Pornichet Infos

Logement Social : L’Etat sanctionne Pornichet

Robert Belliot se croyait à l’abri, l’Etat vient de sanctionner lourdement Pornichet, financièrement avec : 500 000 euros d’amende et administrativement en préemptant le foncier. Il fallait un exemple : l’Etat a choisi Pornichet. 217 logements sociaux devront être construits d’ici 2013.

Rappel des faits :
Robert Belliot avait annoncé vouloir rattraper son retard en matière de déficit de logements sociaux sans toute fois vouloir construire de grands ensembles HLM. Néanmoins la commune de Pornichet est la seule commune des Pays de Loire en 2008 à avoir refusé de signer le plan de programmation que lui proposaient les services de l’Etat pour tendre à respecter les 20 % imposés par la loi.

Ce qui en découle :
La programmation de logements sociaux à Pornichet pour 2011-2013 est de 129 logements locatifs sociaux, auxquels, il faut ajouter les 88 logements de retards pour l’exercice 2 008–2 010.
Selon le Conseil Général, en 2011 le Plan de programmation n’est que de 6 logements, ce qui revient à dire que la commune devra réaliser 217 logements sociaux d’ici fin 2013.

La commission départementale chargée de l’examen du respect des obligations de logements sociaux s’est réunie en Préfecture le 8 juillet, en présence de Robert Belliot et Jean Pierre Goult adjoint à l’urbanisme. Cette commission a procédé à l’examen de l’objectif triennal qui était de 126 logements locatifs sociaux. Il s’est avéré que seul 38 ont été réalisés soit seulement 30 %.
A ce jour la commune de Pornichet met en avant un nombre conséquent de projets de création de logements sociaux d’ici 2013 mais ceux-ci sont essentiellement prévus par des promoteurs privés.

La commission a considéré que les objectifs de la commune ne présentent aucune certitude quant à leur réalisation.

Les conséquences pour Pornichet

La commission préfectorale a doublé la majoration de carence initialement prévue à la date du 27 juin. En clair la commune devra s’acquitter d’une somme de 500 000 euros (250 000 X 2) à verser à La Carène. De plus il a été décidé de mettre en place un échéancier des réalisations à effectuer pour la période 2011-2013. Un contrôle annuel de la DDTM permettra de suivre l’évolution du plan de programmation.

N’ayant pas répondu aux exigences relatives au SRU, la préfecture a décidé la mise sous tutelle foncière de la commune de Pornichet. Ce qui revient à dire que le Préfet a retiré à Pornichet son droit de préemption pour la politique de l’habitat. En clair si vous vendez votre terrain, il pourra être acheté prioritairement par les services de l’État. Cette décision n’est que l’application de la loi Boutin.

David Samzun vice-président de la Carène chargé de la politique de l’habitat et de la ville avait attiré l’attention de Robert Belliot sur son refus de signer le plan de rattrapage proposé par l’Etat. « C’est dramatique pour les Pornichétins qui vont être obligés de payer 2 fois l’amende. Je leur laisse le soin d’en tirer les conclusions » dit-il.

 

Auteur : YE | 12/09/2011 | 30 commentaires
Article précédent : « Délinquance à Pornichet et règlement de comptes à la CARENE »
Article suivant : « Robert Belliot veut quitter la Carène et rejoindre Cap Atlantique »

Vos commentaires

#1 - Le 13 septembre 2011 à 10h01 par pebe, Pornichet
Voilà une cinglante réponse officelle à un vrai problème pornichetin, heureusement que les lois de la république existent, la municipalité de Pornichet ayant une fâcheuse tendance à les oublier: liberté, égalité et fraternité. L'exemplarité des "politiques" est une fois de plus sur le devant de la scène, calamiteux.
#2 - Le 13 septembre 2011 à 10h08 par 20%
Passons sur le fond du sujet et cette loi SRU.
Passons aussi sur le retard déjà pris par la municipalité socialiste précédente.
Une loi existe et on doit la respecter. Belliot à ma connaissance n'est pas anti-social mais buté.
Son incapacité à vivre la démocratie en discutant, négociant avec les autres (et pas seulement ses adversaires) va couter très cher à la commune et ses contribuables.
Diriger et administrer une ville ce n'est plus faire uniquement de l'animation, créer de l'évènementiel promouvoir le "Pornichet bouge".
Les dossiers de fond, l'anticipation, la gestion, la cohérence dans la gestion de l'urbanisme n'intéressent pas M. Belliot.
C'est bien triste pour Pornichet et ses habitants de moins en moins aveuglés par les graves carences de leur maire.
#3 - Le 13 septembre 2011 à 11h11 par Jean-Louis garnier
Pornichet : Belliot défenseur des libertés communales et individuelles !
J'ai failli écrire, paraphrasant l'inénarrable Laurent Fabius, que le maire de Pornichet avait juridiquement tort mais politiquement raison ; c'est bien là le cœur du problème !
Il y a une loi, la loi SRU, qui fait peser des contraintes sur toutes les opérations immobilières jusqu'à prévoir de châtier les contribuables dont les conseils municipaux ne s'empressent pas de suivre les instructions, en leur faisant supporter des amendes!
Cette loi , profondément perverse, est d'essence plus que socialisante, soviétique !
Les dispositions de la loi SRU entrainent la chute de la construction neuve de tout type par les comportements de rétention , d'évitement qu'elles génèrent ; Comportements auxquelles les gouvernements tentent alors de pallier en relançant l'investissement immobilier privé par l'édification d'"Usines à Gaz" fiscal et juridique tel le fabuleux Scellier qui à leur tour ont des effets induits contre lesquels d'autres mesures à leur tour.... etc. etc.
#4 - Le 13 septembre 2011 à 12h20 par nounours, Pornichet
Ah monsieur Garnier, vous osez déclarer (je paraphrase le talentueux Jean Ferrat que j'admire), que la loi SRU est perverse. Elle est loin d'être parfaite, mais elle a au moins le mérite d'exister pour faire en sorte que chacun puisse avoir un toit. Cela n'a rien de soviétique je pense . Ce serait plutôt une valeur humaniste pour les uns, chrétienne pour les autres. Vous devez sans doute préférer la libre spéculation immobilière?
#5 - Le 13 septembre 2011 à 12h28 par 20%
Que pense le Nouveau Centre désormais soutenu par Belliot et son équipe des comportements de ces derniers?
Étrangement beaucoup de silence chez ce mouvement qui récupère les aigris de l'UMP et qui a du mal à affirmer ses convictions politiques.

PS: le commentaire de JL Garnier, qui n'a pas tout à fait tort sur le fond, est néanmoins très confus et ne résout pas le pb de la facture que devront payer les pornichétins.
Il a cependant tort d'affirmer qu'il y a un empressement à châtier ceux qui ne la respectent pas. Jusqu'à présent la grande majorité des municipalités en dessous du seuil de 20% ont réussi à échapper aux amendes en négociant avec l'état en arguant de leur bonne volonté et des actions de rattrapage.
Belliot lui ne sait pas faire, il est dans le conflit quasi permanent.
#6 - Le 13 septembre 2011 à 12h32 par Pornichétins, Pornichet
Tout à fait d'accord avec 20%. Monsieur Lambert n'a pas été élu pour entre autres les logements sociaux le long de l'hippodrome. Monsieur Belliot ne l'a pas compris et surtout gérer une ville ce n'est pas gérer une association. Demandons à son association de faire un référendum pour son départ.
#7 - Le 13 septembre 2011 à 13h23 par Assez
C'est lamentable cette gestion, et du volet social et des finances de la commune.
Ne serait-ce pas pour cette raison que Belliot souhaite quitter la Carene, croyant naïvement échapper à la sanction?
Comment va-t-il argumenter pour cette dépense supplémentaire et extravagante?
Vivement 2014 !
#8 - Le 13 septembre 2011 à 15h02 par Jean-Louis garnier
Bernard,

C'est justement la loi SRU qui empêche chacun d'avoir un toit en provoquant la fuite des investisseurs de tout acabit !
#9 - Le 13 septembre 2011 à 15h31 par Pourquoi?
Je connais peu le sujet mais m’interroge néanmoins.
En préambule: je ne suis pas d’accord avec cette loi mais en tant que républicain on se doit de la respecter. En revanche je pense que la ville devrait mieux se préoccuper de loger les jeunes qui travaillent sur la commune ; à condition aussi que plus tard ces derniers laissent leur place. Aide oui, assistanat non !
- Pourquoi, semble-t-il, La Baule qui a aussi un faible taux de logement sociaux, échapperait à l’amende. Ne s’agit-il pas d’un meilleur savoir-négocier du maire de La Baule, à la différence du maire de Pornichet.
-M Belliot dans son PLU à limité les hauteurs d’immeubles en opposition avec le Grenelle de l’environnement et la nécessité de densifier les villes (sans les enlaidir). Sans recréer des barres d’immeubles et faire n’importe quoi, on pourrait dans certains quartiers revoir cette règle et faire appel à des architectes talentueux. Les promoteurs se plaignent de la difficulté de rentabiliser leurs projets par cette contrainte de hauteur et l’obligation qui leur est faite d’intégrer des logements sociaux dont les couts sont transférés aux futurs acquéreurs. Ajouter un ou deux autres niveaux permettrait de faire baisser les prix.
-Pourquoi l’amende, négociée avec les services d’état et le préfet, est-elle versée à La Carenne ?
#10 - Le 13 septembre 2011 à 16h45 par Paul
Je le signale tout de suite, car les opposants se servent de ce site pour exprimer leurs idées, je ne suis pas pro-Robert Belliot. Je pose juste une question : pourquoi Pornichet prend-il une sanction aussi lourde alors que les communes alentours (La Baule, Le Pouliguen, et même Donges) ne sont pas exemplaires sur ce sujet ? C'est juste une question, je le répète.
#11 - Le 13 septembre 2011 à 17h18 par Lemere
Oui d'accord avec Pornichétins, une pétition pour le départ de Belliot
#12 - Le 13 septembre 2011 à 17h36 par grange
à paul les communes La Baule Le pouliguen Le croisic ne sont pas concernées car elles ont signé le protocole de ratrappage ce que pornichet n'a pas fait. çà s'appelle vouloir contourner la loi.
#13 - Le 13 septembre 2011 à 17h43 par jean-patrick DETRAS, Pornichet
Pour "Lemere": Sachez que le fait de demander publiquement à un élu de démissionner (ce que vous faites en voulant une pétition), est une infraction pénale.

Pornichet est loin des 20% de logements sociaux. Certes le maire actuel ne respecte pas le quota de mises en chantier, mais qu'a fait la municipalité précédente pendant toutes les années où elle gérait la ville? Ce n'est que leur héritage qui donne le chiffre actuel.

Il est de bon ton pour certains de taper sur le maire actuel (je ne le défend pas plus qu'un autre)... mémoire courte.

Vous oubliez que si monsieur Belliot a été élu, c'est en grande partie suite au camouflet pris par l'ancien maire avec son projet de bétonnage de la dune et du petit port, notamment.

Et 500 000 euro d'amende, celà fera 5 à 6 logements sociaux en moins. CQFD
#14 - Le 13 septembre 2011 à 19h19 par Lemere
M. Detras

Votre réaction est symptomatique du tout legal, mmême si pas légitime.
Les Lybiens aussi n'avaient pas le droit de demander à Kadafi de partir !

Par ailleurs, votre petite phrase assassine sur les logements sociaux en moins pour cause d'amende en dit long sur votre sentiment à leur égard, et qui plus est fausse, vu que cet argent va servir à la CARENE, qui avec le droit de préemption suite à la mise sous tutelle par la préfecture du foncier, va permettre à la CARENE de préempter pour construire des logements sociaux sur Pornichet.
Merci qui ? Merci Mme Boutin.
Nous allons donc enfin avoir une politique de logements sociaux sur Pornichet (CQFD) ,et M. Belliot qui a perdu une bonne partie de ces droits , peut bien rester, on verra en 2014 (Aurons nous le droit de demander son départ lors des prochaines municipales ?)
#15 - Le 13 septembre 2011 à 19h49 par selgna tripak, Pornichet
Si PORNICHET a été aussi durement condanné, c'est une place à prendre dans trois ans.Que ca soit à PARIS (Monsieur LOUVRIER) ou dans le secteur.Monsieur le Maire est dans le collimateur de l'administration préfectorale par ces dires déplacés et son refus d'obéir au demandes trés résonnables du préfet sur les logements sociaux.La on va rigoler avec les 220 logements sociaux a faire, car l'endroit,l'immeuble,la hauteure, le volume au sol,le quatier la ville de PORNICHET sera abs de tout débats.c est le début de la main mise sur la ville.Beaucoup d'adjoints devront ce regarder a deux foi devant la glace,car ce n'est pas un homme à condanner,mais ca garde rapprochée.pa
#16 - Le 13 septembre 2011 à 21h51 par Capucine
M Detras: votre 1er paragraphe "Sachez que le fait de demander publiquement à un élu de démissionner, est une infraction pénale" c'est un MENSONGE éhonté!Si c'était une infraction, toute l'assemblée nationale et la plupart du personnel politique serait condamnés!
Il faut renvoyer dos à dos Lambert et Belliot, le premier a un peu essayé mais le second y est totalement réfractaire et soigne ses électeurs qui ne veulent pas de "cas soc"! Honte à Pornichet et à Mr Belliot: nous sommes plus bas, pire que les chiffres des autres communes citées et nous sommes les plus mauvais du département! La Baule a en effet plus de logements sociaux que Pornichet et en a programmé un peu plus! Belliot n'est pas un démocrate, ni un républicain, nul besoin de petition...laissons faire et les electeurs jugeront qu'il doit enfin prendre sa retraite! La gestion locale n'est pas un passe temps! 20% le dit très bien!
#17 - Le 13 septembre 2011 à 23h15 par nounours, Pornichet
Revenant d'un conseil communautaire de la Carene, je reviens sidéré de l'abscence totale de parole de Monsieur Belliot ou de ses adjoints sur plusieurs sujets concernant la ville de Pornichet. Ces derniers ont unanimement approuvé la délibération de la Carene actant les sanctions des communes qui ne respectent pas la loi sur l'aménagement urbain concernant les logements sociaux. C'est ce qui s'appelle de l'auto flagellation. C'est aussi une marque de manque de courage politique. Le déficit record de logements sociaux à Pornichet (dans les cinq dernières villes de France je le rappelle) place notre ville dans une situation hélas exemplaire qui peu expliquer l'amende. La municipalité précédente aurait pu certes faire mieux, mais elle a acquis une surface considérable de foncier pour faire du social, voir le projet abouti du maire précédent. Monsieur Belliot vend à tour de bras les terrains de la commune y compris ceux du CCAS (centre communal d'action sociale). Qui sème le vent ...Je ne pense pas Monsieur Garnier que les promoteurs se bousculent au portillon pour faire du social, cela se saurait; Peut-être avez-vous des relations avec des promoteurs philanthropes ?
#18 - Le 14 septembre 2011 à 11h14 par Jb, Saint-nazaire
On peut constater avec tristesse et désolation l'attitude du Maire de Pornichet quant à la gestion de sa ville en général et de sa politique d'habitat en particulier. Mais cela est l'avis de beaucoup de personnes, toutes tendances politiques confondues, donc je ne reviendrai pas là-dessus, non...
Je préfère rappeler à ceux qui défendent l'idée que cette situation est aussi due à la politique menée par la précédente municipalité que M. Lambert et sont équipe municipale avaient constitué sur la commune une réserve de foncier conséquente afin de pouvoir y construire des logements sociaux en nombre suffisant. Mais rappelez vous bien que dès qu'un projet de logement social était envisagé, nous faisions face à la grogne de nombreux Pornichetins qui s'avouaient fermement opposés à l'arrivée massive "des cas sociaux de St-Nazaire". Que faire alors à la place du Maire de l'époque??? Pas facile... On risque de devenir impopulaire et perdre la prochaine élection... Les "on dit" on eu raison.
Il est regrettable que l'amende soit payée par les contribuables mais c'est un peu le retour de manivelle malheureusement. Espérons que cet épisode local raisonnera les citoyens et les invitera à plus de confiance lorsque le prochain Maire demandera leur adhésion pour de futurs projets urbains et notamment la construction de logements sociaux.

Enfin, Monsieur Garnier devrait s'abstenir une fois de plus de ses commentaires extravagants comme il en a si bien l'habitude. En effet, quand on est mauvais en politique, d'une part, par ses idées absurdes et, d'autre part, par son comportement quelque peu irrespectueux vis-à-vis des autres, on s'abstient d'écrire des textes aussi décevants... Dans ce cas, on arrête la politique pour se consacrer à l'écriture à plein temps et devenir un véritable écrivain ou on se donne à fond en politique en restant simple dans son expression afin d'être compris par tous les citoyens.
#19 - Le 14 septembre 2011 à 12h51 par simba, Pornichet
Tout cela était prévisible, à s'occuper et dépenser uniquement pendant 3 ans QUE pour l'hippodrome, la construction de logements est complètement tombée dans les oubliettes. Aujourd'hui, on en paye les conséquences.
M le Maire ferait mieux de s'occuper de sa commune plutot que d'aller batifoler au nouveau centre pour gonfler son ambition personnelle.
#20 - Le 14 septembre 2011 à 13h24 par Assez
M. Garnier vous faites du Malthusianisme par ricochet. Cela semble être a la mode à l'UMP.
Mais comme le dit Nounours, si vous connaissez des promoteurs philanthropes , n'hésitez pas à nous communiquer les noms.
Restonqs sur le sujet des HLM ( petite provoc),
je suis très content que cela relève maintenant de la préfecture, qui aura à cœur de respecter la loi SRU
Pour La Baule et le reste de la presqu'île , ce n'est que partie remise.
#21 - Le 14 septembre 2011 à 15h46 par Norbert Dupont, Pornichet
Pour éclairer le débat ce qu'il faut expliquer : Derrière tout cela il y a des arrières pensées électorales.
Il y a 20 ans les Maires des communes de droite ne construisaient pas de logements sociaux de peur que cela change leur électorat. Aujourd'hui la majorité des Maires de droite se mettent en conformité avec la loi car ils ont remarqué ailleurs que cela mettait en valeur leur action et qu'en aucun cas cela modifiait le résultat des élections. Ce que l'on peut reprocher à Belliot c'est d'avoir agi par clientélisme électoral. En clair d'avoir écouté les 300 électeurs de prosimar. S'il avait passé outre il aurait eu une autre image. Car les mentalités ont évoluées et dans les communes de droite qui ont mis de la mixité sociale les élus y ont trouvé une plusvalue dans le résultat des élections. Comme quoi il faut aussi regarder ce qui se passe ailleurs et ne pas toujours écouter les mauvais conseils de son entourage.
#22 - Le 14 septembre 2011 à 18h00 par jfc
Plutôt d'accord avec Norbert Dupont.
La droite prends bien en compte le social et s'appuie aussi sur un électorat populaire qui travaille.
Tout en continuant une politique de logements sociaux et de mixité sociale il faut par contre abolir cette loi SRU qui a des effets pervers notamment sur la montée des prix de l'immobilier. Mais aussi sur le sentiment que ce sont toujours les mêmes qui se font assister, voire pistonner.
Quand 70% des français sont éligibles pour un logement social on imagine bien que les seuils sont beaucoup trop élevés pour aider les plus méritants; sans parler de ceux qui s'incrustent et ne veulent plus laisser leur place quand leur situation s'améliore.
Un autre point évoqué par JLG: le taux de 20% serait appliqué sur l'ensemble des logements, principaux et secondaires? Si cela est vrai c'est absurde et revient à passer à 40% dans des communes comme Pornichet.
En tout cas Robert Belliot a apparemment mal géré son affaire et devra s'expliquer devant les contribuables pornichétins.
#23 - Le 14 septembre 2011 à 18h47 par Sabine, Pornichet
J'ai entendu ce midi Mr Belliot à la radio: attaque de la carène et d'un certain david sanzun qui a forcé la barque contre pornichet pour que les habitants de Pornichet payent et la faute a la précédente municipalité socialiste. Entendu aussi que La Baule et Le Pouliguen était aussi concernées et qu'un avocat commun aux trois communes travaillait dessus. Pour moi c'est clair, je vais signer la pétition: la Carène n'aime pas les pornichétins
#24 - Le 15 septembre 2011 à 15h40 par Pornichet épinglé
Et en plus, Pornichet a fait la une du journal télévisé de France 3 Pays de la Loire sous le titre : "Pornichet épinglé"! LA HONTE!
http://pays-de-la-loire.france3.fr/info/
On y rappelle que la mise sous tutelle d'une commune pour sa politique de logements sociaux est un "fait rarissime". De plus, dans le journal télévisé de ce mercredi soir à 19 heures, les journalistes s'amusent à la fin du reportage, à comparer un bon élève à savoir la Ville de La Baule (vous ne rêvez pas!) et Pornichet, le bonnet d'âne du département. Même Donges fait mieux et respecte ses engagements! C'est la première fois, dans l'histoire des collectivités locales, qu'un préfet décide de mettre un maire sous tutelle pour la gestion de l'aménagement d'une commune!
Le titre du reportage télévisé aurait du être plutôt : "Belliot and Co. épinglés". Qui a élaboré et fait voté en janvier 2010, le plan local d'urbanisme? Qui n'a pas réalisé le plan de rattrappage des logements sociaux du programme local de l'habitat de Pornichet?
L'image de notre commune est désormais atteinte.
Que nous réservent-ils encore, le Maire de Pornichet et ses acolytes, que nous cachent-ils pour la suite?
#25 - Le 15 septembre 2011 à 21h17 par Lemere
A Sabine

Je parie que sur le coup, vous soyez si peu nombreux, que cette pétition ne va même pas voir le jour.
Lisez les commentaires , même ceux qui seraient assez favorable à une révision de la loi SRU, ou qui proposent autre chose pour résoudre le pb, sont tous d'accord pour dire que le Maire à on ne peut plus mal géré cette situation.
Et de toutes les façons, que nous quittions ou non la CARENE, ce n'est plus la question, car du fait de cette mise sous tutelle, nous devrons ET C'EST TANT MIEUX avoir des HLM.(provoc).
Ce n'est pas la CARENE qui est sous tutelle ou qui commande, c'est le préfet ! Et c'est la commune , qui doit obéir aux lois !
Quand à une union avec La Baule ( ils sont eux plutôt félicités sur ce cas), ne comptez pas sur eux, vu l'attitude de Belliot aux cantonales !
Il a pris la grosse tête, mal conseillé , et voulant faire du clientélisme avec Prosimar, et bien nous payons tous maintenant. Nous ne manquerons pas de le rappeler en 2014.
Et c'est d'autant plus bête pour Belliot, que les communes de droite qui ont joué le jeu de la SRU, n'ont pas été sanctionné par les électeurs.
A Pornichet on aime le paradoxe.
Les associations environnementalistes de Pornichet (Prosimar/APEP/et celle de Delcamp) portent une lourde part de responsabilité dans la situation ou nous sommes, en ayant soumis Belliot à une pression, qu'il aurait c'est vrai bien pu rejeter, puisqu'élu , mais pour cela il faut avoir un peu plus de recul politique.
Maintenant, il va falloir les trouver les 500 000 euros ! Et là pas de plan de licenciement possible ! Etre ex DRH ne sert à rien dans le cas d'une mairie.
A moins qu'il réduise ses frais de com., arrête son projet Parc ( d'ailleurs que dit le préfet sur ces terrains ?), se sépare de collaborateurs non territoriaux !
#26 - Le 16 septembre 2011 à 19h28 par romajma, Pornichet
Allons Messieurs les Pornichetins, les élus en place le sont parce que nous les y avons mis. Nous ne voulions pas de logements sociaux... nous ne les avons pas...
Donc la sanction s'applique à Pornichet et il est normal que nous payons tous...
Il y a un moment où il faut être cohérent; je n'ai pourtant pas voté pour la majorité municipale actuelle; mais c'est elle qui a été élue et elle représente donc tous les pornichétains; cela s'appelle la démocratie.
#27 - Le 17 septembre 2011 à 13h26 par Lemere
Tutututt Romajma

38% des Pornichétins n'ont pas voté pour Belliot. Et ceux là dont je fais partie, voulaient des logements sociaux.
La démocratie à bon dos!

De toutes les façons, nous allons avoir les logements sociaux, grace à l'intervention de l' Etat, les amendes sont versées à la CARENE, donc un peu aux Pornichétins, sauf à ce que Belliot et ses quelques copains d' AEP, qui n'ont PAS EUX été élus, décident de continuer les conneries en voulant rejoindre CAP Atlantique.

Donc , pourquoi récriminer , me direz-vous ? A cause de la honte portée sur Pornichet, d'avoir un maire sous tutelle et d'être montré du doigt comme ne sachant pas faire preuve de solidarité. Vous savez ce que j'ai entendu , on nous appelle les Porchinétins ! je vous laisse deviner l'origine de cet anagramme.
Honte donc que je ne veux pas partager avec les Elus, et leurs soutiens réactionnaires (Prosimar et AEP en tête.) Là pour le coup vivement 2014.
#28 - Le 28 septembre 2011 à 18h26 par Cap Carène
Il paraîtrait que c'est pas 500 000 mais bien moins ?
Cé vrai ?
#29 - Le 05 mars 2013 à 18h55 par rousteau, Saint-nazaire
bjr,
j'habite a st nazaire et je w a pornichet et ces environs je souhaite venir sur la commune de pornichet pour me rapprocher. je vis en hlm (logt social)et pourtant je ne me considère pas comme un cas soc...pour qui se prend ce monsieur(le maire)il y a des gents très bien avec des salaires très bas cela ne fait pas d'eux des dechets de la société.alors moi la non cas soc espère vivement venir m'installer a pornichet.juste un coup de gueule
#30 - Le 07 mars 2013 à 07h34 par Lemere
Votre coup de gueule , Rousteau , est légitime.
Espérons, que 2014 avec les élections, va voir un changement.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter