Pornichet Infos

Les plantes ont fait leur rentrée à l’hippodrome

Le service espaces verts de la ville de Pornichet, et quelques rares exposants dont le CPIE présentaient la rentrée des plantes. Cette IVe édition a fait la part belle à la biodiversité et à l’écojardinage.
Les paillages
Les paillages

Un technicien de la Ville expliquait les différents paillages qui permettent  de maintenir l’humidité  et améliorer les conditions de culture. « On ne déplace plus de camions pour évacuer les déchets, on transforme tout. Le gazon coupé en fines particules reste sur la pelouse et permet ainsi une décomposition qui favorise la biodiversité ».

En début d’après midi avait lieu les échanges de plantes et de graines. Si la communication avait été à la hauteur de l’intérêt du sujet la fréquentation aurait été sans nul doute meilleure.

La Ville préconise de ne plus désherber, d’essayer de supporter l’herbe, et si c’est vraiment insupportable de pratiquer le désherbage naturel. « À Pornichet on ne désherbe plus depuis six ou sept ans. » La solution passe aussi par la plantation de fleurs le long des murs de limite de propriété.

Le CPIE était présent pour expliquer tout l’intérêt de maintenir ou développer les fossés. Le fossé en cas de fortes pluies permet de ralentir le débit de l’eau sous réserve qu’il soit composé de végétation. Cela permet aussi une meilleures infiltration de l’eau. Le CPIE a lancé un  appel pour le retour des hirondelles. Si vous repérez une hirondelle près de chez vous le CPIE vous aidera à accueillir sous votre toit ou dans votre grange une colonie de ces petits oiseaux. « Il faut la mobilisation de tous pour repeupler les régions d’une espèce en déclin. »

Enfin la Ville de Pornichet organise un concours d’éco-jardinage. Un questionnaire est à la disposition des habitants, il peut être retiré à la maison des associations Espace Camille Flammarion mais il n’est pas précisé si l’on gagne un jardin de plusieurs milliers de m2 ...ou une graine. Les réponses au concours doivent être adressées avant le 31 mars 2013.
 

Auteur : JBR | 01/10/2012 | 3 commentaires
Article précédent : « Longue exposition »
Article suivant : « Les visions oniriques de Mickelina Mancini »

Vos commentaires

#1 - Le 03 octobre 2012 à 18h33 par Lemere
Pour une fois il s'agit de plantes et non de ...plaintes.
#2 - Le 05 octobre 2012 à 21h26 par Joseph, Pornichet
YES TROP BON !
#3 - Le 06 octobre 2012 à 15h40 par JMP44
Voilà un hippodrome qui sert à tout!

Cela prouve bien que le besoin le plus urgent de la ville de Pornichet n'était pas de construire un nouvel hippodrome.

Oui à la plantation de fleurs le long des murs sur les trottoirs, mais encore faudrait-il que les trottoirs ne soient pas en permanence squattés par des véhicules en stationnement interdit.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter