Pornichet Infos

Mairie de Pornichet : Un préavis de grève des Fonctionnaires Territoriaux

La faible participation du personnel aux vœux du Maire et une trentaine de manifestants devant l’hippodrome laissaient présager un climat social tendu à la mairie de Pornichet. Un préavis de grève a été déposé par la CGT des Fonctionnaires Territoriaux pour faire valoir leurs revendications.

"Suite aux négociations depuis presque une année ente les syndicats et la mairie de Pornichet concernant la mise en place d’un protocole d’accord, la CGT appelle le personnel municipal à se mobiliser le vendredi 10 février 2017 à partir de 15H15 devant l’hôtel de ville.

En effet, malgré la position des syndicats et notamment de la CGT en désaccord avec le nouveau protocole sur les points suivants :

- Faible augmentation du régime indemnitaire,

- Gel des congés d’anciennetés,

- Augmentation du temps de travail sans contrepartie,

- Augmentation des pénalités sur les  arrêts maladies,

- Renforcement des primes aux objectifs et qui ne concerne pas l’ensemble des agents

- Obtention d’une prime annuelle de 208 € mais qui ne concerne pas tous les agents contractuels…, 

La mairie décide de stopper les négociations et de soumettre le protocole au vote lors du prochain Comité Technique le vendredi 10 février 2017 qui se déroulera salle du conseil. 

Rappelons aussi que les syndicats ont invité les agents à  s’exprimer lors d’un référendum  sur le sujet (le 23 janvier dernier)  et qu’ils ont massivement rejeté sa mise en place.

La CGT pense que l’on ne tient pas compte de l’avis des agents et souhaite avec cette mobilisation que les négociations se poursuivent avec les élus."

08/02/2017 | 24 commentaires
Article précédent : « Pornichet : La ville réagit sur le dépôt d’un préavis de grève de la CGT  »
Article suivant : « Ecole Jean Macé : La ville répond au collectif et reste ferme sur le projet »

Vos commentaires

#1 - Le 09 février 2017 à 08h02 par Lemere
C'est le moment pour la CGT de jouer aux 7 familles.
Et dans la famille Fillon de demander la carte de la mére, de la fille, du fils , sans oublier celle du pére.
Elles devraient pouvoir aider M. Le maire á s'autoriser un geste en vue de l'apaisement social.
Je me permets également de suggèrer aux élus CGT, de faire de la transparence en publiant une grille de salaires, comme l' a fait Fillon, juste pour montrer à la population que les salaires dans la Sarthe sont beaucoup plus élevés qu' á Pronichet et que tout le monde là-bas s' en trouve content.
#2 - Le 09 février 2017 à 09h34 par Choupie, Pornichet
Le coup classique et devenu habituel à Pornichet (et ailleurs) le DGS s’arrange (à sa sauce) pour ficeler le dossier et le maire s’en va au charbon ! Le régime indemnitaire des cadres A et du DGS en particulier se situe à quelle hauteur par rapport à la base ? C’est la base qui produit non ? Mr Sehier se permet de bloquer les évolutions de la base et non seulement ça il fait fi de leurs conditions. Bien évidemment sans toucher aux siennes et ses collègues cadres ! Mr Pelleteur, que vous appréciez ses services soit ! De là en oublier les petites gens et catégories de travailleurs serait ignorer les fondations de votre d’électorat. Il faut changer les choses. Votre prédécesseur lui n’a rien fait, Rien ! Si, il a bien profité du système et avec d’autres… Montrez nous que vous êtes en mesure de faire mieux que lui. A Pornichet on en a aussi marre de subir la loi de l’administration. Il faut changer de fond en comble, la commune, la région, le pays, c’est du moins le souhait de la base en attendant les prochaines élections. L’autorité c’est vous et personne d’autre, tant pis si lui s’est trompé il aura tout loisir de muté. Yen a qui l’ont fait avant lui y a pas longtemps ; ça ne pouvait plus durer !
#3 - Le 09 février 2017 à 20h29 par LEROY
Lemerre: Vous affirmez que dans la Sarthe que les salaires sont beaucoup plus élevés qu'à Pornichet.
D'une part en avez-vous la certitude et d'autre part est-ce que le temps de travail est le même? Merci pour votre réponse. Cdt.
#4 - Le 09 février 2017 à 21h54 par Tonton D, Pornichet
Tenez bon les filles et les gars. Paroles de retraité du SP, ce qu’on vous propose ça ne tient pas debout. Ils sont en train de saccager le service public. Déjà qu’il en passe au privé et qu’il vous laisse la m..de à faire. Faut qu’il arrête celui qui se prend pour le chef de tout le personnel et des élus. Encore un qui connaît le travail par les livres et peut-être parce qu’il en a vu se faire. Et encore ? Depuis qu’existe le service des ressources humaines, les relations n’ont jamais été aussi inhumaines, en tous cas totalement déséquilibrés et dénué de bon sens. Tenez le temps qu’il faudra si vous avez besoin on ira. C’est honteux on a jamais connu ça.
#5 - Le 10 février 2017 à 08h25 par Lemere
Leroy

Et bien , prenons un exemple : Sable sur Sarthe, une fonctionnaire, en passe d' etre en retraite trés prochainement, pour l' instant elle est surtout en retrait.
Cette dame, sans vraiment de formation, elle était avant paysanne, est devenue employée payée par les fonds publics. On ne sait plus depuis quand , ni trop comment, mais peu importe. Elle etait au bout du bout , avec quatre gosses , que son mari, un beau parleur qui vivait lui á Paris dans un monde bling-bling. Donc on lui attribua 3677 eur par mois net. C' est son mari , sans doute jaloux, qui vient de le dire. Pour faire quoi? Et bien rien, oui rien, que dire bonjour dans les rues de Sablé. Ah! Oui elle entretenait tout de même sa maison. Non pas une masure, mais un manoir, vous suivez pas , avec plus d' 1,5 million d euros elle a pu s' en payer un beau.
Elle était si contente de sa fonction publique, qu' elle encouragea ses enfants á faire de même. Ce qu'ils firent. Gloire á toi, Pénélope Fillon, entendit-on un peu partout, qui á su revaloriser les emplois publiques.
Vous voyez bien cher Leroy, que cela est bel et bien vrai, sauf il est vrai sur le temps de travail. En effet , nos fonctionnaires Pornichétins, doivent eux passer du temps, pour des tâches assignées, et qu' il est facile de voir si elles sont faites ou non.
#6 - Le 10 février 2017 à 10h51 par administre
Copie du commentaire posté dans le cadre de l'article "Les voeux du maire"

"Choupie

Comme votre remarque sur la hiérarchie et les RH de la mairie est pertinente !
Que d'incompréhension, de vexations et de mépris à l'égard du personnel des catégories inférieures.

Les énormités commises à l'égard de certains et certaines d'entres eux (elles) du temps de l'ex maire ne se sont pas dissoutes, pire encore les conflits ont continues d'être alimentes.

On pensait que le nouveau maire serait plus perspicace et loyal en matière de management, mais rien n a changé.
Les abus se sont perpétués poussant les agents à exercer des recours au Tribunal administratif pour faire respecter leurs droits et surtout leur personne.

Le pouvoir ne donne pas tous les droits et les agents de catégories B et C méritent le même respect que les À et hors classe.

De grosses remises en question du fonctionnement des RH était nécessaire en 2014 mais les choses sont restées à l'identique de la politique de Robert Belliot durant son municipe.

Quel gâchis !"

L'appel à la grève des syndicats du personnel de la mairie démontre aujourd'hui que la situation du personnel n'est pas un enjeu pour nos politiques ... Et pourtant comment mettre en oeuvre une politique s'ils n'y a pas de "petites mains" pour l'exécuter ?
#7 - Le 12 février 2017 à 19h07 par nul, Pornichet
Lemaire : votre commentaire est tellement déplacé qu'il en est risible, la viellesse est un naufrage en ce qui vous concerne, dommage, vous étiez si bon il n'y a pas si longtemps !
#8 - Le 12 février 2017 à 20h36 par administré
Critiquer Mr Belliot c'est facile !!
Pourquoi attendre le demi mandat pour s'attaquer au problème ?
La CGT de la commune trouve normal de faire 32 h par semaine au lieu des 35 heures
Dans le privé , les salariés en maladie perdent trois jours de carence
Dans le public rien, c'est pour cela il y a tant d'arrêt maladie
Avec les 35 heures les congés d'ancienneté ont été supprimés, sauf a la mairie de pornichet
Pourquoi ces disparités entre les nantis et le privé, en plus avec nos impôts
#9 - Le 13 février 2017 à 14h41 par Administre, Pornichet
Administré 6 à administre 8

Bonjour

Je vous concède tout naturellement la légitimité du vocable "d'administre" (pseudo choisi par moi même également ).
Cependant peut être auriez vous pu rajouter "autre administré" de manière à nous distinguer ....
Ceci dit simplement par souci de clarté d'expression entre les différents intervenants.

On peut conserver le même pseudo si vous y tenez ou je vous suggère d apporter un signe distinctif (numéro, lettre ou majuscule)
merci.
#10 - Le 13 février 2017 à 14h53 par Administre, Pornichet
À administre numéro 8

svp : "

Que voulez vous dire par :

1 - "Critiquer Mr Belliot cest facile ?"

2 - pourquoi attendre le demi mandat pour s'attaquer au problème ?

3 - de quel problème, voulez vous Parler au juste ?

Merci de nous éclairer.

3 - De quel problème parlez vous au juste ?
#11 - Le 13 février 2017 à 17h10 par Cqui, Pornichet
A administré #8
Et voila, les grandes idées refont surface : si la France va mal, c'est de la faute des fonctionnaires, des nantis payés avec l'argent des impôts.

Mais mon pauvre monsieur, si la France va mal, c'est uniquement à cause de gens comme vous, qui n'ont aucun courage pour défendre leurs acquis sociaux, qui laissent les gouvernements successifs casser la sécu, la retraite, et tous les avantages acquis.

Ou est la logique dans votre discours: " je n'ai pas grand chose, alors il faut en retirer à ceux qui en ont plus", ne vaudrait-il pas mieux raisonner en disant " je n'ai pas grand chose alors je vais me battre pour obtenir la même chose que ceux qui en ont plus ".

Il est vrai que la notion de se battre peut faire peur. Pour se battre il faut avoir un minimum de courage. C'est peut-être ce qui vous manque ?

En tout cas pendant la campagne électorale à venir nous n'avons pas finit d'entendre que tous les maux sont dus aux fonctionnaires, aux chômeurs, aux salariés de la SNCF, des banques.....

Et si ça allait tout simplement mal parce qu'aujourd'hui plus personne ne veut se mobiliser pour défendre ses acquis sociaux ?
#12 - Le 14 février 2017 à 08h41 par Lemere
@ nul

Vous l' avez dit, mon commentaire n'avait d'autre but que de rire d'une situation qui ne prête qu'á la colére et l'inquiétude.

Alors oui, j 'aimerai pouvoir évoquer des comparaisons de programmes, d'idées pour notre société pour les 5 prochaines années et au-delá. Mais á qui la faute si on ne peut le faire á 60 jours de l'élection présidentielle?

A toute chose malheur est bon, si il fallait ce scandale pour faire table rase d'un certain passé, alors tant mieux.

Mais je crains, au regard des réactions d' une droite ultra, qui est prête á soutenir un candidat véreux, que trop profitent d'un systéme ( je ne parle pas des élus) mais bien de certains electeurs. Ou encore que la branche ultra catholique qu' on entend vociférer qu' on lui vole son candidat, soit prête á faire élire n'importe quel porteur de croix, y compris la sienne, pourvu que Virginie Tellene y trouve son compte.
#13 - Le 14 février 2017 à 12h17 par simple lecteur, Pornichet
1:serait-il finalement possible de savoir ENFIN ce que bosse les employés municipaux ? 32 heures, 35 heures, 39 heures ?
je suis un simple lecteur et citoyen de Pornichet.
j'aimerai bien avoir ces informations pour me rendre compte tout simplement par moi même.
2: vous saoulez les gens avec vos histoires de politique d'ancienne et actuelle Mairie.

quand vous comprendrez que les "nouveaux Pornichetins" se foutent de votre politique de merde, vos serrages de mains hypocrites et vos sourires, vous aurez tout compris !

ras le bol des vieilles rengaines ! vous exaspérez les nouveaux venus par votre haine entre "c'était mieux avant", et "c'est mieux maintenant".

(pour info: j'ai bossé à Marseille, tulle, dijon, seurre, perpignan, bordeaux, etc... jamais la réception n'a été aussi mauvaise...)
#14 - Le 14 février 2017 à 20h11 par Dealer fleur de sel, 44380
Les syndicats sont libres et impartiaux!Comme la justice.

Quand je vois les sociétés privées qui jardinent sur notre commune, j'ai envie de répondre aux questions:
"Obtention d’une prime annuelle de 208 € mais qui ne concerne pas tous les agents contractuels": Normal!que les CDI.Comme dans le privé.
"Augmentation du temps de travail sans contrepartie": Normal! faites le job des boites privées qui vous soulage de vos taches assignées! (faites par les autres)

Et quand j'entends des Lemere (Fillon Obsession )plaindre des politiques pourris et enrayer son sonotone par les médias nationaux eux aussi pourris, j'ai juste envie de vomir.
#15 - Le 15 février 2017 à 12h37 par administré8
le problème c'était de remettre en cause la durée de travail qui est de 32h à Pornichet, en début de mandat ,pas au bout de 3ans
Cqui#
Il ne faut pas confondre les privilèges qu'en tant qu'administré on paie et les acquis sociaux
Les 35heures c'est pour tout le monde
Déjà il faudrait que les 32h soient effectives, quand on voit le personnel communal quitter leurs chantiers à 11h30 au lieu de midi
#16 - Le 15 février 2017 à 23h09 par Lemere
@ Dealer....

A part le Tous Pourris, vous avez d'autres arguments? Parce que celui la il est facile, il vous dedouanne de faire un choix. Serait-ce parce que vous ne sauriez pas á même de proposer quelque chose? Dont vous n' auriez pas honte , bien sûr !

Quand á Fillon, désolé mais tant qu' il se maintiendra, pas question d'oublier ce qu' il a osé faire á la France et aux Français. Ce serait trop facile. Il l' a dit lui même, la France a besoin d' un homme ou d' une femme dont l'éthique, la moralité doivent être au dessus de tout soupçon, donc F Fillon ne peut plus être cet homme la.

Mais vous peut-étre? Non je rigole!
#17 - Le 16 février 2017 à 08h53 par Choupie, Pornichet
Il est de la responsabilité des chefs de services d'organiser le travail. Ils ne le font pas. Ou mal.
Vos regards méprisants sur le travail de nos agents sont minables. Si leur qualifications étaient reconnues par la hiérarchie on en serait pas là. Ce qui était le fleuron régional (cités en exemple de réalisations florales et paysagères) s'est dégradé d'année en années, par faute d'intelligence et de reconnaissance du travail. Ne faire que de l'entretien et qui plus est les conditions imposées pour l'exécuter relève de l'inaptitude à gérer les équipes. La faute à qui? Et depuis quand?
Que vous soyez critiques OK mais que vous ignoriez l'histoire de la commune relève de l'incapacité morale dans l'analyse de situations. Non l'incompétence ne se trouve pas (qu')à la base. C'est le problème de la société actuelle. Pornichet comme les autres communes subit trop la loi des chefaillons. N'avait elle pas elle même à sa tête un modèle d'incompétence? Ce devrait être cela qui mériterait rectification. Certains détestent les gens dans l'ignorance totale de l'histoire et du savoir qu'ils pourraient mettre à notre service. C'est cela qui doit changer.
#18 - Le 16 février 2017 à 12h05 par Assez, Pornichet
Lemere,

Vous êtes très naïf!!!!!!!!!
Dis moi aujourd'hui quel candidat est propre.
Concernant les empois fictifs ,je voudrais bien savoir ce que vous pensez : quand un maire a plusieurs titres ( ex: maire,président d'une agglomération,président des hlm ,président des transports ......) et cela n'est pas un travail fictif ?
Ou bien ( maire, vice président et d'autres mandats )? Les journées n'ont que 15 Ho de travail?
#19 - Le 17 février 2017 à 08h34 par Lemere
@ Assez

Donc vous voteriez pour un bandit, voleur, escroc au choix, bravo belle mentalité. Les politiques tels M. Fillon ou Cahuzac , Le Pen ont encore de beaux jours a passer en liberté, et des nuits hors de la prison, avec des gens comme vous!
Ou est votre tolérance zéro?

Et je suis heurex de voir, que comme moi, vous êtes pour le zéro cumul de mandats. Faites le savoir autour de vous. Prenez M. Pinte LR qui est actuellement élu régional et vice président des PLL et en même temps president des LR 44, comment fait-il? Sans compter son temps passé a soutenir un escroc, comme le fait son chef á la region M. Retailleau. Qui fait le boulot pendant ce temps au CR? Des assistants? Et tout cela avec notre , votre argent.
Merci don cher Assez de votre soutien au non cumul de mandats. Merci de le faire savoir á toutes les personnes citées plus haut, a votre député, et au maire.
#20 - Le 17 février 2017 à 10h01 par administré8
******MODERATEUR ****
#21 - Le 17 février 2017 à 10h03 par Agent, Pornichet
Merci Choupie

Enfin quelqu'un qui regarde la situation de près et ne fait pas de jugement à l'emporte pièce.
Oui le personnel communal avait un véritable savoir faire tant technique qu'administratif.
Oui il a pu le démontrer par le passé à de nombreuses reprises, félicite comme il se doit par des élus respectueux des communaux.
Oui le travail en régie interne était valorisant pour tous et les agents prenaient plaisir à s'impliquer pour leur commune.

Mais oui ce temps est révolu car la politique de management a été désastreuse (9 ou 10 DGS en 10 ans !)
Et cela a conduit à de nombreux abus (inégalité de traitement, favoritisme, et même harcèlement moral reconnu et condamné par le tribunal administratif, accidents de travail, maladies professionnelles, burnout..)

En 2014 la municipalité élue n'ignorait pas tous ces problèmes internes accumules durant le mandat de 2008 à 2014, mais quelles dispositions furent mises en œuvre pour remédier à cette lamentable situation ?

Il y a du avoir des réflexions mais celles ci ont été insuffisantes pour remédier aux problèmes, et repartir sur de bonnes bases.

Exemple : Pourquoi sont ce seulement toujours la même catégorie d'agents qui bénéficie des avancements ou primes au mérites ?

Mais il y a trop de pourquoi et d'aucuns prompts à juger "la base" continuent de crier harot sur le baudet " à tous ces nantis qui se plaignent la bouche pleine !"

Et pourtant ces agents de la base sont aussi le socle de la société. L'actualité nous montre bien actuellement ou nous mènent ces messieurs de l'élite politique...

On disait "diviser pour régner" mais il serait temps de reconsidérer le slogan.
#22 - Le 17 février 2017 à 12h13 par Goudici, Pornichet
C’est quoi ces mentalités folles qui considèrent les communaux comme des chiens. Cette ambiance détestable s’est accrue sous Belliot. Un soi-disant RH (le D il se l’est octroyé par ego) sans aucune formation, sans compétence en la matière, aucune qualification. Tout juste un poste aménagé, bureau de fin de carrière, relégué à la préparation aux départs à la retraite. Bref, une promotion dans l’industrie. Du vent, de l’air, du piston. Et il y en a encore qui le trouve crédible et qui s’inclinent. Vulgaire en gestion du personnel, Corneti, lui, voulait imposer sa loi à la baguette. Justement dégagé.
Avant de prétendre prendre en charge un groupe, une équipe, il faut des notions de comportement humain envers autrui. C’est bien de cette déficience dont souffre les arrivistes qui ne voit que le côté grade et le pécuniaire qui va avec. Effectivement il y a du boulot à faire ! Est-on capable de pressentir la tâche que l’on commande à l’autre et les conditions qu’on lui inflige ? C’est ce à quoi sont sensées répondre les Ressources Humaines. Ici elles servent à quoi ? Attention Mr le maire ça dérape, l’autorité, les élus la représente, la parole aussi. Pas les services. Clash ou Burn out, il faut tout réorganiser. Encore un sale héritage!
#23 - Le 17 février 2017 à 23h00 par Virgil, Pornichet
Hélas les problèmes ne datent pas d'hier,depuis que des personnes issues de l'industrie sont entrées au management de la municipalité, celles-ci ont extrapolè leur vision de gestion industrielle sur le personnel municipal, entre autre sur la base.(catégorie toujours incomprise par le staff)
Il temps que ces (------) arrivent à comprendre q'une ville ne se gère pas comme une usine et qu'enfin, arrêter les copinages,simagrées et les jeux de langues.
crdt..
#24 - Le 18 février 2017 à 19h05 par agent double, Saint AndrÉ Des Eaux
Quelques précisions :
- les agents de la commune de Pornichet à ma connaissance travaillent 37h par semaine avec 12 jours de rtt par an, cela fait 35h par semaine;
Les jours de congés supplémentaires qu'ils ont obtenu datent des négociations de 2001 et beaucoup de communes et le secteur privé feraient bien de s'en inspirer;
- certains parlent de rengaine et effectivement c'est toujours pareil, les ouvriers et employés , du secteur privé et public, s'invectivent alors que les gros profiteurs sont bien connus, l'actualité les met en lumière. Par ailleurs, les banques qui ont été renflouées par l'argent public, nos impôts, lèvent le menton et nous font maintenant payer le moindre service, et cela ne chagrine personne ;
- l'arbre qui cache la forêt: on baisse la charge salariale dans la fonction publique pour faire croire à une maîtrise des coûts de personnel, mais on emploie le service privé pour certains travaux ce qui a un coût malgré tout mais est moins visible dans le budget. Par ailleurs, le recours au marché public, obligatoire, fait la part belle à la précarité dans les entreprises qui sont souvent retenues pour le moins disant. Funeste hypocrisie. Encore une fois, à l'heure d'un gros taux de chômage, ce sont les salariés qui trinquent.
- enfin sur la gueguerre entre cadres et ouvriers , les salaires de la fonction publique font mourir de rire les grands groupes privés, on est loin des 1 pour 20 pratiqué couramment ; et enfin, un cadre en fin de carrière qui gagne 2500 € en moyenne ne fait pas parti des nantis ;
- et pour terminer, au sujet de la sécurité de l'emploi dans la fonction publique, il faut faire un tour auprès des tribunaux pour voir le nombre de recours déposés par les agents publics touchés par une perte d'emploi;
- le public et le privé devraient se serrer les coudes pour une juste égalité de traitement.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter