Pornichet Infos

Les Strauss-Kahn, politique, sexe et argent aux rendez-vous littéraires de l'hippodrome

Près de 400 personnes s'étaient donné rendez-vous vendredi dernier pour assister à la présentation du livre « Les Strauss-Kahn » dans le cadre des rendez-vous littéraires et culturels de l'hippodrome. Ariane Chemin, co-auteur de cet ouvrage avec Raphaëlle Bacqué, était présente, pour éclairer les auditeurs sur son enquête.

La conférence a été l'occasion pour Ariane Chemin de célébrer son métier de grand reporter.
Issue de Sciences Po, la journaliste a commencé par un stage avant de s'imposer au sein de la rédaction du Monde. Elle est depuis de nombreuses années « grand reporter », ce qui lui laisse une très grande liberté pour aborder les sujets de son choix, sans contrainte.

Ce livre est donc une enquête, dans la plus grande tradition journalistique, qu'elle a menée sur un couple qu'elle ne connaissait pas au-delà du politique. Elle et Raphaëlle Bacqué se sont livrées pendant plusieurs mois à des entretiens avec les proches du couple, parfois sans annoncer leur intention d'en tirer un livre. Les deux journalistes ne se sont pas entretenues avec Dominique Strauss-Kahn, « ce n'était pas réellement nécessaire, notre livre n'avait pas pour but d'être une biographie mais bien une enquête ».
 

Portrait d'un couple

Pour l'auteure, les Strauss-Kahn sont représentatifs des tentations modernes, pris entre argent, sexe et pouvoir. Du fait de ces penchants, elle avait même « la prescience qu'il [Dominique Strauss Kahn] ne pourrait être candidat aux présidentielles ». Pour elle, les affaires d'argent de la famille auraient été le principal frein à sa présidentialisation.
Le livre retrace donc la vie de ce couple, de son mariage, symbolique de la « gauche caviar » en ce qu'elle mélange pouvoir politique, économique et financier, à sa chute au lendemain de l'affaire du Sofitel. Il faut noter que ce dernier point est laissé dans le flou, du fait de l'incertitude concernant les faits.

Répondant aux questions de Dominique Labarrière et du public, Ariane Chemin a brossé un portrait du couple politique le plus médiatisé des deux dernières années. D'un côté, Anne Sinclair a pendant de longues années poussé son mari, faisant jouer son réseau de connaissances et sacrifiant sa carrière journalistique, dans le but de le voir gravir les échelons de la vie politique.
De l'autre, Dominique Strauss-Khan, « brillant mais dilettante » a multiplié les vies parallèles, segmentant ces rencontres et ces fréquentations. Son caractère de joueur a été, selon la journaliste, la raison de sa chute, l'ancien directeur général du FMI ayant multiplié les risques au fil des années en effaçant peu à peu ses précautions. Elle en tire le portrait d'un homme « constamment dans le déni de l'autre », manipulateur et amateur d'un jeu de cour autour de sa personne.

Ariane Chemin a aussi tenu à s'expliquer quant à la présupposée retenue des journalistes concernant les mœurs de Dominique Strauss-Kahn. « Le milieu journalistique savait certains détails, qu'on évoque les œillades du ministre des finances aux journalistes lors des conférences de presse, ou son absence de Bercy à partir de 17 h 00. Mais nous ne rentrions pas dans le détail de sa vie privée, là n'est pas le rôle de la presse, sans quoi on approche du totalitarisme. »


Après un exposé de plus d'une heure, l'auteure a bien voulu se prêter au jeu de la dédicace auprès de la cinquantaine de personnes ayant acheté un exemplaire à la sortie. L'occasion pour elle d'échanger avec ses lecteurs ; « C'était la première fois que je m'exprimais devant une telle audience, j'étais un peu nerveuse mais tout s'est bien passé. Tout le monde était très intéressé et jamais la discussion n'a tourné au grivois. Il faut d'ailleurs féliciter Dominique Labarrière, il a très bien animé cette heure.»
 

Auteur : GS | 10/09/2012 | 17 commentaires
Article précédent : « Les Sirènes du patrimoine veulent relever la Croix des forts »
Article suivant : « La base sous-marine »

Vos commentaires

#1 - Le 11 septembre 2012 à 09h35 par Cathy
Ho là là ça ne s'améliore pas à Pornichet: le niveau des conférences!! in croyable! on fait dans le voyeurisme et dans le cancan. c'est bien vulgaire tout ça!
#2 - Le 11 septembre 2012 à 11h58 par Lemere
D'abord on lèche, ensuite on lâche, enfin on lynche.

400 personnes, et 50 livres de dédicacés, ouf on est rassuré sur le nombre de voyeurs.

Je croyais que cela ne se faisait pas de tirer sur une ambulance. Sincèrement que peut-on tirer de la lecture d'une enquête comme celle-ci. Ah! si elle avait eut lieu avant les évènements, là oui. Mais " on pouvait pas, cela aurait été du totalitarisme". Ben tiens...
#3 - Le 12 septembre 2012 à 12h19 par Georges , Pornichet
Apparemment la vérité gêne tellement certains commentateurs que l'on appel ça pudiquement du "voyeurisme" ? Terme fortement approprié à DSK, ( un des leader socialiste les plus en vue quand même) et à ses parties de débauche ! C'est vrai que "ça la fout mal"... Mais rappelez-vous à Pornichet, le premier adjoint démissionnaire de Lambert qui pratiquait des abus sexuels en se faisant passé pour un médecin du travail... Les amnésiques peuvent lire l'article du parisien intitulé "l'élu pervers se faisait passé pour un médecin du travail" peut être cela rafraichira-t-il les mémoires...
http://www.leparisien.fr/faits-divers/l-elu-pervers-se-faisait-passer-pour-un-medecin-du-travail-16-07-2005-2006130938.php
#4 - Le 12 septembre 2012 à 19h37 par ft, Pornichet
Tiens voila encore le critiqueur lemerre

mais vous en avez pas ras le bol de raconter des mensonges ?
#5 - Le 12 septembre 2012 à 23h41 par Lemere
Ft menteur dites vous ?
Decidemment vous ne savez pas lire!
Quand à Georges, vous vous complaisez dans le scabreux. Oh, vous prenez bien des précautions et des alibis pour faire passer cela pour de l' information. Mais en votre âme et conscience n 'êtes vous pas en train de faire de la récupération d' un fait divers à des fins politiques? Pas très joli tout cela, y compris pour les victimes qui si elles ont eut droit au procès , ont aussi le droit à l'oubli.
Mais cela vous n'y avez pas pensé.
#6 - Le 13 septembre 2012 à 12h27 par Georges , Pornichet
"Fait divers", "droit à l'oubli" " victimes", nous dit-on maintenant pour étouffer l'affaire du comportement proprement scandaleux d'un premier adjoint de la municipalité de Lambert (rapporté aussi dans le journal Libération et 20 minutes). Au moins tous les lecteurs de ce blog sauront quel est le niveau de sens moral du pseudo-Lemere (peut-être en a-t-il d'autres ?) toujours prompt à critiquer pour exister. Et pour que chacun puisse avoir un éclairage précis et complet on rappellera que Sylvain Laurent, tour à tour ancien collaborateur de Lambert, ancien directeur de l'Office de Tourisme, puis chargé de mission du projet Hippocampe à l'Agence de développement de Saint-Nazaire (ADDRN) ancien élu de la liste de Lambert et rédacteur-fondateur présumé (?) du Poulpe (secret de polichinelle depuis qu'il a mis ses photos de famille sur son blog...) est aujourd'hui en charge du développement au sein de Berthelot constructions dont le PDG est bien l'ancien premier adjoint en question. Tous ces faits sont avérés et vérifiables par tous et cela s'appelle la Vérité. http://www.groupe-berthelot.com/actualites/71-berthelot-constructions-croit-en-saint-nazaire.html.
#7 - Le 13 septembre 2012 à 19h21 par ft, Pornichet
Lemerre,


Mais que vous a promis mr lambert? pour les municipales 2014?

vous a t-il promis un role *********Modérateur************
#8 - Le 13 septembre 2012 à 23h26 par Robert
Georges, Ft
Les intentions que vous me prêtez , ne seraient-elles pas le miroir des vôtres ?
Quand à la diatribe nauséabonde de Georges, sur un événement jugé, elle ne rabaisse que son auteur.
Votre haine Messieurs transpire de vos commentaires, on se demande de quoi vous avez peur. Mais je vais faire acte de charité , je n' y répondrai plus. C 'est s' abaisser que d' échanger avec vous.

Ah! J' oubliais , je n' ai nulle intention de quémander quelque position que cela soit à M. Lambert, mais oui je pense que je serai mieux à ses cotés et ceux de MM Laurent et Descombes qu' auprès des vôtres.
#9 - Le 14 septembre 2012 à 11h04 par ft, Pornichet
lemerre,

et bien enfin vous vous devoilez ,vous etes bien un politicien du coté de lambert maintenant a moi de me devoiler!! je suis un habitant de pornichet et je ne fais pas de politique ni a droite ni a gauche mais je defend mes interets et pour l'instant je voterais mr belliot car j'ai vécu sous la periode lambert et non merci!!!!! car c'etait un désastre!!!!.
ne soyez pas mauvais perdant lambert oups non mr lemerre!!!!!
#10 - Le 14 septembre 2012 à 12h36 par Georges , Pornichet
La vérité est parfois douloureuse, mais elle est la vérité et effectivement pour pseudo-Lemere cela se passe d'autres commentaires, on peut le comprendre...
#11 - Le 14 septembre 2012 à 14h40 par Cavaro
Zyva Lemere,
qui se ressemble...
Faut-il oublier le passé pour se donner un avenir ?
Le pardon oui. L'oubli non.
#12 - Le 14 septembre 2012 à 15h25 par porte naouac
Voyeurisme dit Cathy.

Vous aurait-il échappé que DSK a bien failli être élu président de la république ? On est très loin très très loin du président normal dont nous avons hérité.
#13 - Le 15 septembre 2012 à 09h23 par Robert
Ben c est la fête a Neuneu ici

Y s'lachent tous, et leurs commentaires font vachement avancer le débat. J aimerai pas les rencontrer a visage découvert , ça pue la haine primaire anti-gauche, c' est de la Fhaine
L' a bien fait de s'retirer le Lemerre.
#14 - Le 16 septembre 2012 à 10h00 par ft, Pornichet
Robert,

Je rigole fortement quand je lis votre message.
Je suis ni de droite ni de gauche et la politique je m'en fiche mais je pense que vous n'avez pas de leçon a donne sur un débat car regardez votre copain d'a cote une grande ville ps et regardez la region,le conseil general y-a t-il moyen de debattre avec eux et bien non !!!!
alors ,vos remarques gardez les pour vous et mr lambert oups mr lemerre
#15 - Le 17 septembre 2012 à 07h52 par Robert
Ft

Modérateur!
#16 - Le 18 septembre 2012 à 17h19 par ft, Pornichet
ROBERT?


la verité vous gene?
#17 - Le 19 septembre 2012 à 20h15 par Robert
Ft
Voir mon commentaire N° 16 et celui d'aujourd'hui, sous l'article consacré au Forum des associations.

A la rédaction, je vous prie de m'excuser , mais sincèrement votre modération me surprend sur le commentaire N°15 ci dessus !
Contrairement à Ft , par exemple, je ne crois pas dans mes commentaires insinuer que untel est le copain de untel, ce qui n'apporte rien au débat, vu que tout est sous pseudo.
J'essaye autant que faire se peut, de répondre aux commentaires précédents, ou d'être en lien avec le fond de vos articles.
Dire à un contradicteur qu'on ne comprend pas ce qu'il veut dire, n'est pas l'insulter, bien au contraire. Et oui, la rédaction, la syntaxe peuvent être mises en cause, quand il s'agit de faire progresser le dabat. Je ne dit pas " vous êtes nul", je dis " je ne vous comprends pas , reformulez".
Je soutiens que dire à qq " la vérité vous gêne" n'est pas faire avancer le débat, surtout sur la base de vérités pour le moins occultes. J'oserai dire, que c'est un aphorisme pour traiter quelqu'un de menteur.
Et quand nous n'avons pas le droit à plus de précisions, ou d'arguments, il est souvent servi des lieux communs.

Maintenant, j'ai pu, et je le regrette, enfreindre votre charte, mais, sur la totalité d'un commentaire, j'en suis surpris, mais j'accepte, et joue le jeu en continuant de vouloir débattre et interroger. Peut-être aurons nous un jour des réponsese, autres que " La vérité vous gêne..." On peut rêver.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter