Pornichet Infos

« Nantes sous les bombes alliées » présenté par son réalisateur François Gauducheau

Le Samedi 5 octobre 150 personnes environ ont assisté à Quai des Arts à la projection du film de François Gauducheau : Nantes sous les bombes alliées. Une soirée initiée par l'association ECLAT parrainée par la municipalité de Pornichet.
François Gauducheau
François Gauducheau

En début de séance, Christiane Empereur, la présidente de l'association, a annoncé que le maire de Pornichet, Robert Belliot, qui devait assister à la séance, s'excusait car il était retenu pour des raisons familiales. Le film, très bien documenté grâce à l'accès obtenu par le réalisateur à des archives américaines et anglaises, a provoqué des débats à la fin de la projection : certains spectateurs déclarant avoir été témoins de différentes scènes éprouvantes durant ces bombardements terribles. François Gauducheau a rappelé qu'il y avait eu, en France, 70 000 morts suite aux bombardements alliés, mais que 40 000 jeunes aviateurs avaient aussi perdu la vie. Un dîner réunissant une vingtaine de personnes a suivi cette projection, permettant ainsi de poursuivre la discussion avec le réalisateur ".

 

Prochaine conférence Eclat :

Jacqueline DUROC
« L’ART DECO »
SAMEDI 19 OCTOBRE 2013 à 18 H 30
HOTEL « IBIS » Boulevard des Océanides Pornichet.

14/10/2013 | 8 commentaires
Article précédent : « ES Pornichet Basket poursuit son développement »
Article suivant : « Maison de retraite transfert sous conditions »

Vos commentaires

#1 - Le 14 octobre 2013 à 17h12 par youp là
Qu'est-ce qu'on s'en fout de la présence ou de l'absence du maire ou de quiconque
#2 - Le 15 octobre 2013 à 11h29 par JAMOUILLET
Le bombardement de Nantes lors d'une soirée de l'association Eclat ! Il faut le faire.
#3 - Le 18 octobre 2013 à 09h16 par UMP de Pornichet, Pornichet
Aïe, Aïe, sale soirée pour les comptes de campagne de M. Belliot. En parrainant cette soirée, il prend le risque de voir l'ensemble des coûts affectés à ses dépenses de campagne : équivalence d'une location à Quai des Arts, repas à l'hôtel Ibis, indemnisation de l'intervenant, autant de dépenses qui seront retenus dans ses moyens de propagande. Ajoutons, les moyens mis à disposition par la Mairie, communication sur site etc...
#4 - Le 18 octobre 2013 à 12h07 par Annick
???? N'importe quoi, c'est l'association Eclat qui a organisé cette soirée, association indépendante de la Mairie, non ???. Vous êtes à coté de vos pompes ! Que le maire aille saluer l'action d'une association un samedi soir je vois vraiment pas où est le problème ??? De toute façon, il était pas là...Quand il y a un spectacle un samedi soir à QDA, les élus vont aussi saluer ....???? Faut se calmer, à force de voir le mal partout, vous allez faire un AVC...Prudence !
#5 - Le 18 octobre 2013 à 12h25 par Focus
Si M. Belliot, avait participé à la formation UMP pour les prochaines municipales, il aurait sans doute évité de parrainer cette soirée.
Dans les documents au chapitre “les précautions en terme de communication institutionnelle ...” pour les élus sortants

1- Critère utilisé par le juge à l’élection : l’antériorité, dans le cas présent, M. Belliot n’a pas régulièrement parrainé les conférences d’Eclat
2- Prudence sur la mise à disposition par la collectivité de moyens. Qui à financé la location de Quai des Arts ?
3- L’élu ne doit pas utiliser son mandat pour sa campagne, la commission est sévère à ce sujet : exemple : manifestation, inauguration etc...

Donc flagrant délit pour M. Belliot avec le parrainage affiché pour cette soirée, la totalité des couts de cette manifestation peuvent être retenus par la commission dans ses comptes de campagne
Plafond dépassé = non remboursement = élection annulée

Amateurisme ou aveuglement pour conserver le pouvoir ?
Réponse aux pornichétins en mars 2014
#6 - Le 18 octobre 2013 à 18h03 par Annick
Cette soirée était organisée pour les anciens combattants.....pffff
parrainée = simple soutien symbolique....c'est grave docteur ?
#7 - Le 19 octobre 2013 à 10h40 par e-lecteur, Pornichet
Annick, vous semblez bien placée auprès des anciens combattants pour soutenir mordicus ce que vous avancez comme confondue en excuses pour votre chef de file. Vénérez qui vous voulez mais de grâce épargnez nous de vos litanies apprises par coeur pour ne pas déroger à la règle de conduite que votre mentor vous impose.
Les gens de Pornichet ne sont pas dupes.
Le législateur a tout prévu, il saura dire ce qui est autorisé ou pas.
Maintenant que vous voyez cela comme une riche idée à soutenir pour aider votre candidat ô combien sortant, ne vous y trompez pas, ce n'est pas du pain béni qu'il vous a envoyé.
Belzébut vous a contaminé, à force de louvoyer dans les méandres de l'envie on se perd dans de diaboliques arrangements douteux.
Des ténèbres sont venues les tentations, d'une réflexion peut jaillir la lumière.
Pour se guérir, faut-il encore le vouloir!!!
#8 - Le 23 octobre 2013 à 10h29 par Ancien Combattant de Pornichet, Pornichet
Je suis agréablement surpris de savoir que l’ensemble des anciens combattants étaient à l’initiative de la projection «  Nantes sous les bombes » à Quai des arts le 5 octobre dernier.
Seulement, aucune association d’anciens combattants n’a été invitée à cette projection.
Celle-ci n’était que l’initiative de l’association ECLAT présidée par Mme Empereur et son époux, le maire honoraire par la grâce de M. Belliot.

Cette soirée était organisée avec le soutien et « le parrainage de la municipalité de Pornichet » (en toutes lettres dans la lettre d’invitation distribuée par ECLAT et l'association Agora de M. Cevaer). Une centaine de personnes ont donc assisté à cette projection, dans la salle de quai des arts "offerte" pour la circonstance.

Nous, anciens combattants écartés de fait, de cette manifestation, avons été surpris de reconnaitre la signature "Annick" sur plusieurs commentaires du 18 octobre dernier à 12h07 puis 18h03 (le même jour) ; voulant ainsi suggérer avec usurpation, l’élue déléguée auprès des anciens combattants à laquelle nous devons une grande gratitude pour son dévouement envers nous, étaient "signataires" de ces 2 commentaires.
Cette dernière n'aurait certainement pas oublié de nous inviter à une telle manifestation.
Après renseignements pris, elle serait elle-même la première surprise de l'utilisation de son prénom.

Je tenais à rappeler par cette mise au point, notre soutien sans réserve à l’élue mise en cause par ceux qui avancent masquer parce qu’ils ignorent le mal qu’ils peuvent faire par bêtise.
Ancien Combattant de Pornichet

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter