | 24/11/2012 | 5 commentaires
Article précédent : « Six intercommunalités réfléchissent ensemble »
Article suivant : « Portes ouvertes aux Ecossiernes »

Vos commentaires

#1 - Le 26 novembre 2012 à 08h49 par totobreizh, Pornichet
"Un port pour tous....qu'ils soient riches ou pauvres" dit not' bon maire !!!!
Oui, mais les pauvres.....ils ne peuvent que les regarder....les bateaux !!!
#2 - Le 26 novembre 2012 à 20h01 par berth44380, Pornichet
Le sujet du port d échouage semble bien complexe. On pleure qd on a mal.
Pas riche pour autant, mon petit navire (4m 1993)reste au mouillage là bas.
Ce n est pas un Yacht pour rassurer "Tototbreizh", mais ça coûte, ceci dit!
J interviens pour dire :
Heureusement, il y a encore des ports "pour tous".
#3 - Le 27 novembre 2012 à 17h06 par Jacques , Pornichet
Lambert présent aux côtés de Thomère ? Une réunion d'opposants en somme ? Empereur comme visionnaire ? Pas pour les Océanes, en tous cas du point de vue de Lambert qui a surfé sur ce loupé architectural pour gagner en 95 avec Gallerneau et Pichon... Mais sans doute est-ce pour mieux tenter de critiquer Belliot, seul à défendre un port pour tous ! Lambert n'a rien fait pour le port si ce n'est faire miroiter tout le monde avec son projet hippocampe et son port impossible à financer qui n'aurait jamais reçu l'approbation de la préfecture maritime. Quoi qu'il en soit le fameux projet était très éloigné d'un "port pour tous " avec 10 places pour les "pauvres". Des petits plaisanciers y'en aurait pas eu beaucoup après... Comme social on fait mieux !
#4 - Le 27 novembre 2012 à 18h12 par Lemere
Quel dommage qu'il n'y ait pas plus d'ambitions de la part de la mairie, pour concilier le port pour tous, et une image un peu plus valorisée de cette partie de Pornichet.
Il y avait tant à faire en s'inspirant des deux programmes de 2008 , celui de M. Lambert, et celui de Mme Gallerneau.

Aujourd'hui tout n'est que vase et tristesse à marée basse.

Maintenant, avec l'arrivée du secteur privé, il faudra d'abord du temps pour renégocier ce qui va être fait, ou payer plein pot. Et là Berth44380, vous risquez de pleurer encore plus fort, mais vous devrez certainement payer et pas sûr que cela soit pour un usage plus intensif.
Mais on le sait tous, M. Belliot n'est pas un homme totalement libre de ses principes et dogmes.

Il n'est pas de la mer, sinon il saurait qu'en " homme libre , toujours tu chériras la mer..."
#5 - Le 10 décembre 2012 à 13h11 par Lemere
Si comme le Poulpe l'affirme, et cela doit être facilement verifiable, M.Belliot utiliserait le port de Piriac, au lieu d' avoir son bateau à Pornichet, cela pourrait expliquer l' état d' abandon du port d' échouage.
Bravo l'exemplarité et l'attachement à Pornichet dont se targue M. Belliot.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter