Pornichet Infos

Pornichet : Célébration de l’Appel du 18 juin 1940

Le maire de Pornichet entouré d’une partie de la municipalité, des personnalités civiles et militaires, des anciens combattants a rendu hommage, à l’anniversaire de l’appel du Général De Gaulle.
Jean-Claude Pelleteur Maire de Pornichet
Jean-Claude Pelleteur Maire de Pornichet

Jean-Claude Pelleteur, maire de Pornichet a fait un parallèle entre l’Appel du 18 juin et la solidarité nationale et internationale qui s’est manifestée en début d’année suite aux attentats de Charly hebdo. « Cette solidarité la France l’a vécue encore en janvier 2015 lorsque face à une autre barbarie des dizaines d’autres nations se sont levées à ses côtés pour réaffirmer que la France n’était pas seule. Et face à des menaces xénophobes et terroristes venues d’un autre âge la France s’est levée d’un seul bloc et une immense solidarité nationale et internationale s’est déployée à ses côtés. Pourtant que reste –til aujourd’hui de ce mouvement de soutien et fraternité ? Dans un monde où une actualité chasse l’autre, où les élans de compassion et sursauts de fierté sont très vite remplacés par les préoccupation du quotidien. Où est passé cet esprit de résistance de ce début d’année 2015 ? Souvenons-nous qu’après l’Appel du 18 juin 1940 du Général De Gaulle le long opiniatre et périlleux travail de la Résistance commença. L’Appel du 18 juin reste le symbole du patriotisme porté par tout un peuple, soutenu par une multitude d’autres qui dans l’épreuve ont su oublier leurs différences pour s’unir dans la défense de tout ce qui leur était cher : leur famille, leur terre, leur patrimoine, mais surtout leurs valeurs d’humanité de tolérance et de dignité. L’Appel du 18 juin 1940 nous enseigne encore aujourd’hui que réunis, à plusieurs nous pouvons vaincre toutes les dictatures dans la solidarité nationale et qu’il y a aucune fatalité à la soumission, à l’horreur. »

Arlette Loilleux adjointe aux anciens combattants a ensuite invité les personnes présentes à réentendre le discours du 18 juin avant que le maire  dépose la gerbe au Monument aux morts.

Auteur : JR | 19/06/2015 | 8 commentaires
Article précédent : « Chevaux sur la plage : La Baule n'en fait pas un crottin »
Article suivant : « Le parking de la gare passe en zone bleue »

Vos commentaires

#1 - Le 20 juin 2015 à 00h43 par Citoyen Lambda
Beaucoup d'entre nous connaissaient des bribes de l'appel du 18 juin, ce fut une bonne idée que de le diffuser dans son intégralité et toute son intensité patriotique.
Deux hommes méritent notre reconnaissance pour avoir sauvé notre liberté qu'il convient de protéger et de chérir Winston Churchill et le Gal de Gaulle il ne faut jamais l'oublier.
Merci à Arlette Loillieux d'avoir consacré le temps nécessaire à la diffusion complète de l'appel du 18 juin.
#2 - Le 20 juin 2015 à 16h46 par Nostradamus, 44380
Il semble que le citoyen lambda vient de découvrir l'appel du 18 juin 1940 déjà diffusé avec autant de ferveur et d'intensité lors des commémorations précédentes à l'initiative de Mme Denéchaud, précédente déléguée auprès des anciens combattants et corps constitués, à la satisfaction de tous.
Ajoutons que l'enregistrement en question date du 22 juin 1940 par la BBC/Radio Londres. Ce qui était à chaque fois rappelé et qui semble que le citoyen lambda ait oublié.
Cette commémoration aurait d'ailleurs eu le cachet qu'il convient, si le protocole n'avait pas révélé une parfaite improvisation, désorganisant ainsi l'ordonnancement de cette cérémonie.
#3 - Le 21 juin 2015 à 08h21 par Citoyen Lambda
Le Citoyen Lambda ne découvre rien, il souhaite simplement souligner l'importance de l'engagement d'hommes de l'époque. Il est dommage de se saisir de la commémoration de tel évènement pour polémiquer, décidément tout est bon à certains pour critiquer l'équipe en place,,,,,
Bon pour moi, fermez le ban
#4 - Le 21 juin 2015 à 12h20 par Dominique
Patriote Lambda

Parce que du temps de l'ancienne municipalité les cérémonies étaient mieux ...?
Avec un maire qui était incapable d'aligner 5 mots sans s’emmêler les pinceaux dans son discours, cela tenait plus souvent du spectacle comique que de la cérémonie républicaine
#5 - Le 21 juin 2015 à 12h46 par Caroline, Pornichet
Pornichet n'était pas une ville apaisée du temps de Belliot, elle ne semble pas l'être plus aujourd'hui. Il conviendrait d'en rechercher les causes. Pour quoi polémiquer sans arrêt, dans quel but. Et pourquoi Pornichet est elle la reine de la polémique en presqu'île guérandaise ?
#6 - Le 21 juin 2015 à 14h43 par ausarmescitoyens
Patriote Lambda ou plutôt Mme Dénéchaud, qui était (la satisfaction de tous) dit elle!!
Il faut savoir tourner la page et accepter le changement. Vous avez à toutes les cérémonie des réflexions à faire, il y a des témoins qui en on marre de vos critiques méchantes. Les cimetières en sont plein d'irremplaçables comme vous . Au faite comment va le Monsieur que vous avez blessé avec votre voiture lors d'une cérémonie, c'est la seule cérémonie d'ailleurs que vous n'avez pas pu critiquer et pour cause!!!
#7 - Le 21 juin 2015 à 20h03 par Nostradamus, 44380
@auxarmescitoyens, il semble que vous n’ayez pas inventé la poudre en attribuant mes propos à Mme Denéchaud.
Nous sommes nombreux à avoir remarqué une certaine désorganisation dans le déroulement de la cérémonie, surtout parmi les pauvres portes drapeaux. Nous avons le droit de donner un avis, surtout lorsque celui-ci respecte aussi la liberté de parole des autres. Même s'il reste à Pornichet, des aigreurs politiques de part et d'autre, nous savons apprécier le travail qui a été fait, avec un engagement sans faille. Ce qui n'est peut-être pas le cas de tous.
#8 - Le 22 juin 2015 à 10h19 par Aux larmes citoyens, Pornichet
@ Caroline
Vous posez la bonne question.
Je ne sais si c'est la bonne réponse.
Pornichet n'est-elle tout simplement pas victime d'une concentration exceptionnelle d'ambitions politiques déçues, de califes qui auraient voulu être à la place du calife et qui s'inscriraient dans une logique d'ambitions particulières et personnelles en avançant masques?
A entendre certaines rumeurs distillées sournoisement, à écouter certaines conversations pas nécessairement au seul " café du Commerce" mais du même niveau, on peut s'interroger.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter