Pornichet Infos

La Sailtica c’est fini

La course croisière Sailtica n’aura pas lieu la saison prochaine. Le président l’association Alain Berteloot a démissionné.
Sailtica le dernier départ
Sailtica le dernier départ

Il y a eu des mots pendant la campagne électorale, le candidat Pelleteur laissant entendre que, s’il était élu, il voudrait regarder de plus près les comptes de cette opération. Une fois élu sans avoir un seul instant songé à remettre en cause cette course, le Maire de Pornichet demanda à voir les comptes de l’association. Cette dernière a fourni des comptes  très généraux à la Mairie. La municipalité qui finance l’opération a souhaité avoir le détail des comptes, ce qu’elle n’a jamais pu obtenir. Entre-temps le président de la Sailtica a démissionné.
Le conseil d’administration de l’association s’est réuni. Trois membres sur six voulaient poursuivre l’aventure. Mais Alain Berteloot est propriétaire de la marque Sailtica et n’envisage pas qu’une autre épreuve puisse partir de Pornichet.
Pour un des membres du conseil d’administration (CA) c’est d’abord un problème d’ego. Alain Berteloot n’a pas voulu que les membres du CA qui souhaitaient poursuivre l’aventure puissent le faire. Un des membres va essayer de maintenir la Sailtica fishing.
De son côté, la Municipalité - mise devant le fait accompli - cherche une solution pour remplacer cette manifestation. Elle réfléchit à faire venir à Pornichet une étape du Tour de France à la voile. Le budget n’est pas tout à fait le même mais les retombées médiatiques et économiques énormes par rapport à une Sailtica qui bénéficiait de très peu d’impact médiatique et encore moins de spectateurs sur le port.

 

Auteur : JBR | 09/10/2014 | 14 commentaires
Article précédent : « Le Tour de France à la voile fera sa révolution aussi à Pornichet »
Article suivant : « IVe BATICUP Atlantique »

Vos commentaires

#1 - Le 10 octobre 2014 à 15h31 par romain2
C'est intéressant cet article dans lequel vous fournissez une info qui n'est reprise nulle part : le fait que les comptes de la sailtica ne sont pas fournis sincèrement par l'association à la mairie. Vos sources sont-elles officielles ou s'agit-il d'un "on-dit" invérifiable ?

Le tour de france à la voile est devenu, lui aussi, un non événement dont plus aucun média d'importance ne parle. Le budget pour la ville d'accueil comme les contraintes sont totalement hors de proportion avec ce que les organisateurs en laissent miroiter.

Ce n'est pas facile de faire naître puis vivre un événement nautique. Il faut parfois laisser grandir le bébé. Cela n'a pas été le choix de cette municipalité pour la Sailtica et des questions de personnes sont venues s'y greffer. Pourtant la Saitica avait aussi pour objectif de développer un jumelage et d'en créer un autre avec une ville de l'arc celte.
C'est dommage, encore un loupé pour le long terme.
***
Nous sommes certains de nos sources et de ce que nous avons écrit.
La Rédac
#2 - Le 12 octobre 2014 à 10h03 par Enfin
Tant que toute manifestation se fera a partir du port en eaux profondes, et que ce dernier restera trop independant de la ville, cela ne marchera pas. Les experiences passées le prouvent.

Et pouquoi vouloir á tout prix viser l'international ou même le national? Pourquoi ne pas créer quelque chose qui resterait d'ordre régional ?
La pour une fois, soyons Bretons!
Il doit bien exister un type de course qui permettrait de faire du Pornichet/Belle-Île, ou quelque chose comme cela. Et la avoir le soutient des deux regions, des deux départements, etc...

Quand on voit á Vannes les super catamarans á quai, on se dit que c'est dommage qu'il ne sortent pas plus souvent.

Mais avant tout désenclavons notre port.
#3 - Le 13 octobre 2014 à 10h44 par lucas
Je pense que vous ne faite pas correctement votre travail journalistique...
La mairie a eu les comptes détaillés qui lui ont été présentés le vendredi 4 juillet. Je le sais puisque j'y étais. Il y avait 7 personnes autour de la table dont 3 pers représentants la mairie de Pornichet. Cette rencontre a d'ailleurs été très cordiale et nous a permis d'avancer pour 2015.... n'en déplaise à certains..... Depuis, une autre rencontre à eu lieu avec les élus de la mairie. Parfois il vaut mieux ne rien dire que d'écrire n'importe quoi!!!!!. Dans tous les cas, il me parait important de donner les bonnes informations.
La SAILTICA Fishing sera bien organisée en 2015.... avec encore plus de participants et d'animations....

****************
Nos sources sont un élu et un membre du CA de la Sailtica maintenant s'il y a flottement dans la communication interne mairie ce n est pas notre fait.

Vous avez raison de corriger, mais pas de nous insulter.
Là encore transmettez-nous vos comptes et nous les publierons avec plaisir.
La transparence est le seul moyen d'éviter ce type cafouillage entre vous. Et non, nous n'écrivons pas "n'importe quoi", avant de dire que nous n'avons pas "fait correctement notre travail journalistique", posez plutôt vous la question : qui dit n'importe quoi dans cette histoire ?
Vous avez bien sûr un droit de réponse, pas dans les commentaires mais en article si vous le souhaitez, en montrant que vous avez bien fourni les comptes détaillés, il doit bien exister un PV de cette réunion, si vous "faites bien votre travail", les uns et les autres.

La Rédac
#4 - Le 13 octobre 2014 à 13h22 par potins
Plutôt que de balancer des on-dits d'un élu et d'un membre de la Sailtica sans réel contrôle et sans signer votre article, pouvez-vous nous parler de l'augmentation des bases de la CFE par la Carène qui a été votée par nos élus qui clament être de sensibilité de droite ?
Cette augmentation va avoir des conséquences économiques pas forcément négligeables pour notre tissu de TPE employeurs locaux d'un à trois salariés.

****
Merci pour l'oubli à la mise en ligne, l'article est signé.
Concernant la CFE l'article est en ligne depuis le lendemain du conseil communautaire.

Voir http://www.saintnazaire-infos.fr/la-carene-le-president-denonce-un-expose-nazero-nazerien-23-48-2897.html

Et au passage, comme tout le monde nous apprécions d'être traités correctement.

La Redac
#5 - Le 13 octobre 2014 à 22h35 par Lambda, Pornichet
Faut-il voir un rapprochement entre l’histoire de M.Labarrière et celle qui motive la décision de M.Berteloot? La mairie, en ne répondant plus aux sollicitations de ces "organisateurs" les prive de leur jouet.
Il faut être un peu gonflé, voire fumiste, pour vendre de tels projets. Mais ceci dit, si l’on trouve un complaisant pour les acheter ! Alors, pour le seul plaisir de quelques uns le nombre doit-il payer? Ça c’était la démocratie selon M.Belliot.

Au temps des rois une poignée de nantis obtenait jouissance d’un privilège pendant que le petit peuple trimait et, parfois…, le contraignait-on pour saluer et applaudir les grandiloquences de ces folâtreries. Les bouffons en usaient en gagne-pain.

Cette décision municipale renvoie à la raison, le bon sens veut, de nos jours, que les loisirs soit aussi partager, surtout et qui plus est, en ces temps difficiles. C’est une toute autre façon de considérer l’emploi de l’argent public.
Toute association est soumise au même régime pour l’attribution de subvention, rendre compte.
Les divertissements ne se font pas au détriment d'autres, mais le plaisir débute là où l’on suscite celui des autres.
Par cet acte, Jean-Claude Pelleteur signe une priorité d’ordre moral. Maintenant pour ce qui est de l’amertume et des insatisfactions de ces "G O" non bénévoles, à juste raison la fête est finie. Adieu Sailtica et autres conférences, revenez, sous une autre mouture, en d’autres formes, sportives ou culturelles, celles-ci plus altruistes et populaires.
Ces histoires engagent à retardement la responsabilité et l'inconsciente irréalité de la gouvernance navrante d’avant.
Combien de choses à découvrir encore ? Combien de temps à supporter ses séquelles ?
Par ces couacs c’est ce qu’i faut entendre. L’ont-ils seulement compris ?
Dans Les Pensées, Pierre Dac disait : « Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n’arriver à rien dans l’existence n’a de merci à dire à personne.» Ni à recevoir, aurait-il pu ajouter.
#6 - Le 14 octobre 2014 à 09h09 par Amadeus, Pornichet
La salitica fishing pourquoi pas mais la sailtica croisière aucune justification. Pas de public, pas de retombées médiatiques, pas de retombées économiques, pour un coût de 90 000 euros il y a mieux à faire.
#7 - Le 16 octobre 2014 à 19h30 par observateur, Pornichet
Peut etre avec A S O pour 2015.
#8 - Le 23 octobre 2014 à 18h47 par Murielle Le Roy, Paris
La Sailtica quitte la ville de Pornichet comme la Barquera quelques années avant.
Nous n avions pas l impression de voler l argent public en participant à ces regates fort reconnues dans le monde de la voile.
c etait pour nous l occasion de nous affronter à des concurrents de très bon niveau et le tout dans un esprit convivial.
Cette course fait partie des parcours de qualification pour de plus grandes aventures comme la transquadra.
Pour que la regate hauturière et côtière existe il faut le soutient des ports et des villes.
Pornichet a voulu faire parti de ces villes dont on parle dans voile et voiliers dans nautisme magazine, c etait le cas avec ces courses.
je comprend que les difficultés budgétaires de laville la pousse à arrêter de soutenir les regates hauturieres, mais je le regrette.
Il y a encore la Trinité et st Nazaire pour nous accueillir dans le coin :-)
#9 - Le 24 octobre 2014 à 18h44 par ratounet
@Murielle le roy
Relisez l'article madame, ce n'est pas la ville qui abandonne la sailtica mais un conflit d'ordre juridique entre un ex-président et le conseil d'administration de l'association. Ex-président qui aurait déposé le nom SAILTICA en son nom propre au lieu de le faire au nom de l'association. Ex-président qui refuse que ce nom soit utilisé par les membres restant de l'association pour organiser une nouvelle édition. Lucas le dit dans les commentaires précédents des réunions de travail ont eût lieu entre l'asso et la ville, c'est donc bien la preuve que la municipalité souhaitait ouvrir le dialogue et trouver des solutions
#10 - Le 30 octobre 2014 à 19h37 par Réber, Pornichet
Je l 'ai un peu en travers cette Saïltica, étant compositeur de cette musique " La Saïltica " qui a été interprété par l 'Orchestre qui animait la soirée, repris en Chœurs par les Invités de cette Association.
Non seulement je n 'ai pas été invité, mais cette Association n 'a pas déclarée ma musique à la Sacem.Vous comprendrez que je suis vraiment déçu, et cela ne m 'encourage pas à en produire d 'autres. Il m 'a été refusé d 'assister à cette fête, même en participant à notre repas. Quelle honte ! et je signe Michel Réber . Cette vidéo se trouve sur Youtube " " La Saïltica interprété par un groupe de Chanteurs de Pornichet
#11 - Le 06 novembre 2014 à 11h23 par kerdavid matthieu, Quimper
Pour ma part, j'ai participé à la Sailtica Fishing cru 2014, j'ai beaucoup apprécié l'ambiance, l'organisation.
Bravo messieurs, à refaire ;)
#12 - Le 01 décembre 2014 à 14h55 par harinkouck sebastien
oui la barquera la sailtica. J en ai fait une vingtaine!!. C est une course payante.
Les organisateurs on defiles. Les directeurs de course aussi. La ville de pornichet a ete un grand supporteur de cette course. Les trois dernieres edition ont ete magnifique de plaisir et de rencontre tellement enrichissante
Dommage de voir la politique. S en meleret faire disparaitre cet evenement.
Heureusement toutes les bonnes volontees restes et nous les concurents nous retrouveront avec autant de plaisir et de joie autour d autres courses . De directeur de courses et de villes qui aiment vivre au son des chant de marin des drisses qui battent et des visages heureux les yeux plein de souvenirs
C est drole l armen race compte plus de 250bateaux. Le tour de belle ile plus de 500.
Pensez vous que l accueil puisse etre l origine de cette popularite?
Pensez vous que cela apporte a la ville organisatrice?
Voila. Bravo la politique.
Ne vous inqietez pas pour nous. On ira ou le vent nous portera.
Et merci pour toutes les belles annees ou vous nous avez acceuillis
#13 - Le 02 décembre 2014 à 17h30 par The voice
A Réber

En matière d'art en général, et musique en particulier, les critiques doivent être émises avec sincérité, je vous fais donc part de la mienne

A l'écoute en aveugle, comme dans The voice, "je ne me retourne pas".

Jury dans Graine de stars, "je vous conseille d'arrêter tout de suite d'écrire des chansons, de grâce pour nos oreilles.
Franchement quel dommage qu'autour de vous, on ne fasse pas preuve de plus de
franchise pour vous dire de retourner au jardinage".

Mais peut-être devriez-vous changer de parolier.

il n'en reste pas moins, que vous devriez toucher des droits de la SACEM, même si on peut regretter que TOUS les auteurs, bons et mauvais, puissent s'y inscrire.
#14 - Le 24 janvier 2015 à 16h08 par BéaBa
Soulignons une fois de plus le bon travail de cette rédaction et regrettons que les « titres » plus institutionnels refusent encore et toujours de faire leur travail de peur de vexer les édiles locaux. Rappelons aussi que nous devons tout ce gâchis à la municipalité précédente (je ne prends pas parti pour l’actuelle pour autant). L’ancien maire, connu pour son sens de la logique et de la diplomatie, à « viré » la Barquera qui fête cette année ces 25 ans dans un autre port breton : http://www.labarquera.org/ Et pourtant la manifestation ne coûtait pas plus de 20000 euros à la municipalité.
La manœuvre de Monsieur Berthelot et de Bernard Duval aura fait « pchit » au bout de 3 ans mais aura coûté plus de 60 000 euros par an tout compris (dans ce type de budget il faut également compter les apports techniques de la ville et le personnel municipal). Au final, un échec et beaucoup d’amertume chez les plaisanciers et une communication proche du zéro. Heureusement le Tour de France à la Voile en plein renouveau et désormais très dynamique offrira une très belle visibilité à notre commune : http://www.tourvoile.fr/?q=fr/ville/pornichet
Un dossier gérer par des professionnels (enfin) avec des partenaires privés et une

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter