Pornichet Infos

Pêche sportive : la Sailtica Fishing innove à Pornichet

Patrice Lucas, Fabrice Bodin et Jean-Luc Faucheux auront réussi leur pari. Le trio organisateur de la Sailtica Fishing, à Pornichet, aura su séduire 15 équipages à l’occasion d’un concours qui va sans doute faire référence.
Les trois premières équipes et les organisateurs lors de la remise des prix
Les trois premières équipes et les organisateurs lors de la remise des prix

À l’occasion de la deuxième étape de la Sailtica, la course-croisière pornichétine, un petit groupe de passionnés, sous la direction de Patrice Lucas, avait souhaité mettre sur pied un concours de pêche original. Il devait initialement se dérouler les 8 et 9 mai. Mais les conditions météo en décidèrent autrement. C’est finalement le week-end du 31 août et 1er septembre que l’épreuve a pu avoir lieu.
Ce concours était novateur. D’abord, il réunissait différents types d’embarcations, des pneumatiques, des days boats, des kayaks. Le mode de pêche était simple : des leurres uniquement, buldo, jigs et ces incontournables qui furent le plus utilisés, Shad et Black-Minnow.
Les poissons concernés étaient au nombre de trois, bars, maigres, vieilles. Avec un vent d’est qui fut parfois soutenu, la pêche fut difficile. Il n’y eut point de maigres mais surtout des bars. Quant aux vieilles, elles auront permis de sauver le capot pour les équipages les plus malheureux. Tous les poissons, mesurés à bord, étaient remis ensuite dans leur élément.
Mais la grande nouveauté qui va sans doute faire école était la présence à bord de chaque bateau d’un commissaire qui était tiré au sort. L’engagement, en fait, s’effectuait sur la base de trois pêcheurs, un skipper, son équipier et un commissaire. Membre d’une autre formation, ce dernier embarquait ainsi sur un bateau concurrent tout en pêchant pour sa propre équipe. Lors de la    seconde manche, ces commissaires changeaient de bateau à la suite d’un nouveau tirage au sort. Bien entendu, ils avaient pour mission, tout en étant eux-mêmes pêcheurs, de mesurer les poissons qui étaient hissés à bord. Non seulement les organisateurs étaient ainsi certains de la régularité de l’épreuve mais, en termes de sécurité, le principe n’avait que des avantages, évitant ainsi par force 4 et 5 (ce qui fut parfois le cas en ce week-end), des mises à couple délicates au large puisque généralement les commissaires sont à bord d’autres embarcations.

Le mélange des marins aura été très apprécié, facilitant les échanges et la convivialité, tout comme l’ouverture à différents types d’embarcations. Les kayaks, d’ailleurs, qui s’étaient cantonnés à la baie de La Baule alors que les autres évoluaient vers la Banche ou la Lambarde, auront fort bien tiré leur épingle du jeu parcourant de nombreux kilomètres durant les deux jours dans un vent d’est soutenu, ajoutant à leurs performances halieutiques une performance sportive.
Quant aux bars, il y en eut de fort jolis parfois, la palme revenant à Stéphane Aubineau avec un spécimen de 85 cm.

En résumé, cette première édition qui sera peaufinée, car il y en aura forcément une deuxième en 2014, aura été une grande réussite, les participants étant aussi comblés par une riche dotation.


 

Auteur : P.M. | 02/09/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Encore quelques places en catégories jeunes »
Article suivant : « Les demandes pour un Tour de France féminin continuent »

Vos commentaires

#1 - Le 04 septembre 2013 à 13h32 par Guillaume , Pornichet
Avez vous des chiffres sur la fréquentation du publique???
De plus, il y'a t'il eu des retombés économique pour le port ou pour les commerces ?
On a le droit de se poser la question en vue de la dotation accordée !!!!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter