Pornichet Infos

Les Assises du développement durable, une soirée d’ouverture prometteuse

Pour cette soirée d’ouverture des Assises du développement durable, la municipalité s’était entourée de professionnels spécialisés : Georges Emblanc, consultant pour le WWF-France ; Yoann Chagnaud, Chargé de mission du Comité 21 en Pays de la Loire et Alban Le Foll, chef de projets développement durable de la DDTM 44. La conférence-débat a été particulièrement riche en enseignement sur l’Agenda 21.

Les maîtres mots de toute la soirée : CONCERTATION ; TRANSVERSALITÉ.

Tout d’abord un film-diaporama a retracé les principales actions menées par la municipalité en abordant les nombreuses problématiques tout en évoquant quelques solutions éventuelles… Anne-Catherine Roudeix, subdéléguée au développement durable a débuté la conférence en posant les trois piliers de l’Agenda 21 : social, environnemental et économique. Considérant que la population de Pornichet attend des actions concrètes, l’élue a ouvert la concertation et invité les Pornichétins à s’inscrire dans des ateliers thématiques.

Georges Emblanc, a présenté son travail qui consiste à créer des outils pour sensibiliser les acteurs du développement durable : « Construire un monde où l’homme puisse vivre en harmonie avec la nature ». Il pose les questions : Quelle place je laisse à la diversité dans mon environnement ? Comment partager un espace commun avec des milliers d’espèces ? À savoir qu’en 50 ans, le premier calcul de l’empreinte écologique quant à l’émission à effet de serre a été multiplié par 10. Nous consommons 30 % de plus que ce que la nature peut nous donner. Par exemple, dit-il, en imaginant les pommes d’un pommier, nous consommons 30 % de plus de pommes que le pommier peut en donner. Donc on ronge les branches. Nous consommons notre capital au risque d’un basculement, un enjeu énorme, aussi gros que la disparition des dinosaures… Il y a urgence.

L’agenda 21, c’est 21 actions à mettre en place pour le XXIe siècle.

Le comité 21 accompagne les territoires depuis 1995 dans une stratégie de développement durable. « Expert de la transversalité, explique Yoann Chagnaud, nous intervenons auprès des entreprises, des territoires, de tous les acteurs ». Aujourd’hui 31 villes de Loire-Atlantique ont une démarche Agenda 21. Expert en la matière, le Comité 21 accompagne les acteurs pour la communication et instaure le dialogue avec l’ensemble des personnes concernées tout en faisant du sur-mesure avec l’idée d’une articulation avec le territoire.

D’autre part, au cours de l’été 2010, deux agents municipaux saisonniers ont procédé à un questionnaire auprès des touristes. L’analyse des 800 questionnaires remplis a fait apparaître des chiffres, tels que : 8,75 % des personnes interrogées connaissent le développement durable ; 70 % ont des pratiques éco-responsables ; 82 % souhaitent que le sentier côtier ne soit utilisé que par des piétons (pas de vélos) ; 51 % ne connaissent pas les chemins de randonnées à Pornichet ; plus de 50 % considèrent le réseau cyclable comme suffisant ; 60 % des vacanciers sont d’accord pour un remblai sans voiture… Pour conclure, Anne-Catherine Roudeix révèle que pour 80 % des personnes interrogées, l’automobile est un concept révolu.

Enchaînement parfait, la navette gratuite de cet été, au regard du nombre de passagers, aurait supprimé la circulation de 1 410 voitures, soit 32 voitures par jour. Bilan 2,96 t de CO2 pour les 7 163 km parcourus. La navette sera non seulement reconduite l’été prochain, mais il devrait y en avoir trois en service dans tous les quartiers de Pornichet.

Alan Le Foll, chef de projets développement durable de la DDTM44 a pour mission d’essayer d’apporter la transversalité. Son principal objectif c’est l’épanouissement de tous : « Il est important que chacun trouve sa place dans la société pour vivre ensemble. Tout le monde a le droit à une vie de qualité ». Des mots récurrents dans l’approche du développement durable : consommation responsable, cohésion sociale, approche globale et générale, mutualisation des équipements collectifs, en matière économique : priorité à la proximité. Les enjeux départementaux visent à diminuer la dépendance aux énergies fossiles. Deux points forts dans la consommation : 1. Le déplacement contraint ; 2. Le chauffage des maisons. Les solutions : 1. Les transports en commun ; 2. les rénovations thermiques. À Pornichet, la DDTM44 intervient au niveau du bilan carbone. Actuellement une consultation est en cours.

Catherine Garçon, premier adjoint, a précisé que les 230 agents municipaux ont été informés sur le développement durable. Il est important que la municipalité montre l’exemple. Un comité de pilotage, composé d’une quinzaine d’agents est nécessaire pour la transversalité ». Les différentes étapes des Assises du développement durable ont été programmées. Le comité de pilotage va constituer des groupes thématiques. Une enquête auprès des Pornichétins va se mettre en place sur papier, par téléphone ou sur Internet, le support n’est pas encore défini. Des fiches d’actions vont être rédigées, retenues, validées et restituées au public en mai 2011. La dernière phase de confirmation lancera le programme d’actions qui vivra les deux années suivantes.

Robert Belliot, maire a débuté et clôturé la conférence-débat sur le développement durable en invitant tous les Pornichétins à participer à cette démarche de concertation. « Je compte sur vous pour vous inscrire dans les ateliers thématiques. »

Anne-Catherine Roudeix, subdéléguée au développement durable a conclu : La démarche de l’Agenda 21 est à faire dans la progressivité. Le choix de la concertation est primordial. Les choses se feront avec vous ou ne se feront pas ».

16/11/2010 | 4 commentaires
Article précédent : « Conseil municipal : Débat d'orientation budgétaire, autosatisfaction de la majorité »
Article suivant : « Robert Belliot profite de l'AG de l'Office de Tourisme pour faire taire les rumeurs »

Vos commentaires

#1 - Le 26 novembre 2010 à 17h34 par rosalie, Pornichet
Découvert dans la presse locale, tout à fait par hasard, que la Carène invitait les pornichetins à une présentation de son Agenda 21 le mercredi 1er Décembre à 19 heures.
Pornichet Info n'aurait-ilpas eu connaissance de ce rendez-vous important.
C'est, en tous cas, une belle occasion de comparer les projets, et d'en débattre.
#2 - Le 26 novembre 2010 à 18h37 par Herbert
L'agenda 21 de la Carène est celui de l'intercommunalité. Il n'y a pas de comparaison à faire entre celui d'une ville, celui d'une intercommunalité, celui d'une région.
Ils sont tous pertinents et au niveau des compétences de chaque collectivité territoriale.
Et donc tous complémentaires !
Saluons donc ces volontés et cessons de vouloir comparer et confronter ce qui n'a pas vocation à l'être.
#3 - Le 29 novembre 2010 à 23h38 par kirikou, Pornichet
M.Herbert a une vision particulière de la globalité. Comment une intercommunalité pourrait-elle exister sans la somme des communalités? Idem pour le département puis pour la région puis pour le national. Si chaque partie ne joue pas la même partition, cela risque de faire cacophonie. Chaque commune a sa spécificité, mais cela ne peut aller à l'encontre de l'intérêt général. Il s'agit donc bien de coordonner un ensemble. Les règles du jeu sont les mêmes pour tous.
#4 - Le 06 décembre 2010 à 12h15 par Herbert
Vous ne m'avez pas compris.
Les compétences de chaque strate de collectivité territoriale sont assez délimitées en France. Bien ou pas, ce n'est pas le propos.
Il n'est pas possible à Pornichet en tant que commune d'intervenir directement sur les transports collectifs,l'eau et l'assainissement par exemple parce que ce sont des compétences de la Carène.
La Carène ne va pas intervenir sur le chauffage des bâtiments municipaux et l'éclairage de la ville.
Il s'agit bien de complémentarité, et non de cacophonie. Tout le monde tire dans le même sens, dans des registres distincts.
Pour garder votre analogie musicale il n'y a qu'une seule partition, mais chacun joue d'instruments différents. Si cela fonctionne c'est symphonique.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter