Pornichet Infos

La XIIIe Select 6,5 est partie

Le départ de la XIIIe édition de la Pornichet Select 6.50 s’est déroulé sous le soleil pour les 65 engagés.

Un départ sans encombre indique le CNBPP sauf un léger incident qui serait dû  au refus de priorité de l’Allemand Franck ECKARDT (n°772) sur Elise BAKHOUM (n°548). Les deux skippers restent en course, il n'y a pas de blessé. Elise BAKHOUM déplore un choc sur une cloison avant sans gravité́.
A la première actualisation de la cartographie à 16 h 00, Gwénolé GAHINET / Watever Nautipark (n°800) menait la flotte des protos suivit par Benoît MARIE / www.benoitmarie.com (n°667) et Giancarlo PEDOTE / Prysmian (n°747). Dans la course Série, Ian LIPINSKI / Pas de futur sans numérique (n°539) est en tête devant Aymeric BELLOIR / Tout le Monde Chante Contre le Cancer (n°810) et Renaud MARY / www.runo.fr (n°535).

Point météo

Ce matin – 9 h 00 - Matthias LALLEMAND (directeur de course) donnait le dernier point météo aux 65 skippers engagés : Des vents de secteur NNE de 5 à 10 nœuds s’orientant NNO en sortie de baie pour le départ. Pour la remontée vers les Birvideaux des vents maxi de 15 nœuds sont annoncés. En début de soirée, vents N à NNE. Pour dimanche : NNE de 5 à 10 nœuds virant Ouest en milieu de journée. Ensuite N à NO pour la journée du 22. Dominante Ouest le mardi 23.

Première nuit pour les 65 engagés

Comment les coureurs gèrent-ils leur sommeil lorsque la course dure deux à trois jours avec un parcours principalement côtier ?
- Sylvain PONTU : « On sera tout le temps réveillé. On sera épuisé, c’est sûr. Le sommeil il faut le mettre de côté. Le repos ? Ca sera pour après ! » - Emeric DE VIGNAN : « Je fais du bateau en solitaire depuis une dizaine d’année, je sais à quoi m’attendre même si il n’y a jamais deux navigations identiques. »
- Louis SEGRE : « C’est une course rapide ; 2/3 jours. Sur 2 jours, tu peux presque ne pas dormir. Sur 3 jours, on est obligé́ de se reposer un minimum. On dort par tranche de 20 minutes ce qui permet uniquement de récupérer physiquement. Le challenge, c’est de dormir aux bons moments »


Source cnbpp

20/04/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « La Select 6,5 après 24 heures de course »
Article suivant : « Voile Sélect 6,50, XIIIe édition à Pornichet »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter