Pornichet Infos

La réponse officielle de La Carène à Robert Belliot

Suite à l’intervention de Robert Belliot au Conseil Municipal de Pornichet la Carène a souhaité préciser sa position.

« Peut être faut il rappeler que depuis le premier jour les élus de la Carène ont reproché à M. Belliot de vouloir faire un plébiscite sur la sortie de Pornichet de la Carène sans même savoir quelles en seraient les incidences financières.
Dès lors il était clair que les Pornichétains  qui ont répondu oui (25% des électeurs inscrits)  l'ont fait pour des raisons purement idéologiques. M. Belliot est le seul Maire à avoir choisi dès le premier jour de se situer sur le plan d'opposant politique et non comme tous les autres Maires, quelle que soit leur étiquette , dans une communauté de projets.

Sur sa déclaration au conseil municipal de Pornichet , il est parfaitement exact que le choix de l'offre KPMG s'est fait de façon unanime et sans réserve. D'ailleurs la Carène utilise fréquemment les services de KPMG.
Notre surprise a été très grande de découvrir à 2  reprises la médiocre qualité de leur travail qui comprenait suffisamment d'erreurs pour que les élus du comité de pilotage ne puissent valider les étapes prévues en l'état.
C'est l'unique raison de la demande de report du comité de pilotage.
Pour  prendre une seule de ces erreurs,  citée par M. Belliot sur les charges de personnel de l'eau et l'assainissement, KPMG avait oublié dans le premier chiffre de compter la part des personnels du bureau d'études et de la cellule administrative : une paille!

Une fois d'accord sur les chiffres, ce qui devrait être le cas au comité de pilotage du 15 janvier 2014, CAP Atlantique et Pornichet devront dire s'ils sont prêts à payer ce qu'il convient pour que le solde soit neutre pour les autres habitants de la Carène qui n'ont pas demandé le départ de Pornichet.
Par exemple, ils devront dire comment la Carène pourra compenser un investissement supplémentaire de 11 millions d'euros sur l'assainissement pour le transfert et le traitement des eaux usées de Pornichet.

Alors seulement les élus du Conseil Communautaire et les conseils municipaux des communes de la Carène pourront se prononcer en connaissance de cause

Il conviendra aussi que MM Métaireau et Belliot informent leurs administrés que l'arrivée de Pornichet dans CAP Atlantique rendra cette communauté d'agglomération contributrice au fonds national de péréquation FPIC, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. »

Auteur : Rédaction | 20/12/2013 | 3 commentaires
Article précédent : « Pornichet Conseil Municipal : le budget est contesté par l’opposition »
Article suivant : « Conseil Municipal : Robert Belliot donne sa version dans le dossier Cap Atlantique- CARENE »

Vos commentaires

#1 - Le 21 décembre 2013 à 14h43 par geo, Pornichet
Lorsque je lis les différents propos émis par les différents protagonistes au sujet du retour de Pornichet à Cap Atlantique, je me dis que lorsque cette consultation a eu lieu , le Maire de Pornichet a sollicité les électeurs pour connaître leur désir de quitter la carène. Le Maire , en fin démagogue a fait campagne pour un retour à Cap sans en donner les tenants et les aboutissants surtout au niveau pécuniaire. Les électeurs, du moins les 25 % qui se sont déplacés ,pour ceux qui ont dit oui ,ont voté sur le principe sans sourciller et surtout sans penser comment va se passer cette migration vers Cap. Il est vrai que la station des Ecossières a été dimensionnée en prenant en compte les eaux usées de Pornichet, donc en cas de départ de la carène , il est normal que Pornichet et sa nouvelle communauté de communes rembourse cet investissement qui ne devient plus nécessaire. Il en est certainement de même pour les personnels recrutés à la carène pour le réseau eaux usées et service des eaux du territoire de Pornichet(en effet, en ces périodes de disette , les frais de personnel sont déjà assez lourds lorsqu'ils sont nécessaires alors dans ce cas...). Cette consultation ne devait se faire qu'avec tous ses éléments formalisés et dimensionnés car les habitants de Pornichet sont ils prêts à obérer les années à venir pour cette raison qui semble juste être faite pour faire rayonner une seule personne ?
#2 - Le 22 décembre 2013 à 12h19 par romain2
Pour les Ecossiernes, Cap pourront très bien payer l'usage de la station à la Carene. Jusqu'à sa mise en service c'était l'inverse : la Carene payait pour Pornichet à Cap pour les eaux envoyées à Livery. Rien d'original donc! D'autant plus que les Ecossiernes ne fonctionnenet pas à 100% pour Pornichet, loin loin de là.
Quant aux frais de personnel, l'inflation de fonctionnaires est un trait caractéristique de l'économie administrée des collectivités territoriales de gauche. Je ne suis pas étonné que la Carene découvre soudainementde nouveaux fonctionnaires surnuméraires et parfaitement superfétatoires en ouvrant deux ou trois placards. C'est un procédé assez lamentable.
#3 - Le 22 décembre 2013 à 20h16 par Noel
A Blachet

Parce que vous croyez que 10000 habitants en plus a CAP, ne modifieront en rien le nombre de territoriaux sur CAP?

Ben bonjours le service public auquel nous aurions droit, au moins á la Carene y avons nous droit.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter