Pornichet Infos

L’association Pornichet C'est Vous et Valérie Fraux, communiquent

L'association dénonce lors du conseil municipal du 18 mai autosatisfaction et agressivité de la majorité.

" Préambule et commentaires PV du 23.03.2022 :

Il aura fallu 6 semaines pour présenter le nouveau Directeur Général des Services aux conseillers municipaux, qui n’ont même pas reçu copie du communiqué de presse ! Voilà M. Sébastien Prioul-Bernard prévenu de sa véritable place dans l’organisation de la mairie…

Pavillon Bleu : que signifie le Pavillon Bleu des plages, quand l’une d’elle est interdite de pêche à pied ?

Concernant le tableau des effectifs du personnel communal (délibération n°9 du CM 23.03.2022) et de l’appel d’offre pour une « mission d’assistance à la délivrance des autorisations d’urbanisme », le maire avait répondu en se trompant d’appel d’offres à la question de Valérie Fraux. Elle s’interrogeait sur une surcharge de travail à cause du nombre de dossiers à instruire au service urbanisme et d’un nombre d’arrêts de travail conséquent... Cette fois-ci, le maire, du bout des lèvres, admet : « on s’en occupe » et confirme avoir trouvé un prestataire, mais refuse de dire lequel, en ajoutant « aujourd’hui, je ne vous répondrai pas » : belle conception démocratique de l’information des conseillers municipaux !

Ordre du jour du CM

L’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) concernant les ports (dans la délibération n°3), acompte fléché en recette du budget principal pour un montant de 2,6 millions d’€ interroge, sachant que les plaisanciers du port en eau profonde ont été informés de l’abandon de la rupture anticipée de la concession. Quant à la demande de remboursement de cet acompte aux usagers, cela ne semble pas être à l’ordre du jour selon l’élu en charge des ports. Le délégué aux finances, R. Raher, indique : « c’est une recette… dans un compte séquestre ». Il y a pourtant bien un engagement financier en contrepartie qui n’apparait pas dans le budget, apparemment noyé dans le flou du reste à réaliser. Affaire à suivre lors du Conseil Municipal de septembre prochain !

Côté budget principal d’investissement : la ville est-elle en capacité d’assurer un programme annuel de plus de 18 millions d’€ ? Faut-il renforcer les équipes ou différer une partie des grands travaux ? Gestion financière n’est pas toujours en accord avec gestion des moyens, notamment du personnel, et le recours à la sous-traitance ne résout pas tout !

L’hippodrome et ses tribunes (délibération n°7) :

A la question simple et légitime de Valérie Fraux : où en sommes-nous du contentieux ? Pour seule réponse : de l’agressivité et des propos insultants puis des excuses forcées du maire. Tout cela pour nous dire que cela suit son cours et qu’il est impossible de nous informer. Elle remercie Yannick Joubert de son soutien apprécié face à une attitude déplorable de la part d’un maire en plein conseil municipal filmé, suivi par les présents dans la salle et les internautes...

Quant au bilan foncier (délibération n°9) : Si la création de réserves foncières pour un futur PEAN (Périmètre des Espaces Agricoles et Naturels) dans le secteur des Forges est très appréciée par Valérie Fraux. Pour ce vote, elle a choisi de s’abstenir car la vente de certaines parcelles communales à des privés n’est pas toujours justifiée dans l’intérêt général.

Décision L2122 :

Trois conventions d’exploitation de ruches sur la commune payantes, signées par le maire, font bondir Valérie Fraux. Cette activité favorisant la biodiversité était gratuite lorsqu’elle était élue en charge du Développement Durable. C’est honteux et petit que de demander 30 € par ruche et par an pour une ville aisée qui, plus que jamais, doit être vigilante face à l’évolution de la biodiversité et du climat."

24/05/2022 | 27 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 24 mai 2022 à 14h45 par Puzzle
« Un engagement financier en contrepartie » pour les AMi du port qui devrait apparaître dans les comptes 2021-2022 ?

Cette brave Madame Fraux et le bon Jacques qui lui sert de plume semblent ignorer (une fois de plus) que c’est complètement faux.

Le prochain port sera livré en 2027, c’est de notoriété publique. L’argent est bien encaissé par la mairie mais sera ensuite reversé à l’exploitant du port. Il n’y avait pas besoin d’appeler Anticor, il suffisait de lire le magazine municipal..
#2 - Le 24 mai 2022 à 15h45 par vieux pornichétin
L’hippodrome et ses tribunes (délibération n°7)
La commune a engagé une double procédure devant le tribunal administratif de Nantes (L2122-22 n° 333/20119 du 4 juillet 2019)
- un référé provision (dossier n° 1902156/123)
- une requête au fond (dossier n°1907383-1)
contre les intervenants de la construction de l’hippodrome.
.1 - référé provision
quel a été le jugement ? La commune a t’elle reçue une provision ? Si oui quel en est le montant ?
2 - requête au fond
le jugement a-t’il été prononcé ? Si oui quel est le résultat?

Indépendamment des dépenses effectuées avant le 1/1/2022 (5.306.692€)
il est budgété :
- 2022 : 180.000€
- 2023 : 1.500.000€
- au-delà de 2023 : 2.549.990€
Et la garantie décennale dans tout cela ?

Madame FRAUX était avait toute légitimité pour demander le résultat des procédures et l’explication des lignes budgétaires présentées lors du Conseil Municipal parce que, in fine, ce sont les Pornichétins qui paient.
Pour toute réponse elle a reçu des propos insultants d’une grande agressivité de la part du maire.
A croire que ce personnage a des problèmes vis à vis de Madame FRAUX car ce n’est pas la première fois que ce genre d’incident se produit pendant les Conseils Municipaux.
#3 - Le 24 mai 2022 à 16h41 par Sailor Moon
Madame Valérie Fraux toujours aussi prompte à raconter n'importe quoi, en particulier sur le port et les finances (entre autres sujets) : il n'a jamais été question de réduire la durée de la concession du port, qui s'achève bien en 2026 (et les amodiations avec). Et dire qu'elle en profite pour nous rappeler qu'elle a été élue de la majorité, c'est à se demander si elle assistait aux réunions !
#4 - Le 24 mai 2022 à 19h46 par observateur
Le comportement du maire pendant le dernier conseil municipal fut inacceptable. Il n’a pas d’excuse car même s’il doit faire face à un grand nombre de problèmes :
- la chienlit dans les services techniques
- le départ de son éminence grise pour d’autres horizons
il est le Maire et doit se contrôler.
Il semble qu’il en soit incapable, soit il pique des colères et insulte les gens soit il pleure en ânonnant ses discours.
Monsieur le Maire reprenez vous et endossez le costume de premier magistrat même s’il est trop grand pour vous, faites un effort les Pornichétins le méritent.
#5 - Le 24 mai 2022 à 21h16 par Laurent Delvigne, Pornichet
Merci à Mr Y. Joubert qui en défendant Madame Frau,démontre d'où vient l'agressivité, n'en déplaise à Herbert, porte coton du roi...
#6 - Le 25 mai 2022 à 11h09 par lecteur
#3- Sailor Moon
Je ne connais pas le dossier, mais j’ai lu avec attention le compte rendu du CM par PCV et votre post.
Une remarque saute aux yeux : vous ne savez pas lire !
Il ne s’agit pas de réduire la durée de la concession mais « les plaisanciers du port en eau profonde ont été informés de l’abandon de la rupture anticipée de la concession »
Qui raconte n’importe quoi ?
#7 - Le 25 mai 2022 à 15h29 par retour puzzle
Mon bon monsieur, les sommes recueillies au titre des AMI ont été enregistrées dans le compte de fonctionnement 2021 (et non comme vous l’écrivez sur 2021-2022) et il n’est un secret pour personne qu’une nouvelle mouture des ports verra le jour en 2026/2027.

Suite à différents problèmes financiers, le maire a suspendu les études en cours pour revoir sa copie.
Les plaisanciers du port en eau profonde ont été informés de l’abandon de la rupture anticipée de la concession.
La mairie a donc vendu des emplacements qui n’existent pas puisque le projet doit être revu, ce qui sous entend une nouvelle implantation et le nombre de places (et leurs dimensions) mises à disposition sera redéfini.
Il convient de préciser que les acomptes encaissés par la commune au titre de l’AMI des
ports de plaisance (2.593 K€) participent au résultat de 2021.
En les retraitant, ce dernier serait alors de 6 335 K€. au lieu de 8 928K€
En intégrant le solde des restes à réaliser, soit – 5 .92 K€, le résultat 2021 cumulé est de
3.536 K€ (8.928K€-5.392K€)
Les AMI sont bien prises en compte dans le résultat final.
Mais de manière surprenante, il est dit : le reversement des acomptes encaissés au titre de l’AMI des ports de plaisance au futur délégataire est également prévu dans ces restes à réaliser pour 3 056 K€.
Le montant des AMI est il de 2.593 K€ ou 3.056K€
Le montant des AMI est il placé dans le reste à réaliser ou dans un compte séquestre comme l’affirme l’élu aux finances ?
Toutes ces interrogations méritent une explication détaillée et structurée lors du prochain Conseil Municipal, si toutefois le maire daigne répondre aux interrogations de ses administrés.
#8 - Le 26 mai 2022 à 14h29 par media papier
La presse écrite a réagi différemment entre Ouest France et le pigiste de Presse Océan.
Ouest France :
L’ambiance lourde qui a régné une partie de la soirée a trouvé son point d’orgue après une question posée par Valérie Fraux sur les travaux afférents aux tribunes de l’hippodrome. Le maire lui ayant répondu par des propos peu amènes et plutôt agressifs, l’élue a été défendue par Yannick Joubert qui a rappelé que le conseil municipal était un lieu de débat et non d’invectives. « Vous dépassez les bornes par votre agressivité ! » s’est-il exclamé.
Jean-Claude Pelleteur a reconnu sa maladresse et présenté ses excuses pour s’être emporté.
Presse Océan :
Lorsque Valérie Fraux a posé ses questions récurrentes sur le futur des ports et les malfaçons de l’hippodrome, le maire a eu du mal à se contenir, ce qui l’a conduit, fait exceptionnel, à s’excuser à deux reprises par la suite.

« questions récurrentes » ! Faut il rappeler à ce monsieur que ces questions faisaient partie des délibérations du CM (délibération n° 2 pour les ports & délibération n°7 pour l’hippodrome)
Pourquoi tant de mansuétudes envers le maire ? On peut s’interroger. On peut peut-être trouver la réponse dans ce qui suit :
Il fut président de l’association politique de soutien à pelleteur lors de son premier mandat
sa compagne est employée par l’office du tourisme de Pornichet
la municipalité lui a cédé un parking au 21 avenue de Prieux pour une somme de 10.000€ (cf :bilan foncier 2021 délibération n°9)
#9 - Le 26 mai 2022 à 22h07 par Puzzle
Les donneurs de leçons ne font visiblement pas la différence entre une recette d’investissement et une recette de fonctionnement, ni ne comprennent la logique du retraitement comptable pour neutraliser une recette qui ne peut être dépensée. Bravo les petits génies, vous avez été formés chez Cornetti ?

Autre remarque puisque les contempteurs ne panent visiblement rien aux finances publiques : la mairie n’a ni chéquier ni compte bancaire et ne peut par conséquent pas faire ce qu’elle veut de l’argent public puisque toute opération passe par le TPG.

Juste pour le fun : savez-vous vraiment ce qu’est un reste à réaliser ?
#10 - Le 27 mai 2022 à 10h31 par Choupie, Pornichet
Des faiblesses qui ne trompent pas. Suite à chaque conseil Mme Fraux obéit au doigt et à l’œil, comme par instinct, du maître cynophile. Caméléon d’humeur changeante, d’opinion, de route, selon les circonstances. Aujourd’hui, quitte à se rallier au "jusqu’au-boutisme" illusoire. Rendu à chercher le soutien factice d’UAVP. Les revendications, la vie ne se joue pas avec ce type de sophisme. Nous sommes confrontés à trop d’invraisemblances, les argumentations sont brouillonnes et ennuyeuses. Non étayées d’expérience de terrain elles sont peu crédibles. Rien d’étonnant à ce que ça finisse par taper sur les nerfs. Le débat ce n’est pas le monologue de la bienpensance d’une certaine gauche. Ce n’est pas non plus l’apologie de l’odieux et des grossièretés dans la bouche de certains.
Délaissés des urnes, si c’est leur seul moyen de sortir de l’anonymat, ce n’est certainement pas le meilleur pour accéder aux responsabilités. Sans doute pas demain la veille que ces gens-là soient en capacité de remettre les choses à l’endroit ! Ce n’est pas ça l’opposition.
#11 - Le 29 mai 2022 à 20h33 par Emma le retour, Pornichet
Je viens de visionner le conseil Municipal du 18 mai 2022.

Je souhaite poser trois questions au Conseil Municipal dans son intégralité. (majorité et minorité).

- Existe-t-il toujours des commissions mixte ( majorité-minorité)sur notre commune? Les élus s'y parlent-ils?
Suivent -ils ensemble la mise en oeuvre des projets?
Je pose cette question car au cours de ce Conseil j'ai eu le sentiment que l'opposition découvrait la réalisation du projet marché par exemple. Je suis étonnée de leur étonnement.
D'autre part certaines invectives auraient pu être proférées au cours de ces commissions et non en public ( "excusez-moi de vous demander pardon si je vous ai insulté mais c'est de votre faute vous avez été arrogant...Ah mais permettez si j'ai été arrogant c'est par ce que vous avez été piquant!. Merci de profiter des commissions pour vous dire ce que vous avez à vous dire humainement et émotionnellement, le public n'a pas à subir cela. Suggestion: vous pouvez vous jeter le gant et vous battre en duel à 4h du matin sur notre sublime place du marché.

- Les projets immobiliers sont largement évoqués dans ce conseil: quid des avancées de la réforme de revalorisation de la valeur locative cadastrale? Quelles impact sur la taxe foncière? ( qui prendra en compte tous facteurs de l'amélioration de la qualité de vie: amélioration de son domicile personnel mais aussi des améliorations publiques.

- Le Parc éolien gratifie largement les communes qui sont établies à une certaine distance.
Quelle répartition de ces gratifications pour les habitants qui subissent un préjudice anormale de vue ? ce préjudice de vue a-t-il un impact sur la valeur de certains bien immobiliers? ( un parc éolien est une usine)

*j'ai déjà posé ces questions à l'opposition sans réponse, je les repose aujourd'hui au Conseil dans son ensemble
#12 - Le 30 mai 2022 à 13h42 par Charouin
Emma … poser la question, c’est déjà avoir la réponse. L’opposition ou la minorité (selon) veut faire du buzz à la télé, alors elle en rajoute.
#13 - Le 02 juin 2022 à 18h29 par Cqui
30 € par ruche et par an ! Il est à mon avis légitime de la part de Mme Fraux de s'insurger contre cela. Bientôt une taxe de séjour pour chaque abeille? Pour une commune pavillon bleu et grand chantre du développement durable je trouve cela petit et minable. Mais de la part de mr pelleteur tout est possible. Son égo surdimensionné lui autorise tout, c'est un sage.
J'ai eu l'occasion de le voir s'emporter après d'autres élus et des membres de "son" personnel, la politesse et le respect ne sont pas ses tasses de thé, on reconnait le "Grand Patron", autoritaire, sur le lui. Il devrait peut-être écouter plus souvent les conseils avisés que son entourage lui donne, il ferai moins de gaffes.
Mais bon, il sait se faire aimer, ne verse t'il pas régulièrement une petite larme lors des cérémonies, lors des vœux au personnel ?
#14 - Le 04 juin 2022 à 09h31 par Aldo, Pornichet
Pourquoi faire payer les ruches, les visites du patrimoine villas belle époque, taxe de séjour aux bateaux visiteurs des ports, alors que les Rencarts sont gratuits, comme nombre d’animations estivales ? Voilà qui révèle une approche financière irrationnelle, et une réflexion sans profondeur.
#15 - Le 07 juin 2022 à 02h45 par Laurent Delvigne, Pornichet
Pourquoi faire payer les ruches? Aldo , c'est probablement après avoir parcouru le dernier rapport de l'ONOOEbservatoire des inégalités.
#16 - Le 08 juin 2022 à 11h31 par Choupie, Pornichet
Lorsque l'autorisation d'occupation ou d'utilisation du domaine public est délivrée "en vue d'une exploitation économique, la personne publique organise librement une procédure de sélection préalable" des candidats (article L. 2122-1-1 du CG3P).
Aucun seuil financier ne vient limiter le principe de la mise en concurrence du titre d'occupation. Peu importe également que l'activité en cause soit prise en charge par une personne publique, constitue un service public ou encore présente un caractère lucratif. Les activités sociales, là agricoles, ou sportives, notamment gérées par le secteur associatif, sont concernées dès lors que l'activité en cause peut être qualifiée (notamment fiscalement) d'activité économique. Ces règles et principes courants ne datent pas d’aujourd’hui. Affligeant ! Ce qui renvoie nos oppositions, sans connaissance fine des us et coutumes, à leurs carences et lacunes en matière de gestion communale. De ces deux maux lequel est le pire, l’ignorance ou bien le mépris ? Dans cette rageosphère ils en font largement usage. Quelle honte...
#17 - Le 10 juin 2022 à 19h05 par Aldo, Pornichet
#16 Ce n’est pas parce que c’est autorisé que c’est obligatoire. Si les élus appliquent systématiquement des autorisations du gouvernement, sans prendre en compte l’interet de leurs électeurs, ils n’ont plus de légitimité ! Par exemple, les Rencarts sont un spectacle sur la voie publique, et la visite du patrimoine l’utilise aussi… Finalement, la question posée, c’est le choix politique : faute de réflexion profonde, pour trouver du sens, on préfère flatter l’electeur manipulable plutôt que l’amener à penser l’interet général pour demain…
#18 - Le 11 juin 2022 à 09h40 par Puzzle
Les Rencarts comme les visites du patrimoine sont organisés par la mairie… ça devient fatigant tous ces experts locaux qui inventent des polémiques pour occuper leur temps libre : ce n’est pas en racontant n’importe quoi qu’on peut critiquer n’importe qui.
#19 - Le 13 juin 2022 à 14h09 par Aldo, Pornichet
#18: Expliquez-nous pourquoi les Rencarts sont gratuits et pas les visites du patrimoine. Ça devient fatigant tous ces commentateurs qui croient pouvoir donner des leçons, sans lire ou comprendre les posts auxquels ils réagissent.
#20 - Le 13 juin 2022 à 22h47 par Puzzle
Vous êtes un bon rhéteur et vous mélangez les sujets (fiscalité vs paiement d’un service) pour masquer le fait que vous racontez n’importe quoi. C’est bien tenté mais ce ne prend pas.
#21 - Le 14 juin 2022 à 10h22 par Aldo, Pornichet
#20 je n’en raconte pas n’importe quoi, j’interroge sur le sens des décisions, ou les conditions dans lesquelles elles sont prises. M. Beaurepaire s’est félicité du choix d’acquerir le bois des Evens derrière le mini golf et la mairie: bravo! Mais il ne dit pas que c’est au prix de 1,2M€ d’un terrain initialement classé EBC inconstructible, déclassé par une révision allégée du PLU, qu’il a lui même initialisée, pour devenir constructible et donc valorisé par une énorme plus-value pour un propriétaire qui n’a rien entretenu pendant des décennies… Révision annulée par la Cour, mais projet re-introduit comme OAP dans le PLUi: cette erreur initiale coûte plus d’un million d’€ aux Pornichetins. Rien à voir avec le puzzle comptable !
#22 - Le 14 juin 2022 à 13h20 par lecteur assidu
"Aldo" ne perdez pas votre temps à débattre avec "puzzle"il ne sait pas lire ou ne comprend pas ce qu'il lit.
Il a été recadré à plusieurs reprises pour ses prises de positions.
Le drame c'est qu'il est probablement élu de la majorité municipale!!!!
#23 - Le 14 juin 2022 à 20h20 par Placide, Pornichet
La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, il est tout à fait normal que beaucoup de gens paraissent brillants jusqu'à ce qu'ils l’ouvrent ! Une astuce singulière, une souplesse étonnante, une extraordinaire faculté de retournement, une puissance de secret qui eût été incomparable si la forfanterie n’y avait fait brèche, voilà l’apanage de Cornaldœti.
#24 - Le 20 juin 2022 à 11h39 par Val, 44380
#21 Hargne et détestation sont insupportables et n’y changeront rien. Néanmoins, entendre l’élu urba s’exciper de ses choix devant son ex camp sur l’achat de ce qui n’est aujourd’hui qu’un îlot de sénescence, sans essence remarquable. Piège, la bagatelle derrière la mairie à 140 € m², le présenter faire valoir écologique est inepte. C’est jouer ou forcer la crédulité. Connivence d’une assemblée réduite à acquiescer tel arbitraire. Le moyen terme sera tout autre chose, sans doute à défaut d’arboretum, du béton... En attendant il sera le complétif ad hoc d’un ombrage aménagé à grand frais qui procurera un avantage certain à l’exploitation du mini golf.
Rien d’une réserve foncière à laquelle la mairie devait penser.
Impéritie, œillères, mènent la fonction. Plombe et redonde sur l’équipe entière. Refusant de s’ouvrir à d’autres pensées, charge le service et attise un climat déjà très tendu. Le conseil n’était pas obligé de se soumettre à cette vue solo. Terreau d’arrogance, dédain qui paralyse tout échange et nuit à une vision claire du futur que tout élu se doit.
#25 - Le 21 juin 2022 à 14h24 par Aldo, Pornichet
#23 #24 Vous pouvez traduire en français ?
#26 - Le 23 juin 2022 à 15h08 par Placide, Pornichet
Mardi 21 juillet, fête de la musique ! Non ! Avec le concours de la mairie et l’apiculteur attitré des lieux, matinée pédagogique sur les ruches du parc. En tout bien tout honneur, savamment préparée, de quoi satisfaire élèves et pro démonstratif. De crainte d’être piqués par leur dard ? Point de Corneti à l’horizon. Point trop n’en Fraux non plus. Seront quitte pour être les dindons de la taxe. Si le fiel des uns fait le miel d’autres, des conditions consenties personne ne se plaint. Dans c'cas, j'dors sur mes deux oreilles Et je dis miel aux petites abeilles. Bzz Bzz Bzz les abeilles…
#27 - Le 29 juin 2022 à 12h21 par Val, 44380
La priorité d’une opposition, c'est de faire en sorte qu'on reparle des vrais sujets. Un vrai membre d’opposition est celui ou celle qui doit pouvoir interpeller la majorité, qui doit, au cas où, pouvoir la remettre dans la boussole, de dire : il faut qu'on parle des vrais sujets. Les vrais sujets, ce sont ceux du quotidien des Pornichétins, finances, urbanisme, travaux, écoles, culture, circulation, transition énergétique, projets, etc. Sur toutes ces questions-là, l’opposition refuse de voir, fait abstraction, des intangibles, des immuables, lois cadre de notre société qui forcent la décision ou le choix d'une personne. Ce n’est pas dans la stratégie du buzz et du spectacle que se trouve un consensus.
Autant qu'inadapté d’accuser le maire de "méprisocratie" alors qu’eux-mêmes tombent dans un jeu de "théâtrocratie" vulgaire. Causaliser renvoie l’image d’ignorances crasses "d’arcandiers" incapables de répondre aux enjeux de demain. Pas de doute, qu’alimenter la chronique, phagocytée par en dessous à la lueur d’un personnage caustique, qu’autant de divergences de fond séparent du reste.
Rien d’étonnant, en lui emboitant le pas, à ce que les oppositions soient décadentes.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter