Pornichet Infos

Municipalité cherche associations de commerçants

En partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie Nantes Saint-Nazaire, la Municipalité va évoquer l’intérêt de fonder plusieurs associations de commerçants à Pornichet. Dans un communiqué elle invite à une réunion.

L’association des commerçants a été dissoute en 2013 et depuis, personne n’a repris le flambeau pour ce secteur.
 
« Nous avons fait le tour des commerces à plusieurs reprises depuis le début du mandat, on sent une réelle dynamique », commentent Christophe Daguize, Adjoint au développement économique et au tourisme, et Gérard Chesneau, conseiller subdélégué au commerce et à l’artisanat. Il y a d’ailleurs eu une semaine commerciale organisée avenue De Gaulle début septembre. « Nous encourageons ce type d’action tout en constatant que, montés en association, les commerçants auraient plus de facilité à le faire ».

Les objectifs sont clairs pour la CCI, les associations de commerçants, artisans et professions libérales permettent de mobiliser, convaincre, rassembler et fédérer.
En représentant le secteur économique, elles permettent de défendre les intérêts locaux, de promouvoir et d’animer l’espace marchand tout en participant au dynamisme local. Elles offrent aussi la possibilité de concrétiser des partenariats locaux avec d’autres structures à commencer par la Ville.

Pratique :
Mercredi 5 novembre, à 19 h 30, à l’Espace Camille Flammarion, salle des Evens.

29/10/2014 | 8 commentaires
Article précédent : « Les commerçants et artisans ont répondu massivement à l'invitation de la Mairie »
Article suivant : « Les travaux de Mazy débutent le 20 octobre »

Vos commentaires

#1 - Le 31 octobre 2014 à 21h09 par Guillaume, Pornichet
Personnellement je n'ai vu aucun élu entrer dans mon commerce !!!! Ou sont les promesses faites pendant la campagne?
Pornichet est incapable d'avoir une association de commerçants cohérente car les acteurs économiques sont individualistes au possible !
Et sont de plus très étalés sur plusieurs quartiers.
#2 - Le 02 novembre 2014 à 16h08 par Hippocampe, Pornichet
1 réunion publique pour les commerces
0 réunion publique pour le dévasage des ports
#3 - Le 02 novembre 2014 à 20h47 par ratounet
Dois-je vous rappeler que grâce, plutôt à cause de notre ancien maire, le port d'échouage n'est plus gérer par la ville mais par la CCI ? Quand au port en eaux profondes ne savez-vous pas qu'il est géré par une société privée et la municipalité n'a aucun pouvoir ? Si vous voulez des explications sur les ports pourquoi ne demandez vous pas aux intéressés : chambre de commerce et SA du port ! Concernant la réunion publique pour inciter les commerçants à se fédérer c'est une idée intéressante, souhaitons que les commerçants sachent saisir l'occasion de retrouver un dialogue constructif avec la ville.
#4 - Le 02 novembre 2014 à 22h01 par Lambda, Pornichet
Le passé est tenace. A force de briguer tous les postes et d’avoir la main mise sur tout, la technocratie envahissante a fini par scléroser la vie communale. Ulcéré Pornichet ne guérira pas tant que les ombres régneront sur la place. On peut comprendre votre amertume. C’est vrai, on s’éloigne sans s’en apercevoir des promesses de campagne. L’échange et la proximité semblent lointains. Très. Le jeu en est brouillé soit par excès de confiance, suivant le regard que l’on porte, ce peut être un abus.
Le dialogue fertile pourrait reprendre à condition d’écarter ceux qui l’étouffent, de soi-disant indispensables gestionnaires.
Même si comme vous le dites les acteurs économiques sont individualistes, on ne peut changer les mentalités qu’en fédérant.
Ne soyez pas dans votre coin fataliste. Sûr que des choses intéressantes sont à proposer, par votre corporation. Vous êtes les artisans d'un mode de vie, une manière d'échanger, assez pour prendre part à une forme de convivialité, ne laissez point d'autres se les accaparer pour les traduire en stéréotypes inconfortables, car dépourvus de pratique en la situation. Au contraire prendre les choses à bras le corps. Les élus devraient, s'ils sont sincères, vous les faciliter ? Être acteur de sa vie, de son destin c'est à ça qu'il faut tendre, ce pour ne plus subir les affres et erreurs récentes à payer. Comprenant vos inquiétudes, réagissez, bien vite, sinon les fantômes continueront à danser. Bien que ce soit Hallowenn, malheureusement encore, tout porte à le penser.
Talleyrand disait « Si cela va sans dire, ça ira encore mieux en le disant. »
#5 - Le 03 novembre 2014 à 10h59 par romain2
@ratounet
sans doute auriez vous préféré que ce soit la commune qui dépense une fortune pour le dragage des ports, alors que c'est une minorité qui en profite
belle notion de l'intérêt public
#6 - Le 05 novembre 2014 à 08h59 par ratounet
@romain2

Soit vous na savez pas lire, soit vous êtes là pour juste critiquer. Je ne vois pas en quoi mon commentaire vous fait arriver à cette conclusion ?! Je dis juste pour faire simple afin que vous puissiez comprendre que si les gens intéressés par le sujet des ports qui pleurent pour que la Mairie intervienne devraient poser leurs questions AUX SEULS GESTIONNAIRES ET RESPONSABLES DES TRAVAUX que sont la CCI et la SA du Port
#7 - Le 05 novembre 2014 à 13h00 par romain2
@ ratounet
mon ressenti de votre intervention tient à votre usage du vocable "à cause" en lieu et place de "grâce", faisant supposer que vous êtes opposé au transfert de la gestion du port d'échouage à la CCI. Sans foute est-ce une erreur de ma part, veuillez m'en excuser.

Quant à votre affirmation selon laquelle aucun des gestionnaires des ports n'est redevable de comptes à la commune, vous vous méprenez. Dans les deux cas il s'agit, même si pour le port de pleine eau c'est en dernière analyse de sa situation, d'une délégation de service public.
Le port en eaux profonde est en concession et si je me souviens bien le municipe précédent a même rétabli une redevance, le port d'échouage est en délégation. Pour les deux on peut penser qu'il y a des clauses de reprise par la municipalité si l'intérêt public est malmené. A l'évidence des procédures de dragage qui ne seraient pas conformes à la réglementation peuvent constituer des troubles à l'ordre public qui devraient contraindre la municipalité à sévir le cas échéant.
Le pouvoir de la mairie reste donc important pour les deux ports et nul doute que les procédures liées aux dragages y sont suivies de près.
#8 - Le 05 novembre 2014 à 21h01 par ratounet
@ romain2
Nous sommes donc d'accord sur le fond.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter