Pornichet Infos

Le SDF de Pornichet provisoirement à l’abri du froid

Rien n’est réglé, mais le SDF de Pornichet est provisoirement à l’abri du froid grâce à une personne d’une grande humanité qui souhaite garder l'anonymat.

Le problème n’est pour autant réglé, cet hébergement ne peut être que provisoire.

Nous avons appris que ce monsieur s’était installé place du 8 mai avec sa tente et qu’il a été déménagé par la police municipale dans une zone humide de l’hippodrome.

Qui a pu donner l’ordre ?

09/02/2021 | 43 commentaires
Article précédent : « Pornichet : le petit chat prisonnier dans les fils électriques »
Article suivant : « Bonne et heureuse année Pornichet prenez soin de vous »

Vos commentaires

#1 - Le 09 février 2021 à 14h31 par Pap Pornichet
Pourtant nous avons reçu un courrier de la mairie qui précise qu'une équipe pluridisciplinaire du CCAS avait pris le dossier en charge et qu'une solution avait été trouvée !

Nous tenons ce courrier à la disposition de la rédaction.
#2 - Le 09 février 2021 à 14h54 par C QUI ?, Pornichet
A ce jour la mairie n’a pas
Adresse les frais de déménagements
a Jean Pierre par. la police
Municipale. Du 8 mai a cet endroit sordide
A l’abris . Du regard.

Patientons
#3 - Le 09 février 2021 à 15h43 par Caroline, Pornichet
On s'en moque de qui a pu donner l'ordre, c'est le maire qui est responsable de la police municipale.
#4 - Le 09 février 2021 à 20h15 par Michèle ADAM, Pornichet
Caroline, PAP, c'qui, toutes les Pornichétines, tous le Pornichétins, commerçants et riverains qui ont soutenu Monsieur Jean-Pierre lorsqu'il était en coeur de ville, citoyens qui le soutenez au quotidiens depuis plusieurs mois entre le vide-ordures et l'étier, dans la boue, ce n'est pas par crainte de l'article 223-6 du code pénal, ni par crainte de l'article 434-3 de ce même code ( que je vous recommande de consulter) que j'ai réagi aujourd'hui. C'est dans une démarche qui relève de l'éthique citoyenne respectueuse des droits et de la dignité de l'être humain que j'ai adressé ce jour à la demande de notre collectif de soutien à Monsieur Jean-Pierre, SDF, malade et handicapé un signalement de personne vulnérable en danger à Madame la Procureure de la République. Monsieur Jean-Pierre qui " a toute sa tête" a validé cette démarche. L'objectif est que Monsieur Jean-pierre ait son lieu intime le 15 février 2021 comme on le lui a promis. La solution actuelle est un engagement personnel et non institutionnel. La Mairie, ni le CMPP n'ont à voir avec cette solution d'urgence face au grand froid. Sortir JP de sa tente hier soir pour le mettre au chaud dans un appartement est une initiative personnelle et non une décision institutionnelle je le souligne. .Limitée dans le temps. Dimanche soir qu'il vente ou qu'il neige, Pornichétines , Pornichétins, VALIDEZ VOUS le fait que monsieur Jean-Pierre retourne sous sa tente? si tel est le cas nous pouvons être complices d'un drame. Nous payons aussi des impôts pour cela. où va notre argent? A Paris et dans d'autres régions sachez que l'Eglise ouvre aussi ses portes avec le soutien de l'épicier arabe du coin et des étudiants musulmans. Quand on veut on peut et..." si tous les gars du Monde voulaient se donner la main..."
#5 - Le 10 février 2021 à 00h34 par Michèle ADAM, Pornichet
Y parait que le journal Ouest france est venu interviewwer le sans abri dimanche.
On attend l'article avec impatience paceque s est un grand journal qui dénonce l injustice.y sont très à gauche et défendent les pauvres.
et pis y sont obligé comme tout le monde de dénoncer publiquement et au autorités quand quel qun, un faible est en dangé ;
j'ai jamais éte déçu par eux.Vive ouest france et son courage§ signé tati mouchamouise
#6 - Le 10 février 2021 à 07h31 par Val, 44380
Tout le monde l'aura remarqué le commentaire "Tati Mouchamouise" est apparu hier en soirée sous pseudo "Emma le retour" Se pose vraiment la question du sérieux de l'info?
Ce n'est pas la première fois que Mme Adam utilise la complaisance de "qui a la main sur" le site.
à chacun son métier, mais tout le monde n’a pas la même vision que vous des sujets de l’actualité. Servir le public avec justesse, est pierre angulaire de la crédibilité. J’espère qu’à l’avenir vous vous montrerez un peu plus crédible et cesserez d’avoir recours à de telles méthodes.
#7 - Le 10 février 2021 à 07h43 par Gibaud Annick, Pornichet
le 22 JANVIER, il y a donc près de trois semaines, j'ai eu, par courriel du CCAS, le même genre de réponse que Pap, " des solutions certaines se dégagent, et l'équipe reste en veille pour réduire la durée de mise à l'abri".
Hier, en voyant la neige, le froid glacial, j'étais soulagée de savoir Monsieur Jean-Pierre au chaud. Ce qu'il vit est d'une violence extrême, son calvaire n'a que trop duré !
UN GRAND MERCI, DE TOUT COEUR à la personne qui a eu l'humanité de prendre cette initiative personnelle, à celle grâce à qui cela a pu avoir lieu, à celles qui entourent J.P et aux amis ou inconnus qui m'expriment leur soutien, très précieux.
Courage Jean-Pierre, on vous aime, on ne vous lâche pas !
#8 - Le 10 février 2021 à 11h03 par Petit, Pornichet
Incroyable on est en 2021 !!!!!!

il y a bien des logements vides ?
A moins qu'on place de la famille ou des membres proches?
#9 - Le 10 février 2021 à 16h46 par Caroline, Pornichet
On entend pas beaucoup l'opposition municipale. Les socialistes de Pornichet ont ils toujours des valeurs de gauche ?
#10 - Le 10 février 2021 à 21h09 par Michèle ADAM, Pornichet
Val je vous prie de bien vouloir m'excuser pour cette confusion de pseudo. j'ai voulu pour m'amuser inventer un personnage qui pense comme Emma mais qui s'exprime différemment: Tati Mouchamouise .Par ce que ça me fait rire et que ça me fait du bien de rire! Lors de la rédaction du commentaire en reconnaissance à Ouest-France j'ai donc changé de pseudo , et ce changement a induit le changement du pseudo sur les commentaires précédents. Il s'agit d'un problème technique. j'ai l'air d'une gourde mais il est de mon devoir de le reconnaitre et de préciser qu'il n'y a pas de complaisance de la part de Média- web. Tout le monde a le même traitement face à la Charte. Vous souhaitez qu'à l'avenir je me montre un peu plus crédible, vous avez raison. C'est le retour d'âge comme on dit!
#11 - Le 11 février 2021 à 10h49 par Val, 44380
Là ce n'est plus de la complaisance c'est carrément de la connivence. On couvre le retour d'Emma sous quels motifs de convenance?
Ce n’est pas sérieux, ce n’est pas correct, c'est accorder du crédit à qui remue la vase et rien d'autre. Ces comédies, ses fulgurances c’est insupportable !
C'est se contenter de bien bas.
#12 - Le 11 février 2021 à 15h40 par Janin, Pornichet
Cette fois encore, une de trop, la chose est sortie de son contexte. Rien ne justifie la charge au sabir incompréhensible, encore moins divulguer d’impudences choquantes les affres d’un cas, le déni d’aide sociale.
Plaie de société qu’enfle, à l’évidence, l’abus de commentaires oiseux.
Indigne, d’en faire un sujet vulgarisé par les attitudes de rageurs ou vengeurs (uns ou unes) à l’encontre de l’action sociale et par ricochets sots, la tête de la mairie.
Ignobles, ils en décrédibilisent la causalité.
Est-ce que ce monde est sérieux ?
#13 - Le 11 février 2021 à 19h09 par Michèle ADAM, Pornichet
Il me semble d'autant plus important d'améliorer ce système de mise à l'abri des gens sans domicile que les travailleurs sociaux ( qui ne sont ni responsable de la volonté politique, ni du budget) sont directement exposés face à des personnes qui ont un sentiment d'injustice et de trahison qui de fait peuvent se révéler violents. L'actualité nous le rappelle tous les jours. Le manque d'anticipation des situations d'urgence et la négligence du signalement met en danger les enseignants, assistantes sociales, éducateurs, conseillers Pôle emploi...la misère n'est pas un sac poubelle que l'on peut déposer en catimini dans un sous-bois.
#14 - Le 12 février 2021 à 19h39 par Hélas, Pornichet
#7 il n'attend que vous le preniez chez vous.... avec son chien a moins qu'Emma se dévoue !
#15 - Le 15 février 2021 à 11h34 par Pap Pornichet
Nous apprenons que Jean-Pierre vient de trouver un refuge provisoire dans un hôtel de Pornichet, la municipalité prenant en charge l'hébergement.
Nous lui souhaitons que cette pause lui permettra avec l'aide des travailleurs sociaux d'effectuer un nouveau départ.

Il devrait pouvoir rester là jusqu'au 31/5 date de la fin de la trêve hivernale.

Tous les Pornichetins peuvent être satisfaits de cette solution même provisoire.

Merci à tous ceux qui ont œuvré pour aider cette personne.
#16 - Le 16 février 2021 à 12h13 par Apostrophes, Pornichet
*******MODERATEUR******

Retiré problème d'éthique.
#17 - Le 16 février 2021 à 23h26 par Hélas, Pornichet
#15 et le chien, que devient il, j'aimerais le savoir, il est aussi à l'hôtel ?
#18 - Le 16 février 2021 à 23h53 par Emma le retour
Pap vous travestissez la vérité .Vous transmettez à la population des informations erronées.Qui vous a demandé de dire cela?
La Municipalité de Pornichet n'est pas "sauveuse" de ce Monsieur Jean-Pierre.
la personne anonyme qui l'a sorti de sa tente voit sa discrétion violée par les propos de Politique et de Jossopas ( La Baule infos). Elle ne souhaitait pas de publicité à ce sujet. Mais ce qu'ils disent est exact: Alertée par Madame Annick Gibaud, riveraine soutenant ce Monsieur au quotidien, la Députée Sandrine Josso , étant informée de prochaines chutes de neige, est allée chercher ce Monsieur le lundi 8 février au soir dans sa tente pour le mettre à l'abri ...dans SON BUREAU. Puis la Municipalité de Pornichet paye UNE semaine d'hôtel ( du 15 au 21 février voua vez le droit de le savoir car c'est votre argent). Les travailleurs sociaux ne savent pas où Monsieur Jen-Pierre sera hébergé à partir du 22 février. Alors comment le sauriez-vous? Si Annick Gibaud et sandrine Josso ne s'étaient pas mobilisées ce Monsieur Jean-Pierre serait mort.
A la demande du collectif j'ai rédigé un signalement de personne vulnérable en danger adressé a
à Madame la Procureure de la République ( copie au Préfet, Maire , Députée et défenseur des Droits). Nous avons donc répondu à des obligations du code pénal ( article 223-6 et 434-3 du code pénal) évitant ainsi une peine encourue de 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende. Taire cette situation , ne pas donner l'alerte, ne pas porter secours et extraire cette situation de la vie publique, questionne. Vous dites que tous les Pornichétins peuvent être satifaits de cette solution, peut-être mais il n'y a que deux personnes à remercier: Annick Gibaud et Sandrine Josso. Merci également au rédacteur de Pornichet infos
#19 - Le 17 février 2021 à 14h20 par Caroline, Pornichet
PAP #15
Vous êtes mal informé. Vérifiez vos sources avant d'envoyer des commentaires erronés.
#20 - Le 17 février 2021 à 14h36 par Moreau, Pornichet
Y en a qui manque pas d’air ! Aujourd’hui saute à pieds joints dedans, hier à tirer sur l’ambulance: L'image de cette expression est très explicite: une ambulance transporte généralement un malade ou un blessé. Alors vouloir tirer sur l'ambulance, ce n'est certainement pas pour en accélérer la guérison du passager, mais plutôt avec l'intention de l'achever complètement. C’est pourtant ce qu’engendre le consumérisme à ce genre d’info en tirant, sous entendus nauséabonds, reproches d’inaction, sur les pouvoirs publics. Un tel état d’esprit est sardonique.
#21 - Le 17 février 2021 à 20h49 par Pap Pornichet
#18 Emma le retour

Nous n'avons transmis comme information que celle transmise par un proche de M. JEAN-PIERRE.

Pour autant nous ne mettons pas en question le fait que d'autres personnes ont participé à aider Jean-Pierre.
Et qu'elles aient voulu garder l'anonymat n'en n'est que plus respectable.
Alors nous ne voyons pas en quoi notre commentaire serait erroné ( comme le prétend Caroline ou que nous travestissions la vérité.
D'ailleurs qui possède dans ce dossier, tant qu'il n'est pas clos, toute la vérité.
#22 - Le 18 février 2021 à 11h51 par Caroline, Pornichet
même une information transmise par un proche doit être vérifiée. Monsieur Jean-Pierre a été hébergé dans un hôtel de Pornichet jusqu'à lundi et non jusqu'au 31/5 ! Le CCAS de Pornichet prendra en charge une partie de l'hébergement. Rien n'est réglé ! Inscrit au CCAS de La Baule tout le monde se renvoie la responsabilité.
#23 - Le 18 février 2021 à 13h17 par Pap Pornichet
A Caroline

Dommage que les communes se renvoient le dossier.
Dommage de ne pas avoir fait jouer la trêve hivernale.

Mais ce n'est ni de votre fait ni.du notre. Ne nous injections pas , mais concentrons nos efforts sur les municipalités qui devraient avoir résolu le dossier depuis longtemps.
#24 - Le 18 février 2021 à 16h37 par Bernard, Pornichet
Ce problème doit être réglé en 1 journée. On trouve une solution pour loger des migrants en 1 journée et pas pour un seul SDF de Pornichet ? Demandez à Madame Johana Rolland comment elle fait ! Minable Pornichet.
#25 - Le 19 février 2021 à 11h36 par Placide, Pornichet
#16 Éthique et toc ! Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ? Dit cet animal plein de rage : Tu seras châtié de ta témérité !
#26 - Le 19 février 2021 à 12h08 par Gibaud Annick, Pornichet
Lettre ouverte à la Mairie de Pornichet  

Monsieur Jean-Pierre est au chaud. Un grand, grand merci à la personne, et à celle qui l'a sollicitée, grâce à qui cette mise à l'abri en urgence a été possible.
Ma question au Maire et aux Services est la suivante : 
COMMENT SE FAIT-IL, en 2021, dans une ville comme Pornichet :
-malgré des conditions météorologiques épouvantables,
- malgré la fragilité de la personne concernée,
- malgré les divers signalements auprès de la Mairie et les articles parus dans la presse,
- malgré le soutien d'une association caritative et celle d'un collectif, 
- malgré l'unanimité des personnes qui ont été amenées à constater que le lieu dans lequel cette personne avait été déplacée par la Mairie était      complétement inapproprié, 
QU'IL AIT FALLU DES MOIS, ET EN ARRIVER A DEVOIR FAIRE INTERVENIR UNE DEPUTEE, POUR QUE LA DETRESSE DE CE MONSIEUR SOIT ENFIN ENTENDUE ?
La complexité de la situation, et la vulnérabilité de cette personne auraient dû amener la Mairie et les Services à la solidarité nécessaire pour qu'une vraie solution puisse être trouvée au plus vite. Ce monsieur n'est pas un cas, c'est une personne en souffrance qui mérite d'autant plus d'être respectée. Ne pas répondre à celles ou ceux qui ont encore le cœur de vouloir aider, avec leurs petits moyens, ou leur donner des réponses "bateau" n'est pas non plus respectueux.
En espérant que cette interpellation sera comprise, car malheureusement, avec la pandémie actuelle, il risque d'y avoir de plus en plus de personnes en situation de précarité, on ne pourra pas toutes les cacher entre le conteneur et l'étier.
En vous remerciant de votre attention.

Bien cordialement, 

A.Gibaud.
#27 - Le 21 février 2021 à 09h35 par Gibaud Annick, Pornichet
Pour Hélas,
Monsieur Jean-Pierre a eu à coeur de ne pas faire subir à un animal ce que lui a eu à endurer. Il a depuis longtemps confié son petit chien à une bonne âme et continuera à le faire si le logement ne s'y prête pas.Soyez rassuré.
#28 - Le 21 février 2021 à 16h29 par Apostrophes, Pornichet
Rien ne justifie telles allusions virulentes en réponse à l’appel de l’annonce qui l’était non moins. Les uns.es ravalent leurs préjugés et n’hésitent pas à faire de la récupération.
Nul ne peut s’approprier tous les possibles sans une part d’intelligence. Réserve était de minimiser l’irruption inadéquate d’aventurières en tel cas (+ écrits perdus?)
Prendre les précautions d’usage, savoir que c’est la loi qui protège l’action, non pas l’ingérence qui dicte la loi, aurait évité le dévoiement du vrai sujet à dessein réel et dimensions adaptées.
L’idée délibérée d’en faire tout autre chose est écœurante.
Essentiellement saluer de Mme Josso au CCAS et la mairie dont il dépend. Tels ont été les leviers utiles. Et non pas celle ou celui qui tire la couverture.
#29 - Le 22 février 2021 à 00h48 par Hélas, Pornichet
#26 et son chien, le principal problème de ce monsieur, vous oubliez d'en faire mention, bien entendu, c'est un peu facile votre commentaire destiné à faire pleurer dans les chaumières,, c'est même honteux !
#30 - Le 24 février 2021 à 20h28 par Hélas, Pornichet
#26 j'ai pleuré, mais son chien, il devient quoi, c'était quand même un gros problème ?
#31 - Le 25 février 2021 à 21h05 par Michèle ADAM, Pornichet
Hélas: cela fait plusieurs commentaires où vous exprimez votre souci par rapport au chien: je confirme les propos de Madame Gibaud: une dame , non seulement nourrit et cajole le petit chien mais en plus organise à son domicile " des cafés-rencontres" entre le maître et son animal.
Bien moins visible qu'un meeting aérien , ces temps de rencontre font partie de la vie émotionnelle de Pornichet , en soulignent l'identité, et rassurent l'image des Pornichétines et Pornichétins: outre une affiche attractive que l'on veut lui attribuer
par des annonces clinquantes , Pornichet possède une âme simple , discrète, généreuse et solidaire.
#32 - Le 26 février 2021 à 07h20 par Help!, Pornichet
Mmes il n’a pu échapper à votre fréquence : à qui l’idée d’écriteau fiché dans une jardinière "Attention plancher glissant" à l’entrée de sa tente ? sanctuariser l’endroit ? ignominie ? ironie du sort ? Sous les intentions votives se nichent des virulences crasses. Ce n’est pas ainsi que l’on aide quelqu’un à entrer en résilience. Parler café-rencontres et morale après ça ?
#33 - Le 26 février 2021 à 08h09 par Gibaud Annick, Pornichet
#31 Heureusement qu'existe cette générosité et je peux en apporter un témoignage.
Au début de ma rencontre avec Jean-Pierre, je m'étais retrouvée sur place au moment de la livraison faite par une association caritative. Après avoir croisé le bénévole, et alors qu'il me croyait repartie, j'ai pu voir que ce monsieur ne s'est pas seulement contenté de déposer de la nourriture. J'ai pu constater qu'il prenait le temps, bien qu'il travaille, d'écouter Jean-Pierre, à qui il a, par ailleurs, donné son numéro personnel depuis lomgtemps.
Je garde aussi en mémoire que, à un moment où j'étais inquiète pour Jean-Pierre, son assistante sociale de Guérande, ainsi que la Directrice du CCAS de Pornichet, ont chacune, pris la peine, alors que je n'avais pas réussi à les joindre, de me rappeler en dehors de leurs heures de travail.
Je m'arrête à ses deux exemples de solidarité, car il y en a bien plus ;)!
#34 - Le 26 février 2021 à 14h11 par Apostrophes, Pornichet
Comme c’est étrange, ces papiers semés dans la nature, lié fax de presse locale nettement plus nuancée sur le sujet. Mail jamais arrivé ? Redondance ou double lettre ouverte qui de fait n’en est pas. Appelons plutôt ça Teaser. Quand on se dit responsable on doit donner une information juste et pertinente. Croire s’abriter derrière le bouclier média est une erreur. Ce n’est pas le meilleur moyen de se faire comprendre par l’opinion.
#35 - Le 27 février 2021 à 10h29 par Hélas, Pornichet
Si il n'avait pas eu de chien, lil n'y aurait eu aucun problème, et ça vous oubliez de la dire mesdames et messieurs les bien-pensants, c'est un peu facile d'accuser le maire et ses services de n'avoir rien fait !
#36 - Le 27 février 2021 à 20h35 par Emma le retour
Sans vouloir APOSTROPHEr quelqu'un en particulier, certains malgré leur domiciles fixes chauds et confortables ne savent plus où ils habitent ...HELAS!
ils crient au secours pour la société:" HELP! HELP!" alors qu'ils devraient s'inquiéter de leur propre errance. Au lieu de cela ils PORTEnt leurs PLUMEs comme des paons se souciant d'abord de CHOUPIE , le petit chien du Monsieur sans domicile. D'autre aimerait aller plus loin dans son expression mais craignant le contentieux il se dit " J'OSE PAS".
#37 - Le 28 février 2021 à 09h32 par Choupie, Pornichet
Je ne sais quelle mouche vous pique
De Tatimouchamouise aux crocs du clébard
Mais qui donc des deux a chopé l’éthique
Voila, que la guêpe aguicheuse sort son dard

Organiser de cafés-rencontres en plein Covid
Monopoly de ce petit aréopage humanitaire
M.A charité, Miss miséréré, hôte misésarabiliste
Mouche du coche de la misère ainsi s’affaire

Passée de couche du moche à hôte bienfaiteur
Ne serait pas, sans colère, une mince affaire
Hardie ! Bas les masques, haut les cœurs !
Se vante, s'auto louanges sur dos de la misère
#38 - Le 28 février 2021 à 11h26 par Gibaud Annick, Pornichet
#36 MDR ! et ça fait du bien !
Quand j'avais lu que même l'humour du panneau "Attention plancher glissant" piqué à l'entrée boueuse de la tente n'avait pas éte compris, au secours ! je me demandais en quoi les interventions de certains étaient constructives, et s'il était bien utile de leur répondre.
Aujourd'hui , tout s'éclaire, ces personnes doivent être là pour nous faire rire ! Il ne faut surtout pas qu'ils arrêtent ! Le ridicule ne tuant pas, ils ne risquent rien ;) !
#39 - Le 01 mars 2021 à 19h46 par Michèle ADAM, Pornichet
Ah Choupie, Ah choupinou, oh choupinette
Il est vraiment très doux en ce soir de printemps
De voir que malgré tout vous m'accordiez du temps
Mais voilà le soleil qui échauffe votre tête.

Votre chandelle est morte, vous n'avez plus de feu
Vous alignez des mots piochés dans le Larousse
Pour ôter le crédit des quidams généreux
Pour vous gargariser et emmerder la rousse.

Mais j'aperçois un merle sur le fil électrique
Ne serait-ce point vous qui venez m'espionner?
Déguisé? prêt à tout pour nourrir la critique
Vous sifflez, vous piaffez...mon chat va vous manger!

Puissions-nous, cher ennemi, faire sourire le lecteur
Ce serait une victoire en ces temps monotones
Du printemps, de l'été sur l'hiver et l'automne
Si notre connerie pouvait chauffer les coeurs.
#40 - Le 03 mars 2021 à 19h25 par Hélas, Pornichet
#39 même pas drôle !
#41 - Le 04 mars 2021 à 13h59 par Herbert, Pornichet
Et en plus de ça vous narguez Mesdames, votre bravoure déguisée n’est qu’une caricature d’humanité. L’agressif ne résout rien, la médisance encore moins. Vous mélangez tout, meeting – fêtes – approche sociétale d’un fait de société. Horripilantes. Rien de ce que vous dites ne permet de comprendre le sens de la vie, le sens de l’homme, côté humain. Vous ne faites qu’alimenter, entretenir des divisions idiotes. Sinon se regarder dans la glace en se disant j’ai assumé ? Ou n’était-ce que vanité… ?
#42 - Le 11 mars 2021 à 14h06 par Val, Pornichet
Hier soir au conseil, le cas du SDF, une mise au point qui s’imposait. On ne peut distribuer à la volée des soupçons d’incompétences et allusions d’impotence des services et pouvoirs publics sans rien attendre en retour. La vigilance ne s’aide pas de phénomènes de décompensation sur le dos de qui que ce soit. Le maire a rappelé au devoir de dignité et de confidentialité des élus.es qui s’en éloignent. Dont acte.
#43 - Le 13 mars 2021 à 11h27 par Emma le retour
Val 42: A chaque fois que vous vous exprimez vous perdez une occasion de vous taire et vous me donner une occasion de parler .Merci.
Vous relevez "le Maire a rappelé au devoir de dignité et de confidentialité des élus"? le seul qui ait donné une information confidentielle sur le dossier de ce monsieur c'est le Maire en relatant que cette personne a des revenus. Et alors? il y a des tas de gens qui travaillent, touchent un salaire et sont à la rue. L'objet du débat n'est pas l'attribution de logement sociaux ( urgent ou pérenne) l'objet c'est la mise à l'abri en urgence des gens qui sont en danger dehors en période de grand froid EN RELAIS des structures sociales qui accompagnent le dossier ( si la personne est connue).Il est de l'obligation de chacun de signaler une situation de danger dont il est témoin. Des citoyens ont interpellé l'Autorité Municipale, n'obtenant pas de réponse ils ont donc, toujours dans le cadre de cette obligation de signalement, sollicité le regard et l'écoute la presse. C'est le silence qui a suscité la médiatisation. " La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration" (article 15 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. ) Compte-tenu de l'émotion qui envahit notre Autorité Municipale au cours de cérémonies commémoratives en souvenir des morts ( ce qui est louable) la population pourrait s'attendre à la même émotion vis à vis des vivants. Chef d'entreprise, chef de chantiers , chef de travaux...il n'y a pas de doute. Une gestion en " bon père de famille" mériterait, selon ma perception, d'être affinée.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter