Pornichet Infos

Les gaullistes sociaux du Club nouveau siècle veulent relancer l’idée de participation

Le Club Nouveau Siècle de Loire-Atlantique animé par Jérémy Rabiller recevait Bernard Reygrobelet le Président également Secrétaire national en charge des questions relatives à la transformation sociale à l’UMP.

Le Club Nouveau Siècle souhaite voir intensifier la notion de participation des salariés dans l’entreprise. Un déjeuner-débat à Pornichet a permis de connaître l’expérience d’un chef d’entreprise Alain Durand PDG de Mateloc et président de l’Union Régionale des SCOP des pays de Loire.

Pour rappel le Club Nouveau Siècle vise à organiser une réflexion politique économique, sociale, culturelle et environnementale à partir des valeurs du gaullisme. Il veut réactiver la notion de participation au sens ou l’entendait le Général De Gaulle comme un outil de réconciliation entre le capital et le travail et le vecteur de transformation sociale.
« Ce qui compte pour nous c’est que l’homme soit maître de son destin, on est très proche des idées socialistes ce qui nous différencie c’est que l’on est contre la politique du guichet. » précise Alain Reygrobelet.

Une étude du cabinet Technologia révèle que les pays qui ont refusé de considérer le lien social ont régressé économiquement. Pour le président du Club nouveau siècle «  il faut refabriquer du tissu industriel, à l’époque des trente glorieuses, on fabriquait français on consommait français ».

Pour l’ancien ministre et économiste Jacques Godfrain « l’enjeu fondamental de la participation est de charger en profondeur l’esprit de l’économie, de redonner cet esprit d’entreprendre aux salariés et cet état de sérénité au sein de l’entreprise. La construction du viaduc de Millau a été confiée à une entreprise dont l’actionnariat salarié est très présent. Résultat aucun accident du travail à déplorer ! L’actionnariat salarié n’est pas uniquement un levier économique, il vise une notion d’harmonie dans l’entreprise. »

L’exemple de Mateloc

Mateloc est une SCOP (Société Coopérative Ouvrière de Production) entreprise régionale de l'Ouest de 125 salariés, implantée sur huit sites, MATELOC est une société prestataire de services pour les entreprises du bâtiment, des travaux publics et de l'industrie.
L'activité de l'entreprise est la location, la maintenance et le négoce de :
- coffrages et passerelles
- grues et plates-formes de travail
- matériels de chantiers
- matériels de manutention
Son président Alain Durand est aussi président de l’Union régionale des SCOP des Pays de Loire. Née de la fusion de deux entreprises en difficulté, la société existe sous sa forme d'organisation coopérative depuis 30 ans. Et cela pourrait durer encore longtemps. Car sous ce statut, « les fonds propres de l'entreprise sont inaliénables » indique Alain Durand.  Pour ce dernier « quand Airbus avait un statut coopératif, l’entreprise faisait des bénéfices ». Chez nous 2,2 millions d’euros du capital sont détenus par les salariés et le « smic » est à 1 800 euros avec une échelle de salaire de 1 à 4».

Dans les SCOP, l’affectation du résultat se fait de manière démocratique en associant au maximum  les salariés aux prises de décision.

Enfin pour  le Club nouveau siècle « la participation est un véritable projet de société et un projet de civilisation et une voie de redressement pour la France en crise. »
                                                                                                                                                                                                                                                                                 

 

Auteur : JBR | 14/04/2012 | 3 commentaires
Article précédent : « Présidentielle 2012 les résultats du premier tour à Pornichet »
Article suivant : « Conseil Municipal, développement oui, durable pas certain »

Vos commentaires

#1 - Le 17 avril 2012 à 10h52 par Lemere
Débat intéressant, mais concrètement comment transformer de belles intentions de partage d'un gateau qui ne cesse , non pas de rétrécir, mais dont les parts sont de plus en plus inégales.
Pourquoi avons nous besoin de la politique du guichet ?
Tout simplement parce que l'offre privée n'existe plus, soit pour raison de mécanisation ou de délocalisation.
Parce qu'il est impossible de lutter contre des pays qui ne respectent rien.
Ni un minimum de considération sociale, ni un minimum de considérations environnementales. Et peu importe le régime, les deux tigres que sont l'Inde et la Chine ont des régimes bien différents, mais ont des constantes communes :
-Très grande masse de population
-Très grands écarts de richesses
-Le plus grand nombre en absolu de milliardaires.
-Le plus grand nombre en absolu de pauvres.

Nous devons repenser notre société, et si elle ne s'inscrit pas dans le schéma Européen, pourquoi pas en sortir pour montrer qu'à l'échelle d'un pays social, on peut très bien en partageant mieux les richesses et les ressources, y vivre Tous décemment, et y recevoir une éducation qui fera que nos talents s'exporterons.
Mais stoppons notre consumérisme à outrance de produits made in RPC.
Même si notre industrie aéronautique doit se repositionner.
Nous ne gagnerons pas la guerre économique qui va faire rage dans les mois qui viennent, sans changer notre comportement de servilité face à des dirigeants d'un pays qui ne sont autres qu'un visage différent de ceux que nous honissions quand ils dirigeaient l'ex URSS.
Comment, l' Europe, qui unaniment condamne par exemple la peine de mort, peut-elle se laisser dicter ses lois économiques par un pays qui la pratique sans honte et sans débat.
Au moins les USA ont-ils ce débat, et offrent-ils des zones ou elle n'a pas place.Comment des démocraties, peuvent-elles se laisser imposer des lois par un gouvernement non élu par son peuple.
Tout cela pour le profit de quelques uns et l'appauvrissement des autres.
#2 - Le 18 avril 2012 à 09h39 par CONSTAT, 44380
Vraiment très bien dit Monsieur Lemere, vous devriez briguer le poste de maire de Pornichet et pour cela, rassemblez dès à présent une équipe pour les municipales de 2014. Vous avez prouvé, sur ce site, à maintes reprises vos capacités, vos talents et votre compétences à diriger une commune. Beaucoup de nos concitoyens espèrent que les choses vont changer en 2014 mais pour l'instant rien ne se profile à l'horizon et c'est vraiment désespérant quant on voit la politique à la papa de Monsieur BELLIOT !
#3 - Le 25 mai 2012 à 09h45 par Anne, 44380
Si si si, à l'horizon 2014...moi j'en vois une qui se prépare..et un peu plus charismatique et vive que notre colérique Jérémie. Mais ils feront affaire peut être avec Jérémie en adjoint à l'urbanisme par exemple?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter