Pornichet Infos

Pornichet : création d'un linéaire commercial sous contrôle

Le conseil municipal du 4 avril dernier a voté la modification n°3 du Plan Local d’Urbanisme.

Pornichet-infos en donnait l'information le 5 avril dernier voir : ww.pornichet-infos.fr/plu-preemption-sur-les-fonds-de-commerces-et-les-baux-commerciaux-23-43-949.html

La Commune cherche à maintenir « un tissu commercial diversifié, attractif et dynamique sur cinq secteurs de la commune » selon ses termes.

Pour enrayer la diminution des commerces de proximité en centre-ville et dans les « cœurs de quartier », le conseil municipal a décidé de modifier son PLU pour préserver cinq secteurs définis comme pôles de vie sur la commune.

- Boulevard de la République/place du Marché,
- Avenue de Mazy/avenue du Général De Gaulle,
- Cœur de quartier de Sainte-Marguerite,
- Cœur de quartier de Saint-Sébastien
- Avenue de la Chapelle/place du Général Leclerc (les Océanes).

« Ces linéaires ont un potentiel d’animation et de services rendus important. Leur force réside dans la diversité, le nombre et la proximité des commerces les uns avec les autres. L’objectif de la modification du PLU est de mettre en place les outils réglementaires du Code de l’Urbanisme pour assurer le maintien du dynamisme commercial et la diversité sur ces sites » déclare la Mairie.

 

La manière forte

Changements de destination interdits
L’application du Code de l’Urbanisme interdira les changements de destination des rez-de-chaussée à usage commercial ou artisanal en logements, bureaux, services financiers et bancaires, d’assurance, d’immobilier et de travail temporaire et débits de boisson (bar et café).

Préemptions
Un droit de préemption est établi s'agissant des fonds artisanaux, des fonds de commerce et des baux commerciaux ; à l’intérieur de ces périmètres sont également soumises au droit de péremption les cessions de terrains portant ou destinées à porter des commerces d’une surface de vente comprise entre 300 et 1000 m².

Orientation d'aménagement
En complément du linéaire commercial de Saint-Sébastien, une Orientation d’Aménagement et de Programmation encadrera les évolutions urbaines en imposant aux nouveaux projets immobiliers, une offre complémentaire de cellules commerciales ou de services.

 

«Une économie administrée»

La Commune annonce vouloir imprimer « une dynamique des commerces de proximité ». Alain Pény conseiller d'opposition y voit une «économie administrée » et s'interroge sur le financement et le « stockage de ces fonds », « vous allez obérer fortement la trésorerie communale et générer la dévalorisation des fonds ».
On peut en effet se demander comment  s'appliqueront ces mesures. La Mairie pourra-t-elle préempter un fonds de commerce ou artisanal et assurer le payement du loyer jusqu'à trouver un nouveau preneur ? Et comment l'imposera-t-elle au bailleur en lui donnant la garantie attachée au bail commercial transmis ?
Les potentiels acquéreurs d'un fonds devront effectuer toutes les démarches attachées à un achat, bancaires, règlementaires, juridiques etc.. Et ils seront soumis à une  clause suspensive supplémentaire : celle de la décision de la Mairie. De quoi les inciter à aller s'installer ... ailleurs ?

Voir aussi http://www.pornichet-infos.fr/halte-aux-rues-jalonnees-de-banques-et-d-agences-immobilieres-25-69-796.html

30/04/2013 | 7 commentaires
Article précédent : « Finances : le maire répond à l'opposition »
Article suivant : « Pornichet élabore son AVAP »

Vos commentaires

#1 - Le 01 mai 2013 à 15h25 par commercante
je trouve cela très bien, il serait plus agréable pour les promeneurs de regarder ou "lècher" des vitrines diverses vêtements ou autre que des agences qui s'ouvrent et se ferment au gré du vent. ou des banques toujours à l'affut de vitrines sans aucun intérêts pour les promeneurs.
La diversité des commerces donne de l'attrait aux avenues commerçantes de notree ville. Que la ville est un droit de regard et aide de nouveaus=x commerce à s'implanter comme une parfumerie place du marché, c'est très bien cela manquait à Porncihet.
#2 - Le 01 mai 2013 à 20h05 par Eric
Je suis d'accord avec cette mesure. Beaucoup de centres ville hélas se vident de "vie commerçante" car justement il n'y a que des banques, assurances, agences immobilières ...et tout le monde s'engouffre alors vers les hyper et centres commerciaux déshumanisés, en dehors des centres-ville. Qu'une mairie s'inquiète de la vitalité et de la diversité de son centre-ville me semble très bien.
#3 - Le 02 mai 2013 à 08h10 par Lemere
Le genre de fausses bonnes idées, qui ne marchera pas.
A la fois pour les raisons evoquées par l'opposition, et par les recours qui ne manqueront pas d' être engagés par les commerçants, qui ont peut le comprendre, n' ont parfois pas d'autres solutions que de vendre pour s'en sortir et réaliser leur seul patrimoine.

On ferait mieux de s'occuper de la voirie avenue de Gaulle et autres lieux encore commerçants pour faire venir en toute tranquillité de potentiels clients, que sont les touristes.
Mais c'est vrai,qu' en ayant dépensé plus de
6 000 000 d 'euro,, pour un parc á crottes, (les chiens s'affranchissent des grilles), il ne reste plus rien dans les caisses, et dans la capacité d' endettement.
Mais souvenez vous " C' est vous qui allez payer"
#4 - Le 02 mai 2013 à 13h31 par honteux, Pornichet
lemerre,

vous etes encore dans la négation et surtout vous n'avez jamais été chef d'entreprise ou commerçant.
Je trouve que cela devient de votre part insultant et irrespectueux pour nous les habitants de voir un lemerre avec toujours des fausses rumeurs sur notre bele ville
#5 - Le 05 mai 2013 à 21h55 par Gabrielle B
Je dis que la "commerçante" ci dessus n'a rien d'une commerçante pour ecrire ces bêtises et appuyer une telle délibération: il est inadmissible que ce maire sous couvert d'étiquette UMP se comporte en "bolchévique" , en collectiviste, dans sa gestion de l'économie locale ! Nos fonds vont perdre de leur valeur, et quand je vois combien de de mois ou d'années restent vides les rdc commerciaux qu'on a forcé les promoteurs à réaliser ( avenue du littoral 2 ans vide, et in fine maintenant un cabinet d'ostéopathe et ave de Gaulle face au Kilkeny, neuf et vide depuis 2 ans...) il y a de quoi sourire ( jaune) en pensant que la décision de la mairie forcera des commerçants à s'installer où ils ne veulent pas!!!! qui fait les études de marché ? Mr Belliot? Nous ferons des recours il n'a pas été élu pour tuer les petits commerçants!! Mr Belliot s'occuperait de rendre rentable l'hippodrome, ça l'occuperait!
#6 - Le 06 mai 2013 à 22h15 par martin, Pornichet
Je me mets un instant à la place de n'importe quel commerçant de Pornichet qui souhaite partir et qui ne pourra vendre à qui il le souhaite parce que la mairie aura un droit de regard (de censure?) sur le devenir du dit commerce, de même que des jeunes qui voudraient s'installer auront maille à partir avec la mairie, si d'aventure le style de commerce ne plait pas! désolé pour les commerçants de Pornichet qui méritent des encouragements plutôt que des bâtons dans les roues...
#7 - Le 09 mai 2013 à 09h04 par Pierre Barel, Pornichet
Ce n'est pas au maire de décider des commerces de la ville, c'est aux habitants de Pornichet de fréquenter les commerces du centre ville au lieu d'aller d'une zone commerciale à une autre encourageant les élus à multiplier ces zones commerciales qui tuent les centres villes. On peut pas vouloir se promener en centre ville avec de belles vitrines et ne jamais y dépenser un euro...sinon on finira par devoir subventionner les commerçants pour animer les centres viles !!! le Maire lui doit favoriser les conditions du commerce et s'en tenir là, larges trottoirs (et c'est pas le cas à Pornichet), végétation arbustive, ralentissement du flux des voitures (actuellement ralentisseurs dans tous les quartiers sauf avenue De Gaulle...)

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondiness 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter