Pornichet Infos

Modification du PLU : l'enquête publique est ouverte

Le Plan local d'urbanisme va subir sa 3e modification. L'enquête publique est ouverte depuis le 2 janvier, et se terminera le 4 février.

Pendant la durée de l’enquête publique concernant la 3e modification du plan local d'urbanisme, chacun peut consulter les dossiers (au service urbanisme, 105 avenue du Général De Gaulle) et faire part de ses observations sur le registre réservé à cet effet, ou les adresser par écrit au commissaire enquêteur*.

Le commissaire enquêteur sera présent les :

- jeudi 10 janvier 2013, de 14 h 00 à 17 h 00 ;
- mercredi 16 janvier 2013, de 14 h 00 à 17 h 00 ;
- lundi 28 janvier 2013 de 9 h 00 à 12 h 00 ;
- lundi 4 février 2013, de 14 h 00 à 17 h 00.

Le rapport et les conclusions du commissaire enquêteur, transmis au maire dans un délai d’un mois à compter de la clôture de l’enquête, pourront être consultés à la mairie. Les personnes intéressées pourront en obtenir communication.


*Le président du tribunal administratif de Nantes a désigné :
Gilbert Costedoat, ingénieur en chef des études et techniques d’armement en retraite, en qualité commissaire enquêteur titulaire.
Jean-François Le Clerc, ingénieur du contrôle de la navigation aérienne en retraite, en qualité de commissaire enquêteur suppléant.
Écrire Monsieur le Commissaire Enquêteur, à l’Hôtel de Ville; 120 avenue du Général de Gaulle, 44380 Pornichet.

 

06/01/2013 | 9 commentaires
Article précédent : « Des voeux sur le plat »
Article suivant : « Conseil Municipal : Condamnation unanime pour l’école Sainte-Germaine et départ de Didier Cressot »

Vos commentaires

#1 - Le 10 janvier 2013 à 23h04 par MARIE, Pornichet
je vais me rendre à l'enquête publique bien qu'à chaque fois, les mairies restent discrètes sur ce genre de publication, que peu de personnes se déplacent et qu'on en tient que très rarement compte. Bob Belliot continue ses délires mégalomaniaques. Voilà qu'il nous pond une rue piétonne à la sortie de Pornichet direction St Nazaire, passant près du nouvel immeuble. Quel est l'intérêt à cet endroit, puisqu'il n'y a rien d'autres que des habitations ? Ah mais si ! Il pense que les gens iront du centre ville à pied jusqu'à l'hippodrome pour leur promenade dominicale, en passant par cette fameuse rue piétonne si bucolique ! Ouaaahh !!! Ah ben dis donc je ne sais pas de quel esprit tordue est sortie cette idée mais il fait fort ! On pourrait faire une rue piétonne avenue de Gaulle à ou il y a des commerces mais non !!! L'hippodrome !!! J'ai même entendu dire qu'il veut ouvrir une brèche de l'hippodrome jusqu'aux plages de Bonne source. Je crois qu'on a jamais été si loin dans la folie ambitieuse et prétentieuse d'un homme. Mais quand va t'il s'arrêter ? Que va t'il faire de Pornichet ? Comment va se gérer la circulation avec cette suppression de la sortie de la commune ?
Je n'en reviens pas !!! c'est sûr cet hippodrome portera le nom Robert Belliot !!! Le maire le plus désastreux de toute l'histoire Pornichet, qui au lieu d'un souvenir impérissable laissera celui d'une lourde dette. En tout cas, il me fait peur et ce qui m'effraie le plus c'est que des gens puissent encore voter pour lui.Glaçant.
#2 - Le 12 janvier 2013 à 09h52 par Bébert, Pornichet
Bravo Marie! Tout est presque dit. Reste à souhaiter que la majorité des pornichetins (es) s'en rendent enfin compte et qu'ils abandonnent les flatteurs suffisants de ce Désastre-Land ou Fort-Coûteux. Espérons que Passe-Partout ne lui offrira pas une deuxième clef car ses épreuves sont nulles, quelques équipiers en on fait les frais d'autres ne vont pas tarder à le lâcher. Les éoliennes aux ailes immobiles suffiront-elles à éclairer la lanterne de quelques récalcitrants? Le progrès à ses limites, la bêtise et l'idiotie n'en ont pas! La preuve en est malheureusement faite et c'est affligeant.
Bon vent quand même à ceux qui voudront relevé le défi sur ce champ de R....S Car il faudra vite tourner la page même si page il n'y a.
#3 - Le 14 janvier 2013 à 10h32 par 63%
T'as raison Marie, tu peux être effrayée avec Bébert ! Robert Belliot que tu détestes tant, remporte à chaque scrutin un succès constant.
Tu dis que le parc paysager est un projet mégalo ? Il a été plébiscité à 63% par les Pornichétins en 2008 qui l'ont préféré au bétonnage que toi et tes amis nazairiens voulaient imposer sur le même site. Attends, c'est pas fini : Robert Belliot (tout seul, comme un grand) a fait 63 % aux cantonales à Pornichet en sortant dès le premier tour le candidat socialiste, obligeant toi et tes amis à voter pour le candidat UMP au second tour (t'as pas eu trop de peine ?). Tu peux pleurer parce que c'est pas fini : l'année dernière, seul contre tous, Belliot remporte 63% au référendum pour quitter la CARENE. Tu te sens pas un peu seul dans tes analyses anti-belliot la Marie-Bébert ?
#4 - Le 14 janvier 2013 à 21h53 par Lemere
63% qui pratique la méthode Coué, qui récite ses chacras, qui s'auto-convainc que le futur sera tel qu'il le souhaite.
Et bien cher 63%, je vais vous donner quelques leçons de statistiques.
1) il suffit seulement de 50% et 1 voix pour éliminer un adversaire au second tour d une élection.
2) attendez cela ne fait que commencer, avoir 63% aux cantonales sur sa commune ne suffit pas à gagner ces cantonales.. Cela vous fait pas trop mal de devoir vous diviser systématiquement a l UMP?
3) un référendum gagné avec 63% et qui n abouti à rien, c ' est peut être que seulement 40% à peine ont voté oui, et ce malgré l' usage de tout l'appareil municipal. Attention, pendant la campagne, de 2014 pas question d'utiliser le moindre policier municipal pour porter les tracts. Parce que là c est direct la case prison sans toucher les 20000 .
4) et en 2014 le bon chiffre c est 33 pour faire une liste, et là je me suis laissé dire que c est loin des 63% de la majorité actuelle qui suivrait Sieur Belliot.
Alors , vous vous sentez toujours aussi nombreux?
#5 - Le 15 janvier 2013 à 14h53 par 63%
Mais bien sûr Lemere veut avoir le dernier mot... Va jouer avec tes statistiques si tu veux, mais la politique c'est pas de l'arithmétique ! Tu peux faire tous les calculs que tu veux, avec tes votants et tes abstentions, ça ne changera rien sur les succès électoraux de Robert Belliot depuis 2008. Et ton copain Hollande qui s'assoit sur la manif' de dimanche, il a été élu même pas avec 50% des électeurs. La division y'a de quoi écrire à gauche si tu veux ! Arrête de dire n'importe quoi avec ta "case prison". A te laisser dire beaucoup trop de choses, tu pourrais bien déraper !
#6 - Le 15 janvier 2013 à 18h52 par Lemere
Eh! 63%, c'est de l'humour le petit rappel au Monopoly. Vu que pendant la "campagne" du pseudo-référendum, les tracts ont été distribués par la police municpale! Et cela , beaucoup de Pornichétins peuvent en témoigner.
D'ou le raccourci : Police/Prison, tu connais?
Alors tes menaces à peine voilées, là je considère que tu dérapes mon vieux.

Ah! Oui, tu me tutoies, je te tutoies.
Même pas peur.
#7 - Le 15 janvier 2013 à 19h50 par anonyme, Pornichet
Mais dites donc 63% qu'est-ce que c'est que cette manière d'interpeller les gens en les tutoyant systématiquement et en les rabaissant. Vous ne nous donnez pas envie de vous connaitre. J'espère que vous ne ferez pas partie de la prochaine liste BELLIOT !
#8 - Le 16 janvier 2013 à 10h22 par Roseau, Pornichet
Madame ou Monsieur Pourcent 63, j’espère que vous ne tenez pas les cordons de la bourse de la commune. Car à compter comme ça ! C’est sur que vous enliserez encore un peu plus votre poulain. Son élection, qu’il ne doit qu’au désaveu de M.Lambert, ne se calcule pas ainsi : Enlevé les 28% du report des voix de Mme Gallerneau, il ne lui reste à peine plus de 35%. Soit 65% de Pornichetins qui n’ont pas votés directement pour lui.
Référendum sur la Carène : Votants 40.50 %, 2320 pour soit 25.10% sur 9242 inscrits, soit 74.90% qui n’ont pas apporté leur soutien à cette ineptie.
Je vous fais grâce des cantonales où il a frôlé le ridicule tant dans la manière de se présenter que celle de scier son propre camp. Il a une certaine culture certes, mais seulement celle comptable de la division. Vous ne pouvez vous y soustraire ! Additionnez maintenant les dispendieuses bêtises dont Pornichet souffre aujourd’hui dans ce climat délétère vous atteignez sûrement plus de 63% de mécontents, sceptiques et anti réunis. Peu importe que ce soit sucs ou fiels, ils sont nécessaires à la digestion de cette gabegie que le premier magistrat de la commune est dans l’incapacité verbale de soutenir correctement et seul, publiquement sans artifices de détournement du sujet.
De cela Pornichet en a marre ! On attend autre chose d’un maire. D’ailleurs, aucun des chefs de files de la dernière élection ne peut prétendre seul remplir ce rôle, ils peuvent y participer, (une contribution n'est pas renier son camp). Sous la saine conduite d’un fédérateur expérimenté en d'autres domaines, pour un vrai projet c'est possible.
Au sortir de cet asphyxiant municipe nous voulons un grand bol d’air. Un VRAI, une parole, la confiance.
La source et l’origine de votre analyse m’interpelle. Je n’y reconnais ni la fibre ni la culture de l’histoire locale.
Pour sortir de la pensée unique, je vous suggère la réflexion utile. L’originalité de Pornichet en sera rétablie.
#9 - Le 17 janvier 2013 à 16h45 par martin, Pornichet
@63% : Il ne s'agissait pas d'un référendum mais d'une consultation. Sur le plan légal, cela n'a strictement rien à voir. Ensuite, même si il s'agissait d'un référendum, on ne peut pas en tirer un succès quelconque, pas plus que nous avons compris combien pourrait coûter un tel changement d'inter communalité. Ce que je veux dire par là, c'est que ceux qui ont voté pour n'ont pu le faire en connaissance de cause réelle... Alors additionner des scores qu'in n'en sont pas vraiment ( se présenter contre son camp aux cantonales, bel exemple d'esprit de corps) et oublier ceux qui fâchent pour mieux faire passer la pilule, je crois que Marie a raison et que vous êtes dans la cécité, disons, à 63%?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter