Pornichet Infos

Le maire de Pornichet : « Jamais, dans ma vie, je n’ai méprisé quelqu’un. »

Lors des questions diverses au Conseil municipal, Josiane Robert a interpellé la majorité sur la situation du SDF.

Josiane Robert : « Au-delà de toute polémique facile, pourriez-vous nous dire qu’elle est la situation de cette personne aujourd’hui ? Vous avez annoncé dans la presse qu’il n’y avait plus de place à Pornichet en logement d’urgence, que la situation de cette personne était compliquée et que vous ne pouviez pas la gérer.

La crise sanitaire et économique actuelle amplifie encore une crise sociale, des situations identiques se reproduiront et notre ville devra y faire face au travers du CCAS. La complexité de certaines situations ne peut trouver une solution que par les seules associations caritatives aussi dévouées soient elles. Si vous jugez les logements d’urgence mal adaptés, il est du devoir de la ville d’en prévoir d’autres. Quelles solutions et quelles nouvelles actions concrètes comptez-vous mettre en place pour répondre à ces situations indignes et dangereuses ? »

 

Nicole Dessauvage, adjointe aux affaires sociales, n’a pas répondu aux vraies questions.

« Au-delà de toute polémique facile dites vous ? Il faut pourtant que le sujet le devienne pour que vous vous y intéressiez. Les éléments relatifs à la situation personnelle de ce monsieur n’ont pas lieu d’être divulguées, puisque relevant du secret professionnel. Vous êtes attachée à la dignité ? Sachez que la confidentialité préserve aussi cette dignité.

Cependant, Madame Robert vous êtes membre du Conseil d’Administration du CCAS et à ce titre, vous pouvez me questionner sur l’évolution de cette situation que nous avons évoquée ensembles lors du CA du 26 janvier et mardi dernier.

Sur la question de l’hébergement d’urgence et des logements temporaires du CCAS, ils sont tout à fait adaptés au public pour les quels ils sont destinés, à savoir des personnes capables d’être à minima autonomes au sein du logement et en mesure de se saisir d’un accompagnement social. En aucun cas, ces logements ne peuvent convenir à un public relevant du champ médico-social, ou sanitaire qui nécessite un accompagnement spécifique et renforcé dans une structure type CHRS, maison relai ou appartement thérapeutique. Ces établissements sont sous la tutelle du département ou de l’ARS.»

Josiane Robert : « On pose la question pour que les Pornichétines et Pornichétins soient informés. »

Le maire reprend la parole sur le sujet et dérape :

« Il y a 2 personnes très connues à Pornichet spécialistes de la médiatisation sur ce genre de problème. Quand il y a médiatisation de ce genre de problème, ça se traduit au détriment de la personne que l’on essaye d’aider. C’est la première chose. Vous demandez d’en parler, c’est méconnaître le travail essentiel qui est fait par le CCAS.

Je vais vous donner un exemple médiatisé au possible d’une personne vivant dans une caravane, c’était un scandale, ce monsieur, on le connaissait bien, les services sociaux aussi, les assistantes sociales, il refusait d’être dans un appartement. Il a obtenu un appartement, résultat toute sa cage d’escalier demande à déménager.

On voit ça dans une certaine presse et ça fait des commentaires. On amène ça au Conseil municipal, NON restons discrets.

Josiane Robert : « Il est temps de repenser quelque chose. On ne peut pas laisser les gens crever au bord de la route. »

Le maire : « Ça ne peut pas se traiter à l’échelle municipale, il y a des instances départementales ou nationales pour régler ce genre de problème. »

Le SDF, grâce à l’intervention de la députée a trouvé un hébergement chez Emmaüs, et même un petit travail. Ça aurait écorché la majorité d’en informer les Pornichétins ?

Heureusement qu’il y a une « certaine presse » pour alerter des dérives, on ne demande pas à la police municipale de faire déplacer un SDF de la place du 8 mai vers une zone marécageuse de l’hippodrome. Et si ce n’est pas du mépris qu’est ce que c’est ?

Le maire de Pornichet piqué au vif par l’article de Ouest France « La réaction du maire, c’est carrément du mépris » où « Une autre voie pour Pornichet » dénonçait le manque d’écoute et de démocratie.

Le maire  a profité du conseil pour leur répondre. « Jamais, dans ma vie, je n’ai méprisé quelqu’un. Toutes les minorités en France ont le même sentiment que vous.»

Nous rappellerons au maire de Pornichet qu’après son élection de 2014, il a traité pornichet-infos par un profond mépris. Le manque de culture politique, les égos de nombreux élus favorisent les  polémiques inutiles, à Pornichet comme ailleurs.

Auteur : MJ | 13/03/2021 | 51 commentaires
Article précédent : « «Pornichet c’est Vous» évoque le dernier conseil municipal »
Article suivant : « Pornichet Conseil municipal : le maire veut accélérer le projet de port »

Vos commentaires

#1 - Le 13 mars 2021 à 17h49 par Candidat
Parce que toutes les minorités en France auraient le même sentiment, ce ne serait donc pas du mépris ? Étrange raisonnement.

Depuis plus de 6 ans maintenant, des questions aussi simples que : quelle est la situation du SDF de l'hippodrome, n'obtiennent au mieux aucune réponse et au pire un a priori de soupçons de volonté polémiste.

Pourtant deque ce monsieur ait trouvé un logement et un emploi auprès d 'Emmaüs n'est pas si difficile à dire et répondait simplement à la question. Pourquoi ce soupçon de polémiques?

Quant à l'histoire de la personne vivant en caravane, n'est elle pas venue sur la place publique parce que justement elle fût virée de cette caravane?
Et mettre dans le domaine public au sein du conseil municipal même et par la voix du premier édile que cela se passerait mal dans son nouveau logement , n'est ce pas là un manque total de discrétion ?

Le fait est que Pornichet subventionne un CCAS, qu'il est donc naturel tout en préservant l'identité des personnes, que les Pornichétins sachent comment fonctionne ou disfonctionne ce service.

Pourquoi est-il si difficile de prendre en charge socialement une ou deux personnes qui comme M. Jean-pierre ont eu un accident de vie?

Pourquoi faut-il attendre que des associations ou des particuliers refusent de telles situations et alertent la presse qui ne fait que son travail , pour qu'enfin les lignes bougent?

Enfin la police municipale a-t-elle réellement fait déplacer la toile de tente et si oui sur quel ordre politique ?

Car si " ces cas" comme le dit.M. Pelleteur relèvent du Dpt ou de la nation, l'ordre ne peut être venu du politique local , non ?


Et à ceux qui n'auraient comme réponse que "..prenez le chez vous.." je réponds que je ne fais que défendre l'usage de impôts que je paye , et qu'ils payent. Et que cet usage nous rendrait plus fiers et sereins s'il était efficace.
#2 - Le 14 mars 2021 à 13h41 par C’est qui , Pornichet
Du mépris M le maire mais vous en êtes plein
Mépris des journalistes qui font leur travail
Mépris du journal Ouest France qui publie
Ces informations
Mépris de l’opposition qui ose poser des questions qui dérange
Mépris de la démocratie quand vous jugez ce qui doit ou pas être débattu
Mépris des personnes dessociabilisees
Qui peuvent mourrir de froid
Crever comme dit m Robert
#3 - Le 14 mars 2021 à 19h57 par Made, Pornichet
On voit facilement de quel côté ça vient. Quelle fâcheuse tendance à penser que le volet social est l’apanage des socialistes, de même qu’en ces temps l’écologie serait affaire exclusive des écologistes. Si l’on a que ça comme arguments à faire valoir ? Pas de quoi faire débats à la hauteur. Stupide erreur que de focaliser sur le cas. Dès qu’ils prennent un sujet en grippe tout se complique.
Voila bien l’exemple type de ceux que l’on qualifie désormais de "woke" (personnes d’autres visions, éveillées, mobilisées) donnant dans la controverse qui n’apporte rien de plus que du chahut. Franchement ça n’a aucun sens cette bulle de l’entre-soi. à en croire la blogosphère qu'on tente d'agiter, la sortie de Covid va être très triste avec ces mentalités. Servir le public avec justesse est devoir du métier, l’assise de la crédibilité.
#4 - Le 15 mars 2021 à 08h54 par Petit, Pornichet
Alors MDR

Pas méprisant Mr le maire ? Vous oubliez votre comportement avec certains de vos colistiers lors de la campagne 2014 concernant les autres listes avec un bouquet final : Le mensonge !!!!!!
#5 - Le 15 mars 2021 à 12h51 par Gibaud Annick, Pornichet
#1#2
Entièrement d'accord avec vous, malheureusement !
Je ne suis pas pour taper sur les personnes qui ont des fonctions politiques, leur rôle est souvent ingrat, et je leur suis même reconnaissante de leur dévouement. Cependant il faut bien constater qu'à Pornichet, il est parfois difficile de se faire entendre. Comme si, en coupant le doigt qui montre le problème, celui-ci allait disparaître!
Pour info :
1/C'est bien la police municipale qui a fait déplacer Jean-Pierre vers l'hippodrome puisqu'elle l'a dit à une riveraine qui s'inquiétait pour lui.
2/Ne pas répondre, réellement, s'entend, aux demandes concernant qui plus est une personne particulièrement fragile, c'est " ne pas les juger dignes d'attention ou d'intérêt" .... ...... la définition de mépriser !
#6 - Le 15 mars 2021 à 19h57 par Emma le retour
Confidentialité et dignité, dans la bouche du premier magistrat de la ville c'est l'hôpital qui se fout de la charité! en effet lorsque, concernant la consommation de tabac sur la plage , le Maire a passé la parole à son adjointe, ila commenté en ces termes " et c'est une fumeuse qui vous parle"???encore heureux que le sujet n'était pas la consommation d'alcool sur la voie publique! il aurait sans doute désigné un(e) autre adjoint(e) en disant " et c'est un buveur qui vous parle. Quelle confidentialité sur les habitudes intimes de la personne! quel respect à sa dignité! quelle réserve de la part de l'exécutif! d'autant plus qu'avec les enregistrements vidéos les conseils municipaux ont une diffusion sans limite .Personne n'a a connaitre des habitudes, surtout addictives, des membres du Conseil Municipal qui ont le droit au respect de leur vie privée.

Enfin pour répondre à Candidat je confirme les propos de Madame Gibaud: oui c'est bien la police Municipale qui a déplacé Monsieur Jean-Pierre selon le propos que j'ai entendu de ce dernier et d'un témoin.
#7 - Le 15 mars 2021 à 21h28 par objectif, Pornichet
Mais il est possible que le Maire ne se rende pas compte qu'il méprise les gens. Il n'est pas méprisant par intention, mais il l'est par nature.
Je me souviens du 1er Conseil Municipal en 2014 du malaise que j'ai ressenti lorsqu'il a humilié Robert Belliot faisant rire son équipe et ses sympathisants. Nous n'étions pas dans du mépris mais dans de la maltraitance. Par la suite idem avec Monsieur Cornéti.
#8 - Le 16 mars 2021 à 07h29 par Choupie, Pornichet
L’opposition était au bord du gouffre, elle vient de faire un grand pas en avant avec le renfort de canards ravis de barboter ou, ce qu’ils savent faire de mieux, brasser la vase.
Les minorités veulent le pouvoir. C’est la maladie d’un monde dont les êtres humains sont dominés par leurs émotions, leurs pulsions, leurs appétits, leurs peurs, leurs fantasmes, dans leur plus grande immédiateté. Des êtres humains de moins en moins capables d’aller au-delà d’eux-mêmes pour accéder à la profondeur de leur dignité. Ce n’est pas simplement qu’ils ne reconnaissent pas à l’autre sa dignité, mais qu’ils ne connaissent pas la leur.
Lamentable de s'en prendre à la personnalité pour traiter d'un sujet.
#9 - Le 16 mars 2021 à 08h47 par observateur pornichétin
« Jamais, dans ma vie, je n’ai méprisé quelqu’un » mensonge !!
De deux choses l’une, ou il ne connaît pas le sens des mots ou il est dans le déni permanent. J’opterais pour les deux.
Pour s’en convaincre, il suffit de lire les verbatims de tous les conseils municipaux depuis qu’il est aux commandes de la municipalité de Pornichet.
Lorsqu’on a comme seules réponses l’invective, le mépris et l’agressivité cela dénote une certaine étroitesse d’esprit et l’incapacité à installer un débat contradictoire, argument contre argument.
Il est vrai que cet exercice n’est pas à la portée de tous, la preuve !
#10 - Le 16 mars 2021 à 15h06 par Candidat
@Choupie
Il est vrai qu'en terme de mépris vous vous y connaissez.

@ Made

Amusant votre commentaire, vous seriez de ceux qui considèrent tout comme un cas particulier, qui ne serait donc pas selon vous à prendre en compte.
En bref ces cas particuliers ne seraient pas la règle, mais la règle en matière d'accueil et de prise en charge des plus faibles ( SDF et migrants) ce serait quoi selon vous? A part ne pas en parler, bien sûr, vieille technique judeo-chretienne. On voit où cela finit par nous emmener ! Sans vous pas de mouvement #meetoo ou de dénonciation des crimes pédophiles de l' église.
Bref un entre-soi qui bien sûr ne méprise personne.
Mais vous allez devoir vous y faire, on vit une autre époque, c'est à vous de vous réveiller, wake up ! My dear.
#11 - Le 16 mars 2021 à 18h50 par Emma le retour
Made: Je ne vois pas ce que " les socialistes "ont à voir là-dedans. Madame Robert ne s'est pas exprimée au nom d'un parti mais au nom des pornichétines et Pornichétins qui attendent une réponse sur ce sujet. Ce qui me semble tout à fait loyal. Je ne suis pas socialiste mais je partage ( ainsi surement que la majorité des habitants) les propos tenus et chaque mot employé. Un homme qui dort dehors en plein hiver: cela me concerne et cela concerne l'HONNEUR de notre communauté Pornichétine. Plus je prends de la distance sur cet évènement plus je trouve aberrant que le fait d'héberger 1 seul homme sur notre ville soit un problème. Problème que la Municipalité fuit encore en disant que cela n'a pas à être abordé en Conseil Municipal. Plus stupéfiant encore c'est le Maire qui s'érige en victime du mauvais jugement de sa communauté. C'est quand même fou.
#12 - Le 16 mars 2021 à 19h17 par Emma le retour
Made: Je complete et je termine: le Maire est au service de tous. L'opposition aussi, et en ce sens cette dernière a fait le job. Merci.
#13 - Le 16 mars 2021 à 20h56 par Monsieur Hulot à Pornichet, Paris
j’apprécie l’intervention du groupe une autre voie pour Pornichet ;Mais je m’étonne que Monsieur Belliot et Madame Fraux ne soient pas venu en soutien de Madame Robert. Sont-ils indifférents au fait que quelqu’un puisse mourir de froid à Pornichet. Qu’ils s’exprimer ,merde, ils sont élus pour ça.
#14 - Le 16 mars 2021 à 20h57 par nouvel arrivant, Pornichet
Ce sujet aurait du être défendu par l’ensemble de l’opposition. Arrive-t-il de temps en temps que Robert Belliot, Valérie Fraux et l’équipe de Joubert se parlent ? On a l’impression que c’est chacun pour sa chapelle, plus vulgairement chacun pour sa gueule. Avec ça la majorité s’impose sans obstacle. Copie à revoir. On a besoin d’une opposition constructive et non d’un usage occasionnel de strapontin histoire de se donner l’illusion qu’on est encore utile. Du nerf ! de la cohésion ! de l’équipe au nom de la Liberté, Egalité Fraternité
#15 - Le 16 mars 2021 à 20h58 par Louise
C'est bien connu : la misère ça fait sale et on fait tout pour la cacher dans des villes comme les nôtres qui se veulent bien proprettes, bien aseptisées. On préfère voir pousser des affreux immeubles bien serrés les uns contre les autres qui eux enlaidissent la ville. Ville devenue bien bourgeoise où nos jeunes ne peuvent pas se loger et où on n'est même pas capable de loger un sdf. Pitoyable
#16 - Le 17 mars 2021 à 14h12 par Choupie, Pornichet
Si Mme Robert pensait trouver une caisse de résonnance de tel article, c’est une stupide erreur stratégique. Pourquoi occulte-t-on de volonté farouche les exigences et les propos désobligeants tenus envers les personnels services Mairie – CCAS ou d’autres bénévoles d’associations caritatives ou religieuses de St Nazaire à Pornichet. C’est se voiler la face de ne pas dire que ces aventurières, Annick, Marie-Christine, ont déclenché, d’une très grande maladresse, un tohu-bohu virulent qui n’abouti de solution que dans la compétence des personnels tourmentés et des élus en charge de ces responsabilités. Qu’aurait fait de mieux dans ce cas l’équipe de Mme Robert ?
Quand on est aux commandes c’est un peu plus compliqué qu’adopter une posture militantiste. C’est forcément grave de répercussions qui ne se gêne d’alimenter la polémique. Ceci aurait évité la harangue inutile de la meute cyber-cynophile lancée aux trousses de l’édile, cette fois.
D’une vulgarité rare dans la bouche d’élue "Les laisser crever au bord de la route" (sic) est le parfait reflet des termes aventureux menant "l’action".
Débattre par la médisance contre un soi-disant mépris, j’en laisse l’idée à l'auteur et n’y vois ni distinguo ni intérêt pour la politique locale, par ailleurs prospère. Et c’est tant mieux. Pas joli-joli tout ça ! La crédibilité y gagnerait, piège Internet où l’antidote est pire que le mal lui-même.
#17 - Le 17 mars 2021 à 15h13 par léon, Pornichet
Bonjour,
Il est clair que les opposants actuels ont bien du mal à exister sur le fond.
Il ne leur reste plus qu'à critiquer méchamment la forme. Comme M. PELLETEUR a du caractère et de la tenacité, il heurte de plein fouet la recherche du consensus mou de son opposition (je mets à part M. BELLIOT qui n'existe que dans la confrontation, quitte à être ridicule)

Quand je considère que L'équipe en place a clairement fait le job :
- elle une démarche écologique sans être aussi intégriste que celle souhaitée par l'équipe de M. JOUBERT.
- Les aménagements annoncés correspondent clairement aux attentes :
embellissement, modernisation du centre ville et du front de mer, sécurisation pour les piéton et les vélos, offre culturelle élargie (cinéma, médiathèque, salle d'exposition, une nouvelle salle de sport, les terrains de tennis,
- l'animation de la ville est permanente : soutien aux associations culturelles, sportives, loisir, commerces.. un programme d'animationx large, des espaces d'agrément embellis, une plage labellisée, un marché animé, des entreprises qui s'installent
- le projet s'inscrit dans le temps et dont les éléments s'emboitent les uns avec les autres : de la zone PAPA à l'entrée de ville, puis vers le port de plaisance, le lien entre le centre ville et le front de mer, lien entre la gare et la place du Dauphin
- on trouve des commerces variés répondant à toutes les attentes, l'année covid nous l'a démontré.

Il suffit d'entendre les commentaires des villes voisines..... pour être convaincus,

Vivement la suite
#18 - Le 17 mars 2021 à 18h44 par observateur pornichétin
# nouvel arrivant
Vous écrivez « avec ça la majorité s’impose sans obstacle »
Si vous êtes effectivement un nouvel arrivant vous devez savoir que le maire décide et agit SEUL en autocrate. Les réunions de l’équipe majoritaire sont organisées pour écouter le guide suprême et le premier qui ose « l’ouvrir » se fait tancer et déclenche une grosse colère de la part du maître de cérémonie. Bon nombre des membres de son ancienne équipe en ont fait les frais avec, à la clé, des réflexions méprisantes et blessantes dont il a le secret.
Il ne faut pas critiquer les oppositions mais il faut les aider par le biais de commentaires sur PI ou au travers d’échanges avec la population
#19 - Le 17 mars 2021 à 21h52 par nouvel arrivant, Pornichet
Remember, j’ai peut-être été un peu brutal ou ( et) maladroit mais je partage totalement votre avis : il faut soutenir l’opposition par nos commentaires sur PI. Mais il faut aussi que les différentes sensibilités de l’opposition se soutiennent. Personne ne va vendre son âme au diable en préparant ensemble un Conseil Municipal . La concertation n’empêche pas que chaque identité partisane puisse continuer de s’affirmer. L’opposition a en face d’elle un système qui fait penser à de l’autoritarisme. On pourrait se questionner sur la mégalomanie du chef ( Port Jean-Claude Pelleteur !!!). pourquoi se précipiter et bruler les étapes ? Donc il faut se parler et faire corps.
#20 - Le 17 mars 2021 à 22h40 par Emma le retour
Mon (a) pauvre petit(e) Choupie on voit que vous n'avez pas l'habitude de la contradiction et votre commentaire paniqué est de la vraie bouillie; Les dames que vous appelez avec une familiarité déplacée Annick, Marie-Christine et Madame Joubert, ont , je le suppose un caractère suffisamment bien trempé pour se défendre toute seule .Elles n'ont besoin ni de moi ni de quiconque. Cependant traiter les unes d'aventurières et l'autre de vulgaire alors qu'elles ont accompli, elles, leur devoir de citoyenne ne peut me laisser indifférente. Je ne trouve pas les mots( merci oh mon cher inconscient de me censurer et de m'éviter des ennuis!) pour vous qualifier...

Quant à vous Léon votre commentaire est sûrement intéressant mais vos fautes d'orthographe me déconcentrent. Exemple : c'est quoi votre programme d'animation X? ça m'inquiète...
#21 - Le 18 mars 2021 à 09h27 par Gibaud Annick, Pornichet
#16 Choupie,
tout d'abord, comme nous ne nous connaissons pas, tout à fait d'accord avec Emma, votre familiarité à mon égard interpelle et prête à confusion.
A vrai dire, "combattante" me conviendrait mieux qu'"aventurière";)!
Si vous ne vous en êtes pas rendue compte : pour que cesse la maltraitance subie par Jean-Pierre, il a fallu se battre, et avec beaucoup d'insistance ! Qu'auriez vous fait, vous, devant une personne en détresse, face au silence et à l'inaction de la mairie, face au manque de solution des institutions ? Nous avons agi avec nos moyens, ( la médiatisation en est un, c'est comme ça ! ), quitte à être maladroits. Jean-Pierre est à l'abri à Emmaüs, heureux d'y être actif. C'est ce qui compte.
Les mots de Madame Robert vous choquent, mais c'est pourtant ce qui était en train de se passer et cette dame a eu le courage de le dire.
Une dernière chose m'échappe, Choupie, vous critiquez, mais vous, qu'avez vous fait pour améliorer la situation de ce monsieur ?
#22 - Le 18 mars 2021 à 09h27 par R.A.S, Pornichet
#20
parce que vous Mme ne faites jamais de faute de frappe ? petit , très petit .
#23 - Le 18 mars 2021 à 11h25 par Choupie, Pornichet
Malheureusement Emma vous n’êtes pas seule en lice pour le César de la connerie, mais vous tenez la corde. Je ne pense pas qu’une autre fera mieux.
#24 - Le 18 mars 2021 à 12h06 par Made, Pornichet
Le teasing ou l’aguichage, est une technique de vente et de communication attirant le spectateur par un message basé sur l'interpellation. Prises et pris au piège d'internet. Jeu de dupe qui consiste à dire que l’outil est forcément conçu ainsi, et qu’il est "neutre". Ce n’est pas vrai. Les réseaux sociaux jouent amplification.
Etait-ce bien nécessaire d’en faire tout un foin ? Articles et commentaires sont loin d’être un hymne à la résilience. Pour qui peine à s’occuper chez elle (lui), le travail est un remède à l’ennui. Just wake up fever ! Rêveur-Candidat.
#25 - Le 18 mars 2021 à 16h07 par Emma le retour
Choupie 23: vous avez raison " au fond je suis très proche des gros cons...Au partage j'ai seulement un peu plus d'humour" COLUCHE.
#26 - Le 18 mars 2021 à 18h34 par Candidat
@ Leon

Vous êtes hors sujet ( traitement par le mépris et ignorance de la précarité).
Et ce n'est pas la litanie d'un programme qui va faire avancer le débat.

@Made

Vous déblatérer sur les réseaux sociaux mais vous ne savez les utiliser que pour cela, une forme de buzz que vous ne cessez de dénoncer par ailleurs.
Mais rien sur les sujets de fond de l'article, le mépris et l'ignorance de la précarité.

A moins que vous ne jugiez qu'il est inutile de " faire un foin" comme vous dite de ces deux maux qui pourissent notre commune.
Si non, on attend votre avis formalisé et étoffé.
#27 - Le 20 mars 2021 à 07h34 par Choupie, Pornichet
Combattante : se dit d’une personne, d’un groupe de personnes qui prend part à un combat, à une rixe.
Intrusive voire invasive décrit davantage l’opération menée.
Personnellement je fais confiance à ceux et celles qui en ont compétences et maîtrise.
C'est aussi le sens d'un bulletin de vote.
#28 - Le 20 mars 2021 à 10h18 par Hélas, Pornichet
Pauvre SDF (avec chien) qui n'en demandait pas tant et qui voulait qu'on lui fiche la paix !
#29 - Le 21 mars 2021 à 08h47 par Herbert, Pornichet
Fort regrettable de prendre une telle tournure. Mme Robert devrait savoir dans le strict respect de sa fonction que ce genre d’affaire ne se traite pas sans consultations juridiques qui permettent de décanter et de résoudre certaines situations. Cette notion est totalement absente des débats qui se disputent dans une extrême médisance. Écrits, mail de Mme Gibaud à la mairie, en attestent. Conduite inepte qui frappe de plein fouet la discrétion que la situation du nécessiteux demandait.
#30 - Le 22 mars 2021 à 09h07 par Candidat
@ Helas

@ Choupie

On devine a vos commentaires que vous ne pouvez pas ou ne voulez pas connaitre le dossier.
Si c'était le cas vous n'oseriez pas faire de tels commentaires.

Vous pouvez vous rattraper, lors du dernier conseil M. Le maire a dit que sa porte restait toujours ouverte.
#31 - Le 22 mars 2021 à 10h15 par Val, 44380
#28 -Mmes Gibaud, Marie-Christine A. en ont décidé autrement à grand renfort de médiatisation, selon leurs propres dires cf #21. Intéressant un maigre contingent d’ostracisme soutenu par un quarteron en mal d’affichage d’exclusivité "sociale".
Un grand déballage retournant sur les autres leur propre mépris... de la démocratie. Regrettables outrances.
#32 - Le 22 mars 2021 à 10h53 par Gibaud Annick, Pornichet
# 29 Ce qui est regrettable, et incompréhensible, c'est de se heurter à un mur, sous prétexte de discrétion et que ne soit pas résolue au plus vite une situation pourtant inadmissible.
Citation rapportée par le boulanger qui s'est battu pour son apprenti sans-papiers : "On vous dira que vous faites trop de bruit et qu'il vous faut attendre votre tour, faites le quand même! "
A méditer ! ;) !
#33 - Le 22 mars 2021 à 19h42 par Emma le retour
Herbert 29- Ainsi qu'en dispose le règlement intérieur du Conseil, les questions diverses doivent être transmises au Maire avant le Conseil Municipal. Il s'avère que le Maire n'a pas rejeté cette question ( même s'il a répondu qu'il n'y répondrait pas). Il a autorisé Madame Robert à la poser ( au nom de la population.)

En ce qui concerne vos propos concernant les écrits et mails adressés à la Mairie par Madame Gibaud Herbert AÏe Aïe Aïe! seriez-vous entrain de révéler qu'il y a VIOLATION du DROIT au RESPECT de la CORRESPONDANCE? qui a porté à votre connaissance le contenu des courriers de Madame Gibaud adressés au Maire de manière confidentielle puisque le contenu évoquait des éléments intimes de la vie du Monsieur SDF? Vous parlez de consultations juridiques. Vous feriez bien de vous y soumettre: art 8 de la convention européenne des Droits de l'homme:" le droit au respect de la correspondance". Le 30 mars 2017 publication au Journal officiel du décret d'application de la loi pour une République numérique relatif au secret de correspondance ( article 68).

Vous révélez dans votre commentaire que le Maire livrerait ( au conditionnel en déduction de vos propos) à son entourage le contenu des courriers intimes
que les Pornichétines et Pornichétins lui adressent personnellement, en tant que personne investie d'un pouvoir de police et premier magistrat de la ville. Et "on" ose donner des leçons en matière de secret, de discrétion, de confidentialité.
#34 - Le 24 mars 2021 à 08h04 par Fanfan, Pornichet
Tous les moyens sont bons pour faire entrer la polémique par le jeu des questions. Évidence pour certains.es, il y a franchement de quoi douter de leur sincérité ou de leurs émotions quand il s’agit de solidarité. Est-il besoin de faire redondance au «Couac d’aventurières»? Manière inepte. Humanisme dérisoire, au gout de médisance. En toute démesure de nécessité. Maladroit. Impudent.
Tout élu.e a un devoir de vigilance mais aussi de responsabilité. Rien ne sert d’en faire un cocktail explosif.
#35 - Le 27 mars 2021 à 07h48 par Candidat
@ Val #31

Ou voyez vous dans les interventions et les démarches de celles et ceux qui se mobilisent pour M. Jean-pierre un m, je vous cite, épris de la démocratie ?

Ce qui est certain c'est qu'avec des personnes comme vous on en viendrait vite à la censure et de fait à une dictature.
#36 - Le 27 mars 2021 à 07h56 par Candidat
@ Fanfan #34

Vous rejoignez le camp des Val et autre Helas, celui des " Taisez vous on s'en occupe".

La question est pourquoi ? Ne serait-ce pas parce que justement vous ne vous occupez pas ?
La peur d'une "épidémie "?
Mais continuez de médire et déblatérer sur celles et ceux qui se préoccupent de leurs semblables en grande difficulté, vous servez leur cause à chaque intervention en leur prouvant qu'ils sont du bon côté.
#37 - Le 27 mars 2021 à 11h27 par Apostrophes, Pornichet
On voit Emma qu’en matière de discrétion vous en connaissez un rayon. Les documents perdus (ou distribués ?) de Mme Gibaud, article de presse, mail, si on peut appeler ça ainsi, ses coordonnées perso) sous pochettes plastiques, identiques à celle de la tente. Quand vous voulez ? Ça c’est de la discrétion!
Concernant Coluche il n’en suffit pas d’arborer le slogan pour se réclamer du caritatif, encore faut-il du concret derrière pour bien distribuer afin d’éviter les profiteurs. Et non pas du "M’as-tu-vu" déguisé. Encore heureux qu’"on ne compte sur vous" matraqué des enfoirés. Joli fatras de servez-vous, sans regarder qui est réellement dans le besoin. En contrepartie de déductions d’impôts. Joli retour sur le dos des nécessiteux. Bonjour la discrétion!
#38 - Le 27 mars 2021 à 20h53 par Candidat
@ Apostrophes

Vous êtes le Sherlock Holmes de la commune (..les mêmes pochettes plastiques...🤣🤣🤣)!

Quant au reste de votre commentaire, il est à votre image, torturé et incompréhensible.
#39 - Le 28 mars 2021 à 03h02 par Gibaud Annick, Pornichet
#37 Apostrohes,
non, je n'ai pas "distribué" mes documents, je les ai malencontreusement égarés, tout simplement !
#40 - Le 28 mars 2021 à 17h34 par Emma le retour
Candidat 38- Comparer Apostrophes à Sherlock Holmes c'est faire offense à Conan Doyle.

Je dirais plutôt qu'il a le flair de Rantanplan dans Lucky Luke :

dans une démarche sordide, en catimini il va fouiner comme une hyène dans l'intimité d'1m2 d'un pauvre homme pour en débusquer une pièce à conviction: une pochette plastique IDENTIQUE à celle de l'"Aventurière"!!! Ben...

Et Choupie confirmera dans un soupir mon César de la connerie.
#41 - Le 29 mars 2021 à 08h16 par Apostrophes, Pornichet
Non Mme Gibaud, il y a nuance entre malencontreusement égarés et intentionnellement fournis. Et à quelle fin ? Voyez l’usage qui en est fait. Et comment expliquer ce qui m’a valu la censure de mon commentaire du 16 février (#16 article SDF provisoirement à l’abri du froid) au motif : retiré problème d’éthique…(sic)
Evidemment en connaissance et comparaison de votre version(perdue) il posait une contradiction sur le sens du mot éthique. "La rumeur est un mensonge qui jamais ne suffit." était-il besoin d’en venir à accuser l’élu de mépris ? Entre médiatisation et honneur il vous fallait choisir ! Quel choix cornélien !
#42 - Le 29 mars 2021 à 12h03 par Gibaud Annick, Pornichet
#38
En qualifiant Apostrophes de "Sherlock Holmes", vous vous montrez , cher Candidat, trop gentil ;) ! Perso, j'avais plutôt pensé à "détective", et encore, pas bien fin! Trouver des papiers et ne pas penser à les rendre à leur propriétaire, ( alors qu'il y a les coordonnées de l'expéditeur et du destinataire ), n'est pas méchant en soit, d'autant plus que ce ne sont que des copies. Par contre, le répéter, comme le fait ce monsieur sur ce site et se permettre de donner des leçons de discrétion, là, ça craint !
Lors de la première évocation d'Apostrophes de sa "trouvaille" de mes documents perdus sur Pornichet-Infos, j'avais, par 'humanité" pour ce qui me semblait être une maladresse de la part de cette personne, demandé à Modérateur que son commentaire soit retiré, ce qui avait été fait. Mais là, je suis comme vous, Candidat, avec ce monsieur, pas de dialogue possible, cas désespér(é), (ant) !
#43 - Le 29 mars 2021 à 16h08 par Apostrophes, Pornichet
Sherlock Holmes est un personnage de fiction, tout comme vous Candidat, chez qui l’imagination est prépondérante. Il apparaît comme quelqu'un de froid et de replié sur lui même. Watson le décrit "Le Signe des quatre", comme une machine sans émotion. Il peut aussi se montrer nerveux, agité, et impatient. Il est égoïste, supporte mal les personnes moins intelligentes, ou celles qui ne sont pas de son avis.
Ces faxs perdus, s’ils ont fuité ce n’est pas de mon fait. Et apparemment circulent en plusieurs mains. Mairie, services, auxquelles ils étaient destinés en premier lieu. D’autres en ont fait la Une et leur clientèle brode dessus. Voyant les proportions que ça prenait l’amie riveraine (MC) citée sur ces copies s’est ravisée d’avoir mis le doigt dans un engrenage où elle allait laisser le bras. Elémentaire, le feuilleton continu.

****MODERATEUR****
Ces propos et le précédent n'ont aucun intérêt. La prochaine fois on met fin à la cour de récré.
#44 - Le 30 mars 2021 à 12h48 par Gibaud Annick, Pornichet
Suite à #41 et #43
Pour que ce soit bien clair:
Apostrophes utilise à mauvais escient la copie d'un mail adressé à la Mairie que j'ai bien involontairement égarée. Les films que se fait ce monsieur sont, malheureusement, mensongers et à la hauteur de leur auteur.
Renseignements pris auprès de Modérateur,
Les commentaires de ce monsieur n'étant ni diffamatoires, ni injurieux, conditions nécessaires pour qu'ils puissent être retirés, je ne peux donc rien faire !
Moralité : désormais, je vais faire plus attention à mes affaires ;j) !

"Toute méchanceté a sa source dans la faiblesse" Sénèque.
"L'ambition de faire le bien est la seule qui compte" Robert Baden Powell.
#45 - Le 01 avril 2021 à 21h06 par Aldo, Pornichet
"jamais dans ma vie, ....":"C'est pas compliqué, en politique, il suffit d'avoir une bonne conscience, et pour ça il faut avoir une mauvaise mémoire" COLUCHE
#46 - Le 03 avril 2021 à 11h51 par Val, Pornichet
Le minimum pour être crédible c’est d’assumer ce que l’on avance.
Que la parole publique soit crédible.
On se demande comment elle s’est laissé faire. Mme Robert ne peut cacher son interférence plus longtemps. Elle s’est trompée de cible en pensant griffer… oui mais l’orgueil de qui en a pris un coup?
#47 - Le 11 avril 2021 à 09h54 par Val, Pornichet
Il ne fait aucun doute que la position rétractable ne sera d’aucun recours pour madame. Montagne de commentaires, mise en exergue, accouche d’une souris. Curieux genre de manier à la fois empathie "volet social" - acrimonie à l’encontre d’élu - et forte odeur d’ostracisme. L’absence d’éthique ne peut s’éluder. "La vanité cherche les applaudissements des hommes ; l'humilité demande leur oubli." Citation de Joseph Michel Antoine Servan.
#48 - Le 13 avril 2021 à 20h39 par Emma le retour
Val 46: une conseillère Municipale s'est exprimée au nom de la population sans limite sectaire ou partisane; Cette élue a rempli ses missions. Peut importe son nom ou son appartenance politique( qui n'est d'ailleurs pas la mienne) elle a assumé ses fonctions. Elle a tout mon respect. Foutez lui la paix . Cessez de la harceler.
#49 - Le 14 avril 2021 à 09h38 par Candidat
@Val

Quand on n'a pas d'argument digne de ce nom, on se réfugie derrière une citation, qui souvent tombe comme un cheveu sur la soupe . C'est votre cas ici.
#50 - Le 14 avril 2021 à 12h18 par Made, Pornichet
La conclusion "fin de récré" à montrer qu’une démarche, fusse-t-elle humaine, mal encadrée peut être vite néfaste pour la discrétion de par l’amateurisme de son initiative. La manière dont elle se défend est assez risible. Que s’est-il passé ? Le coup, manifestement, n’a pas été anticipé. Comment contenir une personne qui d’aventure est allée trop loin si on ne sait pas exiger d’elle un simple respect de l’opinion des autres. S’affairer, encore, autour de la tente entretient un cultuel tourment. Inquiétant...
#51 - Le 14 avril 2021 à 14h23 par Placide, Pornichet
"Même le retour d’Emma a un nouveau variant" v’la t-y pas qu’elle mute socialiste! Enfin, tantôt rose et tantôt vert, disons le sous-marin vert reprise des Compagnons de la chanson. Tantôt vert, tantôt vert et tantôt bleu tantôt vert et bleu, vert comme l’amère (Michèle) "mère de" l’humour, "mer de" conflits.
Quand la dystopie devient réalité. Green Submarine le nouveau tube d'Emma ne sachant plus où nager !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter