Pornichet Infos

Les travaux de Mazy débutent le 20 octobre

La Municipalité veut redynamiser le quartier de la gare et faire revenir des commerces dans l'avenue De Gaulle notamment. Elle lance un programme de travaux d'un montant de 2,7 millions d'euros y compris le remplacement des conduites d'eau potable financé par la CARENE.
François Chéneau, Gérard Chesneau et Christian Beaurepaire
François Chéneau, Gérard Chesneau et Christian Beaurepaire

« C'était un engagement du programme électoral, redynamiser le secteur Mazy et De Gaulle, lui donner une vocation de commerces de proximité », « rééquilibrer avec la zone du marché, et renforcer celle de Mazy avec celle des Océanes ». Le réaménagement prendra en compte l'accueil piétons, la circulation à vélo, « sans exclure l'auto, il faut que chacun trouve sa place » déclare Christian Beaurepaire, adjoint au maire en charge de l'urbanisme, des plages et de l'accessibilité.

Les travaux préalables de la CARENE

L'idée est de fonctionner en deux temps : d'abord les réseaux, « la tripaille » comme dit Christian Beaurepaire, puis les aménagements de voirie.
La CARENE engage 870 k€ pour remplacer environ 2,5 km de conduites d'eau potable et de passage de fourreaux pour de futurs équipements tels que la fibre optique. À Pornichet, les conduites sont en vieille fonte, sans protection intérieure et délivrent parfois de « l'eau marron » explique François Chéneau vice-président de la CARENE, en charge des services publics.

Les travaux de canalisations sont prévus en quatre tranches :
- Mazy Aristide Briand – De Gaulle Gare et De Gaulle place du Dauphin ; à partir du 20 octobre et pour six semaines avec une pause pour les fêtes de fin d'année – budget 150 k € ;
- Place du Dauphin jusqu'à la chapelle des Dunes (à partir de janvier) – budget 150 k € ;
- Mazy jusqu'à l'avenue de Lyon (automne 2015) – budget 350 k€ ;
- De la chapelle à la place de la République (début 2016) – 220 k € .
« Les vérifications avec des canalisations d'eaux pluviales, eaux usées et ERDF ont été effectuées, c'est OK », le but étant de faire les travaux « dans le bon sens, pour ne pas devoir rouvrir des rues fraîchement refaites » précise François Chéneau.

Aménagement

La Ville a confié aux cabinets Paysages de l’Ouest et GC Infrastructures une étude de réaménagement du quartier Mazy-Gare-De Gaulle. « Nous souhaitons encourager la vie commerçante en rendant le quartier plus attrayant » espère Gérard Chesneau, conseiller subdélégué au commerce et à l'artisanat. Les aménagements commenceront par la gare et Mazy-gare pour être terminés pour la saison : voies, trottoirs, éclairages...
Ensuite (à l'automne 2015) ce sera le tour du secteur Place du Dauphin-chapelle.
L'avenue du Général De Gaulle sera sans doute mise en sens unique, un plan de circulation est à l'étude, le maire devrait le présenter courant novembre. Il s'appliquera d'abord sur les quartiers Marché - gare - Océanes, puis l'étude s'étendra au reste de la commune.
« Pendant les travaux les accès aux commerces seront préservés » précise le conseiller au commerce qui souhaite que ces travaux conduisent les commerçants à embellir leurs vitrines. « Il y a des aides, prêts et subvention de la CARENE », souligne l'ancien banquier.

Le stationnement

Il n'y aura pas de places créées mais « une gestion différente » annonce Christian Beaurepaire : zone bleue, parcmètres, rien n'est défini mais « il faut de la rotation ». « On fait ses courses en une demi-heure ». 
« Nous voulons redonner de la vie à ces quartiers et pas seulement le soir pour Mazy ». Quant à De Gaulle, il faut attirer de nouveaux commerçants, « il faut pouvoir faire du lèche-vitrines, déambuler » explique Gérard Chesneau.
En une demi-heure, pas de quoi déambuler beaucoup... Comme de nombreuses agglomérations Pornichet reste confronté à son problème de parking en centre-ville.

Wanted : interlocuteurs

Dans cette phase de concertation, la Mairie expérimente une autre difficulté de taille : trouver des interlocuteurs pour représenter les commerçants. Elle souhaiterait que plusieurs associations se créent car les préocccupations sont différentes selon les quartiers. La volonté qu'affiche la Municipalité de travailler en concertation va-t-elle encourager les commerçants à s'organiser solidement afin de faire entendre leurs voix ? À suivre...

Et l'avenue Charlotte ?
Elle est fermée pour encore cinq semaines, sans pause pendant les congés de Toussaint précise la CARENE.

Auteur : LY | 14/10/2014 | 9 commentaires
Article précédent : « Municipalité cherche associations de commerçants »
Article suivant : « Pornichet veut garder la gestion de ses plages »

Vos commentaires

#1 - Le 14 octobre 2014 à 10h52 par ambulancier
Pour le moment concertation =0
#2 - Le 14 octobre 2014 à 11h41 par blabla
Presque 3 millions d'euros. Finalement il y a du pognon. Moi qui croyais ce qu'ils ont dit pendant leur campagne!
#3 - Le 14 octobre 2014 à 20h59 par ratounet
Des travaux regroupant les différents intervenants pour éviter de casser des voies nouvellement refaite enfin du bon sens.
@ambulancier : avez vous lu,le texte en entier car il est clair que la mairie recherche des interlocuteurs pour entamer la concertation.
@blabla : je n'ai jamais entendu pendant la campagne qu'il n'y avait pas d'argent, monsieur Pelleteur et son équipe ont toujours dit que Pornichet était une ville riche mais que ce n'étais pas une raison piur dépenser l'argent n'importe comment ! Là où l'équipe précédente a dépensé 22millions d'€uros dans des infrastructures "peu utiles" en délaissant totalement la voirie, les bâtiments municipaux, l'entretien des équipements ...... La nouvelle équipe s'occupe de l'essentiel : notre ville et notre quotidien
#4 - Le 15 octobre 2014 à 12h31 par romain2
Quel problème de stationnement ?
Si les commerçants de l'avenue de Gaulle sont raisonnables et ne berniquent pas leur véhicule devant leur commerce, il y a toujours de la place même l'été. Le dispositif actuel de parcmètre et la demi-heure gratuite, c'est parfait pour une petite course. Avec 50 centimes on a une heure, c'est le bonheur. Il n'y a plus qu'à nous faire une belle rue accueillante. Allez-y on attend que ça !
#5 - Le 15 octobre 2014 à 22h12 par Enfin
Voila un projet intéressant, beaucoup plus que ne le fut le parc . Et c etait quelque chose et demandé et proposé d'ailleurs par les autres listes en mars. Enfin cela bouge dans le bon sens á Pornichet.
#6 - Le 16 octobre 2014 à 19h25 par observateur, Pornichet
Pour ses Adjoints qui découvrent se qu'est la voirie(directeur de banque,securite dans l'industrie)cela va faire mal pour les vrais pro qui travail a leur coté.Rue pietonne,elargissement des trottoirs avec les service des espaces vert,c'est un plan de plusieurs annees a mettre en place.Rendez vous dans 5 ans si les bonnes décisions sont prisent.
#7 - Le 17 octobre 2014 à 14h37 par ratounet
Visiblement "Observateur" ne sait pas comment fonctionne une mairie. Les élus sont là pour prendre les décisions mais ce sont les professionnels qui élaborent les projets comme les services techniques, les bureaux d'étude municipaux et les sociétés qui ont été retenues après appel d'offre. Ce sont donc eux, professionnels, qui vont guider et aider les élus à prendre les décisions et non le contraire.
#8 - Le 17 octobre 2014 à 21h55 par bla bla, Pornichet
Oh le jaloux, ...l'observateur...
il y aura une réunion public et des concertations, alors apporté votre savoir, vous le PRO de la voirie, ....
il faut mieux être acteur de sa vie que de critiquer les autres, ... si vos connaissances peut améliorer la vie des Pornichetins, ....Le maire reçois les vendredis après midi, ....
#9 - Le 18 octobre 2014 à 09h20 par Gaston, Pornichet
On aurait presque eu tendance à bailler en l’attente d’une première annonce d’envergure. Certes, il fallait prendre la mesure des dysfonctionnements tolérés, en toiser l’organisation hiérarchisée, aussi évaluer l’ampleur de sinistres débours.
Les principes fonctionnels sont aussi une chose, mais de là à être déterminants dans la conduite d’affaires réservées aux élus en est une autre. Il est vrai qu’agissant en inertie ceci méritait attention particulière et sévérité.
Les compétences listées, celles-ci doivent se remettre en ordre de marche.
Toutes proportions gardées, vigilance oblige, savoir qu’on ne soigne pas la gangrène, on s’en remet par amputation. Faudrait pas, non plus, que le diagnostic soit constamment cause de retardement dans la guérison.
Sortir Pornichet de sa léthargie est la mission que vous a largement confiée la population.
Conclusions tirées, sortis de cette sombre hypnose, les gens attendent les actes. Ils arrivent avec cette priorité qu’est l’ouverture de ce chantier vers le mieux vivre de ces quartiers. Bon objectif, d’autres suivront. Car tant de choses utiles restent à faire. N’en déplaise à l’opposition amère qui rumine ses avertissements pour sauver l’apparence, la meilleure façon d’avancer est encore de regarder devant soi !
La roue tourne, avec elle, la page aussi. Tant mieux !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter