Pornichet Infos

Les fêtards n’étaient pas à la fête

Ils étaient tous là, les musiciens, avec une grande envie de partager leurs gammes… Ils étaient là aussi, les retraités, les cinquantenaires, les jeunes ados, les vacanciers de juin… Mais pas les étudiants qui sérieux entre deux épreuves se sont couchés tôt, ou le nez dans leurs livres espèrent encore mémoriser quelques données savantes.

Pourtant les rythmes s’accordaient avec le rock, folk, disco, blues, rétro, tango, rumba, baroque. La note avait des allures festives, drôles, inquiétantes, métal, jazz ou fausses… Certains quartiers eurent moins de succès que d’autres. Aux Océanes, les courants d’air ne sont pas tous musicaux c’est bien connu et le vent emporte les foules, vers des scènes plus abritées, comme La Poste, un plan sympa avec du disco à tout va ! Chanter le disco sans bouger le petit doigt, une performance ! Ou encore le grand bal à l’hôtel de ville avec Danse loisirs à Pornichet, La Belle époque et le nouveau répertoire de chansons contemporaines de la chorale Cantadune. À la gare, trois groupes se succèdent et comme sur des rails, ça roule, le public participe et l’ambiance est au top ! Ça jazze bien avenue de Gaulle, tandis qu’a l’intérieur de l’église Notre-Dame-des-Dunes, l’ensemble Triade donne dans le baroque et qu’à l’extérieur Niky et Jo font la fête ! Les musiciens étaient en dièse et le public en bémol, l’année prochaine, il va falloir accorder les notes (du bac), avant que la fête de la musique ne disparaisse petit à petit…

Joris et Rebecca
Joris et Rebecca
22/06/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Pornichet reçoit la fête de l’été »
Article suivant : « Le vendredi 7 mai, les soirées Soul Clap reviennent à l'Altercafé à Nantes »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter