Pornichet Infos

Le retour des cartables et des trousses

Les écoliers ont repris le chemin de l'école, entre crainte et excitation à l'idée de retrouver leurs amis, leurs maîtres et leurs cahiers. À l'école Saint-Jean de Pornichet, les élèves des sept classes de primaire et la moitié de ceux de maternelle se sont présentés pour la première journée de cours dans des bâtiments fraîchement repeints et rénovés.

Michel Maurice, directeur de l'école Saint-Jean depuis six ans et instituteur d'une des deux classes de CM2  nous a accordé un entretien concernant cette rentrée.
 

« On a beaucoup entendu parler dans les médias de la prérentrée des professeurs. En quoi consiste-t-elle à l'école Saint-Jean ?
- En école maternelle et primaire, la prérentrée n'est pas une source de tensions comme elle peut l'être au collège où elle correspond à l'annonce des emplois du temps des professeurs, ce qui crée souvent des mécontentements.
Nous avons reçu vendredi dernier tous les acteurs externes à l'école qui interviendront au fil de l'année. Ce sont des représentants de la médiathèque, du jardinage, ainsi que les professeurs de musique, de sport et d'anglais. Le but est de coordonner les plannings, d'autant plus que ces partenaires travaillent avec d'autres écoles et qu'ils doivent s'organiser pour assurer leurs services auprès des différents établissements.
Lundi, nous avons eu une réunion avec les professeurs. Là, le but est de définir des objectifs pour l'apprentissage des élèves et de préciser certains projets.

- La rentrée doit être une source de tensions pour les élèves, particulièrement pour ceux rentrant en Petite Section et en CP. Comment gérez-vous ce stress ?
- Il y a en effet quelques situations qui peuvent provoquer un petit stress chez nos élèves. Pour les plus jeunes, nous organisons une rentrée échelonnée sur deux jours sur une base alphabétique. Le but est de faire en sorte que les élèves s'approprient les bâtiments et rencontrent les professeurs en petits groupes. Au final, la totalité des effectifs de la maternelle sera présente vendredi.
Pour les CP, le changement de niveau est symbolisé par un changement de cours de récréation, ce qui peut être intimidant, d'autant plus que les parents n'accompagnent plus les enfants dans leurs classes comme ils le faisaient auparavant.
Les nouveaux élèves peuvent eux aussi être tendus au moment de la rentrée. Cette année nous en recevons 15, la majorité venant de région parisienne.
Pour les rassurer, nous affichons, à la disposition des élèves, des listes comportant l'affectation par classe, avec le nom des professeurs et des élèves. Ce système vainc certaines appréhensions. Après cette démarche, il peut y avoir encore quelques larmes lors du premier jour, mais généralement l'encadrement des instituteurs met un terme aux dernières peurs.

- Quelle est votre perception des dernières décisions et réformes du ministre de l'éducation Vincent Peillon ?
Il y a deux déclarations et réformes principales pour l'instant. La première a été annoncée à la fin du mois de juin dernier, en étendant les vacances de la Toussaint à deux semaines.
Le débat sur les cours de morale nous touche, même si ce projet recoupe certains des programmes qui existaient auparavant, notamment l'éducation civique. Nous avons aussi eu une initiative l'année dernière qui recoupe le projet du ministre avec des ateliers philosophiques qui poussaient les élèves à la réflexion sur des sujets tels que la différence entre le bien et le mal, entre un copain et un ami, sur la nécessité d'avoir un chef...
J'attends avant tout les réformes sur les programmes et le rythme scolaire qui doivent être annoncées au mois de novembre. La remise en question de la semaine de quatre jours  et le raccourcissement de la durée de la journée de cours nécessiteront certaines adaptations mais il n'y a pas d'appréhension à avoir de ce côté, j'ai connu bien des réformes en 33 ans de carrière !»

À 16 h 30, les enfants se ruaient dans les bras de leurs parents venus les chercher après cette première journée. À l'expression de leur visage, la journée n'a pas été aussi dure que prévu. Pour le père de Titouan (petite section), Anna (grande section) et Lisa (CE2), l'appréhension de la rentrée se faisait sentir avant tout chez les parents, quand les enfants accueillaient cette échéance avant tout avec curiosité. « Le plus dur ce matin, ce n'était pas pour Titouan, mais pour sa mère, il a fallu la pousser à sortir de l'école pour qu'elle arrête de s'inquiéter. C'était certainement le meilleur choix, il semble avoir passé une excellente journée ».
 

Auteur : GS | 04/09/2012 | 11 commentaires
Article précédent : « Reprise des hostilités dès le conseil de rentrée »
Article suivant : « Moins de délinquance »

Vos commentaires

#1 - Le 05 septembre 2012 à 14h08 par Cavaro
Et le public ne vous intéresse pas ?
#2 - Le 05 septembre 2012 à 14h59 par Lemere
Cela fait plaisir de voir notre avenir si bien accueilli.
Mais est-ce bien notre avenir ? La politique de la municipalité actuelle en matière de logements sociaux fait qu'actuellement et si on continu de la sorte, nos enfants et ces enfants ne pourront pas se loger sur Pornichet.

Alons nous devoir vivre dans une maison de retraite dorée certes, mais sans personne pour s'occuper de nous? Ou à un coût prohibitif.
Ou devrons nous quitter Pornichet pour des communes ou les jeunes qui pourront prendre soin de nous vivront eux dans des logements construits par ces même communes ?

Et Pornichet ne vivra alors que l'été , qui comme chacun sait dure au maximum 2 mois. Alors d'ici à ce que hors saison, la commune ne devienne un désert !
Comme elle l'était entre deux saisons dans les années 50/60.
#3 - Le 08 septembre 2012 à 10h35 par ft, Pornichet
Lemerre ,

comme d'habitude!!!!! mr lemere n'a pas changé !!!!!
je vois que vous avez encore et encore bien retenu la leçon du ministre du logement,oui dans la grande commune que vous citez en mot caché alors allez y vivre car oui il y a des constructions de hlm dans des coins ou les gens qui ont trés peu de moyens pour avoir une deuxieme voiture sont bloqués chez eux pour faire des courses ,oui ou des hlm sont en construction avec en vue des conteneurs immense.Facile cette politique la? faites des propositions avant de critiquer mr lemere mais j'ai cette impréssion que vous etes que critiqueur?


Mais sortez-vous un peu l'hiver dans pornichet?
#4 - Le 09 septembre 2012 à 15h04 par Lemere
Cher ft
Désolé , mais soyez plus clair!
Dites que vous ne voulez pas de HLM à Pornichet, et ne vous cachez pas derrière un charabia incompréhensible.
Qu' est ce que c'est que cette histoire de deuxième voiture?
Vous êtes tellement effrayé par le logement social ( on se demande bien pourquoi ?), que vous en oubliez de vous relire.
Allez, dites nous calmement pourquoi vous ne voulez pas , que Pornichet respecte la loi, et possède , disons d' ici 5 ans , les 25 % de logements sociaux ?
#5 - Le 10 septembre 2012 à 14h28 par martin, Pornichet
Quelle hypocrisie monsieur lemere, vous savez très bien pourquoi la majorité des habitants de Pornichet ne souhaite pas de logements sociaux car ils n'ont pas envie que Pornichet devienne comme La Bouletterie mais chut, il ne faut pas le dire car c'est du racisme !
#6 - Le 11 septembre 2012 à 11h53 par Lemere
Mais Oui cher Martin, d'ou mes questions à Ft.
Si au moins, on avait des éléments factuels qui pourraient faire avancer le débat! Mais non, on est sur du dogme.
Un ex-conseiller de l' équipe Empereur disait de façon publique "..ceux qui veulent du logement social, ils n'ont qu'à aller sur Saint-Nazaire."

Quelle intelligence, quand on raisonne en termes d'aménagement du territoire !

Mais pour lui, cacher la poussière sous le tapis, devait être synonyme de propreté.

Le pire, c'est qu'à cause de l'incurie de l'équipe Belliot, la grande majorité des Pornichétins, qui ne sont pas opposés à une politique de logement sociaux, se voient privés des avantages liés à cette dernière. Prenons Hélyce par exemple, avouez qu'en ces temps de crise et de sur-enchérissement des coûts de déplacements, ce type de transport collectif serait le bienvenu.

Ah! mais je viens d'écrire "collectif" , un autre gros mot sans doute sur Pornichet.
#7 - Le 12 septembre 2012 à 09h51 par ft, Pornichet
mr lemerre ,

avant encore d'avancer de tels propos sur hélice ,il faudrait bien se renseigner !!!! a la carene !!!!!concernant pornichet!!!!
votre copain qui est président de la carene n'a pas jouer un role important dans hélyce pour que celui-ci ne monte a pornichet? pourquoi?Ilveut vraiment mettre des batons a pornichet?pourquoi?si pornichet devait quitter la carene serait-elle en danger ?
alors encore une fois lemerre avant de raconter n'importe quoi sur l'equipe municipales dite la verité aux habitants de pornichet !!!!!!
#8 - Le 12 septembre 2012 à 23h56 par Lemere
Mais quelle vérité , Ft? La vôtre ?
Encore faudrait-il que votre argumentation nous dévoile cette vérité ?

Bien sur que le conseil de la Carene a joué son rôle . Helyce à Pornichet s'était si Pornichet jouait le jeu de la communauté. Mais R Belliot ne roule que pour lui. Et aujourd'hui encore on le mesure a l'aune de la position du President d'une autre communauté. Vous devez bien savoir que
M. Metaireau, dit que Pornichet ne pourra jamais rejoindre CAP Atlantique. Quand on se souvient de son support inconditionnel lors de la propagande Belliotiste, on est en droit de se poser des questions sur le pourquoi d' un tel revirement . Allez Ft , reflechisssez-y!
#9 - Le 13 septembre 2012 à 23h07 par ft, Pornichet
lemerre,

avant de faire encore des fausses rumeurs ,il faudrait vous renseigner auprés de mr metaireau.

Dites nous pourquoi votre ami président de la carene vuet garder pornichet?Pas pour apporter un service aux habitants de pornichet? non peut etre que la carene a des soucis financiers si pornichet devait quitter la carene?

Alors effectivement,je comprend pourquoi vous et lambert souhaitaient pas quitter la carene?votre ami va etre en danger?
Allez sans rancune lemerre ,avant de parler pour annoncer de fausses rumeurs prenez le temps de vous renseigner!!!!
#10 - Le 19 septembre 2012 à 14h18 par martin, Pornichet
Lemere a l'art de détourner les questions posées, évidemment que la majorité des pornichétins est pour des logements sociaux mais pas comme l'envisageait le maire précédent et le président de la carene et c'est la raison pour laquelle il n'a pas été réélu
#11 - Le 19 septembre 2012 à 19h49 par Lemere
Martin

On ne vous suit plus, un jour ( le 10/02) vous dites " ...les Pornichétins ne veulent pas de logemetns sociaux..."

Et aujourdh'ui ( 19/02) vous écrivez " ...la majorité des Pornichétins veulent des logements sociaux.."

Dont acte, vous voulez des LS, à moins de ne pas faire partie de la majorité.

Alors dites nous quel serait selon vous les programmes ( ou, combien , quand ?) que vous lanceriez si vous étiez Maire, ou de son équipe ?

Ou alors vous faites partie de la minorité qui ne veut pas de logements sociaux, et alors dites nous pourquoi ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter